Nâlandâ

Infos
Les Stupa de Sariputta, dans l'ancienne université de Nālandā Nālandā est une ville de l'état du Bihar, dans l'Inde du nord, près du Népal, ancien siège d'un important centre universitaire bouddhiste, comptant à son apogée jusqu'à 10 000 moines. L'université débute par la fondation d'un monastère, sous le nom de Mahāvihāra - de mahā, grand et vihāra, monastère - par le rāja Kumāragupta I de la dynastie Gupta au milieu du . Elle grandit r
Nâlandâ

Les Stupa de Sariputta, dans l'ancienne université de Nālandā Nālandā est une ville de l'état du Bihar, dans l'Inde du nord, près du Népal, ancien siège d'un important centre universitaire bouddhiste, comptant à son apogée jusqu'à 10 000 moines. L'université débute par la fondation d'un monastère, sous le nom de Mahāvihāra - de mahā, grand et vihāra, monastère - par le rāja Kumāragupta I de la dynastie Gupta au milieu du . Elle grandit rapidement en importance et connaît une renommée internationale qui attire des moines étudiants du Tibet, de Birmanie, d'Indonésie (Sumatra et Java), mais aussi de Corée ou de Chine comme Xuanzang qui en fait une description enthousiaste dans son compte-rendu de voyage. Comportant des bâtiments à plusieurs étages, une bibliothèque et un observatoire, elle compte quelque quatre mille étudiants lorsque Xuanzang y séjourne par deux fois lors de son périple indien. L'accès s'y faisait par une série de tests très difficiles, Xuanzang nous confie que deux tiers des candidats échouent. À côté des textes du bouddhisme mahāyāna dont la connaissance est obligatoire, on y étudie les Vedas, les Upanishad, qui y sont enseignés par des brahmanes, la cosmologie et la logique nyāya, mais aussi la grammaire, la médecine, qui utilise une énorme pharmacopée et la chirurgie et la physique. Les cours sont de longueur fixée, annoncés par le son d'une trompe et réglés par une clepsydre. La fin des études se termine par la soutenance d'une thèse. Les souverains Pāla vont embellir Nālandā et l'université devient un foyer artistique, en particulier de sculpture de bronze, qui va influencer le monde bouddhiste au travers des styles et sujets que les étudiants étrangers rapportent chez eux après leur séjour d'étude. De même, des souverains étrangers invitent des maîtres de Nālandā - comme Padmasambhava - à venir enseigner dans leur pays et ainsi une grande partie de ce qui constitue le bouddhisme tibétain s'y est élaboré. Nālandā sert aussi de modèle à d'autres universités - comme Odantapura ou Vikramaśīla - bientôt fondées par des rājas sur leur terre, nouvelles sources participant à la propagation du bouddhisme. Au , le bouddhisme - combattu par les nouvelles philosophies hindouistes - entre en déclin en Inde et vers 1200, l'université est détruite par les envahisseurs musulmans lors de leurs incursions dans la vallée gangétique. Une tentative de reconstruction échoue, des brahmanes mettant le feu aux nouvelles structures et le site est abandonné. Hormis l'énorme stupa central de briques et qui avait été agrandi six fois, les fouilles ont mis au jour une dizaine de monastères ou vihāra construits sur le même plan. En 1951, un centre moderne pour les études bouddhiques y est fondé. Nālandā est aussi le nom de deux universités modernes situés au Sri Lanka et à Toronto au Canada.

Voir aussi

Bibliographie


-Louis Frédéric, L'Inde mystique et légendaire, Ed. du Rocher, 1994 ===
Sujets connexes
Bihar   Birmanie   Bouddhisme   Bouddhisme mahāyāna   Bouddhisme tibétain   Brahmane   Canada   Chirurgie   Clepsydre   Corée   Cosmologie   Gange   Grammaire   Gupta   Inde   Indonésie   Islam   Logique   Monastère   Médecine   Népal   Padmasambhava   Pharmacopée   Philosophie indienne   Physique   République populaire de Chine   Sariputta   Sri Lanka   Sriwijaya   Tibet   Toronto   Veda   Xuanzang  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^