Insecte

Infos
Les insectes forment une classe d'invertébrés de l'embranchement des Arthropodes. Les insectes représentent 80 % des espèces animales. Cette classe est subdivisée en deux sous-classes :
-les aptérygotes qui se caractérisent par l'absence d'ailes ;
-les ptérygotes. Leur corps est composé de trois parties : tête, thorax, abdomen et se caractérise par la présence de trois paires de pattes, deux paires d'ailes (chez les ptérygotes seulement) et un
Insecte

Les insectes forment une classe d'invertébrés de l'embranchement des Arthropodes. Les insectes représentent 80 % des espèces animales. Cette classe est subdivisée en deux sous-classes :
-les aptérygotes qui se caractérisent par l'absence d'ailes ;
-les ptérygotes. Leur corps est composé de trois parties : tête, thorax, abdomen et se caractérise par la présence de trois paires de pattes, deux paires d'ailes (chez les ptérygotes seulement) et une paire d'antennes (six pattes, quatre ailes et deux antennes). On remarquera ainsi que les araignées ne sont pas des insectes, mais des arachnides. Cette description morphologique est une généralité, l'évolution ayant fait que par spécialisation, certains éléments peuvent être atrophiés.

Quelques ordres d'insectes

Odonate (Libellules)

right La première formule d'insecte ailé a probablement été du type libellule. Les libellules existent sur terre depuis 285 millions d'années, et pouvaient atteindre une envergure de 70 cm à l'époque des dinosaures. L'espèce actuelle la plus grande atteint 19 cm d'envergure.

Éphéméroptère (Éphémères)

Insectes proches des libellules, à la vie semi-aquatique. Les adultes (dits en France « mouches de mai » sont connus pour avoir une durée de vie très courte (ne dépassant pas quelques heures) et ne se nourrissent pas. Les larves vivent sous l'eau et sont végétariennes, leur développement est beaucoup plus long (quelques années).

Dictyoptère (Blattes, mantes, termites)

right Ces insectes sont cousins. Le terme Dictyoptère est ancien, désormais, on classe les blattes dans les Blattoptères, les Mantes dans les Mantoptères et les Termites dans les Isoptères. La blatte, aussi appelé cafard ou cancrelat (coquerelle au Québec), est un insecte dont quelques espèces vivent en commensaux avec l'homme, principalement dans les cuisines où il se nourrit de restes, déchets et provisions. Les quelques 4000 s réparties autour de la planète varient en forme, couleur et taille. Elles sont apparues sur la Terre, il y a environ 400 millions d'années. Les termites sont des insectes sociaux. Ils fuient la lumière, et sont souvent aveugles. Appelés aussi fourmis blanches, ils sont très fréquents dans les pays chauds, où certaines s construisent de grands nids en terre gâchée, les termitières, qui sont caractéristiques des plateaux tropicaux. Les termites ont une grande cohésion sociale, à l'image des fourmis. Ils font preuve d'une grande intelligence collective. En Europe, les termites peuvent causer de grands dégâts dans les habitations en creusant leurs galeries dans le bois d'œuvre, ils s'en nourrissent (voir insecte ravageur). Les mantes sont des prédateurs issus de cette famille.

Dermaptère (forficule)

Cet ordre rassemble les forficules, insectes communs dans l'humus et la végétation basse, couramment appelés perce-oreilles à cause de leurs deux pinces à l'extrémité de leur abdomen, qui n'ont d'utilité que lors des parades nuptiales de ces insectes (il ne s'agit pas d'armes contrairement à une opinion répandue). La femelle prend soin des oeufs et des jeunes larves. Leur régime alimentaire est omnivore, chez les larves comme les adultes.

Embioptère (embies)

Petit groupe d'insectes (env. 150 espèces), peu connu, apparenté aux forficules. Vivent dans les climats tropicaux et tempérés chauds, ne sortent pas de l'humus et s'abritent dans des tunnels confectionnés avec la soie qu'elles tissent, en petites colonies (composées d'adultes et de larves). Ailes inexistantes chez les femelles, peu développées chez les mâles. Se nourrissent de débris.

Orthoptère (sauterelle, grillon)

right Il existe plus de 2 000 espèces de grillons dans le monde, et l'on retrouve des traces fossiles attestant de leur présence remontant au Trias supérieur. Cet ordre inclut les criquets, les sauterelles, grillons et les courtillières. Ils se déplacent en sautant à l'aide de leurs longues pattes postérieures. Cependant, certaines sauterelles ont l'abdomen tellement développé qu'elles ne sont plus en mesure d'effectuer de vrais sauts et les courtillières ne possèdent même pas de pattes sauteuses. De nombreux insectes de cet ordre produisent un son: ils stridulent en produisant leur chant par le frottement leurs pattes postérieures sur une nervure des élytres chez les criquets, ou en frottant leurs ailes l'une contre l'autre chez les sauterelles. Ce chant d'été les rapproche des cigales, qui sont des hémiptères, donc appartenant à un ordre complètement différent des Orthoptères. Certains coléoptères sont aussi en mesure de striduler avec leurs ailes... Les Orthoptères sont caractérisés par des ailes postérieures, à plis droits (ortho-: droit et -ptère: aile, en grec), qui se déplient à angle droit avec le reste du corps et se replient comme un éventail sous les "tegmina" (correspondant aux élytres chez les coléoptères).

Hémiptères (punaises, cigales, ...)

right Les caractéristiques des hémiptères (Hemiptera) sont :
- des antennes longues,
- des pièces buccales piqueuses avec un long rostre,
- deux paires d'ailes dont l'une, en partie cornée, est transformée en hémiélytre.

Coléoptères (hanneton, coccinelle, ...)

right Les coléoptères (coléo-: protection en grec) sont caractérisés par :
- des ailes antérieures, les élytres, épaisses et cornées, couvrant le plus souvent la totalité de l'abdomen.
- des ailes postérieures (si elles existent), membraneuses et repliées au repos sous les élytres.
- des pièces buccales broyeuses. L'ordre des coléoptères est l'ordre des animaux qui rassemble le plus grand nombre d'espèces.

Hyménoptère (abeille, guêpe, fourmi)

right Les hyménoptères constituent, après les coléoptères, l'ordre d'insectes le plus diversifié. On évalue actuellement leur nombre à plus de 120 000 espèces. Cet ordre comprend les abeilles, les fourmis, les guêpes. Leur nom provient des ailes membraneuses que la plupart des insectes hyménoptères portent par paires. Le mot vient du Grec hymên, « mariage », et ptéron, « aile ». Cela vient du fait qu'il existe des crochets sur la nervure antérieure de l'aile postérieure permettant à celle-ci d'être couplée avec les ailes antérieures. La caractéristique la plus frappante des hyménoptères est que de nombreuses espèces sont des insectes sociaux (comme également les termites).

Diptère (mouches, moustiques)

right Les diptères sont caractérisés par la possession d'une seule paire d'ailes (di-: deux en grec). L'étymologie désigne d'ailleurs l'unicité de la paire d'ailes (di deux ; ptères ailes). Cependant, certaines espèces sont aptères telles les hippobosques qui vivent leur stade adulte sur l'animal qu'elles parasitent. L'autre paire d'ailes s'est transformée en « haltères », qui sont de minuscules petites massues servant de balanciers pour la stabilité du vol. Cet ordre contient pour l'essentiel les mouches, les moucherons, les moustiques et les "cousins". Malgré le caractère désagréable ou dangereux pour la santé humaine de certaines espèces, la plupart jouent un rôle écologique important. Non seulement elles participent pour une large part à l'élimination des excréments (espèces coprophages) et des cadavres (espèces nécrophages), mais leurs larves qui vivent souvent dans le sol produisent des quantités importantes d'humus.

Lépidoptère (papillons)

right Le fossile le plus ancien est Archaeolepis mane du jurassique anglais, daté d'environ 190 millions d'années. Les lépidoptères se caractérisent par deux paires d'ailes recouvertes d'écailles (d'où l'appellation lépidoptère). En état de larve, les lépidoptères fabriquent de la soie, et forment ensuite souvent un cocon. Le développement des chenilles s'effectue généralement en cinq stades marqués par des mues jusqu'à la transformation en chrysalide. Suivant les espèces, la nymphose a lieu à l'air libre et la chenille s'entoure parfois d'un cocon de fils de soie avant de se transformer en chrysalide ou bien elle a lieu sous terre.

Siphonaptère (puces)

Toutes les espèces de cet ordre sont adaptées à un mode de vie spécifique. Les adultes ectoparasites vivent dans les poils et les plumes des mammifères et des oiseaux, et se nourrissent de leur sang. Ils ont totalement perdu l'usage du vol mais sont capables de sauter très haut, jusqu'à 300 fois leur propre hauteur grâce à leurs puissantes pattes postérieures. Toutes les espèces sont de très petite taille (quelques millimètres de long). Les larves, qui vivent dans les sols (y compris à l'intérieur des habitations), sont vermiformes et détritivores.

Anatomie et physiologie

Grands types de pièces buccales 1 antenne / 2 Mandibule / 3 Labre (= lèvre supérieure) / 4 Palpe maxillaire / 5 Clypeus / 6 Frons / 7 Vertex / 8 Scutum / 9 scutellum / 10 élytre (= 1 paire d'aile) / 11 abdomen / 12 stigmate / 13, 14, 15 pattes (antérieure, moyenne, postérieure) Les ailes et les processus sensitifs et musculaires correctifs permettent un vol d'une grande précision, autorisant ici un accouplement en vol Principe du vol chez l'insecte Les insectes sont recouverts d'une cuticule chitineuse comme tous les arthropodes. Il s'agit d'un exosquelette qui leur permet de limiter les pertes d'eau en milieu aérien. La respiration de l'insecte se fait grâce à des invaginations du tégument appelées trachées qui constituent un réseau apportant l'oxygène directement aux cellules. Ces trachées s'ouvrent sur l'extérieur par des stigmates respiratoires à ouverture variable, sur les côtés des segments (pleurites) thoraciques et abdominaux. L'appareil circulatoire n'a donc pas ou peu de rôle pour la respiration (à quelques exceptions près comme les larves de chironome — diptère vivant dans des milieux très faiblement oxygénés — qui possèdent de l'hémoglobine). Le milieu intérieur est constitué d'hémolymphe qui est mis en mouvement par des vaisseaux contractiles dorsaux et les mouvements musculaires généraux de l'insecte. L'appareil circulatoire est ouvert, à faible pression. L'appareil digestif est constitué d'un intestin en trois parties : stomodeum (intestin antérieur), mésentéron (intestin moyen) et proctodeum (intestin postérieur). Stomodeum et proctodeum sont recouverts de cuticule puisqu'ils sont issus d'invaginations du tégument. Le régime alimentaire des insectes est très variable : herbivore (chenilles, criquet), coprophage (bousier), prédateurs (libellules), nécrophages, nectarivore (papillons), suceurs de sèves (pucerons) ou de sang (moustiques femelles). Certains insectes (xylophages) peuvent se nourrir de bois (termites). Certains insectes peuvent changer de régime alimentaire au cours de leur vie (chenilles mangeuses de feuilles et papillons adultes nectarivores). Les appendices buccaux sont très variables chez les insectes et liés à leur alimentation (appendices de type broyeur (criquet), suceur avec trompe dévaginable par afflux d'hémolymphe (papillon adulte), piqueur-suceur (moustique), lécheur-suceur (abeille)...) Le système nerveux central est constitué d'une chaîne ganglionnaire ventrale. À l'avant les ganglions migrent dorsalement et fusionnent pour former un cerveau. Les ganglions suivants ventraux fusionnent pour former un ganglion sous-œsophagien qui innerve les pièces buccales.

Développement

La plupart des insectes se développent de l'oeuf au stade adulte appelé imago en passant par plusieurs métamorphoses : stade larvaire (chenille, vers, ...) et stade nymphale (chrysalide, pupe, ...). Le développement est contrôlé par une hormone stéroïde, l'ecdysone, qui est produite dans des glandes prothoraciques et induit la mue. Une autre hormone, l'hormone juvénile, un dérivé terpénoïde, inhibe la métamorphose. Elle est produite dans les corps allates, des organes endocrines près de l'œsophage. On distingue les insectes primitifs, sans métamorphose (amétaboles) de ceux qui subissent une métamorphose, parmi lesquels on trouve :
- les hétérométaboles (comprenant les hémimétaboles et les paurométaboles), chez lesquels les stades larvaires et adultes ont des modes de vie souvent comparables, avec une croissance des ailes progressive.
- les holométaboles (insectes à métamorphose complète) chez lesquels les stades larvaires et adultes sont très différents (chenille et papillon par exemple) et séparés par un stade appelé nymphe au cours duquel se forment les ailes. La reproduction des insectes est également contrôlée par 'ecdysone' et 'hormone juvénile', qui agissent dans les deux sexes. Ces hormones contrôlent le fonctionnement de l'appareil reproducteur, mais n'influent pas sur la détermination des caractères sexuels, qui sont strictement déterminés de manière génétique. Les hormones de type phéromones jouent aussi un rôle majeur pour l'attraction et la reconnaissance des individus au sein d'une espèce.

Insectes dans le monde

Écologie

Les insectes sont inféodés aux terres émergées. Quelques uns vivent en eau douce et de rares exceptions en mer. On les trouve sous presque tous les climats, du plus chaud au plus froid.

Biodiversité

Un aphidé du Costa Rica sur une feuille de fougère

Classification

Place des insectes dans les animaux

Selon Kjer, qui a analysé les séquençages d'ARN ribosomal 18S, les Insectes sont plus proches des Mollusques que des Myriapodes. Dès lors, il s'agirait en fait de Mollusques qui se sont adaptés à la terre ferme et qui l'ont colonisée.

Ordres

Ordres :
- Coléoptères
- Névroptères
- Notoptères
- Orthoptères (sauterelle, criquet, grillon)
- Phasmatodea : : Phasmoptères/Chéleutoptères
- Plécoptères
- Protorthoptères — éteint —
- Psocoptères
- Raphidioptères (raphidie)
- Strepsiptères (parasites des insectes)
- Thysanoptères
- Trichoptères
- Zoraptères

Selon ITIS

- sous-classe Archaeognatha
- ordre Archaeognatha (oui, pas d'erreur 2 fois le même taxon)
- sous-classe Dicondylia Hennig, 1953
- ordre Zygentoma Börner, 1904
- sous-classe Pterygota
- infra-classe Exopterygota
-
- super-ordre Endopterygota
- infra-classe Neoptera
-
- ordre Coleoptera Linnaeus, 1758
-
- ordre Dermaptera De Geer, 1773
-
- ordre Dictyoptera
-
- ordre Diptera
-
- ordre Embiidina Hagen, 1862
-
- ordre Grylloblattodea
-
- ordre Hemiptera Linnaeus, 1758
-
- ordre Hymenoptera
-
- ordre Isoptera Brullé, 1832
-
- ordre Lepidoptera
-
- ordre Mantophasmatodea Zompro, Klass, Kristensen et Adis, 2002
-
- ordre Mecoptera
-
- ordre Orthoptera
-
- ordre Phasmida Leach, 1815
-
- ordre Phthiraptera Haeckel, 1896
-
- ordre Plecoptera
-
- ordre Psocoptera
-
- ordre Siphonaptera
-
- ordre Strepsiptera Kirby, 1813
-
- ordre Thysanoptera Haliday, 1836
-
- ordre Trichoptera
-
- ordre Zoraptera Silvestri, 1913
-
- super-ordre Neuropterida
-
- ordre Megaloptera
-
- ordre Neuroptera
-
- ordre Rhaphidioptera
- infra-classe Palaeoptera
-
- ordre Ephemeroptera
-
- ordre Odonata Fabricius, 1793

Classification

La classification des insectes a été proposée par Carl von Linné au sur la base de critères morphologiques. Avec l'apparition de la génétique, Minet et Bourgoin ont proposé une nouvelle classification phylogénétique qui n'est pas entièrement adoptée et fait l'objet d'une révision continue (toutes les analyses génétiques n'ont pas encore été faites, pour plus d'informations sur la classification lire l'article sur la systématique). La classification ci-dessous essaie de tenir compte de cette nouvelle classification.
- Hexapodes
-Insectes
-
-Archéognathes
-
-CNN (clade non nommé)
-
-Thysanoures
-
-CNN
-
-
-Odonates
-
-
-CNN
-
-
-éphéméroptères
-
-
-Néoptères
-
-
-
-CNN
-
-
-
-CNN (non détaillé)
-
-
-
-
-Blattoptères
-
-
-
-
-Mantoptères
-
-
-
-
-Isoptères
-
-
-
-
-Plécoptéroïdes
-
-
-
-
-Orthoptères
-
-
-
-
-Dermaptères
-
-
-
-
-Grylloblatoptères
-
-
-
-
-Embioptères
-
-
-
-
-Phasmatodea
-
-
-
-CNN (non détaillés)
-
-
-
-
-Zoraptères
-
-
-
-
-Psocoptères
-
-
-
-
-Phthiraptères
-
-
-
-
-Hémiptères
-
-
-
-
-Thysanoptères
-
-
-
-CNN
-
-
-
-CNN (non détaillé)
-
-
-
-
-Strepsiptères
-
-
-
-
-Coléoptères
-
-
-
-
-Névroptères
-
-
-
-
-Raphidioptères
-
-
-
-
-Mégaloptères
-
-
-
-CNN (non détaillé)
-
-
-
-
-Hyménoptères
-
-
-
-
-Mécoptères
-
-
-
-
-Siphonaptères
-
-
-
-
-Diptères
-
-
-
-
-Trichoptères
-
-
-
-
-Lépidoptères

Notes

Références

- R.H. Arnett (1967). American Insects : handbook of the insects of America north of Mexico. Van Nostrand Reinhold (New York).
- Richard C. Brusca & Gary J. Brusca (1990). Invertebrates. Sinauer : 922 p.
- R.M. May (1988). How many species are there on earth? Science, 241 : 1441-1449.
- T.R.E. Southwood (1961). The number of species of insect associated with various trees. Journal of Animal Ecology, 30 : 1-8.
- World Conservation Monitoring Centre (WCMC) (dir.) (1992). Global Biodiversity. Status of the Earth's living resources. Chapman & Hall (Londres) : xix + 585 p. ISBN 0-412-47240-6

Orientation bibliographique

- Michael Chinery
-Insectes de France et d'Europe occidentale Arthaud. ISBN 2700306368
-Insectes d'Europe en couleur Multiguide Nature, Bordas, 1987. ISBN 204012575-2
- Gérard Delvare et Henri-Pierre Aberlenc
-Les insectes d'Afrique et d'Amérique tropicale : clés pour la reconnaissance des familles PRIFAS-CIRAD, 1989. ISBN 2-87614-023-3

Voir aussi

===
Sujets connexes
Abdomen   Abeille à miel   Aile (zoologie)   Aile de l'insecte   Amétabole   Anatomie   Animal   Apterygota   Arachnida   Archaeognatha   Arthaud (société d'édition)   Arthropode   Blattaria   Bordas   Carl von Linné   Cellule (biologie)   Chenille (lépidoptère)   Chironomidae   Chitine   Chrysalide   Cicadidae   Circulation sanguine   Classe (biologie)   Classification phylogénétique   Coccinellidae   Cocon   Coleoptera   Commensalisme   Coxa   Culicidae   Cuticule   Dermaptera   Dictyoptera   Diptera   Eau douce   Ecdysone   Embioptera   Embranchement (biologie)   Entomologie   Entomophagie   Ephemeroptera   Europe   Exopterygota   Exosquelette   Formicidae   Fossile   Grec ancien   Gryllidae   Guêpe   Haltère de l'insecte   Hemiptera   Heteroptera   Hippobosque   Hormone juvénile   Hymenoptera   Hémimétabole   Hémoglobine   Hémolymphe   Hétérométabole   Imago   Insecte ravageur   Insecte social   Intelligence collective   Invertébré   Isoptera   Larve   Lepidoptera   Libellule   Mantodea   Mantophasmatodea   Mecoptera   Megaloptera   Membrane   Mer   Michael Chinery   Mouche   Moucheron   Mue des arthropodes   Mésothorax   Métamorphose (biologie)   Métathorax   Neoptera   Neuroptera   Notoptera   Nymphe (biologie)   Nécrophagie   Odonata   Ordre (biologie)   Orthoptera   Oxygène   Paurométabole   Phasmatodea   Photo-guide taxinomique du monde animal   Phthiraptera   Physiologie   Phytophage   Phéromone   Plecoptera   Prothorax   Prédateur   Psocoptera   Pterygota   Pupe   Québec   Raphidioptera   Reproduction (biologie)   Respiration   Respiration de l'insecte   Régime alimentaire   Sauterelle   Siphonaptera   Soie   Stigmate des arthropodes   Strepsiptera   Stridulation   Système nerveux central   Systématique   Termitière   Terpénoïde   Thorax   Thysanoptera   Trachée   Trias   Trichoptera   Trochanter   Tête (anatomie)   Ver   Zoraptera   Zygentoma  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^