Sinologie

Infos
La sinologie est l'étude de la Chine, consistant généralement en une combinaison des méthodologies, théories et concept occidentaux en chinois. Certains estiment que son apparition remontent aussi loin que Marco Polo au XIIIe siècle. L'étude systématique de la Chine remonte au XVIe siècle, quand les missionaires jésuites, notamment Matteo Ricci, Ferdinand Verbiest, Antoine Thomas et d'autres tentèrent d'introduire le christianisme en Chine. Ainsi, les premières étud
Sinologie

La sinologie est l'étude de la Chine, consistant généralement en une combinaison des méthodologies, théories et concept occidentaux en chinois. Certains estiment que son apparition remontent aussi loin que Marco Polo au XIIIe siècle. L'étude systématique de la Chine remonte au XVIe siècle, quand les missionaires jésuites, notamment Matteo Ricci, Ferdinand Verbiest, Antoine Thomas et d'autres tentèrent d'introduire le christianisme en Chine. Ainsi, les premières études sinologiques traitent souvent des aspects de la compatibilité du christianisme avec la culture chinoise. Le Siècle des Lumières est une période de grande curiosité intellectuelle alimentée par les explorations et découvertes de nouveaux mondes. Des récits et des lettres - entre autres celles qui furent rassemblée dans la grande collection des Lettres édifiantes et curieuses - circulaient et ouvraient l'Europe aux autres cultures. L'immense empire de la Chine fascinait tout particulièrement et des 'sinologues' (un grand mot pour le travail fait à l'époque!) commençèrent à populariser la philosophie, l'éthique, les concepts légaux et l'esthétique chinoise en Occident. Quoique souvent caricaturaux et incomplets, ces travaux ont contribué à un certain intérêt du public vis-a-vis des "chinoiseries", et alimenté des débats comparatifs. À cette époque, la Chine était souvent décrite comme un royaume éclairé. Voltaire, grand lecteur des Lettres édifiantes..., a manifesté son intérêt pour le pays dans sa pièce, L'orphelin chinois. Leibniz, l'inventeur du calcul différentiel, était très intéressé par la philosophie chinoise et notamment le Yi Jing, où il voyait une démonstration parfaite de la suite des nombres premiers. Il a également puisé dans le chinois l'idéal d'une langue universelle, de nature mathématique - idée immédiatement démentie par une analyse basique de la langue. En 1795, l'école des Langues orientales Vivantes fut créée à Paris en 1796 par la Convention. En France, Jean-Baptiste Du Halde qui lui-même n'avait jamais visité la Chine, publia en 1725 une Description de la Chine (4 volumes avec cartes) qui était largement basée sur les lettres reçues de confrères jésuites. Ce livre fit autorité et fut rapidement traduit en quatre langues étrangères. Au XVIIe et XVIIIe siècles, d'autres missionaires tels que James Legge (1815-1897) ont milité pour l'établissement de la sinologie comme discipline universitaire. En 1837, Samuel Kidd (1797-1843) devint le premier professeur de Chinois en Angleterre. Les sinologues devinrent progressivement plus nombreux que les missionaires, et la sinologie s'est établie comme une discipline consistante au . Elle peut avoir une influence politique, avec des sinologues agissant comme conseillers, tels John Fairbank aux États-Unis. Durant la guerre froide, en France, Simon Leys a vivement critiqué les sinologues, dont l'engagement politique - à droite ou à gauche - oblitérait de façon grotesque la validité scientifique de leurs analyses. Il ridiculise ainsi ces spécialistes qui nous expliquent la Chine, notamment Alain Peyrefitte. Au XXIeme siècle, la sinologie est une discipline appelée à prendre de plus en plus de poids, étant donné l'importance économique et stratégique croissante de la République populaire de Chine.

Sinologues

Italie

- Matteo Ricci (1552-1610) - Premier Européen à bien connaitre la langue et culture chinoise.

Angleterre

- James Legge (1815-1897) ;
- Thomas Francis Wade (1818-1895) ;
- Herbert Giles (1845-1935) ;
- Edward Harper Parker (1849-1926) ;
- Arthur Waley (1889-1966)
- Joseph Needham (1900-1995) ;

France

- Jean-Baptiste Du Halde (1674-1743) - Auteur du premier grand ouvrage de référence sur la Chine: Description de la Chine' (4 volumes).
- Arcade Huang (1679-1717) - chinois. Premier sinologue français du fait de ses études passées en Chine. Commence un dictionnaire et une grammaire du chinois.
- Étienne Fourmont (1683-1745) - Élève du précédent. Étend le dictionnaire Franco-chinois.
- Jean-Pierre-Abel Rémusat (1788-1832)
- Stanislas Julien (1797-1873)
- Séraphin Couvreur (1835-1919)
- Henri Maspero (1883-1945)
- Marcel Granet (1884-1940)
- René Grousset (1885-1952) - Historien orientaliste, plusieurs ouvrages historique sur la Chine et les empires limitrophes.
- Paul Demiéville (1894-1979)
- Jacques Gernet (n. 1921) - Oeuvre principale : "Le monde chinois".
- François Jullien (n. 1951)

Allemagne

- Christian Mentzel (1622–1701)
- Otto Franke (1863-1946)
- Richard Wilhelm (1873-1930)

Japon

- Haneda Tōru (1882-1955)
- Ikeuchi Hiroshi (1878-1952)
- Kanda Kiichirō (1897-1983)
- Kuwabara Jitsuzo (1873-1931)
- Mikami Tsugio (1907-1987)
- Mori Shikazō (1906-1980)
- Naitō Kōnan (1866-1934)
- Niida Noboru (1904-1966)
- Nishijima Sadao (1919-1999)
- Ōbi Kōichi 小尾郊一
- Ono, Genmyō (1883-1939)
- Shiratori Kurakichi (1865-1942)
- Suzuki Torao 鈴木虎雄
- Takakusu, Junjirō (1866-1945)
- Tsukamoto Zenryū (1898-1980)
- Yabuuchi Kiyoshi (1906-2001)
- Katō Shigeshi (1880-1989)

Russie

- Nikita Yakovlevich Bichurin (1775-1853)
- Pyotr Ivanovich Kafarov (1817-1878)

Etats-Unis

- Herrlee G. Creel (1905-1994)
- John DeFrancis (1911-)
- John Fairbank (1907-1991) 費正清
- Ping Ti Ho, Chinois américain
- Immanuel Hsu, Chinois américain
- Ray Huang (1918-2000), 黃仁宇,
- Jonathan Spence 史景遷
- Paul Linebarger
- Perry Link
- Peter Lorge
- Thomas Metzger
- Karl A. Wittfogel
- John W. Garver
- Thomas B. Gold

Autres

- Jean François Billeter (1939-), suisse
- Jerome Ch'en (1919-), canadien
- Rafe de Crespigny (1936-), australien
- J.J.L. Duyvendak
- Bernhard Karlgren, suédois
- Simon Leys, belge
- Erwin Ritter von Zach, autrichien
- Edwin G. Pulleyblank, canadien
-Göran Malmqvist, suédois
- Léon Vandermeersch
- Wang Gungwu, singapourien
- Jaroslav Prusek, tchèque
-
- cs:Sinologie da:Sinologi de:Sinologie en:Sinology eo:Ĉinologo es:Sinología fi:Sinologia ja:中国学 no:Sinologi pl:Sinologia pt:Sinologia sl:Sinologija sv:Sinologi zh:汉学
Sujets connexes
Alain Peyrefitte   Angleterre   Antoine Thomas   Arcade Huang   Bernhard Karlgren   Christian Mentzel   Christianisme   Culture chinoise   Ferdinand Verbiest   François Jullien   Göran Malmqvist   Henri Maspero   Herbert Giles   Institut national des langues et civilisations orientales   Jacques Gernet   Jean-Baptiste Du Halde   Jean François Billeter   John Fairbank   Joseph Needham   Lettres édifiantes et curieuses   Marcel Granet   Marco Polo   Matteo Ricci   Monde chinois   Occident   Paris   Philosophie   René Grousset   République populaire de Chine   Simon Leys   Siècle des Lumières   Stanislas Julien   Voltaire   Yi Jing  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^