Ordre du Saint-Sépulcre

Infos
Blason de l'ordre militaire du Saint-Sépulcre L'Ordre du Saint-Sépulcre est un ordre de chevalerie militaire et religieux, dont la fondation est attribuée à Godefroy de Bouillon, le vainqueur de la première croisade en 1099 à Jérusalem. Depuis 1847, l'Ordre est une association de fidèles catholiques reconnue par le Saint-Siège et qui œuvre pour aider la communauté chrétienne installée en Terre Sainte, aujourd'hui territoire d' Israël, de la Palestine, de Jordanie e
Ordre du Saint-Sépulcre

Blason de l'ordre militaire du Saint-Sépulcre L'Ordre du Saint-Sépulcre est un ordre de chevalerie militaire et religieux, dont la fondation est attribuée à Godefroy de Bouillon, le vainqueur de la première croisade en 1099 à Jérusalem. Depuis 1847, l'Ordre est une association de fidèles catholiques reconnue par le Saint-Siège et qui œuvre pour aider la communauté chrétienne installée en Terre Sainte, aujourd'hui territoire d' Israël, de la Palestine, de Jordanie et de Chypre. Sa devise est Deus Lo Vult.

Histoire

200px Dès son installation dans Jérusalem pendant la première croisade, le duc de basse-Lotharingie, Godefroy de Bouillon, s'attache à structurer autour du Tombeau du Christ appelé « Saint-Sépulcre », une communauté mixte, composée de chanoines séculiers et de chevaliers, des croisés restés en Terre sainte. Ces derniers constituaient un groupe appelé milites sancti Sepulcri (Chevaliers du saint Sépulcre). Cette milice avait pour mission de protéger la sépulture sacrée et ses biens. Parmi ses chevaliers, se trouvait en 1115, un seigneur du nom de Hugues de Payens qui sera en 1129 le premier maître d'un nouvel ordre religieux, l'ordre du Temple. Les chanoines du Saint-Sépulcre assuraient la vie liturgique du sanctuaire. A partir de 1114, ils devinrent des chanoines réguliers, en respectant la règle de saint Augustin. Les chevaliers du saint-Sépulcre étaient au service des chanoines et devaient obéissance à leur doyen ou prieur. Par la suite, et profitant des différentes conquêtes des croisés sur les musulmans, l'Ordre put se développer en étendant sa mission de protection des lieux saints, sur l'ensemble du Royaume latin Franc de Jérusalem, et ce, jusqu'à la perte finale du royaume en 1291. A cette date les chanoines du Saint Sépulcre s'installent dans le prieuré de saint-Luc à Pérouse, en Italie. Le grand prieur prend alors le titre de maître de l'ordre. Une fois l'époque des croisades achevée, l'Ordre subsiste et au , les souverains pontifes donnent aux chevaliers du Saint-Sépulcre un véritable caractère d'ordre chevaleresque, tout en conférant à la Custodie de Terre Sainte (soit aux moines franciscains) le privilège de créer des chevaliers du Saint-Sépulcre. A la Révolution française, les monastères du Saint-Sépulcre sont détruits ou vendus. En 1847, le pape Pie IX rétablit le patriarcat latin de Jérusalem, qui avait été supprimé au . Par le bref Nulla celebrior, il réorganise l'Ordre du Saint-Sépulcre et le nouveau Patriarche devient le grand prieur de l'Ordre rénové. Les statuts permettent alors d'adouber de nouveaux membres de l'Ordre hors de Jérusalem. Mgr Valerga se fait adouber le 15 janvier 1848. Léon XIII et Pie X signent les documents Venerabilis frater et Quam multa te ordinemque dans le but d'organiser l'ordre. La dernière modification statutaire a été accomplie par le pape Paul VI en 1977.

Organisation actuelle

L'Ordre est une personne juridique de droit canonique, selon le droit de la Cité du Vatican, composée essentiellement de laïcs. Bénéficiant du statut pontifical, l'Ordre du Saint-Sépulcre est placé sous la protection du Saint-Siège et la haute direction d'un cardinal grand maître (depuis le 27 juin 2007, Mgr Foley Pro-Grand Maître de l’Ordre équestre du Saint-Sépulcrehttp://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=2706077_medias). Le but de l'Ordre est de renforcer la pratique de la foi parmi ses membres, tout en maintenant une présence chrétienne en Terre Sainte. L'Ordre soutient matériellement et spirituellement les œuvres (petit et grand séminaire, écoles, hospices pour personnes âgées ou handicapées) du Patriarcat latin de Jérusalem, autrement dit, la communauté chrétienne installée en Terre Sainte (Israël, Palestine, Jordanie et Chypre). Les cérémonies débutent avec le mot du lieutenant, puis il y a une procession d'entrée et un cérémonial d'investiture. Lors des messes, le célébrant prononce le Veni Creator après la prière universelle. Le Te Deum est chanté lors de la sortie. Tous les chevaliers doivent s'engager bénévolement dans la charité de l'ordre. La récitation du rosaire est régulière. Depuis quelque temps, une investiture spéciale est réservée pour les dames.

Symbolique

L'emblème de l'Ordre ne comporte qu'une seule couleur, symbolisant ainsi, par le rouge, le sang versé par le Christ. Il est composé d'une croix potencée, cantonnée de quatre petites croix appelées croisettes. Au total, ces cinq croix rappellent les cinq plaies infligées au Christ sur la croix au Golgotha. Notons que la croix rouge à quatre branches des templiers est issue de la croix de l'ordre du Saint-Sépulcre, les croisettes sont retirées et la croix centrale devient une croix latine. Voir aussi : Croix de Jérusalem "La croix de l'ordre du Saint-Sépulcre autorise la plus riche interprétation symbolique" . A l'origine la Croix de Jérusalem a voulu représenter le fait que la Croix du Christ se répendait sur le monde entier ; c'est la signification des croisettes. Actuellement la Croix de l'Ordre du Saint-Sépulcre représente par ses 5 croix, les 5 plaies de la passion du Christ (côté, mains et pieds), elle est aussi et surtout la représentation de sa Résurrection, base de toute la foi chrétienne. La couleur des croix (gueules) est le symbole de la vie, de la force et du sang. La croix dite de Jérusalem est le signe du Pontifex. Par ailleurs les travaux de M. Gérard de Champeaux nous enseignent que l'emblème et ses nombres (5 croix au total dont 4 croisettes) comprend toutes les figures symboliques de base : le centre, le carré et la sphère :. - le centre de la croix principale est le siège de la force créatrice et exprime la faculté d'appréhender le dedans des choses dans leur rapport mutuel. - le carré formé par les croisettes symbolise la terre - la sphère ou cercle dans lequel peut s'inscrire l'emblème figure le ciel La symbolique attachée aux nombres 4 et 5 intègre aussi ces interprétations. A noter que Sainte Hildegarde de Bingen a développé une théorie du chiffre 5 comme symbole de l'Homme. Constantin LIANOS, webmestre de la Lieutenance de France. Pour plus d'information visitez les sites de la Lieutenance de France. www.ordre-du-saint-sepulcre.org ou www.ordre-du-saint-sepulcre.eu ou www.ordre-du-saint-sepulcre.com ou www.ordre-du-saint-sepulcre.fr

Etendard

Il fut déployé la première fois en 1102, lors de la troisième bataille de Ramlah.

Hiérarchie

Gouvernement

-Grand-maître : Mgr John Patrick Foley(Zenit.org) et http://www.vatican.va/news_services/press/vis/vis_fr.html
-Assesseur : N (fonction vacante en janvier 2007)
-Grand Prieur en Terre Sainte : Sa Béatitude le Patriarche Michel Sabbah
-Grand Prieur à Montréal : Mgr Jude Saint-Antoine, évêque auxlilaire de Montréal
-Grand Prieur en Suisse : le cardinal Henri Schwery

Grand magistère

-Lieutenant-général : S.E. Comte Peter Wolff-Metternich
-Gouverneur-général : S.E. Chevalier de Collier Pier Luigi PAROLA
-Vice-gouverneur généraux : S.E. Chevalier Grande Croix Baron Hubert SIMONART
-Vice-gouverneur généraux d'honneur :H.E. George T. RYAN
-Chancelier : Mgr Juan José Dorronsoro
-Chevaliers Grand-Croix :MM. Jean-Marc Allard, Robert Hugh Benson, Philippe Husson, Otto Kaspar
-Cérémoniaire : Francis D. KELLY

Notes et références

Références

-DEMURGER Alain, Chevaliers du Christ, les ordres religieux-militaires au Moyen Age, Le Seuil, 2002 ISBN 2.02.049888.X
-DUCHET-SUCHAUX Monique et Gaston, Les ordres religieux, guide historique, Flamarion, 1993 ==
Sujets connexes
Alain Demurger   Assesseur   Association à but non lucratif   Chanoine   Chevalerie   Croisade   Croix de Jérusalem   Godefroy de Bouillon   Golgotha (Calvaire)   Henri Schwery   Israël   Italie   Jérusalem   Léon XIII   Michel Sabbah   Ordre de chevalerie   Ordre du Temple   Palestine   Paul VI   Pie IX   Pie X   Prière universelle   Pérouse (Italie)   Rosaire   Royaume de Jérusalem   Règle de saint Augustin   Révolution française   Saint-Sépulcre   Suisse   Te Deum  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^