Théorème de Leibniz

Infos
Le théorème de Leibniz en géométrie se décrit comme suit : Soit dans le plan deux points fixes A et B. Leibniz considère ainsi le lieu du point M tel que a ·(AM)² + b·(BM)² = cste. Soit G le barycentre de A(a) et B(b). Alors le lieu, s'il existe, est un cercle de centre G.
Théorème de Leibniz

Le théorème de Leibniz en géométrie se décrit comme suit : Soit dans le plan deux points fixes A et B. Leibniz considère ainsi le lieu du point M tel que a ·(AM)² + b·(BM)² = cste. Soit G le barycentre de A(a) et B(b). Alors le lieu, s'il existe, est un cercle de centre G.

Démonstration

On développe (AG + GM)² et de même pour BM = BG +GM . L'égalité se réduit à (a+b)(GM)²= cste qui doit être positive. Remarque : si a + b = 0 , G est en quelque sorte rejeté à l'infini (un physicien considèrera que a + b = epsilon) : le lieu est alors une droite du plan orthogonale à AB. Le théorème se généralise aisément à plusieurs points A, B, C.

Rapport avec l'analysis situs

Leibniz dans sa caractéristique géométrique représente l'écriture du cercle de la manière suivante: ABC γ ABY qui peut se lire "ABC pareil que ABY". Autrement dit, étant donnés trois points fixes de l'espace A, B, et C, quelle forme décrit l'ensemble des points Y qui gardent la même relation que C a avec A et B? On peut traduire encore de cette manière: AC γ AY et BC γ BY (la relation de C à A est la même que de Y à A et la relation de C à B est la même que de Y à B - distances égales).

Voir aussi

Article connexe

- Barycentre ==
Sujets connexes
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^