Jean Anouilh

Infos
Jean Anouilh, né le 23 juin 1910 à Bordeaux et mort le 3 octobre 1987 à Lausanne, est un écrivain français, auteur de nombreuses pièces de théâtre, dont la plus célèbre est Antigone, relecture moderne de la pièce de Sophocle. Son père est tailleur et sa mère musicienne et professeur de piano.
Jean Anouilh

Jean Anouilh, né le 23 juin 1910 à Bordeaux et mort le 3 octobre 1987 à Lausanne, est un écrivain français, auteur de nombreuses pièces de théâtre, dont la plus célèbre est Antigone, relecture moderne de la pièce de Sophocle. Son père est tailleur et sa mère musicienne et professeur de piano.

Son oeuvre dramatique

Jean Anouilh a classé son oeuvre dramatique en pièces noires, pièces roses, pièces brillantes, pièces grinçantes, pièces costumées. L'auteur traite presque toujours les mêmes thèmes : la révolte contre la richesse et contre le privilège de la naissance, le refus d'un monde fondé sur l'hypocrisie et le mensonge, le désir d'absolu, la nostalgie du paradis perdu de l'enfance, l'impossibilité de l'amour, l'aboutissement dans la mort. Dans l'univers noir d'Anouilh, il y a deux races d'hommes qui s'affrontent, les gens pour tous les jours et les héros. La race nombreuse des gens pour tous les jours comprend deux catégories assez distinctes. D'abord les fantoches, égoïstes et mesquins, plats et vulgaires, vicieux et méchants, contents d'eux-mêmes et de la vie ; ce sont, dans la plupart des cas, les pères et les mères des héros. Ensuite, il y a le groupe des gens dignes et intelligents, mais incapables de grandes aspirations, faits pour une vie tranquille, sans complications. Les héros, jeunes pour la plupart, s'opposent également à ces deux groupes nombreux, en rejetant le bonheur commun où ceux-ci se complaisent ; mais ils ne constituent pas une catégorie unitaire. Deux types peuvent être distingués : ceux qui ont un passé chargé, auquel ils cherchent à échapper et ceux pour qui le passé s'identifie au monde pur de l'enfance, qu'ils s'efforcent de conserver intact. Les héros d'Anouilh sont incapables de se débarrasser de leur passé. Ils sont maudits, ils appartiennent à ce passé. Prisonniers de leur passé, de leur position sociale, de leur pauvreté, ils ne trouvent autre issue que la fuite ou la mort, surtout la mort. Les pièces noires Eurydice, Antigone et Médée sont des reprises des mythes connus, mais Anouilh en fait des œuvres modernes, où l'histoire ne joue plus le premier rôle. Ces pièces frappent dès le début par la familiarité du ton et par le style parlé, parfois vulgaire, très éloigné du style noble et recherché, propre à la tragédie classique. En même temps, comme son maître Giraudoux, Anouilh use abondamment de l'anachronisme : on y parle de cartes postales, de café, de bar, de cigarettes, de fusils, de film, de voitures, de courses, etc. De plus, les personnages portent des vêtements du XXe siècle. D'autre part, dans Antigone, Anouilh emploie pour la première fois le procédé du théâtre dans le théâtre qu'il emprunte à Pirandello. Au lever du rideau, tous les personnages sont en scène, isolés ou par groupes, se taisant ou bavardant. Le Prologue s'avance vers le public et se met à les présenter, en indiquant brièvement leur caractère et leur rôle. Le spectateur apprend dès le début ce qui va se passer et n'a plus à se demander si Antigone va mourir, mais comment et pourquoi. A partir de 1937, Anouilh ouvre la série des pièces roses, qu'il fait alterner avec les pièces noires. Ce sont des comédies savoureuses, où l'auteur se laisse aller à sa fantaisie (Le Bal des Voleurs, Le Rendez-vous de Senlis, Léocadia). Dans l'univers rose d'Anouilh, il y a deux catégories de personnages : les marionnettes, qui sont pour la plupart des vieux ridicules et inconsistants et les amoureux -des jeunes gens sincères qui croient à leur amour. Une place spéciale parmi les pièces brillantes revient à Colombe (1951), car Anouilh y reprend son procédé favori : le théàtre dans le théàtre. La race des héros réapparaît dans deux pièces costumées publiées après la Libération: L'Alouette et Becket, mais on n'y retrouve plus l'univers angoissant de ses premières pièces noires. Jeanne d'Arc et Becket sont des figures lumineuses qui acceptent de se sacrifier non pas pour des raisons existentielles, mais au nom du devoir : envers la patrie (Jeanne) ou envers Dieu (Becket). Après la Libération, la production dramatique d'Anouilh est dominée par les pièces grinçantes (depuis "Ardèle ou la Marguerite" jusqu'au "Nombril"). Son cadre de prédilection y est celui de la comédie satirique, où se meut surtout la race plus ou moins vulgaire des gens de tous les jours.

Biographie

C'est en 1921 que son amour pour le théâtre apparu au collège Chaptal (Paris). il fait des études de droit à Paris En 1928, deux rencontres littéraires essentielles interviennent : celle de Giraudoux avec Siegfried et celle de Cocteau avec Les mariés de la tour Eiffel. À 19 ans, il est le secrétaire de Louis Jouvet au Théâtre des Champs-Élysées. Il travaille pendant 2 ans dans une agence de publicité (avec Jacques Prévert). En 1929, il écrit sa première pièce, qui ne marcha pas, Humulus le muet. Mais c'est en 1932 qu'il écrit sa première « vraie pièce » : L'Hermine. Il décide alors de vivre de sa plume, mais les débuts vont être durs. Il connaît son premier grand succès en 1937 avec le Voyageur sans bagage au Théâtre des Mathurins. Les acteurs sont Sacha et Ludmilla Pitoëff. Darius Milhaud écrira une exquise musique de scène pour cette pièce, en forme de suite pour violon, clarinette et piano, (op 157b). Pendant l'Occupation, Jean Anouilh continue d'écrire. Il ne prend position ni pour la collaboration, ni pour la résistance, mais publie des textes non politiques dans l'organe collaborationniste Je suis partout et dans Aujourd'hui, ce qui lui sera ensuite reproché. Certains auraient souhaité que son nom figurât sur les listes noires de l'épuration, mais rien ne fut trouvé contre lui. Sa plus célèbre pièce, Antigone, a été écrite en 1942, et jouée pour la première fois en 1944 au Théâtre de l'Atelier, dans une mise en scène, des costumes et des décors d'André Barsacq. Comme beaucoup d'autres événements (Carmen, Le Beau Danube bleu, …) Antigone est très mal accueillie lors de sa première: personne n'applaudit ; à la fin de la pièce, Anouilh et Barsacq regrettent même d'avoir écrit et monté Antigone, disant que c'était « une véritable catastrophe » ; la critique était partagée, la pièce avait une résonance étrange, ambiguë. D'ailleurs, un soir, des tracts de la Résistance ont été distribués, avec leur accord. Anouilh déclare, un peu plus tard, dans un texte pour sauver l'écrivain collaborationniste Robert Brasillach (rédacteur en chef de l'organe collaborationniste Je suis partout pendant l'Occupation, condamné à mort en février 1945) : « Je n'ai jamais, même de loin, sympathisé avec les nazis et leurs tristes complices, mais j'avoue avoir une certaine compassion pour les vaincus et redoute les excès de l'épuration». Malgré ces avanies, Antigone restera au sommet des chefs d'œuvre de Jean Anouilh. En 1946, paraît Roméo et Jeannette, mise en scène par André Barsacq, première pièce interprétée par Michel Bouquet. Par la suite, la fécondité de l'auteur ne tarit plus. Anouilh rencontre un échec lors de la présentation de la pièce la Grotte en 1961. Anouilh ne verse pas dans la pièce à thèse, mais diversifie ses créations depuis la fresque jusqu'à la satire en passant par la tragédie. Il place avant toute chose le jeu théâtral. Il meurt en 1987.

Ses œuvres

- 1932 : L'Hermine
- 1933 : Mandarine
- 1935 : Y avait un prisonnier
- 1937 : Le Voyageur sans bagage
- 1938 : La Sauvage
- 1938 : Le Bal des voleurs
- 1940 : Léocadia
- 1941 : Le Rendez-vous de Senlis
- 1942 : Eurydice
- 1942 : Antigone
- 1946 : Médée
- 1946 : Roméo et Jeannette
- 1947 : L'Invitation au château
- 1947 : Monsieur Vincent, film
- 1948 : Ardèle ou la Marguerite
- 1950 : La Répétition ou l'Amour puni
- 1951 : Colombe
- 1952 : La Valse des toréadors
- 1952 : L'Alouette
- 1955 : Ornifle ou le Courant d'air
- 1956 : Pauvre Bitos ou le Dîner de têtes. Dans cette pièce il s'en prend à l'épuration.
- 1959 : Becket ou l'Honneur de Dieu
- 1959 : L'Hurluberlu ou le Réactionnaire amoureux
- 1959 : La Petite Molière
- 1961 : La Grotte
- 1961 : La table ronde
- 1962 : La Foire d'empoigne
- 1968 : Le Boulanger, la boulangère et le petit mitron
- 1969 : Cher Antoine ou l'Amour raté
- 1970 : Ne réveillez pas Madame
- 1970 : Les Poissons rouges ou Mon père ce héros
- 1972 : Le Directeur de l'Opéra
- 1972 : Tu étais si gentil quand tu étais petit
- 1976 : Le Scénario
- 1976 : Chers zoiseaux
- 1978 : La Culotte
- 1981 : Le Nombril
- 1987 : Thomas More ou l'homme libre

Lien externe

- Une biographie ainsi qu'une bibliographie et des résumés sur le site Catégorie:Écrivain français du XXe siècle Catégorie:Dramaturge français du XXe siècle Catégorie:Personnalité de la Gironde
- Catégorie:Naissance en 1910 Catégorie:Décès en 1987 bg:Жан Ануи bs:Jean Anouilh cs:Jean Anouilh cy:Jean Anouilh de:Jean Anouilh el:Ζαν Ανούιγ en:Jean Anouilh es:Jean Anouilh et:Jean Anouilh fi:Jean Anouilh gl:Jean Anouilh hr:Jean Anouilh io:Jean Anouilh it:Jean Anouilh ku:Jean Anouilh lt:Jean Anouilh nl:Jean Anouilh pl:Jean Anouilh pt:Jean Anouilh ru:Ануй, Жан sv:Jean Anouilh th:ฌอง อานุยห์ uk:Ануй Жан
Sujets connexes
André Barsacq   Antigone (Anouilh)   Ardèle ou la Marguerite   Aujourd'hui   Becket ou l'Honneur de Dieu   Bordeaux   Cher Antoine ou l'Amour raté   Chers zoiseaux   Collaborationniste   Darius Milhaud   Eurydice (Anouilh)   Jacques Prévert   Je suis partout   L'Alouette   L'Invitation au château   La Culotte   La Foire d'empoigne   Lausanne   Le Bal des voleurs   Le Boulanger, la boulangère et le petit mitron   Le Directeur de l'Opéra   Le Voyageur sans bagage   Les Poissons rouges ou Mon père ce héros   Louis Jouvet   Lycée Chaptal   Léocadia   Michel Bouquet   Monsieur Vincent   Médée (Anouilh)   Occupation   Ornifle ou le Courant d'air   Robert Brasillach   Résistance (politique)   Sacha Pitoëff   Sophocle   Théâtre des Champs-Élysées  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^