Marion Bartoli

Infos
Marion Bartoli (née le 2 octobre 1984 au Puy-en-Velay, Auvergne) est une joueuse de tennis française, professionnelle depuis 2000. Finaliste en simple à Wimbledon en juillet 2007, elle accède le 27 août au top 10 mondial du classement WTA puis, le 10 septembre, devient numéro un française.
Marion Bartoli

Marion Bartoli (née le 2 octobre 1984 au Puy-en-Velay, Auvergne) est une joueuse de tennis française, professionnelle depuis 2000. Finaliste en simple à Wimbledon en juillet 2007, elle accède le 27 août au top 10 mondial du classement WTA puis, le 10 septembre, devient numéro un française.

Style de jeu

Marion Bartoli est initiée au tennis à six ans par son père, Walter, médecin de profession qui ne tarde pas à arrêter son activité pour se consacrer à temps plein à la carrière de sa fille. Dotée d'un style de jeu particulièrement atypique, elle surprend immédiatement les spécialistes du tennis, notamment par sa prise de raquette à deux mains des deux côtés (technique directement inspirée par Monica Seles« J'avais un coup droit moyen. Après avoir regardé la finale entre Monica et Steffi en 1992 à Roland-Garros, mon père m'a dit d'essayer comme ça. Depuis ce jour, je n'ai pas arrêté. » – voir : ), sa position très avancée en retour de service (petite, elle s'entraînait dans un local sans recul derrière la ligne de fond de court) ou son engagement (exécuté les pieds joints selon un mouvement de balancier).

Carrière

2000-2005

Finaliste aux championnats d'Europe cadette et championne de France des 15-16 ans en 2000 (année où elle devient professionnelle), Marion Bartoli décroche l'année suivante ses premières victoires sur le circuit ITF et s'impose à l'US Open juniorface à Svetlana Kuznetsova en finale ; fin 2001, Bartoli est numéro trois mondiale junior.. En 2002, les organisateurs de l'Open d'Australie lui offrent une
wild card ; pour sa première participation dans le tableau principal d'une épreuve du Grand Chelem, elle perd au premier tour au terme d'un match serré face à Tina Pisnik3-6, 6-4, 7-9. Quelques mois plus tard, cette fois issue des qualifications et classée 231 à la WTA, elle atteint le 3 tour à l'US Open où elle est arrêtée par Lindsay Davenport, après avoir évincé Arantxa Sánchez (alors 25 mondiale) au 1 tour. Marion Bartoli s'affirme comme une joueuse du top 100 à part entière en 2003. Elle participe pour la première fois de sa carrière à tous les tournois du Grand Chelem de la saison, passant un tour à Roland-Garros. Elle est demi-finaliste à Canberra, quart de finaliste à Miami, Strasbourg et Québec. Elle s'illustre aussi particulièrement en double dames, spécialité dans laquelle elle dispute deux finales et six demi-finales, notamment à l'US Open (associée à Myriam Casanova). À la fin la saison, Marion Bartoli est solidement accrochée au 57 rang mondial. En 2004, demi-finaliste à Auckland et Hyderâbâd, les résultats de Bartoli s'avèrent néanmoins assez irréguliers (21 éliminations au 1 ou 2 tour). C'est en double dames qu'elle réalise ses meilleures performances : avec Émilie Loit, en particulier, elle enlève le Grand Prix du Maroc en avril et accède aux quarts de finale à Indian Wells et Wimbledon. En l'absence d'Amélie Mauresmo et de Mary Pierce, elle est appelée en novembre par Guy Forget au sein de l'équipe de France de Fed Cup : si, avec Loit, elle contribue au succès de son équipe en demi contre l'Espagne, elle n'empêche pas le triomphe des Russes à la conclusionVoir son . En janvier 2005, elle atteint les demi-finales à Auckland puis aux quarts à Canberra – outre un succès en double dames à Pattaya avec Anna-Lena Groenefeld. Ce bon départ est ensuite gâché par une blessure au printemps qui l'empêche de jouer presque tout avril et mai. Brièvement 27 mondiale, grâce à un quart à Eastbourne en juin, elle se qualifie une nouvelle fois pour le 3 tour à l'US Open. Elle finit 2005 à la 40 place à la WTA, une de mieux que l'année précédente.

Saison 2006

Après un excellent début de saison qui la voit décrocher son premier titre en simple sur le circuit WTA, au Classic d'Auckland face à Vera Zvonareva en finale, les semaines suivantes s'avèrent plus difficiles pour Marion Bartoli. Peinant à enchaîner les victoires, elle ne s'impose qu'en double dames à Prague en mai, aux côtés de Shahar Peer. Dans chacune des trois premières épreuves du Grand Chelem, elle perd au 2 tour. À l'US Open, elle en passe un de plus, éliminée en trois manches par la 8 mondiale Patty Schnyder. À partir de septembre, elle s'engage dans une fructueuse tournée asiatique : finaliste aux Internationaux de Bali, elle remporte l'Open du Japon puis, au Canada, le tournoi de Québec. En dépit de sa relative irrégularité, Marion Bartoli conclut l'année 2006 au 17 rang du classement WTA, soit un bond de vingt places par rapport à janvier. Elle est la deuxième meilleure Française mondiale derrière Amélie Mauresmo.

Saison 2007

Ne parvenant pas à gagner plus de deux matchs consécutifs, sauf à l'Open d'Indian Wells (4 tour), Marion Bartoli réalise une médiocre entame de saison. Redescendue au-delà de la 20 place mondiale, son réveil sonne au mois de mai quand débute la tournée européenne sur terre battue. Finaliste à l'Open de Prague (vaincue par Akiko Morigami, 60) puis demi-finaliste aux Internationaux de Strasbourg (défaite serrée contre Amélie Mauresmo), elle réalise un joli parcours à Roland-Garros en se qualifiant pour les huitièmes ; mais, blessée au quadriceps en cours de rencontre, elle ne peut défendre toutes ses chances face à la Serbe Jelena Janković (5 mondiale) qui l'expédie en deux sets secs (6-1, 6-1). Dans la foulée de cet encouragent résultat parisien, Marion Bartoli atteint le dernier carré sur le gazon de Birmingham puis d'Eastbourne, respectivement battue par Sharapova et Henin. À Wimbledon, elle commet l'exploit de se hisser en finale : après avoir au préalable sorti Shahar Peerqu'elle n'avait jamais battue en cinq confrontations, la 3 mondiale Jelena Janković puis Michaella Krajicek, Bartoli mystifie la numéro un Justine Henin en demi1-6, 7-5, 6-1, avant de s'incliner facilement contre Venus Williams. En dépit de ce parcours d'exception, le capitaine Georges Goven ne la sélectionne pas pour la demi-finale de la Fed Cup contre l'Italie, refusant la présence de son père et coach sur les bancs de l'équipe de FranceLa France perdra la rencontre 3 à 2.. Forfait à Cincinnati, Marion Bartoli négocie plutôt bien sa série de tournois sur dur aux États-Unis en juillet-août (deux quarts à Toronto et New Haven). À l'US Open, tout juste promue 10 mondiale, elle fait respecter son rang en atteignant le 4 tour : malgré une bonne résistance, elle finit toutefois par céder sous les coups de Serena Williams (3-6, 4-6). À l'issue de cette ultime levée du Grand Chelem, elle devient numéro un française devant Mauresmo. La fin de saison en indoor s'avère plus délicate. Alors en lice pour une première qualification aux Masters de novembre, elle alterne le bon (quart de finale à Zurichabandon face à Tatiana Golovin, demi-finales à Luxembourg et Linz) et le moins bon (Calcutta, Stuttgart où elle est éliminée d'entrée). Pendant une semaine, à partir du 22 octobre, elle est 9 mondiale : son plus haut classement à ce jour. Suite au forfait de Venus Williams, elle se voit propulsée 1 remplaçante pour les Masters. Bénéficiant ensuite de l'abandon de sa sœur Serena, elle est parachutée dans la poule jaune de la compétition. Prise au dépourvu, elle encaisse un double 6-0 face à une Justine Henin au sommet de son art : elle est éliminée d'entrée. Elle se rattrape ensuite en remportant son ultime match face à Jelena Janković (6-1, 1-0, abandon). Avec un total de 47 matchs gagnés pour 31 défaites et bien que n'ayant ajouté aucun tournoi à son palmarès, Marion Bartoli réalise la meilleure saison de sa carrière, qu'elle conclut à la 10 place mondiale.

Palmarès

Titres en simple

Finales de simple perdues

Titres en double

Finales de double perdues

Parcours en Grand Chelem

En simple

À droite du résultat, l'ultime adversaire

En double

Sous le résultat, la partenaire; à droite, l'ultime équipe adverse''

Fed Cup

Finales perdues

Parcours détaillé

Ses succès contre les joueuses du top 10

| width="100%" cellspacing="8" style="font-size:8pt" |style="vertical-align:top" width="25%"|
-2003 Miami (3 tour), bat Davenport (6) : 6-0, abandon
-2006 Auckland (1/2 finale), bat Petrova (9) : 3-6, 6-4, 2-1, abandon
-2006 New Haven (2 tour), bat Petrova : (6) 4-6, 6-4, 7-6 (6-4)
-2006 Bali (1/2 finale), bat Schnyder (8) : 6-4, 6-4
-2007 Wimbledon (4 tour), bat Janković : (3) 3-6, 7-5, 6-3 |style="vertical-align:top" width="25%"|
-2007 Wimbledon (1/2 finale), bat Henin (1) : 1-6, 7-5, 6-1
-2007 Luxembourg (1/4 finale), bat Chakvetadze (5) : 6-4, 4-6, 6-4
-2007 Madrid (match de poule), bat Jankovic (3) : 6-1, 1-0 abandon

Classements en fin de saison (simple)

Notes

Lien externe

-
- Catégorie:Naissance en 1984 Catégorie:Personnalité de l'Auvergne Catégorie:Joueuse française de tennis Catégorie:Joueuse de tennis des années 2000 Catégorie:Joueuse de tennis membre du top 10 en fin de saison (depuis 1975) de:Marion Bartoli en:Marion Bartoli es:Marion Bartoli fi:Marion Bartoli he:מריון ברטולי hi:मारियोन बार्तोली ja:マリオン・バルトリ nl:Marion Bartoli no:Marion Bartoli pl:Marion Bartoli pt:Marion Bartoli simple:Marion Bartoli sk:Marion Bartoliová sr:Марион Бартоли sv:Marion Bartoli zh:瑪麗恩·巴托莉
Sujets connexes
Adriana Serra Zanetti   Ai Sugiyama   Aiko Nakamura   Akiko Morigami   Amélie Mauresmo   Anastasia Myskina   Anna-Lena Groenefeld   Anna Chakvetadze   Ansley Cargill   Antonella Serra Zanetti   Arantxa Sánchez Vicario   Ashley Harkleroad   Asie   Auckland   Auvergne   Bali   Barbara Schett   Bethanie Mattek   Bianka Lamade   Bryanne Stewart   Casablanca   Catalina Castaño   Challenge Bell   Classic d'Auckland   Classic de Birmingham   Classic de Canberra   Conchita Martínez   Daniela Hantuchová   Els Callens   Eléni Daniilídou   Fed Cup   France   Fédération internationale de tennis   Genève   Georges Goven   Grand Chelem de tennis   Grand Prix de Filderstadt   Grand Prix du Maroc   Guy Forget   Ielena Likhovtseva   Internationaux de Bali   Internationaux de France de Roland-Garros   Internationaux de Strasbourg   Internationaux de Sydney   Janette Husárová   Jelena Dokić   Jelena Janković   Jennifer Capriati   Jill Craybas   Justine Henin   Karolina Šprem   Katarina Srebotnik   Le Puy-en-Velay   Liezel Huber   Lindsay Davenport   Linz (Autriche)   Lisa Raymond   Lundi   Magdalena Maleeva   Mara Santangelo   Maria Sharapova   Marion Bartoli   Marta Domachowska   Martina Navrátilová   Mary Pierce   Masters de tennis féminin   Meghann Shaughnessy   Meilen Tu   Milagros Sequera   Monica Seles   Moscou   Muscle quadriceps fémoral   Myriam Casanova   Nadia Petrova   Nana Miyagi   Nathalie Dechy   Nicole Pratt   Olga Poutchkova   Open Gaz de France   Open d'Australie   Open d'Hyderâbâd   Open d'Inde   Open d'Indian Wells   Open de Cincinnati   Open de Miami   Open de Pattaya City   Open de Prague   Open de Tachkent   Open de Zurich   Open du Canada   Open du Japon   Paola Suárez   Paris   Pattaya   Patty Schnyder   Prague   Professionnel   Québec (ville)   Rennae Stubbs   Roberta Vinci   Saison 1992 de la WTA   Saison 2000 de la WTA   Saison 2001 de la WTA   Saison 2002 de la WTA   Saison 2003 de la WTA   Saison 2004 de la WTA   Saison 2005 de la WTA   Saison 2006 de la WTA   Saison 2007 de la WTA   Samantha Stosur   Sania Mirza   Serena Williams   Shahar Peer   Shinobu Asagoe   Silvia Farina Elia   Silvija Talaja   Steffi Graf   Stéphanie Cohen-Aloro   Svetlana Kuznetsova   Sydney   Tathiana Garbin   Tatiana Golovin   Tatiana Perebiynis   Tennis   Tina Pisnik   Tournoi d'Eastbourne   Tournoi de Linz   Tournoi de Luxembourg   Tournoi de New Haven   Tournoi de Wimbledon   US Open de tennis   Vanessa Henke   Venus Williams   Vera Dushevina   Vera Zvonareva   Victoria Azarenka   Virginia Ruano Pascual   WTA Tour   Wild Card (tennis)   Wimbledon (Londres)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^