Tibétain

Infos
Le tibétain est une langue parlée par plus de six millions de locuteurs au Tibet et autres régions environnantes, en Asie centrale : dans la Région autonome du Tibet, au Qinghai, au Gansu, au Sichuan et au Yunnan (République populaire de Chine), ainsi qu'au Ladakh, au Baltistan pakistanais, au Sikkim, au Bhoutan et dans le nord du Népal.
Tibétain

Le tibétain est une langue parlée par plus de six millions de locuteurs au Tibet et autres régions environnantes, en Asie centrale : dans la Région autonome du Tibet, au Qinghai, au Gansu, au Sichuan et au Yunnan (République populaire de Chine), ainsi qu'au Ladakh, au Baltistan pakistanais, au Sikkim, au Bhoutan et dans le nord du Népal.

Introduction

Le tibétain (se prononce en tibétain « peugué » pour tibétain parlé ou « peuyi » pour tibétain écrit, བོད་ཡིག translittération Wylie : bod yig) est une langue appartenant à la famille des langues tibéto-birmanes. Le tibétain se subdivise en un grand nombre de dialectes. Parmi ceux-ci, le dialecte de Lhassa, qui sert de lingua franca parmi les Tibétains, est une langue à tons. Le dzongkha, un autre dialecte tibétain, est la langue officielle du Bhoutan. Toutefois, certains autres dialectes, comme ceux de l'Amdo et du Ladakh, n'ont pas de tons et ont des groupes de consonnes initiaux compliqués, qui reflètent davantage ceux qui sont marqués dans l'orthographe. Le tibétain est noté au moyen d'un alphasyllabaire créé au par Thonmi Sambhota, un ministre du roi Srong-btsan sgam-po, à partir de la devanāgarī. L'écriture tibétaine comprend trente lettres qui se combinent avec quatre signes diacritiques servant à noter les voyelles i, u, e, o. À cela s'ajoutent trois consonnes suscrites, qui permettent de changer de ton ou de supprimer une aspiration, et 4 consonnes souscrites pour noter des palatales ou des rétroflexes. Parmi les langues tibéto-birmanes, le tibétain est l'une des plus anciennement attestées, avec le tangoute, le birman, le néware et le meitei. Le fondateur des études tibétaines en Europe est le savant hongrois Alexandre Csoma de Körös, auteur d'un dictionnaire et d'une grammaire du tibétain classique. Son œuvre fut poursuivie par le premier tibétologue français, Philippe-Édouard Foucaux (1811-1894). Langue classique du bouddhisme de la Haute-Asie, le tibétain véhicule depuis le une riche littérature.

Alphasyllabaire

Wikipédia écrit en tibétain Sous Unicode, les caractères tibétains sont codés de 0F00 à 0F7F. Voici l'alphasyllabaire tibétain, en dbu can (caractères d'imprimerie), dbu med (écriture cursive) et en translittération Wylie.

Lexique

Cardinaux

Le tableau ci-dessous donne les nombres cardinaux en tibétain, en birman, en cantonais, en mandarin, et leur traduction en français :

Voir aussi

===
Sujets connexes
Alphasyllabaire   Amdo   Asie centrale   Bhoutan   Birman   Birman (langue)   Cantonais   Devanāgarī   Diacritiques de l'alphabet tibétain   Dzongkha   Gansu   Inde   Ladakh   Langue   Langue à tons   Langues par famille   Langues sino-tibétaines   Langues tibéto-birmanes   Lhassa   Lingua franca   Linguistique   Mandarin   Meitei   Népal   Orthographe   Pakistan   Qinghai   République populaire de Chine   Sichuan   Sikkim   Tangoute   Tibet   Translittération Wylie   Unicode   Voyelle   Yunnan  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^