Limousin

Infos
Le Limousin est une des 26 régions françaises composée des trois départements Corrèze, Creuse et Haute-Vienne. Situé presque en totalité sur le Massif central, au 2005, il regroupait habitants sur près de km². Ses habitants sont appelés les Limousins.
Limousin

Le Limousin est une des 26 régions françaises composée des trois départements Corrèze, Creuse et Haute-Vienne. Situé presque en totalité sur le Massif central, au 2005, il regroupait habitants sur près de km². Ses habitants sont appelés les Limousins.

Dénomination

Le Limousin est appelé, en occitan limousin Lemosin .

Histoire

Blason thumb Le blason du Limousin utilise l'hermine héraldique. En effet, le blason de la province du Limousin est issu de celui d'une Maison de Bretagne, celle des Penthièvre : "d'hermine, à la bordure de gueules", depuis Guy VII, vicomte de Limoges, fils d'Arthur II, duc de Bretagne et de Marie de Comborn. Héritière de la vicomté, sa mère (nommée également Marie de Limoges) avait épousé en 1275 l'héritier des ducs de Bretagne. La troisième famille des vicomtes de Limoges porta donc, dans ses armes, l'hermine de Bretagne. Les unités de la région de gendarmerie départementale du Limousin portent comme celles de Bretagne un écusson d'hermine plain, mais bordé de rouge.

Révoltes populaires en Limousin

Le Limousin est une région marquée par des mouvements de révolte populaire qui lui donnent une coloration politique "à gauche" encore visible aujourd'hui en filigrane.
-Première révolte des croquants au (révolte de paysans)
-Agitation du printemps 1789
-Commune de Limoges en 1871
-« Limoges, Rome du socialisme ». Fondation de la CGT en 1895
-Grèves et émeutes de 1905 parties de l'usine Haviland (usine de fabrication de porcelaine)
- En 1917, une Mutinerie des soldats russes à La Courtine s'installe dans le camps militaire creusois.
-« Limoges, capitale du maquis », ville libérée par les maquisards de Georges Guingouin avant l'arrivée des alliés.

Administration

Trois départements :
- Corrèze
- Creuse
- Haute-Vienne Le chef-lieu de région est la ville de Limoges.

Politique & Administration

La région du Limousin est divisée en 3 départements: la Creuse, la Corrèze et la Haute-Vienne.

Le conseil régional

Conseil Régional du Limousin
- Parti socialiste (PS) : 19 sièges
- Union pour un mouvement populaire (UMP) : 10 sièges
- Parti communiste français (PCF) : 6 sièges
- Les Verts : 3 sièges
- Alternative démocratie socialisme (ADS) : 2 sièges
- Union pour la démocratie française (UDF) : 2 sièges
- Écologistes (ALEE/DVG): 1 siège Le président est M. Jean-Paul DENANOT (PS)

Circonscriptions

Le Limousin compte au total 9 circonscriptions : 4 en Haute-Vienne, 3 en Corrèze et 2 en Creuse. Terre de gauche, la "vague bleue" de 2002 avait entraîné l'élection de 4 députés de droite (UMP) contre seulement 2 en 1997. Le "ressac rose" de 2007 permet à 2 de ces circonscriptions (les mêmes qu'en 1997), de repasser à gauche. Ainsi, le Limousin est représenté à l'Assemblée nationale par 7 députés socialistes et 2 députés UMP.

Élection présidentielle et législative de 2007

Géographie

Image:Vassivière 1.jpg|Le Lac de Vassivière, entre Creuse et Haute-Vienne Image:Limoges bridge Saint Etienne.JPG|La Vienne, à Limoges Le Limousin abrite 4% de la totalité des forêts françaises. Le Nord, l'Ouest et l'Est de la région sont parcourus par des rivières appartenant au bassin de la Loire (Vienne, Creuse, Gartempe, Taurion, Maulde, Briance...), le Sud par des cours d'eau appartenant à celui de la Dordogne (Vézère, Corrèze, Isle, Dronne, Diège...). La région est traversée par deux fleuves : la Dordogne et la Charente (qui prend sa source en Haute-Vienne). Réserves et parcs naturels en Limousin Le Limousin est situé sur la bordure nord-ouest du Massif Central. Il est occupé en son centre et à l'est par le plateau de Millevaches, vaste région humide (le "château d'eau du Limousin"), assez peu peuplée et dont l'altitude varie globalement entre 600 et 1000m. Le reste de la région est partagé entre vallées bocagères et verdoyantes (Vallées de la Vienne, de la Creuse, de la Vézère...), gorges boisées (Dordogne, Diège, Luzège...), bas plateaux (Marche) et plaines maraîchères (Bassin de Brive et Yssandonnais).

Géologie

La région Limousin ressemble à un triangle aux formes arrondies, une sorte de cœur pointé vers le sud, d'environ 130 kilomètres de large sur 170 kilomètres de long. Sur le plan géologique, le Limousin appartient presque en totalité au Massif central dont il constitue, à l’ouest de la faille du Sillon Houiller, la partie occidentale (accident géologique majeur de plus de 900 kilomètres de long). Le Limousin est donc une toute petite partie de la vieille chaîne hercynienne. Celle-ci englobe :
- le Massif central, dont le Limousin est en quelque sorte le versant nord-ouest,
- le Massif Armoricain (qui s'étale entre la Bretagne et la Normandie)
- les massifs des Vosges (entre l'Alsace et la Lorraine) et la Forêt Noire (Allemagne),
- le massif des Ardennes (nord de la France),
- ainsi que ceux du Harz (Allemagne) et de l'Oural (Russie). Paysage typique limousin : étang, forêt, végétation La région Limousin est donc presque totalement constituée de terrains cristallins remontant à l’ère primaire, terrains qui ont été plissés et transformés lors de la formation de cette chaîne hercynienne. Cette orogenèse s'est accompagnée de la montée de granites, provocant des circulations hydrothermales qui ont permis le dépôt des substances métalliques dans les zones de fracture ; il en résulta des minéralisations qui ont donné lieu par le passé, à de petites exploitations. À côté de ces minéralisations métalliques, il faut ajouter deux petits gisements de charbon en Creuse, à Ahun et à Bosmoreau-les-Mines. Remarque : en Dordogne, mais toujours au sein du Limousin géologique, existait à Saint-Paul-la-Roche un bloc de quartz d'une trentaine de mètres de haut. Exploité par les porcelainiers au puis au siècle dernier par l'industrie optique, électronique et spatiale, le gisement est aujourd'hui épuisé. (http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/objets/img_sem/XML/db/planetterre/metadata/LOM-Img19-2002-11-11.xml) Une première lecture rapide de sa carte géologique permet :
- de découvrir qu'une faille, dite "faille d'Argentat", orientée grosso modo nord-sud, le partage en deux
- et de constater que granites, schistes, gneiss dominent largement ce paysage géologique. Le bassin de Brive (Corrèze) échappe à ce constat étant de structure sédimentaire. Il existe également dans le nord de la région, en Creuse, d'autres bassins sédimentaires plus petits dont celui de Gouzon. La Faille d'Argentat divise donc le Limousin en deux parties de surface analogue (d'autres failles existent dont celles de la Marche au nord de la région, d'Arrènes...). À l'est, prédominent des roches magmatiques, granites et leucogranites. Ces roches constituent, entre autres, le plateau de Millevaches (orientation nord-sud ; environ 100 kilomètres de long) et le massif granitique de Guéret (Creuse)... Toutefois, elles apparaissent également à l'ouest de la faille au sein de massifs plus modestes tels que celui d'Ambazac (Haute-Vienne), de Blond (Haute-Vienne), d'Aureil (Haute-Vienne). À l'ouest, les roches métamorphiques sont majoritaires. Comme rien n'est simple, de telles roches apparaissent également à l'est de la faille autour d'Egletons (Corrèze) et de Ussel (Corrèze), de La Courtine (Creuse) et de Felletin (Creuse).

Transports

Image:Trolleybus Cristalis Limoges.JPG|Trolleybus Cristalis à Limoges Image:X 73500 Pays de la Loire.JPG|Autorail X 73500, utilisé sur le réseau TER Limousin Image:Autobus limoges.jpg|Autobus Renault standard Agora Image:Viaduc-du-chavanon.jpg|Le viaduc du Chavanon, sur l'A89, marque la frontière entre le Limousin et l'Auvergne Le TER Limousin est le réseau de lignes TER de la région administrative Limousin. La ville de Limoges est l'une des dernières en France a utiliser partiellement comme transport en commun le trolleybus.

Économie

Une économie de services Les services représentent 63% des emplois. Les emplois dans la fonction publique et dans les services aux ménages ont permis de rattraper le retard de la région. Mais il existe un grave déficit pour les services aux entreprises. La région souffre du faible niveau de qualification, des salaires les plus bas (après la Basse-Normandie), d'une valeur ajoutée insuffisante, de capacités d’innovation restreintes, et d'un sous-encadrement (8% de cadres seulement). Le Limousin reste une région relativement pauvre même si elle est soutenue par les régions les plus riches dans le cadre de l'aménagement du territoire national. Les réorientations agricoles et sylvicoles Bois près de Nedde en Haute-Vienne|220px|thumb Son agriculture, bien que dynamique, reste fragile : en 15 ans, 36% des exploitations ont disparu, et les emplois agricoles régressent. La taille des exploitations a augmenté mais cela ne suffit pas à expliquer ces chiffres. On note l'arrivée d’exploitants étrangers (britanniques ou néerlandais) qui viennent redynamiser la région. La tendance est à la spécialisation dans l’élevage bovin (86% des exploitations) au détriment des brebis allaitantes et des systèmes mixtes de culture-élevage. En 2005, la région compte plus de bovins (1, 1 million) que d'habitants. La région développe des stratégies de labellisation des produits du terroir (comme les vaches limousines) et l'agriculture bio. On ressent aussi la primauté de l'agriculture dans l'économie de la région par l'importance des industries agroalimentaires, premier employeur industriel de la région. Par exemple, les charcuteries Madrange à Limoges ou les aliments pour bébés Blédina à Brive… Une industrie de PME diversifiée mais fragile Le tissu de PME est très dense mais il existe très peu de grandes entreprises. Le niveau technologique est très inégal, les créations d’emplois sont limitées, le sous-encadrement reste trop important, et il n'y a que très peu d'exportations. Les secteurs traditionnels connaissent de grandes difficultés : les secteurs du textile et du cuir ont perdu 50% de leurs effectifs en 10 ans. L'industrie de la porcelaine elle-même a des difficultés, certaines entreprises se tournent vers le luxe. Mais la région connaît aussi des réussites industrielles comme la société Legrand, dont le siège social est resté à Limoges, alors que l'entreprise compte dans les premiers rangs mondiaux du petit appareillage électrique. Dans le secteur automobile, on note la présence de Renault Trucks (poids lourds) et de Valéo (équipements). La région conserve tout de même une certaine autonomie décisionnelle : seuls ¼ des sièges sociaux sont externes à la région. Mais la mondialisation se fait sentir par l'acquisition de firmes régionales par des investisseurs étrangers (International Paper, Electrolux, Smurfit, Degussa…). Les entreprises régionales les plus dynamiques, quant à elles, s’éloignent de plus en plus de la région. La restructuration de l’industrie de l’armement qui représentait 20 % des emplois en Corrèze affaiblit aussi le secteur secondaire de la région.

Démographie

Le Limousin est la 2 région la moins peuplée de France métropolitaine, après la Corse. Les - de 20 ans en 1999 au sein de la population :Image:-20ans1999-canton legende.jpg Au , et plus sérieusement depuis les années 1960, les campagnes limousines, et même les villes, se dépeuplent et la moyenne d'âge augmente sans arrêt. Mais au début du , et contrairement à toutes les prévisions, la région connaît une certaine repopulation. Certes, c'est un phénomène limité, mais historique : en 5 ans, le Limousin a gagné quelque 1 500 habitants. Cette tendance se confirme en 2006, ce qui a fait la une du journal régional Le Populaire du Centre, daté du mercredi 31 mai 2006 : "Nouveau baby-boom"Voici ce qui est paru dans le numéro 125 du Populaire du Centre (31 mai 2006) : "Les tous derniers chiffres de l'INSEE le confirment : en 2005, le Limousin a bien poursuivi sa croissance démographique. Hausse des naissances et solde migratoire positif laissent donc penser que le phénomène, amorcé il y a 6 ans, n'est peut-être pas seulement conjoncturel. L'an dernier, 7000 bébés sont nés de femmes domiciliées en Limousin et les nouvelles installations, une fois encore, ont été plus nombreuses que les départs (+ 4000 personnes). La saturation des grandes régions urbaines (Île-de-France, Nord-Pas-de-Calais...), le regain d'intérêt pour les régions vertes et la recherche d'une meilleure qualité de vie ont donc à nouveau plaidé en faveur du Limousin, même si ce n'est pas la seule région française qui attire plus de nouveaux habitants qu'elle n'en laisse partir. Quelques bémols cependant : la population limousine demeure la plus âgée de l'Hexagone. Les causes principales de ce regain sont la venue de Britanniques et de Néerlandais attirés par des prix de maison attractifs, de retraités en quête de nature et d'étudiants ayant fini leurs études. Depuis maintenant une dizaine d'années, le phénomène touche aussi les zones rurales, surtout celles qui promeuvent un tourisme dit "vert" et/ou situées le long des grands axes de circulation (par exemple l'A 20 en Limousin et l'A 75). Les habitants n'hésitent plus à s'installer dans des zones situées de 15 à 30 km des centre-villes, alors que qu'ils se limitaient à 10 km au début des années 1990. Les deux principales villes sont Limoges (Haute-Vienne, 140 000 hbs) et Brive-la-Gaillarde (Corrèze, 70 000 hbs), qui concentrent à elles-deux le tiers de la population de la région.

Principales villes

Culture et tourisme

Langue

Les dialectes de l'occitan La langue autochtone est l'occitan (ou langue d'oc) sous quatre formes dialectales: le limousin, dialecte largement dominant de la région (Haute-Vienne, grande moitié ouest de la Creuse et Corrèze dans sa quasi totalité), le languedocien (partie quercynoise de la Corrèze), l'auvergnat (est de la Creuse et de la Corrèze) et le marchois (dialecte intermédiaire entre occitan et langues d'oïl, extrême nord de la région). En occitan, le nom de la région est Lemosin . L'occitan devient dès le la langue des premiers troubadours (
trobadors en occitan, de trobar = trouver -le thème, la rime, la mélodie…-) comme Guillaume IX, duc d'Aquitaine (Guilhem), Bertrand de Born et Bernard de Ventadour (Bernat de Ventador). Jusqu'au , l'occitan limousin était langue officielle. Il est resté la langue orale dominante jusqu'au début du , époque à partir de laquelle le français a pris le dessus, notamment par l'interdiction formelle de parler l'occitan à l'école. La langue est donc dès les années 1930 peu à peu reléguée aux zones les plus rurales, où elle est encore parlée quotidiennement aujourd'hui, surtout par les natifs limousins ayant plus de 50 ans et dans le cercle familial. Un mouvement culturel promeut le limousin dans la vie quotidienne (enseignement, utilisation publique) ainsi qu'à travers la littérature et la musique contemporaines. La langue occitane est également présente, depuis quelques mois, dans La Lettre du Limousin (La letra dau Lemosin), le bulletin gratuit édité par le Conseil régional. On trouve également une signification occitane dans de nombreux patronymes et dans la majorité des toponymes limousins. La langue a surtout laissé sa trace dans les tournures de phrases (limousinismes) des Limousins, ainsi que dans leur accent. Exemples de limousinismes "Bo'lez !" pour "allons-y !" "Finissez d'entrer !" (’chabatz d'entrar'') pour "entrez donc !" "Tomber la veste" pour "enlever sa veste" "Le vent buffe fort" ou "Ca buffe" pour "Le vent souffle" (de l'occitan bufar: souffler) "Le magasin est barré" pour "Le magasin est fermé" (de l'occitan barrar: fermer) "Té, tu es là !" pour "Tiens, tu es là !" "Faire une biole" pour "faire une étincelle" ou "faire un pet" (de l'occitan biola: étincelle "Un peillou" pour "Un torchon, un chiffon" : "sale comme un peillou". (de l'occitan pelhon) "Une gnorle" (prononcer "niorle") : une fable. "Raconter des gnorles" signifie "raconter des sornettes". (de l'occitan nhòrla) "Un pétarou" pour "une mobylette" "Un pétassou" : un tas de gravats comblant un nid de poule, sur une route, ou un chiffon, un tissu déchiré ou sale "Tout ça me fait nerveux" pour "Tout ça me rend nerveux" "T'avais jamais plus vu ça !" pour "T'avais jamais vu ça de ta vie !" "Laisse-z-y faire" pour "Laisse faire à ce sujet" "La clef est après la porte" pour "La clef est sur la porte" "J'arrive que" ou "j'arrive que là" pour "je viens d'arriver". "C'est ça-mien" pour "c'est le mien" ou "c'est à moi" (de l'occitan ‘Qu’es ‘quò-meu) "C'est tout bouéré!" pour "c'est tout mélangé", "c'est le bazar" (de l'occitan boirar: mélanger) "une poche" c'est un sac, "un poche en plastique" ou le plus répandu un "pochon" pour désigner les petits sacs en plastique. "C'est l'heure de prendre collation", l'heure de goûter "On va en quelque part" pour "On va quelque part" "S'éclafouérer" ou "s'équiafouérer" : (intraduisible…) proche de "tomber de manière ridicule" avec la notion d'écrasement à l'atterrissage (un oiseau distrait peut par exemple "s'éclafouérer" sur une vitre, tout comme un piéton sur une plaque de verglas). Un "banturle" : (intraduisible...) proche de "une personne pas sérieuse" (mais ce mot n'est pas péjoratif) (banturler c'est l'art de perdre son temps en traînant ou papillotant). "Fédédi !" (de l'occitan fuec de Diu : Feu de Dieu) et "Fidélou" (de l'occitan filh de lop: fils de loup), interjections pour exprimer un étonnement, une surprise, ou pour appuyer la phrase qui va suivre ou qui précède. L'accent du Limousin est un accent occitan (ou « accent du sud » comme disent les gens du nord) naturellement moins marqué qu'à Toulouse ou Pau. Mais il suit la plupart des marques de ces accents. Il rend la langue française plus chantante. Il consiste entre autres à allonger certaines syllabes, à prononcer les è comme des é et à prononcer les lettres finales muettes en français du nord. Il est bien sûr plus marqué chez les personnes ayant parlé, parlant ou étant en contact avec la langue occitane limousine, ainsi donc plutôt en milieu rural.

Traditions

Manifestations

Liste non exhaustive des festivals du Limousin :
- Corrèze : Festival aux champs - Festival O'les Choeurs - Festival de la Luzège - Festival de Sédières - Foire du livre de Brive - Festival du cinéma de Brive - Orchestrades universelles - Festival du cinéma de Brive - Festival de la Vézère - Musiques sacrées et patrimoine - Été musical de Saint-Robert - Festival Millesources et Dordogne - Les Pieds dans l'eau - Causse z'en partout - Kind of Belou - Tout'art zic'mut - Nuits de nacre - Ventadour Estival - Festival des chants, danses et musiques du monde de Sarran - Théâtrales de Collonges - Festival du Clown de théâtre - Rencontres de la Porte basse - Festival Déc'ouvrir
- Creuse : Voix d'été en Creuse - Musique au cœur de la tapisserie - Festival des danses, musiques et voix du monde de Felletin - Sortilèges de la pleine lune - Folie les mots - Jardins-jeudis de la Spouze
- Haute-Vienne : Festival des Francophonies en Limousin - Danse Émoi - Lire à Limoges - Salon international du dessin de presse et d'humour de Saint-Just-le-Martel - Festival Pop sur la Ville - Urbaka - Festival musical de Saint-Yrieix-la-Perche - Été musical de Saint-Léonard-de-Noblat - Nuits musicales de Cieux - Festival du Haut-Limousin - Estivales du Chalard - Cuivres en fête - Catalacum - Bandafolie's - Historocks - K'danses trad - Rencontres musicales de Nedde - La Route du cirque - Rencontres de jongleurs de Saint-Priest-Ligoure - Urbaka - Festival National de Bellac - Festival Léon'art - Souffleurs de Terre - Labyrinthe de la Voix - Festival Ré-Création's - Festival international du Pastel
- Creuse et Haute-Vienne : Paroles de conteurs
- Creuse et Corrèze : Festival Chemins de Rencontres
- Région : Un jour, un village... au temps de la Belle Époque...

Tourisme

Les Récitals Prestige sont une saison de piano en Limousin qui associe les plus grands pianistes comme Boris Berezovki, Alexandre Tharaud, Brigitte Hengerer, à l'architecture du Pôle de Lanaud (Limoges) construit par Jean Nouvel

Notes et références

==
Sujets connexes
Ahun   Alain Rodet   Ambazac   Arlette Laguiller   Arthur II de Bretagne   Assemblée nationale (France)   Aubusson (Creuse)   Aureil   Autobus   Autorail   Autoroute française A89   Auvergnat   Auvergne   Basse-Normandie   Bellac   Bernard de Ventadour   Blond (Haute-Vienne)   Bosmoreau-les-Mines   Bourganeuf   Briance   Brive-la-Gaillarde   Chasse, pêche, nature et traditions   Communes de la Corrèze   Communes de la Creuse   Communes de la Haute-Vienne   Confédération générale du travail   Conseil régional (France)   Conseil régional du Limousin   Convention pour une alternative progressiste   Corrèze (département)   Corrèze (rivière)   Corse   Creuse (département)   Creuse (rivière)   Cristalis   Daniel Boisserie   Deuxième circonscription de la Corrèze   Deuxième circonscription de la Creuse   Deuxième circonscription de la Haute-Vienne   Diège   Dominique Voynet   Dordogne (département)   Dordogne (fleuve)   Dronne   Département français   Electrolux   Estivales du Chalard   Eymoutiers   Faille d'Argentat   Felletin   Festival O'les Choeurs   Festival aux champs   Festival de la Luzège   Festival des Francophonies en Limousin   Foire du livre de Brive   Forêt-Noire   Français   François Bayrou   François Hollande   Front national (parti français)   Frédéric Nihous   Gartempe (rivière)   Georges Guingouin   Gneiss   Gouzon   Granite   Guillaume IX de Poitiers   Guy de Penthièvre   Guéret   Gérard Schivardi   Harz   Haute-Vienne   Hercynien   Hermine (héraldique)   Houille   Indigène   Isle (rivière)   Jacquerie des croquants   Jean-Jacques Lozach   Jean-Marie Le Pen   Jean-Paul Denanot   Jean-Pierre Dupont   Jean Auclair   José Bové   La Courtine   Lac de Vassivière   Langue   Le Populaire du Centre   Les Verts (France)   Ligue communiste révolutionnaire   Limoges   Limousin   Limousin (dialecte)   Lire à Limoges   Liste des vicomtes de Limoges   Loire (fleuve)   Lutte ouvrière   Marie-Françoise Pérol-Dumont   Marie-George Buffet   Marie de Limoges   Massif ardennais   Massif armoricain   Massif central   Massif des Vosges   Maulde   Michel Vergnier   Monique Boulestin   Mouvement pour la France   Mutinerie des soldats russes à La Courtine   Nedde   Nicolas Sarkozy   Occitan   Olivier Besancenot   Orchestrades universelles   Orogenèse   Parti communiste français   Parti socialiste (France)   Penthièvre   Philippe Nauche   Philippe de Villiers   Plateau de Millevaches   Politique du Limousin   Première circonscription de la Corrèze   Première circonscription de la Creuse   Première circonscription de la Haute-Vienne   Quatrième circonscription de la Haute-Vienne   Renault Trucks   Région Bretagne   Saint-Junien   Saint-Léonard-de-Noblat   Saint-Paul-la-Roche   Saint-Yrieix-la-Perche   Salon international du dessin de presse et d'humour de Saint-Just-le-Martel   Schiste   Solde migratoire   Ségolène Royal   TER Limousin   Taurion   Transport express régional   Troisième circonscription de la Corrèze   Troisième circonscription de la Haute-Vienne   Trolleybus   Troubadour   Tulle   Union pour la démocratie française   Union pour un mouvement populaire   Urbaka   Ussel (Corrèze)   Vienne (rivière)   Vézère   X 73500  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^