Streptococcus pneumoniae

Infos
Streptococcus pneumoniae (le pneumocoque) est une espèce de bactérie du genre Streptococcus. C'est un important agent pathogène chez l'Homme. Son nom initial était Diplococcus pneumonia en 1926. Il a été rebaptisé Streptococcus pneumoniae en 1974 vu sa croissance en chaînes dans les milieux liquides.
Streptococcus pneumoniae

Streptococcus pneumoniae (le pneumocoque) est une espèce de bactérie du genre Streptococcus. C'est un important agent pathogène chez l'Homme. Son nom initial était Diplococcus pneumonia en 1926. Il a été rebaptisé Streptococcus pneumoniae en 1974 vu sa croissance en chaînes dans les milieux liquides.

Observations et identification

- Observé au microscope, Streptococcus pneumoniae se présente sous forme de diplocoques à Gram positif (aspect typique dit en flamme de bougie), parfois capsulés.
- En laboratoire, il est possible de l'identifier à partir de ses caractéristiques biochimiques :
- Diplocoques à Gram positif, absence de catalase, hémolyse de type α (Alpha) sur gélose au sang frais.
- On peut effectuer un test d'agglutination avec des particules anti-pneumocoques mais ce test n'est pas très sensible.
- L'identification se fait grâce à l'aspect des colonies (plates avec un centre réprimé) et surtout par l'inhibition de la croissance des colonies autour d'un disque d'optochine.
- Certaines souches peuvent être muqueuses.
- Il s'agit d'une bactérie lactique, possédant un métabolisme dit homolactique. Le carbone nécessaire à sa production énergétique est essentiellement convertit en acide lactique via le métabolisme central, avec production d'un certain nombre de sous produit en condition de limitation nutritionelle, i.e. acétate, formiate et ethanol.

Pouvoir pathogène

S. pneumoniae est la cause la plus commune de méningites bactériennes communautaires chez l'adulte sur http://www.vidalrecos.fr : sur http://www.invs.sante.fr : , et il est l'un des deux principaux agents mis en cause dans les otites.Chez les enfants, les infections invasives à Streptococcus pneumoniae concernent surtout la tranche d'âge avant 2 ans et peuvent conduire à des pneumonies et des méningites. Cette dernière entraine une mortalité dans 8% à 15% des cas, et des séquelles fréquentes : épilepsie, surdité, parésie. Chez les enfants, les maladies favorisant les infections invasives à Streptococcus pneumoniae sont l'asplénie, la drépanocytose, le HIV, mais aussi les déficits immunitaires congénitaux, les cardiopathies congénitales cyanogènes, l'insuffisance cardiaque, l'insuffisance rénale et le syndrome néphrotique, les pneumopathies chroniques, le diabète, les traitements immunosuppresseur et radiothérapique, les brèches cérébro-méningées. En dépit de son nom, ce micro-organisme provoque d'autres types d'infections que la pneumonie, entre autres :
- sinusite aiguë
- Otite moyenne aiguë
- bactériémie
- méningite
- ostéomyélite
- arthrite septique
- endocardite
- péritonite
- péricardite
- cellulite
- abcès du cerveau.

Traitement

Les pneumocoques sont, jusqu'à maintenant, généralement bien sensibles à la majorité des antibiotiques, sauf aux aminoglucosides. Les pénicillines, les sulfamidés, les macrolides sont actifs sur tous les pneumocoques, quel que soit leur type. On observe une résistance relative aux tétracyclines comme pour les streptocoques. Malheureusement, comme la plupart des germes, la résistance aux antibiotiques se diffuse progressivement et on compte jusqu'à un quart des souches résistantes à la pénicilline aux USA en 1998

Prévention

En France, il existe deux types de vaccins anti-pneumococciques:
- Le vaccin conjugué immunisant pour 7 sous-types (sérotypes) de pneumocoque (Prevenar®). :Aux Etats-Unis, l'utilisation à grande échelle de ce vaccin, chez les jeunes enfants, a entrainé une forte baisse des infections invasives à Streptococcus pneumoniae (sérotypes contenus dans le vaccin), chez les enfants vaccinés, et plus globalement des pneumonies nécessitant une hospitalisationCG Grijalva, JP Nuorti, PG Arbogast, SW Martin, KM Edwards, MR Griffin, , Lancet, 2007;369;1179–1186, mais aussi, dans une moindre mesure, chez les enfants non vaccinés, dans la population générale et les plus de 50 ans. :En France, la vaccination est recommandée pour tous les nourissons dès l'âge de deux mois. Pour les enfants de plus de deux ans la vaccination est recommandée lorsqu'il existe une maladie favorisant les infections à pneumocoqueselon l'avis du CSHPF : Conseil supérieur d'hygiène publique de France: brèches cérébro-méningées, asplénie, déficit immunitaire, cardiopathies congénitales cyanogènes, pneumopathies chroniques et diabète. :Ce vaccin n'a pratiquement pas d'efficacité sur la prévention des otites.
- Le vaccin polysaccharidique, immunisant pour 23 sous-types de pneumocoque, utilisé jusqu'à présent dans les situations à risques (voir ci-dessus)(Pneumo23®).

Notes et références

Catégorie:Streptococcus de:Pneumokokken en:Streptococcus pneumoniae es:Streptococcus pneumoniae fi:Streptococcus pneumoniae it:Streptococcus pneumoniae ja:肺炎球菌 lt:Streptococcus pneumoniae nl:Pneumokok pl:Dwoinka zapalenia płuc pt:Streptococcus pneumoniae ro:Streptococcus pneumoniae ru:Пневмококк sr:Пнеумококе uk:Streptococcus pneumoniae zh:肺炎鏈球菌
Sujets connexes
Bactériémie   Cellulite   Endocardite   Gram   Gram positif   Gélose   Macrolide   Microscope   Méningite   Ostéomyélite   Otite moyenne aiguë   Parésie   Pathogène   Photographie   Pneumonie   Pénicilline   Péricardite   Péritonite   Streptocoque   Sulfamidé   Surdité   Tétracycline  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^