Auterive (Haute-Garonne)

Infos
Auterive (occitan : Auta-riba) est une commune française, située dans le département de la Haute-Garonne et la région Midi-Pyrénées. Ses habitants sont appelés les Auterivains.
Auterive (Haute-Garonne)

Auterive (occitan : Auta-riba) est une commune française, située dans le département de la Haute-Garonne et la région Midi-Pyrénées. Ses habitants sont appelés les Auterivains.

Blason

Blason de gueules fretté d'argent, au chef cousu d'azur chargé d'une aigle bicéphale au vol abaissé d'or.

Géographie

Auterive est situé sur l'ancienne route nationale 622 à 30 km au sud de Toulouse et 19 km Est de Muret sur l'Ariège dans une plaine alluviale de 4 km de largeur qui sépare ces coteaux de ceux du Volvestre. La proximité de Toulouse qui n'est qu'à 35 km a attiré des activités et des résidents. Cette agglomération est très bien desservie par les voies de communication : chemin de fer et RN 20 où circule tout le trafic reliant Toulouse aux Pyrénées, donc à l'Andorre et à l'Espagne. Le ville est également traversée par une voie routière reliant les vallées de la Garonne et de l'Ariège à celle permettant de joindre Toulouse à la Méditerranée.

Histoire

La présence d'une rivière ainsi que d'une vallée giboyeuse et facile à parcourir a très tôt attiré l'homme préhistorique. Sur le site d'Auterive, on a retrouvé des outils de l'époque néolithique. De l'âge du fer, nous sont restées des sépultures du type champ d'urnes. Après l'invasion romaine, une société gallo-romaine s'est développée et a prospéré sur l'ensemble du site. Puis la christianisation a entraîné la construction de nombreuses églises. Durant le Moyen Âge, la ville a été partagée entre plusieurs seigneurs. La principale partie de la baronnie, donnée aux comtes de Foix en 1423, fut rattachée a domaine royal par Henry IV en 1602. La ville fut en partie détruite pendant la Croisade contre les Albigeois. Elle fut ravagée par la peste, les guerres et le brigandage au cours du et souffrit cruellement des guerres de religion à la fin du . Son vieux pont s'étant effondré en 1599, l'Ariège dut être traversée en barque pendant tout l'Ancien Régime. La reconstruction de la ville, commencée dès le , se poursuivit au siècle suivant avec, entre autres, par la création d'une manufacture royale qui exportait en Orient des draps de grande qualité, puis l'agrandissement et l'embellissement de l'église Saint-Paul. Au suivant, fut construit le nouveau pont ainsi qu'un moulin et une minoterie ; l'arrivée du chemin de fer sonna le glas du port d'Auterive. Le est marqué par l'expansion irrésistible du quartier de la Madeleine avec l'implantation d'une zone industrielle qui ne cesse de s'agrandir.

Économie

L'économie locale repose sur l'agriculture qui s'est développée sur les terres fertiles de la plaine que du Lauragais. Les autres secteurs d'activité y sont cependant bien présents : commerce; artisanat, services et surtout activités industrielles. La zone d'activités installée le long de la RN 20 ne cesse de s'agrandir et les nouvelles constructions individuelles font reculer les limites de la ville dans toutes les directions. La riche vie associative et les installations diverses (stades, piscine découverte, camping, Cinéma, Salle de spectacle, etc.), offrent un large choix d'activités sportives, de loisirs ou culturelles. De très agréables parcours pour promeneurs ou sportifs ont été aménagés en bordure de l'Ariège.

Administration

align="center"| Conseiller Général||

Démographie

Lieux et monuments

Le quartier Saint-Paul, situé sur la rive droite de l'Ariège, est celui de la ville ancienne. L'église Saint Paul au clocher mur, possède une cloche du , on peut y apprécier ses peintures murales, son orgue, son maître-autel, ses anges adorateurs, son appui de communion, le buste et la statue de saint Paul. Son retable est en noyer de 1607. Les grilles de communion sont en fer forgées du XVIIIe siècle. Par ailleurs, des bâtiments remarquables sont visibles dans ce quartier; entre autres, la maison Ysalguier avec une tour et une façade à colombages, l'Hôtel-Dieu-Saint-Jacques qui abrite le Foyer d'Education Populaire, la maison du Comte ou maison Delpy, l'ancienne Manufacture Royale, la chapelle Notre-Dame-du-Château, construite pour invoquer une protection à l'occasion d'un départ en Croisade et les anciens remparts avec la tour Cambolas. Le quartier de la Madeleine possède une église et l'ancienne halle a été aménagée en salle de spectacle. Dans les environs, se dresse aussi le pigeonnier de la Vernière.
- Musée des Vieux Outils
- Bord de l'Ariège

Personnalités liées à la commune

Jumelages

-

Voir aussi

- Maquis de Rieumes
- Communes de la Haute-Garonne
- Anciennes communes de la Haute-Garonne ==
Sujets connexes
Agglomération   Agriculture   Ancien Régime   Anciennes communes de la Haute-Garonne   Andorre   Ariège (rivière)   Arrondissement de Muret   Artisanat   Baronnie   Camping   Canton d'Auterive   Chef-lieu   Chemin de fer   Communauté de communes du district de la Vallée de l'Ariège   Communes de la Haute-Garonne   Comte   Espagne   Fer forgé   France   Garonne   Gentilé   Guerres de religion (France)   Haute-Garonne   Henri IV de France   Lauragais   Liste des comtes de Foix   Maquis de Rieumes   Midi-Pyrénées   Minoterie   Moulin   Moyen Âge   Muret   Noyer   Peste   Port (marine)   Pyrénées   Retable   Rivière   Route nationale 20   Route nationale 622   Tombe   Toulouse   Union pour un mouvement populaire   Volvestre   XVIIIe siècle  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^