Martigues

Infos
Le Quartier de l'Île sur le canal Martigues (en occitan provençal Lo Martegue selon la norme classique ou Lou Martegue selon la norme mistralienne) est une ville française des Bouches-du-Rhône en Provence, également connue sous le nom de « Venise provençale ». Le nom de Martigues vient d'une ancienne forme latine reconstituée, Marticum, composée de la racine pré-indo-européenne mart- « rocher » et de la terminaison latine -icum
Martigues

Le Quartier de l'Île sur le canal Martigues (en occitan provençal Lo Martegue selon la norme classique ou Lou Martegue selon la norme mistralienne) est une ville française des Bouches-du-Rhône en Provence, également connue sous le nom de « Venise provençale ». Le nom de Martigues vient d'une ancienne forme latine reconstituée, Marticum, composée de la racine pré-indo-européenne mart- « rocher » et de la terminaison latine -icum ; ce nom faisait allusion à l'Étang de Berre en tant qu'« étang des rochers ». Les habitants sont appelés martégaux et martégales, mais on peut aussi parler de martégao et martégallois.

Administration

|- | colspan="3" align="center" | Les données antérieures à 2001 ne sont pas encore connues. |- | align=center| depuis 1969 ||align=center| Paul Lombard ||align=center| PCF |

Géographie

Le Miroir aux Oiseaux Martigues est située en bordure de l'Étang de Berre, de part et d'autre du canal de Caronte qui relie l'Étang à la Mer Méditerranée. La commune s'étend de la Côte Bleue en passant par les hameaux de Saint-Pierre-les-Martigues, Saint-Julien-les-Martigues, La Couronne, Carro, Lavéra, jusqu'à celui de Croix-Sainte au nord pour un total de 7 144 hectares dont 697 hectares de forêts et 40 kilomètres de linéaire maritime dont 11 sur la côte méditerranéenne. Le nom de Martigues est rattaché à son pluriel, en effet on parlait encore des Martigues en 1890. La ville se compose de trois quartiers : Ferrières au nord (côté Camargue), l'Île sur le canal et Jonquières au sud (côté Côte Bleue).

Economie

C'est la 3 ville en importance du département.
- Antenne de la Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence.

Médias

- La ville possède sa radio et sa télévision locale, respectivement :
- , créée en 1982,
- , créée en 1994.
- Depuis 1987, la ville édite son magazine mensuel d'informations locales : Reflets.

Démographie

Les habitants sont les Martégales et les Martégaux. Source : INSEE, Population sans double compte

Culture

- Chaque été se déroulent des concours de joutes provençales sur les canaux.
- Depuis 1989, entre juillet et août, a lieu le « Festival de Martigues : Danses, Musiques et Voix du Monde. » La ville de Martigues héberge l'association « La Capouliero », organisatrice du festival et ambassadrice du folklore provençal.
- La fanfare municipale de la Ville a fêté ses 100 ans le 25 juin 2006.

Musique

- Festival de Musique de Chambre de Martigues (créé en avril 1988) — De la musique baroque à la musique actuelle — 20 édition en juillet 2007
- Côté chanson, on retiendra Adieu, Venise provençale, crée par Alibert dans l'opérette de Vincent Scotto Arènes joyeuses, paroles d’Henri Alibert et René Sarvil, musique de Vincent Scotto (1934). Opérette adaptée à deux reprises au cinéma (voir section « Cinéma »)

Cinéma

Le canal Saint-Sébastien Si le film martégal le plus populaire est sans doute La Cuisine au beurre (1963) avec Bourvil et Fernandel, Martigues, passant, avec le temps, de la petite ville de pêcheur à la cité fortement industrialisée aves ses complexes pétrochimiques implantés sur ses rivages, est le lieu de tournage, presque tous les trente ans, d’un film social emblématique reflétant les problèmes cruciaux de son époque :
- - Jean Renoir, avec Toni en 1935, filme les difficultés de l’arrivée massive de l’immigration italienne.
- - Bernard Paul, en plein mois de mai 1968, étudie avec sensibilité un couple d’ouvriers cherchant de nouveaux repères dans une société de consommation à outrance dévorant Le Temps de vivre.
- - En 1995, le Marseillais Robert Guédiguian filme un groupuscule qui survit tant bien que mal, grâce à son bel élan solidaire À la vie, à la mort !, dans ses cabanons et avec ses pauvres combines (le cabaret du « Perroquet bleu » sur la plage).
- - Enfin, en 2002, c'est un autre Marseillais, Paul Carpita, qui traitera, dans le ton de la comédie, de sujets graves comme ceux de la délocalisation et de ses répercussions sur l'emploi en France (Marche et rêve ! Les homards de l'utopie). Avec sa luminosité qui en a fait un lieu réputé des peintres (André Derain, Raoul Dufy, Auguste Renoir, Félix Ziem), l’agglomération martégale ne manque pas d’attirer toute une diversité de réalisateurs qui trouvent leur compte en pinèdes, garrigues, plages et canaux pittoresques pour leurs drames et leurs comédies provençales ou policières :
- 1910 : Les Martigues, documentaire de Léonce Perret (court métrage)
- 1935 : Toni de Jean Renoir avec Charles Blavette, Édouard Delmont, Andrex, une œuvre instigatrice du cinéma néoréaliste...
- 1935 : Arènes joyeuses, 1 version, de Karl Anton, avec Rellys et Alibert qui interprète la chanson de l’opérette originale éponyme Adieu, Venise provençale
- 1938 : Titin des Martigues de René Pujol avec Alibert, Paulette Dubost, Rellys
- 1938 : Orage de Marc Allégret avec Charles Boyer, Michèle Morgan
- 1943 : La Bonne étoile de Jean Boyer avec Fernandel, Julien Carette, Édouard Delmont (Carro)
- 1947 : Rumeurs de Jacques Daroy avec Jacques Dumesnil, Jany Holt (Sainte-Anne)
- 1956 : Le Secret de sœur Angèle de Léo Joannon avec Sophie Desmarets, Raf Vallone
- 1957 : Amour de poche de Pierre Kast avec Jean Marais, Geneviève Page
- 1957 : Vacances explosives (L’aventure est sur la route) de Christian Stengel avec Marthe Mercadier, Raymond Bussières, Arletty
- 1957 : Action immédiate de Maurice Labro avec Henri Vidal, Lino Ventura (Sainte-Croix)
- 1958 : Le Piège de Charles Brabant avec Magali Noël, Raf Vallone, Charles Vanel
- 1958 : Arènes joyeuses, 2 version, de Maurice de Canonge avec Fernand Raynaud, Rellys, Marie-José Nat et toujours la chanson Adieu, Venise provençale
- 1958 : La Fille de feu d’Alfred Rode avec Claudine Dupuis, Raymond Souplex, Armand Mestral (La Couronne)
- 1960 : Normandie-Niémen de Jean Dréville et Damir Vyatich-Berezhnykh avec Giani Esposito, Georges Rivière (Route de La Mède)
- 1960 : Les Héritiers de Jean Laviron avec Roger Pierre, Jean-Marc Thibault, Jacqueline Maillan (Lavéra et Caronte)
- 1961 : Un nommé La Rocca de Jean Becker avec Jean-Paul Belmondo et Pierre Vaneck (séquences du « champ de mines » à La Couronne)
- 1963 : Peau de banane de Marcel Ophüls avec Jeanne Moreau et Jean-Paul Belmondo (Quai Maurice Tessé)
- 1963 : La Cuisine au beurre de Gilles Grangier avec Bourvil, Fernandel, Claire Maurier Mystère'' : disparition d'Anne de Lestrade dans le Rhône (sic)Scènes près du Canal de Caronte
- 1969 : Le Temps de vivre de Bernard Paul avec Marina Vlady, Frédéric de Pasquale, Catherine Allégret, Éric Damain
- 1991 : Dieu vomit les tièdes de Robert Guédiguian avec Jean-Pierre Darroussin, Ariane Ascaride
- 1994 : Le Fils préféré de Nicole Garcia avec Bernard Giraudeau et Gérard Lanvin
- 1995 : À la vie, à la mort ! de Robert Guédiguian avec Ariane Ascaride, Pascale Roberts, Jacques Gamblin, Jean-Pierre Darroussin (Route d’Auguette, Ponteau)
- 1999 : Les Collègues de Philippe Dajoux avec Joël Cantona, Patrick Bosso, Albert Cantona, Sacha Bourdo, avec la participation de Franck Fernandel
- 2002 : Marche et rêve ! Les homards de l'utopie de Paul Carpita avec Daniel Russo, Roger Souza
- 2007 : Mystère, saga télévisée TF1 réalisée par Didier Albert avec Patrick Bauchau, Marisa Berenson, Lio (Caronte)

Littérature

Les maisons du quai Brescon Martigues est la ville natale de l'académicien Charles Maurras. Dans son discours prononcé le 11 juillet 1888 à la société des Félibres de Paris, présidée ce soir-là par Maurice Faure, ancien ministre et vice-président du Sénat, alors député de la Drôme, Charles Maurras livre son indéfectible attachement à sa ville natale. C’est une sorte de préambule à son énumération des « Trente beautés de Martigues »in Édition d’origine L'Étang de Berre, Librairie Ancienne Édouard Champion, Paris, 1915dont il en subsiste peu, la plupart ayant été éradiquées par l’ère moderne (la pêche et sa flotte de tartanes, les salines, les 12 moulins, etc.) : :

Peinture

Le Miroir aux oiseaux (nuit) Plus que tout autre, Félix Ziem (1821-1911) sera « Le peintre » de Martigues. Né à Beaune et formé à l'École d'Art de Dijon, après ses voyages initiatiques d'artiste en Italie où il séjourna longtemps à Venise, c'est à Martigues qu'il fera construire son atelier, berceau d'une multitude de peintures, aquarelles et dessins. Il donnera à la ville son aura de « Venise provençale » au-delà de ce qu'il espérait quand il écrivait : « Je pars pour le Midi pousser une pointe de travail et d'observation. Le travail incessant de l'atelier m'énerve et efface les souvenirs. Je pense donc voir Sète, Martigues, Marseille, faire quelques études de mer, de montagne, de nature, quelques impressions pouvant produire un résultat. »

Gastronomie

- Une spécialité martégale : la Poutargue, également appellée « Caviar Martégal », œufs séchés de divers poissons mulets.
- Production de vin classé AOC Coteaux d'Aix-en-Provence, La Venise Provençale, par la coopérative de Saint-Julien-les-Martigues, créée en 1958 (campagne agricole martégale).

Personnalités

- Gérard Tenque, présumé né vers 1040 à Martigues et décédé vers 1120 à Jérusalem, est le fondateur de l'Ordre souverain militaire et hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem. Une place porte son nom dans le quartier de Jonquières.
- Charles Maurras, académicien, fondateur de l'Action française, né à Martigues en 1868 et décédé à Tours en 1952.
- Armelle Deutsch, actrice, née à Martigues en 1979.
- Rod Fanni, footballeur, né à Martigues en 1981.
- André-Pierre Gignac, footballeur, né à Martigues en 1985.

Anecdotes

- Le comédien marseillais Titoff est passé, sans grand résultat, par le centre de formation du Football Club de Martigues avant de se lancer, avec succès, dans le one-man-show humoristique.

Codes

Martigues a pour codes :
- MT, selon la liste des quartiers maritimes,

FC Martigues

- Le club martégal évolue en ce moment en National.

Voir aussi

- Football Club de Martigues
- Stade Francis Turcan ==
Sujets connexes
Action française   Action immédiate (film, 1957)   Adieu, Venise provençale   Alfred Rode   Alibert   Amour de poche   Andrex   André-Pierre Gignac   André Derain   Ariane Ascaride   Arletty   Armand Mestral   Armelle Deutsch   Arrondissement d'Istres   Arènes joyeuses (film, 1935)   Arènes joyeuses (film, 1958)   Auguste Renoir   Barcelone   Beaune   Bernard Giraudeau   Bernard Paul   Bouches-du-Rhône   Bourvil   Camargue   Canal de Caronte   Canton de Martigues-Est   Canton de Martigues-Ouest   Carro   Catherine Allégret   Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence   Charles Blavette   Charles Boyer   Charles Maurras   Charles Vanel   Chef-lieu   Christian Stengel   Claire Maurier   Claudine Dupuis   Communauté d'agglomération Ouest de l'Étang de Berre   Court métrage   Daniel Russo   Dieu vomit les tièdes   Dijon   Drôme (département)   Délocalisation   Emploi   Fernand Raynaud   Fernandel   Football   Football Club de Martigues   France   Frédéric de Pasquale   Félibrige   Félix Ziem   Geneviève Page   Gentilé   Georges Rivière   Giani Esposito   Gilles Grangier   Gérard Lanvin   Gérard Tenque   Henri Vidal   Italie   Jacqueline Maillan   Jacques Daroy   Jacques Dumesnil   Jacques Gamblin   Jany Holt   Jean-Marc Thibault   Jean-Paul Belmondo   Jean-Pierre Darroussin   Jean Becker   Jean Boyer (réalisateur)   Jean Dréville   Jean Marais   Jean Renoir   Jeanne Moreau   Joute   Joël Cantona   Julien Carette   Jérusalem   La Couronne (Bouches-du-Rhône)   La Cuisine au beurre   La Fille de feu   Le Fils préféré   Le Piège (film, 1958)   Le Secret de sœur Angèle   Le Temps de vivre   Les Collègues   Les Héritiers (film, 1960)   Les Martigues (film)   Lino Ventura   Lio   Léo Joannon   Léonce Perret   MT   Magali Noël   Majorque   Marais salants   Marc Allégret   Marcel Ophüls   Marche et rêve ! Les homards de l'utopie   Marie-José Nat   Marina Vlady   Marisa Berenson   Mars (mois)   Marseille   Marthe Mercadier   Maurice Labro   Maurice de Canonge   Mer Méditerranée   Michèle Morgan   Moulin à vent   Mulet (poisson)   Mystère (feuilleton télévisé)   Nicole Garcia   Normandie-Niémen (film)   Norme classique de l'occitan   Norme mistralienne   Occitan   One-man-show   Orage (film, 1938)   Ordre de Malte   Paris   Parti communiste français   Pascale Roberts   Patrick Bauchau   Patrick Bosso   Paul Carpita   Paul Lombard (homme politique)   Paulette Dubost   Peau de banane (film)   Pierre Kast   Pierre Vaneck   Poutargue   Provence   Provence-Alpes-Côte d'Azur   Provençal   Radiodiffusion   Raf Vallone   Raoul Dufy   Raymond Bussières   Raymond Souplex   Rellys   René Sarvil   Rhône   Robert Guédiguian   Rod Fanni   Roger Pierre   Roger Souza   Rumeurs (film, 1947)   Sacha Bourdo   Saint-Julien-les-Martigues   Sophie Desmarets   Sète   Sénat (France)   TF1   Tartane (bateau)   Titin des Martigues   Titoff   Toni (film, 1935)   Tours   Télévision   Un nommé La Rocca   Vacances explosives   Venise   Vincent Scotto  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^