Instrument transpositeur

Infos
En musique, on appelle instrument transpositeur un instrument dont les sons entendus sont différents des sons écrits, car décalés selon un intervalle invariable — par exemple, une quinte descendante dans le cas du cor en fa. La nature de ce décalage — appelé transposition — est en partie indiquée dans la désignation de la tonalité de l'instrument : « clarinette en si bémol », « trompette en si bémol », « cor en fa », etc. En effet, « la note désignée co
Instrument transpositeur

En musique, on appelle instrument transpositeur un instrument dont les sons entendus sont différents des sons écrits, car décalés selon un intervalle invariable — par exemple, une quinte descendante dans le cas du cor en fa. La nature de ce décalage — appelé transposition — est en partie indiquée dans la désignation de la tonalité de l'instrument : « clarinette en si bémol », « trompette en si bémol », « cor en fa », etc. En effet, « la note désignée correspond toujours au son entendu lorsque l'instrumentiste lit un do sur sa partition ». Ainsi le cor en fa lisant un do jouera en réalité un fa. En revanche, ceci n'indique pas s'il s'agit d'un fa plus haut — quarte ascendante — ou plus bas — quinte descendante. C'est donc une chose qu'il faut savoir d'avance et mémoriser avec la pratique. Notons cependant qu'il est beaucoup plus courant que l'intervalle soit descendant. Lorsque l'intervalle est d'une octave — ascendante pour le piccolo, descendante pour la contrebasse —, l'instrument n'est pas considéré comme transpositeur, car il n'y a pas de changement de tonalité ni d'armure — dièses ou bémols — sur la partition. L'avantage de ces transpositions, qui ne concernent essentiellement que des instruments à vent, est d'appliquer un doigté identique à tous les instruments d'une même famille. L'inconvénient est de compliquer la lecture — cf. articles transposition et clef —, surtout pour le chef d'orchestre dont les partitions contiennent toutes les parties avec les transpositions correspondantes, lorsqu'il s'agit d'instruments transpositeurs. Cependant, rompant avec une longue tradition, la plupart des compositeurs contemporains, à la suite de Prokofiev et Arthur Honegger, ont fini par écrire leurs partitions d'orchestre « en ut », c'est-à-dire sans les transpositions, et c'est le copiste qui rétablit la transposition pour les partitions séparées, lues par l'instrumentiste. Certains musiciens peuvent être amenés à transposer à vue lorsqu'ils doivent lire la partition d'un instrument tranpositeur tombé en désuétude. Dans ce cas, si leur instrument est déjà transpositeur, on a affaire à une double transposition. Cela est fréquent pour les cornistes, car si leur instrument est aujourd'hui « en fa », à l'origine il pouvait être dans toutes les tonalités, le corniste passant de l'une à l'autre grâce à des corps de rechange. Ainsi, un cor en fa — sons réels à la quinte descendante — lisant une partie de cor en sol — sons réels à la quarte descendante —, devra hausser d'un ton les notes qu'il lit. La liste suivante indique les instruments transpositeurs les plus usuels aujourd'hui, avec l'intervalle de transposition correspondant. Il s'agit toujours de l'intervalle pour obtenir la note entendue en partant de la note lue. Sauf précision différente, l'intervalle est majeur ou juste, et la partition notée en clé de sol.

Bois

- Flûte alto (en sol) : 4te descendante
- Hautbois d'amour (en la) : 3ce mineure descendante
- Cor anglais (en fa) : 5te descendante
- Petite clarinette en mi bémol : 3ce mineure ascendante
- Clarinette en si bémol : 2de descendante
- Clarinette en la : 3ce mineure descendante
- Cor de basset (en fa) : 5te descendante
- Clarinette basse (en si bémol) : 9e descendante, ou seconde descendante quand elle est écrite en clé de fa
- Saxophone soprano (en si bémol) : 2e descendante
- Saxophone alto (en mi bémol) : 6te descendante
- Saxophone ténor (en si bémol) : 9e descendante
- Saxophone baryton : 13e descendante (écrit en clé de sol)

Cuivres

- Cor en fa : 5te descendante (si écrit en clé de fa : le plus souvent 4te ascendante)
- Petite trompette en ré : 2de ascendante
- Trompette en si bémol : 2de descendante
- Cornet à piston (en si bémol) : 2de descendante
- Saxhorn basse (en si bémol) : écrit en clé de fa, 2de descendante
- Saxhorn contrebasse en mi bémol : écrit en clé de fa, 6te descendante
- Saxhorn contrebasse en si bémol : écrit en clé de fa, 9e descendante

Voir aussi

===
Sujets connexes
Armure (musique)   Arthur Honegger   Bémol   Chef d'orchestre   Clarinette   Clef (musique)   Compositeur   Contrebasse   Cor anglais   Cor de basset   Cor naturel   Dièse   Flûte   Hautbois   Instrument à vent   Musique   Musique contemporaine   Octave (musique)   Organologie   Partie (musique)   Partition de musique   Piccolo (musique)   Quarte   Quinte   Saxhorn   Saxophone alto   Saxophone baryton   Saxophone soprano   Saxophone ténor   Sergueï Prokofiev   Son musical   Ton (musique)   Tonalité   Transposition   Transposition (musique)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^