Coutances

Infos
Coutances est une commune française, située dans le département de la Manche et la région Basse-Normandie. Elle est notamment connue pour sa cathédrale, son festival Jazz sous les pommiers. Coutances est siège d'évêché. Vue Nord-est de Coutances. À gauche de la cathédrale, le clocher de l'église Saint-Pierre ; à droite, ceux de l'église Saint-Nicolas et de l'hôtel de ville.
Coutances

Coutances est une commune française, située dans le département de la Manche et la région Basse-Normandie. Elle est notamment connue pour sa cathédrale, son festival Jazz sous les pommiers. Coutances est siège d'évêché. Vue Nord-est de Coutances. À gauche de la cathédrale, le clocher de l'église Saint-Pierre ; à droite, ceux de l'église Saint-Nicolas et de l'hôtel de ville.

Géographie

Coutances est située dans la péninsule du Cotentin, à 12 km de la côte ouest. Le centre de la ville est situé sur un promontoire dont la cathédrale constitue le point culminant. En contrebas coule la Soulles, affluent du fleuve côtier la Sienne. La topographie de la ville lui a parfois valu le surnom de "Tolède du Cotentin".

Histoire

Chef-lieu du peuple celte des Unelles, la ville prit le nom de Constantia en 298 sous Constance Chlore. La région de Constantia, connue sous le nom de pagus Constantinus, est devenue le Cotentin. Son premier évêque fut saint Éreptiole. La ville est détruite par les Normands en 866 et il faut attendre le et l'arrivée de l'évêque Geoffroy de Montbray, compagnon de Guillaume le Conquérant, pour la voir véritablement renaître, avec une nouvelle cathédrale et des fondations de communautés religieuses. En 1204, la Normandie est reprise en main par le roi de France et la cathédrale est reconstruite dans le style français, sous l'impulsion de l'évêque Hugues de Morville (1208-1238), fondateur également de l'hôtel-dieu. Coutances en ruines en 1944 Pendant les guerres de religion, en 1562, la cathédrale fut pillée par les Huguenots. Ils capturèrent l'évêque Arthur de Cossé et l'obligèrent à parcourir la ville à l'envers sur un âne mitré, la queue de l'animal entre les mains. Jusqu'en 1569, l'évêque de Coutances exerçait juridiction sur les îles de la Manche. Au début du , le baron Duhamel, maire de la ville et passionné d'urbanisme, fait percer les boulevards qui désengorgent le centre ville et créent d'agréables promenades plantées. En 1944, la ville est détruite par un terrible bombardement qui fait plus de 300 morts. L'architecte en chef chargé de la reconstruction, Louis Arretche (qui s'occupe également de Saint-Malo) s'attachera à lui redonner son âme tout en la dotant des équipements modernes.

Héraldique

Administration

Démographie

Économie

L'économie coutançaise est fortement tournée vers l'agro-alimentaire. L'entreprise Agrial est une coopérative agricole de dimension nationale dont une partie des activités est basée à Coutances. Une entreprise laitière fabrique entre autres le coutances, un fromage. Dans le domaine des hautes technologies, elvia fabriquant des circuits imprimés est implantée à Coutances.

Éducation

Coutances est une des villes de France qui compte le plus de scolaires par rapport à sa population. On dénombre ainsi :
- 10 écoles maternelles et primaires
- 3 collèges
- 5 lycées :
- 2 lycées d'enseignement général
- 1 lycée agricole
- 2 lycées professionnels

Personnalités liées à la commune

- Charles François Lebrun (1739-1824) duc de Plaisance, né à la Bouchelière, petit village tout proche de Saint-Sauveur-Lendelin dans le diocèse de Coutances (Manche), il a été troisième consul et prince-architrésorier du Premier Empire. Sa statue se trouve non loin de la cathédrale à Coutances.
- Robert Bichue (1705-1789), peintre né et décédé à Coutances. Il fit son apprentissage à Paris et exerça son art dans le portrait et le tableau historique. Il fut connu en son temps pour avoir peint une vue représentant le côté nord de la cathédrale de Coutances qu'il fit ensuite graver sur une planche en cuivre en 1747, œuvre dédiée à Monseigneur de Matignon, évêque de la ville et qui reste aujourd'hui un témoignage précieux de l'aspect de Coutances au XVIIIe siècle.
- Lycette Darsonval, danseuse, née dans la commune
- François Feuardent (Coutances, 1539 - Paris, 1610), religieux franciscain, un des chefs de la Ligue catholique
- François Gionnest (né dans la commune au , mort à Caraquet). Il fut membre d'équipage du Capitaine Saint-Simon durant la bataille de la Ristigouche et est l'un des fondateurs de la ville de CaraquetJ. Antonin Friolet, Caraquet, Village au soleil, chez l'auteur, Fredericton, 1978. pp.17-29..
- Remy de Gourmont (1858 - 1915), écrivain.
- Dominique Hervieu, née en 1963 à Coutances, danseuse et chorégraphe de danse contemporaine.
- André Lerond, footballeur international, a commencé sa carrière à Coutances.
- Jean-Matthieu-Adrien Lhermitte (également Jean Marthe Adrien comme prénom et L'Hermitte comme nom), dit le Brave (29 septembre 1766 à Coutances - 28 août 1826 au Plessis-Picquet près de Paris) était un contre-amiral français.
- Geoffroy de Montbray, évêque-guerrier de Coutances, participa à la conquête normande de l'Angleterre en 1066.
- Fernand Fleuret (1883-1945), poète, qui fréquenta le Lycée de Coutances.
- Régis Messac (1893-1945), enseigna au Lycée de Coutances.

Monuments et lieux touristiques

Le pays de Coutances est classée Pays d'Art et d'Histoire.
- Cathédrale de Coutances,
- L'Hôtel de ville installé dans l'hôtel de Cussy contenant une maquette au 1/5 d'un drakkar.
- Le Jardin des Plantes.
- Le musée Quesnel-Morinière,
- Les églises Saint-Nicolas et Saint-Pierre.
- Lycée Charles-François Lebrun, premier lycée impérial,
- Le Parc médiéval de l'Évêque, ancien parc de l'évêque, avec réserve de chasse, glacière et fontaine ferrugineuse....

Parcs et espaces verts

La commune est une ville fleurie ayant obtenu trois fleurs Image:Ville fleurie.svgImage:Ville fleurie.svgImage:Ville fleurie.svg au concours des villes et villages fleurisSource : . Le jardin des plantes est un des plus remarquables de la région.

Évènements

- Tous les ans, le festival de jazz Jazz sous les pommiers, durant la semaine de l’Ascension.
- Le chanteur néerlandais Dick Annegarn a consacré une chanson à la ville de Coutances (éditée en 1975), et incluse dans la bande originale de La Science des rêves, en septembre 2006.

Jumelageshttp://www.ville-coutances.fr/Coutancesvillejumelee.php

St Ouën, Jersey
- , voir Ilkley
- , voir Ochsenfurt
-
-
-

Références

Voir aussi

-Ancien diocèse de Coutances
-Diocèse de Coutances-et-Avranches
-Évêchés de Normandie
-Liste des évêques de Coutances
-Communes de la Manche
-Coutances (fromage) ==
Sujets connexes
Amiral   André Lerond   Antoine-Charles de Saint-Simon   Arrondissement de Coutances   Ascension   Basse-Normandie   Bataille de la Ristigouche   Canton de Coutances   Caraquet   Celtes   Charles-François Lebrun   Circuit imprimé   Commune française   Communes de la Manche   Concours des villes et villages fleuris   Constance Chlore   Coopérative agricole   Coutances (fromage)   Danse contemporaine   Dick Annegarn   Dominique Hervieu   Duché de Normandie   Fernand Fleuret   France   Geoffroy de Montbray   Guerres de religion (France)   Guillaume le Conquérant   Huguenot   Jazz sous les pommiers   Jean-Matthieu-Adrien Lhermitte   Jersey   La Science des rêves   Ligue catholique (France)   Liste des évêques de Coutances   Louis Arretche   Lycette Darsonval   Manche (département)   Mars (mois)   Normands   Parc médiéval de l'Évêque   Paris   Remy de Gourmont   Régis Messac   Saint-Ouen (Jersey)   Saint-Sauveur-Lendelin   Saint Éreptiole   Sienne (fleuve)   Tolède   Unelles   Villes et Pays d'Art et d'Histoire  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^