Pierrière

Infos
Reconstitution d'une pierrière à la Cité des machines de Larressingle (Gers) La pierrière est une pièce d'artillerie médiévale. Constituée d'un balancier appelé verge au bout duquel est attachée une poche contenant des projectiles, elle était actionnée en tirant sur l'autre extrémité du balancier. Utilisée principalement pour la défense, elle était aussi appelée arme des femmes puisque les femmes et les enfants étaient souvent dévolus à ce typ
Pierrière

Reconstitution d'une pierrière à la Cité des machines de Larressingle (Gers) La pierrière est une pièce d'artillerie médiévale. Constituée d'un balancier appelé verge au bout duquel est attachée une poche contenant des projectiles, elle était actionnée en tirant sur l'autre extrémité du balancier. Utilisée principalement pour la défense, elle était aussi appelée arme des femmes puisque les femmes et les enfants étaient souvent dévolus à ce type d'armement. Viollet le Duc mentionne que le terme pierrière était aussi donné à la baliste qui fonctionne en réalité sur un principe différent.

Origines

Les Chinois utilisaient vraisemblablement des engins similaires plusieurs siècles avant l'ère chrétienne. Le principe de la machine a voyagé sur la route de la soie. Elle fut utilisée par les Sarrasins au temps des Croisades. Elle apparut ainsi en Europe vers le .

Utilisations attestées

On retrouve des traces de l'utilisation des pierrières dans des écrits ou par le biais de fouilles archéologiques. Ainsi, c'est un projectile issu d'une pierrière qui aurait tué Simon de Montfort lors du siège de Toulouse en 1218. Une pierrière fut aussi utilisée au château de Montségur lors du siège de 1244. Elle répondait coup pour coup au trébuchet monté par les Croisés.

Caractéristiques techniques

- Poids des boulets : de 3 à 12 kilogrammes
- Portée : de 40 à 60 mètres
- Nombre de servants : de 6 à 8
- Cadence de tir : jusqu'à 1 projectile par minute

Perfectionnements

Un contre-poids pouvait être ajouté à l'extrémité qui était tirée pour faciliter le maniement de l'arme et surtout compenser le poids du projectile. Dans ce cas, la pierrière est appelée bricole. Ce principe de contre-poids sera repris et amélioré dès le pour en faire des armes plus puissantes en vue de tenir des sièges : les mangonneaux et les trébuchets.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Archéologie   Artillerie médiévale   Baliste   Bricole   Château de Montségur   Civilisation chinoise   Europe   Larressingle   Mangonneau   Moyen Âge   Route de la soie   Sarrasin (peuple)   Simon IV de Montfort   Toulouse   Trébuchet  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^