Conservatoire national des arts et métiers

Infos
Le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) est un grand établissement d'enseignement français fondé le 10 octobre 1794, en pleine Révolution française, par l'abbé Henri Grégoire. Implanté dans 150 villes en France et à l'étranger, il délivre des formations multiples de culture scientifique et technique.
Conservatoire national des arts et métiers

Le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) est un grand établissement d'enseignement français fondé le 10 octobre 1794, en pleine Révolution française, par l'abbé Henri Grégoire. Implanté dans 150 villes en France et à l'étranger, il délivre des formations multiples de culture scientifique et technique.

Historique

À l'origine lieu de démonstration « pour l'emploi des outils et machines utiles aux arts et métiers », l'établissement prend une nouvelle dimension lorsqu'en 1819 le gouvernement lui donne pour mission de délivrer « un enseignement public et gratuit pour l'application des sciences aux arts industriels ». Charles Dupin crée alors la première chaire d'enseignement de mécanique appliquée aux arts. Cette même année, Jean-Baptiste Say, crée la chaire d'économie industrielle. Depuis lors, le CNAM se développe dans son originalité : ouvert à tous, il diversifie ses enseignements, développe la recherche dans les domaines les plus innovants et conserve un riche patrimoine sur l'histoire des sciences et des techniques. L'hétérogénéité des publics accueillis tant en formation initiale que continue, l'étendue des disciplines enseignées couvrant tous les champs des sciences et des techniques depuis la chimie jusqu'à l'informatique en passant par la sociologie du travail et l'économie industrielle, en font un établissement unique dans le panorama de l'enseignement supérieur français. On y donne principalement des cours pour adultes, en formation continue, à distance, et cours du soir, qui permettent d'obtenir de nombreux diplômes, y compris celui d'ingénieur. On y pratique aussi des activités de recherche scientifique et industrielle. Le CNAM et l'Institut d'études politiques de Paris lancent dès le mois d’octobre 2006 un cursus en alternance pour former rapidement les étudiants issus principalement de Lettres ou de Sciences humaines. Le but est de permettre une insertion professionnelle rapide en répondant à des besoins bien précis des entreprises. Pour financer ses missions de formation, de recherche technologique et de diffusion de la culture scientifique, le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) sera soutenu à hauteur de 39 millions d'euros jusqu'en 2010 par l'Etat français (+6% par rapport à la période 2003-2006). L'établissement public bicentenaire qui ambitionne « le doublement de ses activités sur 10 ans », peut également compter sur le soutien des conseils régionaux et sur les revenus générés par ses prestations de formation, de conseil-ingénierie, et par les droits d'inscription.

Missions

Le Conservatoire National des Arts et Métiers (Cnam) est un établissement public de l'État à caractère scientifique, culturel et professionnel, doté du statut de « grand établissement ». Placé sous la tutelle du ministère chargé de l'Enseignement supérieur, il remplit 3 missions :
- la formation tout au long de la vie ;
- la recherche technologique et l'innovation ;
- la diffusion de la culture scientifique et technique. Il est implanté dans plus de 150 villes en France et à l'étranger. La devise du Cnam est « omnes docet ubique » qui signifie « il enseigne à tous et partout ». Le CNAM à Paris, Portail de la rue Saint-Martin

Organisation : les 4 pôles et leurs filières

Pour améliorer la lisibilité de son offre de services, moderniser sa gestion et favoriser le développement d'actions transverses, le Cnam s'est organisé en 4 pôles d'enseignement et de recherche :
- Sciences du Travail et de la Société (STS) : Ergonomie, Handicap, Droit social, Relations Humaines, Organisations, Psychologie du travail, Psychanalyse et orientation, Communication, Sociologie, Travail social, Protection sociale
- Economie et Gestion (EG) : Assurance, Banque, Finance, Logistique, Transport, Tourisme, Urbanisme, Aménagement, Gestion de collectivités locales, Comptabilité, Contrôle et Audit, Commerce, Marketing, Vente, Achat, Gestion et développement de la santé, Management, Economie et commerce international, Droit des affaires, Innovation et prospective
- Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication (STIC) : Electronique, Automatique, Documentation, Informatique, Mathématiques
- Sciences et Techniques Industrielles (STI) : Chimie, Alimentation, Santé et environnement, Matériaux, Energétique, Electrotechnique, Mécanique, Acoustique, Aérodynamique, Génie civil, Bâtiment, Géotechnique, Mesure

Formations

Le Cnam est dédié à la formation tout au long de la vie. Il donne à chacun les moyens de se former à tout moment de sa carrière :
- 1800 unités d'enseignement proposées ;
- 480 diplômes, titres ou certificats, de bac+2 à bac+8 ;
- 88000 inscrits dans l'ensemble du réseau ;
- 1 auditeur sur 10 se forme à distance, grâce aux technologies de l’information et de la communication (Tic). Tous les enseignements du CNAM sont au format L-M-D (Licence-Master-Doctorat), organisés en crédits européens (ECTS = European Credit Transfer System).

Recherche

Brevets, essais, cessions de licence, processus d'innovation, transfert de technologies, incubation d'entreprises... le Cnam développe de nombreux partenariats avec les entreprises :
- 23 équipes de recherche et 25 DEA habilités ou cohabilités ;
- 250 doctorants accueillis et 900 mémoires d'ingénieur soutenus annuellement ;
- 7 M€ de contrats R&D par an.

Culture scientifique et technique

Le plan national de diffusion de la culture scientifique et technique définit cette mission culturelle comme une priorité. Le Cnam et son Musée des Arts et Métiers en sont des acteurs majeurs :
- 350 rendez-vous, expositions et conférences grand public ;
- participants aux conférences ;
- visiteurs au Musée des Arts et Métiers.
- 534 500 consultations de la bibliothèque en ligne et du Conservatoire numérique

Instituts rattachés, laboratoires de recherche et chaires

Une trentaine d'instituts célèbres et autres laboratoires de recherche bénéficient de la tutelle pédagogique du CNAM. Cette agrégation au CNAM permet à cet établissement dont l'enseignement est professionnel et scientifique, d'être d'avantage impliqué dans les branches professionnelles par des formations sur mesure, reconnues et permettant des évolutions de carrières directement indexées sur l'obtention des titres de ces instituts. Parmi lesquels, on peut compter :
- , Institut des Etudes Economiques et juridiques appliquées à la Construction et à l'habitation.
- , Institut Supérieur du Commerce et de la Vente, spécialiste de la formation « mercatique-vente » depuis 50 ans.
- , Institut National des Techniques Economiques et Comptables, plus célèbre institut de formation aux diplomes d'Etat en comptabilité, jusqu'aux postes les plus hauts de la branche comptable.
- ITB, Institut des Techniques Bancaires, formant les cadres de nombreux groupes bancaires en europe.
- ENASS, École nationale d'assurances qui délivre un diplôme de niveau I afin d’embrasser une carrière de cadre supérieur dans le secteur de l’assurance.
- ESGT, École supérieure des géomètres et topographes qui délivre un diplôme d'ingénieur dans les domaines de la géomatique et de la topographie.
- , Laboratoire de Géodésie et Géomatique qui est le laboratoire de recherche de l'ESGT
- , École Nationale du Jeu et des Médias Interactifs Numériques qui délivre un Master.
- IHIE, Institut d'Hygiène Industrielle et de l'Environnement.
- ISAE, , Laboratoire d’Investigation en Prospective Stratégie et Organisation.
- , où nombre de grandes avancées sur les concepts de la sécurité, de sûreté, des réseaux, de l'organisation stratégique et opérationnelle, etc. sont réévalués à l'aune des derniers développements internationaux.
- , où les derniers travaux sur les redéploiments des structures innovantes les plus avancées sont données régulièrement.

Le Réseau

Le Cnam porte cette triple ambition au sein de la collectivité grâce à son réseau, présent sur l'ensemble du territoire et à l'étranger :
- 150 centres de formation, en métropole et dans les DOM-TOM, regroupés autour de 28 centres régionaux ;
- plusieurs centres associés à l'étranger, par exemple au Liban (depuis 1970) et en Espagne (depuis 2002) ;
- 32 pays partenaires en Europe, au Maghreb, en Afrique, au Proche-Orient, en Asie, en Amérique latine.

Centres régionaux

-
-
-
-
-
-
-
-
- Corse : cnamcorse@wanadoo.fr
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Centres en DOM-TOM

-
-
-
-
- Nouvelle-Calédonie : noucnam@offratel.nc
- Polynésie française : cnam.papeete@mail.pf

Centres à l'étranger

- Allemagne : Darmstadt
- Espagne :
-
- Maroc : adjalicnam@menara.ma
-

Personnages célèbres

- Mazarin et Richelieu furent les grands hommes d'état du qui furent aussi prieurs commanditaires de Saint-Martin des Champs.
- Léon Vaudoyer, architecte du CNAM au , a également été l'architecte de l'institut de France.
- Jacques de Vaucanson, célèbre ingénieur, qui a donné au CNAM ses collections à l’origine du musée et son nom à une des rues délimitant le Conservatoire.
- Jean-Baptiste Say, ancien élève du Conservatoire National des Arts et Métiers, économiste, Professeur au Collège de France.
- Sadi Carnot, ancien élève de l'Ecole Polytechnique et du Conservatoire National des Arts et Métiers, physicien, fondateur de la Thermodynamique.
- Paul Doumer, ancien élève du Conservatoire National des Arts et Métiers, Président de la République.
- Jean Fourastié, économiste et professeur et titulaire de la chaire d'Économie et Statistiques Industrielles du Conservatoire National des Arts et Métiers, ayant inventé l'expression des Trente glorieuses.
- Arthur Morin en fut directeur en 1852.
- Bernard Kouchner, médecin, homme politique, co-fondateur de Médecins sans frontières puis de Médecins du monde, ancien haut fonctionnaire de l'ONU. Actuellement directeur de chaire en "disponibilité" pour exercer la fonction de ministre des Affaires étrangères.
- Charles Dupin, mathématicien, ingénieur (mécanique appliqué aux arts) et homme politique.
- Nicolas Clément-Desormes, chimiste.
- Claude Servais Mathias Marie Roland Pouillet, physicien.

Localisation du CNAM

- le CNAM de la rue St Martin est bâti sur l'ancien prieuré de St Martin . Si on considère ce prieuré comme le lieu d'étude entre autre qu'il fut, le CNAM est la plus vieille université de France. Elle daterait alors de 1079, date à laquelle le prieuré fut confié à l'abbé de Cluny. Le prieuré initial est aujourd'hui la bibliothèque du CNAM.
- Les cours à Paris ont principalement lieu au 292 rue St Martin mais également dans la rue voisine au 2 rue Conté, qui est l'ancien bâtiment principal de l'École Centrale Paris.
- On peut encore voir des vestiges de l’enceinte médiévale protégeant le prieuré de Saint Martin en regardant la tour à l’angle de la rue Saint Martin et de la rue du Vertbois, un fragment de courtine rue du Vertbois et une tour servant de cage d’escalier au 7 rue Bailly.
- le plan du chœur de l’église Saint Martin des Champs a trouvé son inspiration dans le chœur de la basilique de Saint Denis construite quelques années plus tard.
- (Cette photo satellite a été prise avant 2000).
- En province, les 150 centres du CNAM maillent le territoire, répondant à une logique de proximité et à une doctrine deux fois centenaire : Omnes Docet Ubique, il enseigne à tous et partout.

Spécificités de l'Etablissement en région

- Plusieurs centres en province ont obtenu la certification de qualité ISO 9001, et récemment le centre proche de Genève en Suisse a obtenu le , certification de qualité des organismes de formations suisses. L'antenne du pour le Bassin Lémanique est ainsi le premier établissement français à obtenir le précieux sésame, gage d'un échange transfrontalier engagé depuis 1970.
- Les filières d'ingénieurs du CNAM ont été certifiées par l'Organe d'Accréditation de la Qualité suisse (par la CTI : Commission Nationale Française des Titres d'Ingénieurs)
- : les centres du CNAM et leurs antennes sont soutenues à plus de la moitiés de leur budget par les fonds de la Promotion Sociale et Professionnelle, fonds alloués par les Conseils Régionaux dont la Formation Continue est l'une des attributions.

Voir aussi

- Musée des Arts et Métiers
- ENSAM (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers) : bien que cette école possède « Arts et Métiers » dans son nom, elle n'a que peu de relations avec le CNAM, tout au plus des échanges en matière d'enseignement. ==
Sujets connexes
Arthur Morin   Bernard Kouchner   Charles Dupin   France   Grand établissement   Henri Grégoire   Institut d'études politiques de Paris   Jacques de Vaucanson   Jean-Baptiste Say   Jean Fourastié   Léon Vaudoyer   Paul Doumer   Rue Saint-Martin   Révolution française   Sadi Carnot (physicien)   Thermodynamique   Topographie  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^