Nappe phréatique

Infos
La nappe phréatique est l'aquifère souterrain que l'on rencontre à faible profondeur et qui alimente traditionnellement les puits en eau potable. C'est évidemment la nappe la plus exposée à la pollution en provenance de la surface. L'imaginaire collectif se représente généralement les nappes phréatiques comme des sortes de lacs souterrains ou des grottes, ce qui est bien sûr complètement faux. Par nappe, on entend la partie saturée du sol, c'est-à-dire cel
Nappe phréatique

La nappe phréatique est l'aquifère souterrain que l'on rencontre à faible profondeur et qui alimente traditionnellement les puits en eau potable. C'est évidemment la nappe la plus exposée à la pollution en provenance de la surface. L'imaginaire collectif se représente généralement les nappes phréatiques comme des sortes de lacs souterrains ou des grottes, ce qui est bien sûr complètement faux. Par nappe, on entend la partie saturée du sol, c'est-à-dire celle où les interstices entre les grains solides sont entièrement remplis d'eau, ce qui permet à celle-ci de s'écouler. Au-dessus, on peut trouver des terrains non saturés, dans lesquels les interstices contiennent aussi de l'air. Cette couche est appelée la zone non saturée ou encore zone vadose. Il peut suffire d'un petit apport supplémentaire d'eau en provenance de la surface pour faire basculer la couche non saturée à l'état saturé. Si l'épaisseur de cette tranche de terrain est importante, et si la topographie des lieux s'y prête, ce mécanisme peut déclencher une inondation par remontée de la nappe phréatique. Ce phénomène a aggravé les crues de la Somme en 2001. La nappe est dite libre lorsque son niveau peut varier sans être bloqué par une couche imperméable. Si on crée un puits dans une telle nappe, le niveau de l'eau reste inchangé. Dans le cas contraire, on parle de nappe captive. Elle est « sous pression » et lorsque que l'on y ouvre un puits, l'eau s'élève jusqu'à un niveau d'équilibre supérieur. Il arrive même que la nappe jaillisse du sol ; c'est le phénomène d'artésianisme. Il existe également les nappes semi-captive ou à drainance. Le toit ou le substratum (parfois les deux) de l'aquifère sont fréquemment constitués par des formations semi-perméables. Lorsque les conditions hydrodynamiques sont favorables, il peut y avoir échange d'eau avec l'aquifère superposé ou sous-jacent, c'est le phénomène de drainance. En France, la plus grande nappe est celle de Beauce dont la surface est de près de 9000 km² sur six départements. Ses réserves sont estimées à près de 20 milliards de mètres cubes. Un forage permet de repérer le niveau supérieur de la nappe. C'est le niveau au-dessus duquel les interstices de la roche ne sont pas saturés en eau. Les variations de ce niveau renseignent sur le degré de remplissage de la roche-réservoir

Voir aussi

-Aquifère
-Cycle de l'eau
-Nappe alluviale
-Nappe captive
-Nappe d'eau souterraine Catégorie:Hydrologie Catégorie:Hydrogéologie de:Grundwasserspiegel en:Water table nl:Freatisch vlak pl:Zwierciadło wód podziemnych pt:Lençol freático
Sujets connexes
Aquifère   Beauce (France)   Cycle de l'eau   Eau potable   France   Inondation   Nappe alluviale   Nappe captive   Nappe d'eau souterraine   Pollution   Puits artésien   Puits à eau   Somme (fleuve)   Zone vadose  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^