Giselle (ballet)

Infos
Carlotta Grisi dans Giselle Giselle, ou les Wilis est un ballet composé par Adolphe Adam, sur un livret de Théophile Gautier. La chorégraphie originale est de Jean Coralli et Jules Perrot. Depuis sa création le 28 juin 1841 à l'Opéra de Paris, Giselle est considéré comme le sommet, l'apothéose, sinon le symbole même du ballet romantique. C'est Théophile Gautier qui en suggère l'argument à Vernoy de Saint Georges, en s'inspirant d'un passage du livre d
Giselle (ballet)

Carlotta Grisi dans Giselle Giselle, ou les Wilis est un ballet composé par Adolphe Adam, sur un livret de Théophile Gautier. La chorégraphie originale est de Jean Coralli et Jules Perrot. Depuis sa création le 28 juin 1841 à l'Opéra de Paris, Giselle est considéré comme le sommet, l'apothéose, sinon le symbole même du ballet romantique. C'est Théophile Gautier qui en suggère l'argument à Vernoy de Saint Georges, en s'inspirant d'un passage du livre de Henri Heine, De l'Allemagne, qui traite de la légende des Wilis, ces fiancées mortes la veille de leurs noces, qui entraînent les voyageurs imprudents dans des rondes mortelles la nuit tombée. En apprenant qu'Albrecht, qu'elle aime, est le noble fiancé d'une princesse, Giselle, une paysanne, meurt. La Reine des Willis, esprits de jeunes filles mortes vierges, décide qu'Albrecht doit mourir. Il est condamné à danser jusqu'à la mort mais l'esprit de Giselle, en dansant avec lui, arrive à le sauver. Adam doit sa notoriété à cet archétype du ballet romantique, d'une grande richesse mélodique : « La musique de Monsieur Adam est supérieure à la musique ordinaire des ballets ; elle abonde en motifs, en effets d'orchestre ; elle contient même, attention touchante pour les amateurs de musique difficile, une fugue très bien conduite. Le second acte résout heureusement ce problème musical du fantastique gracieux et plein de mélodie. » (Théophile Gautier)

L'histoire

Giselle, jeune paysanne, aime Albrecht qui lui a juré fidélité. Elle danse en son honneur, oubliant les remontrances de sa mère qui lui rappelle l’histoire des willis, ces tristes jeunes filles transformées en fantômes pour avoir trop dansé. Amoureux de Giselle, le garde-chasse Hilarion découvre qu’Albrecht n’est autre que le duc de Silésie, fiancé à la fille du duc de Courlande. Devant tous il révèle l’identité de son rival. Giselle en perd la raison et s’effondre sans vie. Venus tour à tour se recueillir le soir, sur la tombe de Giselle, Hilarion et Albrecht sont la proie des willis et de leur reine, l’implacable Myrtha, qui les condamne à danser jusqu’à la mort. Sortant de sa tombe, Giselle, nouvelle wili, tente en vain d’intervenir. Albrecht ne sera sauvé que par les premières lueurs de l’aube qui font rentrer les willis dans leurs tombes.

Principales versions

- 1841 : Paris (rôles principaux : Carlotta Grisi, Lucien Petipa et Adèle Dumilâtre)
- 1884 : Saint-Pétersbourg (nouvelle création de Jules Perrot et Marius Petipa)
- 1910 : Paris (chorégraphie de Michel Fokine pour les Ballets russes de Serge de Diaghilev)
- 1932 : Paris (chorégraphie de Serge Lifar)
- 1984 : New York (chorégraphie de Frederick Franklin d'après Jean Coralli et Jules Perrot)
- 1989 : Stuttgart (chorégraphie de Marcia Haydée)
- 1992 : Stockholm (chorégraphie de Mats Ek) ;Au cinéma
- 1987 : Herbert Ross a réalisé un film intitulé qui met le ballet Giselle en abyme, de la même manière que Carlos Saura l'a fait pour l'opéra Carmen. Les deux premiers rôles sont joués et dansés par Mikhaïl Barychnikov et Alessandra Ferri.

Une version décalée : Creole Giselle (1984)

Le scénario d'origine a été modifié mais la musique et la chorégraphie suivent de très près l'original. L'action se situe en Louisiane, en 1841. C'est la période d'avant la guerre de Sécession. Les noirs se divisent en deux castes: les "nobles" sont ceux qui sont affranchis de l'esclavage depuis plusieurs générations. Ils s'opposent aux affranchis ou fils/filles d'affranchis. Ainsi l'opposition de deux classes sociales se retrouve comme dans le scénario d'origine. La troupe du Dance Theatre of Harlem se compose exclusivement de noirs américains. Toute la prestation est excellente, mais il faut épingler une remarquable Myrtha. Cette version existe en DVD :
- Troupe de ballet : Dance Theatre of Harlem
- Scénario : Arthur Mitchell et Carl Michel d'après Théophile Gautier
- Chorégraphie : Frederick Franklin d'après Jean Coralli et Jules Perrot
- Orchestre de la radio danoise
- Direction musicale : Tadeusz Wojciechowsk
- Danseurs :
- Virginia Johnson : Giselle Lanaux
- Eddie J. Shellman : Albert Monet-Cloutier
- Lowell Smith : Hilarion Guidry
- Lorraine Graves : Myrtha
- Ballet créé le 13 juillet 1984, enregistré dans les studios de la radio danoise à Århus (Danemark) en 1988.
- Distribution KULTUR, 2005.

Vidéos en ligne

Sur le site des Grands Ballets Canadiens de Montréal du ballet Giselle peuvent être visionnés :
-
-
-
-
- Catégorie:Ballet Catégorie:Ballet de Petipa catégorie:danse classique Catégorie:Œuvre d'Adolphe Adam de:Giselle en:Giselle es:Giselle fi:Giselle it:Giselle ja:ジゼル ko:지젤 mk:Жизел nl:Giselle no:Giselle pl:Giselle pt:Giselle ru:Жизель sr:Жизела sv:Giselle
Sujets connexes
Adolphe Adam   Adèle Dumilâtre   Alessandra Ferri   Ballet   Ballets russes   Carlos Saura   Carlotta Grisi   Carmen (opéra)   Danemark   Esclavage   Fantastique   Fugue   Guerre de Sécession   Heinrich Heine   Herbert Ross   Jean Coralli   Jules Perrot   Louisiane   Lucien Petipa   Marcia Haydée   Marius Petipa   Mats Ek   Michel Fokine   Mikhaïl Barychnikov   Mélodie (succession de hauteurs)   Opéra national de Paris   Orchestre   Serge Lifar   Serge de Diaghilev   Théophile Gautier   Virginité   Wili  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^