Note de musique

Infos
Dans la musique, le mot note peut revêtir un certain nombre de significations, plus ou moins liées.
Note de musique

Dans la musique, le mot note peut revêtir un certain nombre de significations, plus ou moins liées.

La note, un symbole solfégique

Depuis la fin du Moyen Âge, dans la musique occidentale — et plus précisément, dans la musique savante ou la musique qui s'y réfère —, la note de musique est un symbole chargé de la représentation des deux principales caractéristiques du son musical — à savoir sa hauteur et sa durée.
-La note de musique est donc littéralement « notée » sur une partition, afin d'être lue par le musicien interprète — la notation musicale repose sur le solfège.

Durée des notes

La durée des notes concerne plus particulièrement le solfège rythmique, c'est-à-dire, la dimension horizontale du solfège. La durée relative de la note est principalement indiquée au moyen de sa forme — appelée « figure de note ».
-Pour plus d'informations sur la représentation de la durée des notes dans le solfège, consulter les articles suivants : Temps, Division du temps, Représentation des durées, Unité de temps, Liaison de prolongation, Point de prolongation et Mesure.

Hauteur des notes

La hauteur des notes concerne plus particulièrement l'intonation, c'est-à-dire, la dimension verticale du solfège. La hauteur relative de la note est principalement indiquée au moyen de sa position sur la portée — les aigus sont situés dans le « haut » de la portée, les graves, dans le « bas ». Pour plus d'informations sur la représentation de la hauteur des notes dans le solfège, consulter les articles suivants : Cycle des sept notes, Disposition des notes sur la portée, Altération, Échelle diatonique, Ton, Demi-ton, Intervalle et Diapason. :Image:Notes_de_musique.png ::Écouter ces notes Pour avoir les fréquences correspondant aux notes de musique de la gamme tempérée (musique classique occidentale), voir Gamme tempérée > Comparaison de 3 systèmes de division de l'octave.

La note, un nom de note

Par dérivation, la note de musique renvoie plus précisément à un nom associé à une hauteur. La série des noms servant à désigner les hauteurs varie selon les cultures et selon les systèmes musicaux.
-Quel que soit le système musical, les noms de notes contenus dans la série sont en nombre limité : le plus souvent, ils se succèdent à l'intérieur d'un cadre appelé octave pouvant se reproduire à l'infini. Pour plus d'informations sur cette question, consulter l'article Équivalence des octaves.
-Le nom d'une note doit être distingué du degré. :Par exemple, dans le système tonal, do est le premier degré — ou tonique — de la « tonalité de do », mais c'est également le II degré — ou sus-tonique — de la « tonalité de si bémol », ou encore, le IV degré — ou sous-dominante — de la « tonalité de sol », etc. — voir ci-après.

Les noms de notes dans la musique occidentale

Origine des notes de la gamme : Hymne à St Jean Baptiste Pour ce qui est de la musique occidentale et du solfège, deux séries de noms de notes coexistent.
-La série constituée des syllabes do, ré, mi, fa, sol, la et si, promue par Gui d'Arezzo au , a été adoptée par les pays latins.
-La série constituée des lettres de l'alphabet A (la), B (si), C (do), D (ré), E (mi), F (fa) et G (sol), héritée de la Grèce antique, a été adoptée par les pays anglo-saxons et germaniques. La lettre B désigne pour les anglo-saxons la note si, alors que pour les germaniques elle désigne le si bémol. Ces derniers attribuent la lettre H au si naturel. :Pour plus d'informations sur les noms de notes dans la musique occidentale, consulter les articles Cycle des sept notes et Origine du nom des notes de musique.
- Traduction
- ut -> afin que
- famuli tuorum -> tes serviteurs
- queant resonare -> puissent chanter
- laxis fibris -> à gorges déployées
- mira gestorum -> tes accomplissements merveilleux,
- Sancte Johannes -> Saint Jean
- solve reatum -> ôte le péché
- polluti labii -> de leurs lèvres souillées

Les noms de notes dans les systèmes musicaux non occidentaux

Parmi les systèmes musicaux non occidentaux, certains ont adopté les nomenclatures ci-dessus, d'autres ont conservé des appellations spécifiques, dont l'origine est parfois très ancienne comme dans la musique indienne qui a pour notes les svara. Les sept svara sont : Sa, Ri, Ga, Ma, Pa, Da, Ni

La note, un son musical

Par abus de langage, et dans le registre familier, la note de musique peut également désigner un son musical quelconque, incluant ses quatre caractéristiques traditionnelles, durée, hauteur, intensité et timbre. :Par exemple, si on dit « Il s'est acheté une trompette, mais il n'a jamais pu en sortir une seule note », cela équivaut à « ... il n'a jamais pu en sortir un seul son. »

Note et degré

Quel que soit le système musical pris en considération, le degré désigne avant tout une hauteur relative appartenant à une échelle musicale donnée — cette dernière étant constituée d'un certain nombre de degrés séparés par autant d'intervalles. Au sein d'une échelle musicale, un degré est donc une note de musique mise en relation avec d'autres, ceci, de manière mélodique — succession de notes — ou harmonique — simultanéités de notes.

Échelles occidentales traditionnelles

Les échelles traditionnellement utilisées par la musique occidentale sont l'échelle diatonique et l'échelle chromatique, sur lesquelles ont été bâtis les modes, les tonalités et les gammes ainsi que les accords.
-Pour plus d'informations sur les aspects horizontaux des échelles de la musique occidentale, consulter les articles suivants : Système tonal, Liste des gammes et Solfège et modalité.
-Pour plus d'informations sur les aspects verticaux des échelles de la musique occidentale, consulter les articles suivants : Accord, Note réelle, Chiffrage des accords, Polyphonie et Harmonie tonale.

Autres échelles

Note et fréquence

Tout son musical — donc, toute note de musique — possède naturellement une fréquence. Cependant, avant d'attacher une fréquence précise à une note de musique, il est prudent de s'interroger sur le contexte musical associé. La manière d'accorder les différents degrés d'une échelle musicale donnée — autrement dit, la manière d'ajuster les fréquences des notes — a trouvé des solutions différentes selon les époques, selon les instruments, et selon les types de musique. En effet, du point de vue des fréquences, il n'existe pas « une » échelle idéale, mais « plusieurs » échelles possibles : certaines sont qualifiées d'« échelles naturelles », d'autres, d'« échelles tempérées » — c'est-à-dire, simplifiées. C'est ainsi qu'une même gamme — même tonalité et même mode — pourra sonner différemment en fonction du type d'accord retenu. En conséquence, plutôt que d'associer une hauteur absolue aux notes — « telle note égale telle fréquence, telle autre note égale telle autre fréquence, etc. » —, il convient, pour un type d'échelle appartenant à un contexte musical précis, de rechercher le choix d'accord le plus pertinent — c'est-à-dire, les meilleurs rapports de fréquence, soit les meilleures hauteurs relatives.
-Seule la fréquence du diapason — ou plutôt, la fréquence « d'un » diapason, car celle-ci a varié selon les époques — doit être considérée comme une « fréquence absolue » servant de point de départ à tel ou tel type d'accord. :Concernant celle-ci, on peut donc dire par exemple : « actuellement, la fréquence du la est de 440 Hz. »
-Pour plus d'informations concernant les fréquences des échelles — diatonique et chromatique — de la musique occidentale, consulter l'article Gammes et tempéraments, ainsi que Acoustique musicale, Tempérament, , Gamme naturelle, Gamme pythagoricienne et Gamme tempérée. ==
Sujets connexes
Accord (musique)   Accord (organologie)   Acoustique musicale   Aigu (musique)   Alphabet   Altération (solfège)   Chiffrage des accords   Cycle des sept notes   Degré (musique)   Degré (musique tonale)   Demi-ton   Diapason   Disposition des notes sur la portée   Division du temps (solfège)   Fréquence   Gamme musicale   Gamme naturelle   Gamme pythagoricienne   Gamme tempérée   Gammes et tempéraments   Glossaire théorique et technique de la musique occidentale   Grave (musique)   Grèce antique   Guido d'Arezzo   Harmonie   Hauteur (musique)   Interprète (musique)   Intervalle (musique)   Intonation musicale   Lettre (typographie)   Liaison de prolongation   Liste des gammes   Loup (musique)   Mesure (solfège)   Mode (musique)   Mode (musique tonale)   Moyen Âge   Musique   Musique classique   Musique occidentale   Mélodie (succession de hauteurs)   Nom   Notation musicale   Note   Note de passage   Note réelle   Note étrangère   Octave (musique)   Oreille absolue   Origine du nom des notes de musique   Partition de musique   Point de prolongation   Polyphonie   Portée (musique)   Registres de langue en français   Représentation   Représentation des symboles musicaux en informatique   Rythme (solfège)   Solfège   Solfège et intonation   Solfège et modalité   Son (physique)   Son musical   Sous-dominante   Sus-tonique   Svara   Syllabe   Symbole   Système tonal   Temps (solfège)   Tempérament   Ton (musique)   Tonalité   Tonique (musique)   Type de musique   Unité de temps (solfège)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^