Shanghai

Infos
Bund », emblématique de l'architecture Art déco des années 1930 en Chine, au bord de la rivière boueuse Huangpu qui traverse Shanghai quartier des affaires de Shanghai dominé par la tour de la perle de l'Orient Shanghai ou Chang-hai (en mandarin ; pinyin : Shànghǎi ; shanghaïen : zanhe, prononcé , « sur la mer ») est la ville la plus peuplée de Chine, et une des plus denses avec habitants au kilomètre carré (en 2006). L'émergence
Shanghai

Bund », emblématique de l'architecture Art déco des années 1930 en Chine, au bord de la rivière boueuse Huangpu qui traverse Shanghai quartier des affaires de Shanghai dominé par la tour de la perle de l'Orient Shanghai ou Chang-hai (en mandarin ; pinyin : Shànghǎi ; shanghaïen : zanhe, prononcé , « sur la mer ») est la ville la plus peuplée de Chine, et une des plus denses avec habitants au kilomètre carré (en 2006). L'émergence de la ville comme centre financier de l'Asie-Pacifique, au et au s'est faite dans la douleur, avec l'occupation étrangère de la ville pendant plusieurs décennies. Dans les années 1920 et 1930, Shanghai a été le théâtre d'un formidable essor culturel qui a beaucoup contribué à l'aura mythique et fantasmatique qui est associée à la ville depuis cette époque. Après la fondation de la République de Chine et la guerre sino-japonaise (1937-1945), l'avènement de la République populaire de Chine a muselé la ville économiquement et culturellement, considérée comme un foyer de bourgeois et de dépravation, jusqu'à ce que Deng Xiaoping en 1992 décide de promouvoir le développement de la ville. Il semble aujourd'hui que la ville soit en passe de retrouver la place de centre financier de l'Asie qu'elle occupait auparavant. Sa croissance à deux chiffres, ses 17 millions d'habitants, sa mutation cosmopolite et son essor culturel l'appellent à devenir une métropole mondiale, aux côtés de New York, Londres ou Paris. Elle accueillera l'Exposition universelle en 2010 et certaines épreuves des JO 2008.

Origine du nom

Le mot « Shanghai » est généralement prononcé // en français, mais en chinois mandarin il est prononcé // ; le deuxième h est prononcé comme la jota espagnole. En dialecte shanghaïen, le nom de la ville est Zanhe //, zan, comme français, h prononcé comme h anglaise ou allemande, différente de celle de mandarin, e prononcé entre é et è. Elle possède plusieurs diminutifs :
-Hu (滬 ou 沪), qui signifie « la palissade en bambou employée pour pêcher des poissons »
-Shen (申) : durant la période des royaumes combattants, le roi Kaolie du royaume de Chu (楚考烈王) a donné un domaine à Huang Xie (黃歇), aussi appelé seigneur Chunshen (春申君). Ce domaine était situé près de l'actuelle Shanghai. Shanghai signifie littéralement : « surplombant la mer ».

Histoire

Les origines

Ruelle du vieux quartier chinois de Shanghai A l'origine port modeste et village de tisserands, Shanghai ("Sur la mer") ne semblait pas promise à pareil essor cosmopolite. Shanghai ne s'est pas toujours appelée Shanghai. Jusqu'à la dynastie Sui, c'était le village de Zhongyin Tún Bù(華亭鎮). Sous la dynastie Lā Jī , elle est devenue la préfecture de Huating avant d'avoir son nom actuel sous la dynastie Song. Étant donnée sa situation stratégique à l'embouchure du Yangzi Jiang, au centre de la Chine, et la proximité avec des villes aux productions artisanales réputées (Suzhou, Hangzhou), Shanghai est devenue très tôt un centre d'échanges économiques importants.

L'occupation étrangère

la Concession française Cependant, ce n'est qu'après les guerres de l'opium et l'occupation étrangère que le développement économique de la ville a pris l'envergure qui ont fait sa réputation. Pendant la première guerre de l'opium, les forces britanniques ont temporairement tenu la ville. Américains et Français suivront, précédant les Russes et les Japonais. La guerre a cessé en 1842 avec le traité de Nankin, établissant l'ouverture commerciale des ports chinois, dont Shanghai. Les Britanniques vainqueurs y aménagent l'un des cinq ports ouverts qui leur seront alors concédés. Avec le traité du Bogue, en 1843 et le traité sino-américain de Wangxia, en 1844, des nations étrangères ont eu le droit de s'établir sur le territoire chinois : c'est le début des concessions étrangères. Avec la rébellion Taiping en 1850, Shanghai fut occupée par une triade, associée au mouvement appelé Société des Petites Épées. La guerre faisant rage dans les campagnes, de nombreux Chinois se refugièrent dans la ville, qui leur était théoriquement inaccessible : en 1854, de nouvelles lois permirent aux Chinois d'y acquérir des terrains, provoquant une inflation immobilière. Cette année eut également lieu la première réunion du conseil municipal de Shanghai, afin de gérer les concessions étrangères établies de facto. En 1863, les colonies américaines et britanniques se rejoignirent pour former la Concession internationale, alors que les Français établirent, eux, la Concession française. Jeu, opium et prostitution sont alors les activités les plus lucratives de cette ville baptisée à cette occasion « le plus grand bordel du monde ». Son parrain le plus connu, Du Yuesheng, menait ses trafics en collaborant étroitement avec la police de la concession française, à ce moment plus grande ville de France. Après la guerre sino-japonaise de 1894-1895, le traité de Shimonoseki permet aux Japonais de s'ajouter aux forces occupantes. Ils établissent à Shanghai les premières usines de la ville. Shanghai pendant l'attaque japonaise (1937). Cette période d'occupation a profondément marqué l'identité culturelle de la ville, tout en contribuant dans les années 20 et 30 à l'essor des arts, cinéma, théâtre, et la naissance du premier groupe de jazz chinois. En 1920, on y recense un million d'habitants, dont vingt six mille huit cents étrangers de nationalité diverses. Ils façonnent les rues à leur goût, mêlant les styles néogothique, classique, victorien, Art déco... La chanteuse et actrice Zhou Xuan est sans doute la figure la plus emblématique de cette période. C'est aussi à Shanghai qu'est créé le Parti communiste chinois en 1921 et qu'ont été organisées les premières grèves ouvrières. La plupart, coolies et ouvriers, demeurent dans la pauvreté et vont grossir les rangs du parti communiste chinois Sous le régime de la République de Chine, Shanghai devint une ville spéciale en 1927, et une municipalité en mai 1930. Elle est alors le centre financier de l'Asie, où les dollars mexicains par exemple s'échangeaient en masse après la crise boursière de 1929. La marine japonaise bombarde la ville le 28 janvier 1932, officiellement pour réprimer les protestations étudiantes ayant suivi l'incident de Mandchourie. Enfant chinois pleurant dans les décombres après le bombardement de la ville par l'aviation showa, le 28 août 1937. À compter du mois d'août 1937, à l'aube de la guerre sino-japonaise, Shanghai est soumise par la marine et l'armée nippones à une série de bombardements qui entraînent la mort et l'évacuation de plusieurs milliers de civils. Disposant de forces terrestres et navales bien supérieures à l'armée chinoise, les troupes impériales prennent possession de la ville en novembre (bataille de Shanghai), puis se dirigent vers Nankin où elles se livrent à un terrible carnage (massacre de Nankin). En 1938, Shanghai se classe huitième port mondial, les plus grandes firmes occidentales y sont désormais représentées : on y dénombre jusqu'à 300 banques. Durant la Seconde Guerre mondiale, Shanghai devint un centre pour les réfugiés d'Europe : c'est alors la seule ville ouverte inconditionnellement aux Juifs. Toutefois, sous pression de ses alliés nazis, les Japonais reçurent les réfugiés juifs dans un ghetto, en 1941, où les maladies pullulaient. La Seconde Guerre mondiale et la victoire, en 1949, de Mao Tsé-toung sur les troupes du général Tchang KaÏ-chek vont précipiter son déclin.

La glaciation communiste

Après la victoire des communistes, la ville a été considérée comme le symbole du capitalisme étranger, elle sommeillait, et le monde l'avait presque oubliée, avant d'être revalorisée suite au mouvement de réformes de Deng Xiaoping. Pendant la Révolution culturelle, Shanghai connaît des troubles politiques et sociaux : à la fin décembre 1966, la municipalité est renversée. Les plus importantes grèves de l'histoire de la villeMarie-Claire Bergère, La Chine de 1949 à nos jours, Paris, Armand Colin, 2000, p.127 paralysent la vie économique. Les rebelles et les gardes rouges désirent mettre en place un système semblable à Commune de Paris. Le bilan de la Révolution culturel est considérable : logements furent confisqués rien qu'à ShanghaiCollectif, Le Livre noir du communisme, Paris, Robert Laffont, 1998, p.615. Entre 1968 et 1976, un million de Shanghaiens sont ruralisés de forceCollectif, Le Livre noir du communisme, Paris, Robert Laffont, 1998, p.628.

La renaissance de la « Perle de l'Orient »

Au début des années 1990, en une décennie, la « perle de l'Orient » est redevenue un centre économique de première importance, qui compte en 2005 pour 20% de la production industrielle nationale pour seulement 1, 5% de la population. Elle se destine aujourd'hui à devenir le centre financier de la Chine. Le 26 février 2002, Chen Liangyu (46 ans) a été élu maire de Shanghai par les délégués de la cinquième session du 11 Congrès du peuple de la Municipalité de la grande métropole de l'Est de la Chine. Il est ensuite devenu Secrétaire du Parti de la Municipalité autonome en octobre 2002, à la place de Huang Ju. Ce poste particulièrement important va habituellement de pair avec un siège au Bureau politique du Parti. C’est le cas pour Chen Liangyu depuis le XVIe Congrès du Parti communiste chinois. Il a toutefois été destitué pour corruption en septembre 2006. Le maire de Shanghai s'appelle HAN Zheng. Le 3 décembre 2002, la métropole chinoise a été désignée pour organiser l'Exposition universelle 2010, qui se tiendra donc, pour la première fois depuis 151 ans, dans un pays en voie de développement.

Langue et culture

Pudong

Langue

La langue officielle de Shanghai, comme dans l'ensemble de la Chine est le mandarin. Cependant, la langue parlée dans le delta du Chang Jiang(长江), la région du Huadong (华东) qui englobe les provinces du Jiangsu, du Zhejiang et une partie de l'Anhui est nommée le wu. La variété parlée à Shanghai est le shanghaien. Les campagnes de promotion du mandarin et la scolarité effectuée exclusivement en mandarin conduisent à un recul de l'usage du dialecte. Celui-ci reste cependant largement utilisé dans la communication informelle.

Mœurs

Il est également notoire que Shanghai est la capitale de la mode chinoise, ce qui va de pair avec une certaine sensibilité esthétique et de la décontraction, par exemple de porter des pyjamas dans les rues, de la part de ses habitants. Il est certain que le sentiment identitaire des Shanghaiens est très fort, et dans certains cas méprisant vis-à-vis des Chinois d'autres provinces qui crachent, phénomène aggravé par la pollution de l'air.

Arts

- Parallèlement à Pékin, Shanghai est un foyer d'activités culturelles de plus en plus proche de standards occidentaux : la Biennale de Shanghai, les galeries d'art contemporain comme Shanghart en sont quelques exemples.
- Opéra de Shanghai Et aussi: musée national de Shanghai, Musée de Shanghai, Musée des Beaux-Arts de Shanghai, centre de sculpture de Shanghai, Musée Lu Xun de Shanghai, le Mémorial du siège du 1 Congrès du Parti communiste chinois de Shanghai.

Sports

La ville vise à renforcer sont statut international par des installations sportives de niveau mondial, après avoir accueilli en 2006 les championnats du Monde de natation en petit bassin de la FINA elle accueillera en 2011 ces mêmes championnats en grand bassin, grand rendez-vous de la natation mondiale après Montréal en 2005, Melbourne en 2007 et Rome en 2009.Elle accueil également depuis 2005 la Tennis Masters Cup réunissant les meilleurs joueurs de tennis de l'année.

Géographie

Le vieux Shanghai Shanghai est située sur la rivière Huang Pu, et se compose donc de deux parties distinctes, Puxi et Pudong (qui signifient respectivement à l'ouest et à l'est du Pu). La ville s'est développée tout d'abord exclusivement à Puxi mais depuis quelques années, sous l'impulsion du gouvernement, Pudong est devenue une zone de construction hi-tech ou les entreprises et autres gratte-ciels se multiplient. Le paysage urbain se transforme rapidement depuis quelques années. Des quartiers entiers, comme celui de Dun Hui Fang, sont rasés pour être reconstruits. Les expulsions concernent des dizaines de milliers de personnes depuis le milieu des années 1990 et un total de 20 millions de mètres carrés d'habitations ont été démolisBrice Pedroletti, « Shanghaï : les dessous sales du capitalisme rouge », dans Le Monde du 23/10/2006, . Les habitants reçoivent en échange de leur départ une compensation dérisoire et sont confrontés aux méthodes violentes et illégales des sociétés de démolition ou de la policeBrice Pedroletti, « Shanghaï : les dessous sales du capitalisme rouge », dans Le Monde du 23/10/2006, .

Population

Shanghai : la gestion des déchets urbains pose des problèmes aux grandes villes La population de Shanghai (18 millions de Shanghaïens en 2007) est inégale, à l'image de la société chinoise dans son ensemble. Les revenus moyens sont supérieurs aux campagnes : l'informatique et ses gadgets ont pénétré dans les minuscules appartements de Shanghai. Mais une grande partie de la population vit dans la pauvreté : les trois quarts des salariés de la ville gagnent moins de 300 euros pas moisBrice Pedroletti, « Shanghaï : les dessous sales du capitalisme rouge », dans Le Monde du 23/10/2006, .

Économie

Programme officiel

Le 5 août 2002, le nouveau maire de Shanghai, Chen Liangyu a déclaré qu'il voulait « faire de sa ville, dans les trois années à venir, le centre du marché financier intérieur, des circulations des capitaux et de gestion de fonds, et l'un des centres financiers internationaux les plus importants pour une durée de dix à vingt ans. » Cela dépend directement de la réforme du système financier chinois, encore très archaïque, mené par les autorités centrales de Pékin.

Immobilier

La tour de la Perle de l'Orient et la tour Jinmao dans le district de Pudong Une maquette géante de la ville est visible au musée de l'urbanisme sur la Place du Peuple : cela donne une idée de la valeur de prestige accordée au développement immobilier à Shanghai. Il y aurait actuellement 5000 tours, dont 120 gratte-ciels de plus chaque année, et 20 000 chantiers permanents. L'hôtel Grand Hyatt, situé entre les étages 53 et 88 de la Jinmao Tower (actuellement la plus haute tour de Shanghai), à Pudong, en est l'exemple le plus éclatant, qui devrait être suivi en 2007 par le World Financial Center, haut de 492 mètres. En 2006, un appartement de la Tomson Riviera, située à Pudong, s'est vendu pour 190 millions de yuans, soit 19 millions d'eurosBrice Pedroletti, « Shanghaï : les dessous sales du capitalisme rouge », dans Le Monde du 23/10/2006, . Toutefois, il convient d'ajouter un bémol face à cet engouement spéculatif : il y a un taux d'occupation des bureaux très bas dans la ville. Certains analystes redoutent une bulle financière comparable à la bulle japonaise des années 1980. En Chine, l'immobilier est une des activités les plus opaques, ce qui explique la fragilité du secteur qui pourrait éclater si la croissance économique montre des signes de ralentissement.

Transport

Le métro de Shanghai est composé de 5 lignes. Deux lignes de chemin de fer se croisent à Shanghai : Pékin-Shanghai(京滬) et Shanghai-Hangzhou (滬杭). De nombreuses lignes de métros ont été construites à Shanghai depuis 1990. En 2005, 3 lignes fonctionnent à 100%, d'autres sont en construction. Depuis le 2004, une ligne de Transrapid, un train à sustenation magnétique, relie la ville au nouvel aéroport international de Pudong. La 2 compagnie aérienne chinoise est basée sur cet aéroport : China Eastern. L'aéroport de Hongqiao qui se trouve sur la rive de Puxi reste consacré aux vols domestiques. Le 1 décembre 2005 a été inauguré le plus long pont du monde, le pont de Donghai qui relie la ville au nouveau port en eau profonde sur les îles Yangshan.

Port

Après avoir dépassé le port de Rotterdam en 2003, celui de Hongkong en 2004, et celui de Singapour en 2005, Shanghai est désormais, grâce au dynamisme de la Chine, le plus grand port du monde (trafic de 443 millions de tonnes en 2005), mais complètement engorgé avec une croissance annuelle de son trafic de 30%. En 2005, le port a traité 18 millions de conteneurs (TEU). Ne pouvant plus s'étendre, en 2000/2001, il fut décidé de construire un nouveau port en eau profonde sur les îles Yangshan au large de Shanghai. Ce nouveau port devant être relié au quartier de Guoyuan par un pont gigantesque — le pont de Donghai — le plus long du monde ondulant en pleine mer sur pas moins de 32, 5 kilomètres avant d'atteindre son objectif, afin de suivre les hauts fonds capables de soutenir les fondations. S'il s'agit d'un pont, pas moins de 470 piliers, et 15 portuaires ont été posés dont certains à cent mètres de profondeur d'un coût de 14 à 15 milliards d'euros. Selon le quotidien financier The Financial Times, daté du 3 juillet 2006, l'opérateur public du port de Shanghai, le Shanghai International Ports Group, voudrait à présent s'étendre à l'étranger, via des acquisitions en Europe, Asie et aux Etats-Unis. L'un des responsables de son conseil d'administration a cependant reconnu que les projets pourraient se heurter à des oppositions politiques.

Universités

- L'université Jiao Tong de Shanghai (上海交通大学), qui est célèbre pour publier, chaque année, un classement académique des universités mondiales.
- L'université Tongji (同济大学)
- L'université normale de l'Est de la Chine (华东师范大学)
- L'université Fudan (复旦大学)
- L'université des études internationales de Shanghai (上海外国语大学)
- L'université de Shanghai (上海大学)

Subdivisions administratives

Les subdivisions administratives de Shanghai La municipalité de Shanghai exerce sa juridiction sur dix-neuf subdivisions - dix-huit districts et un comté. Neuf districts sont situés dans le quartier de Puxi, zone urbaine centrale de Shanghai à l'ouest du Huangpu :
- le district de Huangpu - 黄浦区 Huángpǔ Qū ;
- le district de Luwan - 卢湾区 Lúwān Qū ;
- le district de Xuhui - 徐汇区 Xúhuì Qū ;
- le district de Changning - 长宁区 Chángníng Qū ;
- le district de Jing'an - 静安区 Jìng'ān Qū ;
- le district de Putuo - 普陀区 Pǔtuó Qū ;
- le district de Zhabei - 闸北区 Zháběi Qū ;
- le district de Hongkou - 虹口区 Hóngkǒu Qū ;
- le district de Yangpu - 杨浦区 Yángpǔ Qū. Un district gouverne le quartier de Pudong, à l'est du Huangpu :
- le nouveau district de Pudong - 浦东新区 Pǔdōng Xīn Qū (comté de Chuansha avant 1992). Les huit districts restants correspondent à des banlieues, à des villes satellites et à des zones rurales éloignées du centre urbain :
- le district de Baoshan - 宝山区 Bǎoshān Qū (comté de Baoshan avant 1988) ;
- le district de Minhang - 闵行区 Mǐnháng Qū (comté de Shanghai avant 1992) ;
- le district de Jiading - 嘉定区 Jiādìng Qū (comté de Jiading avant 1992) ;
- le district de Jinshan - 金山区 Jīnshān Qū (comté de Jinshan avant 1997) ;
- le district de Songjiang - 松江区 Sōngjiāng Qū (comté de Songjiang avant 1998) ;
- le district de Qingpu - 青浦区 Qīngpǔ Qū (comté de Qingpu avant 1999) ;
- le district de Nanhui - 南汇区 Nánhuì Qū (comté de Nanhui avant 2001) ;
- le district de Fengxian - 奉贤区 Fèngxián Qū (comté de Fengxian avant 2001). L'île de Chongming, située dans l'estuaire du Yangzi Jiang (Chang Jiang), est gouvernée par le seul comté :
- le comté de Chongming - 崇明县 Chóngmíng Xiàn. Ces districts et comtés sont eux-mêmes divisés (en 2003) en 220 subdivisions de niveau canton, comprenant 114 bourgs, 3 cantons et 103 sous-districts.

Jumelage

Shanghai est jumelée ou a des partenariats avec les villes suivantes :
- Depuis 1974: 20px Ōsaka, Japon
- Depuis 1979: 20px Rotterdam, Hollande
- Depuis 1979: 20px Milan, Italie
- Depuis 1980: 20px Zagreb, Croatie
- Depuis 1985: 20px Chicago, États-Unis
- Depuis 1985: 20px Montréal, Canada
- Depuis 1986: 20px Hambourg, Allemagne
- Depuis 1986: 20px Casablanca, Maroc
- Depuis 1990: 20px Hô-Chi-Minh-Ville, Vietnam
- Depuis 2000: 20px Liverpool, Grande-Bretagne
- Depuis 2002: 20px Constanţa, Roumanie
- Depuis 2004: 20px Marseille, France
- Depuis 2004: 20px Lille, France
- Depuis 2005: 20px Cork, Irlande
- Depuis 2006: 20px Le Havre, France
- Depuis 2007: 20pxToulouse , France

Galerie photo

Image:Shaghai pudong.JPG|Shanghai Pudong. image:shanghai_pu_dung.jpg|Shanghai Pudong. Image:Shanghai jade buddha temple.JPG|Temple du Buddha de Jade. Image:Shanghai - Nanjing Road.jpeg|La rue de Nankin. image:Shanghai-NanjingRd2.jpg|La rue de Nankin. Image:Shanghai the bund from Jin Mao.JPG|Le Bund depuis la tour Jin Mao.

Voir aussi

Notes

===
Sujets connexes
Alexandre Léonard   Américain   Anhui   Années 1990   Armée impériale japonaise   Art déco   Aéroport international Pu Dong   Bombardement   Bund (Shanghai)   Bureau politique   Casablanca   Chemin de fer   Chen Liangyu   Chicago   Chongming   Classement académique des universités mondiales par l'université Jiao Tong de Shanghai   Commune de Paris   Compagnie aérienne   Comté (Chine)   Cork   Deng Xiaoping   District (Chine)   District de Baoshan   District de Changning (Shanghai)   District de Fengxian   District de Hongkou   District de Huangpu (Shanghai)   District de Jiading   District de Jing'an   District de Jinshan   District de Luwan   District de Minhang   District de Nanhui   District de Pudong   District de Putuo (Shanghai)   District de Qingpu   District de Songjiang   District de Xuhui   District de Yangpu   District de Zhabei   Dongtan   Du Yuesheng   Dynastie Song   Dynastie Sui   Espagnol   Exposition universelle   Français   Ghetto   Guerre sino-japonaise (1894-1895)   Guerre sino-japonaise (1937-1945)   Hambourg   Hangzhou   Huang Ju   Huangpu   Hô-Chi-Minh-Ville   Japonais   Jean Cremet   Jeu   Jiangsu   Jin Mao Tower   Jota   Le Havre   Le Monde   Lille   Liste des prisons de la municipalité de Shanghai   Liste des villes de Chine par nombre d'habitants   Liverpool   Londres   Mandarin (langue)   Marché financier   Marine impériale japonaise   Marseille   Massacre de Nankin   Masters de tennis masculin   Milan   Montréal   Municipalité (RPC)   Métro de Shanghai   New York   Opium   Opéra de Shanghai   Paris   Parti communiste chinois   Perle de l'Orient   Pont de Donghai   Port de Yangshan   Première guerre de l'opium   Prostitution   Pékin   Qiu Xiaolong   Roman policier   Rotterdam   Russe   Rébellion Taiping   République de Chine   République populaire de Chine   Révolution culturelle   Seconde Guerre mondiale   Shanghai World Financial Centre   Shanghaïen   Singapour   Suzhou   Toulouse   Traité de Nankin   Transrapid de Shanghai   Triade   Université Fudan   Wu (langue)   Yangzi Jiang   Yuan   Zagreb   Zhejiang   Zhou Xuan  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^