Climatologie

Infos
La climatologie, branche de la géographie physique, est l'étude du climat, c'est-à-dire la succession des conditions météorologiques sur de longues périodes dans le temps. L'étude du temps à court terme est le domaine de la météorologie. En règle générale, le climat ne varie pas, ou assez peu, en un endroit donné du globe, sur une durée de l'échelle du siècle. Mais sur des temps géologiques, le climat peut changer considérablement. Par exemple, la Scandinavie
Climatologie

La climatologie, branche de la géographie physique, est l'étude du climat, c'est-à-dire la succession des conditions météorologiques sur de longues périodes dans le temps. L'étude du temps à court terme est le domaine de la météorologie. En règle générale, le climat ne varie pas, ou assez peu, en un endroit donné du globe, sur une durée de l'échelle du siècle. Mais sur des temps géologiques, le climat peut changer considérablement. Par exemple, la Scandinavie a connu plusieurs périodes glaciaires dans le dernier million d'années. L'étude des climats passés est la paléoclimatologie. Cette étude en fonction de l'histoire humaine s'appelle climatologie historique. La climatologie s'appuie sur des relevés météorologiques historiques, comme sur des mesures relevées par satellite, mais aussi l'épaisseur du manteau neigeux, le recul des glaciers, l'analyse chimique de l'air emprisonné dans la glace, etc. Carte simplifiée des climats sur terre La connaissance de nombreux paramètres, comme la température à différentes altitudes, l'influence des gaz à effet de serre, l'humidité relative, l'évaporation océanique, est nécessaire pour produire des modèles climatiques numériques et anticiper les changements du climat que l'on peut prévoir à plus ou moins long terme (30 ans). Si la climatologie s'intéresse essentiellement à l'étude et à la classification des climats existants sur terre, une partie de la discipline traite aussi de l'interaction entre climat et société; que ce soit l'influence du climat sur l'Homme ou de l'Homme sur le climat.

L'Homme et le climat : histoire de la climatologie

Les grands éléments du système climatique

L'atmosphère

Coupe verticale de l'atmosphère terrestre Atmosphère. du grec atmos -vapeur humide- et sphère On entend souvent par le terme atmosphère, la première de ses couches, à savoir la troposphère. L'atmosphère est une enveloppe gazeuse fondamentale à l'existence des Etres vivants et de la Vie en millieu terrestre. Celle-ci joue également un rôle majeur dans le cycle de l'eau. ( évaporation=précipitation) L'AIR en son sein est défini en terme de température, pression, charge humide et mouvements ou direction( horizontaux et verticaux). La partie de l'atmosphère la plus proche de la Terre est donc la troposphère, dans laquelle se jouent les principaux phénomènes météorologiques. Cette couche de l'atmosphère n'apparaît pas régulière dans la mesure ou l'on observe une épaisseur plus importante au niveau de l'équateur ( 17 à 18km). Structure termique atmosphérique et couches. ---- On notera la présence de gradians termiques qui varient sur une échelle horizontale de la troposphère jusqu'à la ionosphère. Jusqu'à environ 15 km d'altitude la température diminue ( troposphère supèrieure) L'air, dans cette basse couche ( 8 à 9km) est soumis à d'importantes turbulences. Cette instabilité à pour origine les reliefs ainsi que les contrastes termiques générés par les grands ensembles continentaux et océaniques. La tropopause constitue la limite supèrieure de la troposphère. La température moyenne y est de -57°C. La stratosphère. de 15km à 50. La température se remet à augmenter doucement. La cause est simple et provient de l'absorbtion par l'ozone qu'elle contient des rayons Ultra Violet. Le jet stream, courant horizontale majeur trouve sa place dans cette stratosphère. La stratopause est la limite supèrieure de cette couche. La mésosphère. de 50 à 80km. Le gradian termique redevient négatif. Il est à 80km d'altitude d'environ - 65°C. La mésopause constitue sa limite supèrieure. La ionosphère.ou termosphère de 80 à 100km environ. Les température augmentent fortement. On assiste à l'intèrieur de cette couche atmosphérique au phénomène de dissociation des molécules d'hydrogène et de dioxygène.
-La termopause, limite supèrieur reste flou.

Le rôle de l'énergie solaire

Répartition de l'énergie solaire reçue au sol sur le globe

L'effet de serre

230px

La circulation atmosphérique

La diversité climatique

L'echelle climatologique. Les échelles spatiales du climat. Les climats régionaux. l'échelle des climats régionaux ou mésoclimats , qui s'applique à des régions de plusieurs milliers de kilomètres carrés, soumises à certains phénomènes météorologiques bien particuliers (Sirocco, vent venu du désert) du fait de l'interaction entre la circulation générale et le relief. Le climat de l'Alsace, asséché par l' effet de foehn , fournit un exemple typique de climat régional. Les climats locaux. l'échelle de ces climats s'applique à des sites qui s'étendent sur quelques dizaines de kilomètres carrés tout au plus en moyenne. Cette échelle du climat reste en rapport étroit avec les particularités environnementales d'un espace peu étendu. La présence de reliefs ( monts induisants des vallées, relief de cuesta, ...), d'étendues aquatiques ( lacs, océan, rivière, ...) va influer sur les phénomènes de vents, d'humidité et de d'écarts de température. En fond de vallée par exemple, au levé du jour, la température sera beaucoup moins élevé qu'au sommet des versants en adret, pourtant situé à quelques kilomètres de là. La circulation, les échanges entre masses d'air locales ne seront ainsi pas les mêmes que dans la vallée voisine, peut être orienté différemment par rapport au soleil. Ces particularités peuvent avoir une origine humaine — il s'agit essentiellement du climat urbain — ou être entretenues par un milieu naturel tel qu'un rivage marin ou lacustre ou bien une forêt. Les microclimats. Cette échelle, enfin, concerne des sites peu étendus grands d'une centaine de mètres carrés, parfois beaucoup moins. Les traits spécifiques de la topographie et de l'environnement à petite échelle — bâtiments et obstacles divers, couvert végétal, niches rocheuses... — modifient dans ce cas sur des aires réduites, mais de façon parfois très notable, les caractéristiques générales du courant aérien , de l' ensoleillement , de la température et de l'humidité.

Comment classifier les climats ?

Le système de Köppen

Le climatologue Wladimir Peter Köppen Dans les années 1920, le climatologue Wladimir Peter Köppen met au point un système de classification des climats basé uniquement sur les précipitations et les températures. Un climat est ainsi repéré par un code de deux ou trois lettres. Exemples:
- Le Sahara, ou le désert d'Arabie, sont de type BWh (B = Climat sec; W = Climat désertique; h = Température moyenne annuelle > 18°C)
- La zone équatoriale est de type Af (A = Climat tropical; f = Climat humide sans saison sèche)
- La France du nord est de type Cfb (C = Climat tempéré chaud; f = Climat humide sans saison sèche; b = été tempéré)

Le système de De Martonne

Dans la première moitié du , le géographe français Emmanuel de Martonne élabore un système de classification des climats par une méthode statistique. Il utilise un indice synthétique regroupant des données hydrométriques et thermiques. Cette méthode statistique sera reprise par la suite pour la classification climatique et perfectionnée grâce au développement des moyens techniques de mesure et d'information sur le climat.

Les changements climatiques

Risque, aléas et vulnérabilité des sociétés face au climat

Voir aussi

Bibliographie

- Climatologie, Jean Pierre Vigneau, Armand Colin, 2005
- Les climats: processus, variabilité et risques, Gerard Beltrando, Armand Colin, 2004
- Introduction à la climatologie, André Hufty, Broché, 2001 ===
Sujets connexes
Climat   Emmanuel de Martonne   Fondation polaire internationale   France   Gaz à effet de serre   Géographie physique   Histoire du climat   Métrologie   Météorologie   Océanographie   Paléoclimatologie   Sahara   Satellite artificiel   Scandinavie   Siècle   Société (sciences sociales)   Théorie astronomique des paléoclimats   Wladimir Peter Köppen  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^