Justine Henin

Infos
Justine Heninégalement nommée Justine Henin-Hardenne entre son mariage (novembre 2002) et son divorce (janvier 2007). est une joueuse de tennis belge née à Liège (Belgique) le mardi . Actuelle numéro 1 mondiale, elle a occupé cette position durant 90 semaines. Justine Henin impressionne par la variété de son jeu et surtout par la qualité de son revers à une main que John McEnroe qualifia un jour de « meilleur revers du mondehttp://www.associatedcont
Justine Henin

Justine Heninégalement nommée Justine Henin-Hardenne entre son mariage (novembre 2002) et son divorce (janvier 2007). est une joueuse de tennis belge née à Liège (Belgique) le mardi . Actuelle numéro 1 mondiale, elle a occupé cette position durant 90 semaines. Justine Henin impressionne par la variété de son jeu et surtout par la qualité de son revers à une main que John McEnroe qualifia un jour de « meilleur revers du mondehttp://www.associatedcontent.com/article/42246/wimbledon_2006_biography_justine_heninhardenne.html ».

L'enfance

La petite Justine grandit dans la commune de Rochefort, dans une maison proche du club de tennis de Rochefort. Elle a 2 frères aînés (David et Thomas) et une sœur cadette (Sarah). Alors qu'elle n'a que quatre ans, elle trouve une nouvelle occupation qui, sans qu'elle ne le sache, va donner une première orientation à sa vie. Dans la salle de jeu de la maison de La Poste, trône une table de ping-pong. Justine fait ses premiers pas sur un court de tennis à l'âge de cinq ans. Son entraîneur remarque immédiatement le potentiel de la jeune fille : Justine surclasse tous ses partenaires d'entraînement, ce qui l'amène à entamer des séances particulières. En plus de posséder une technique très perfectionnée, la jeune Justine est ambitieuse. Elle rêve de devenir une grande championne et met tout en œuvre pour y arriver. C'est à cet âge qu'elle forge le caractère qu'on lui connaît aujourd'hui. Justine passera alors son premier test officiel de tennis en compétition alors qu'elle n'a que six ans et demi. En 1994, elle remporte le Championnat de Belgique dans la catégorie cadets.

Sa carrière chez les juniors

Justine remporte l'Orange Bowl des moins de quatorze ans en 1996, s'impose à San Remo (simples et doubles) en Belgique, en France et en fin d'année est sacrée Championne d'Europe des moins de quatorze ans. En 1997, elle remporte Roland Garros en battant Cara Black en finale (4-6, 6-4, 6-4).

Titres ITF en simples

- Le Touquet, France ( $)
- Coxyde, Belgique ( $)
- Gelos, France ( $)
- Grenelefe, Floride ( $)
- Ramat Ha-Sharon, Israël ( $) + double avec Kim Clijsters
- Reims, France ( $)
- Liège, Belgique ( $)

Sa carrière professionnelle

Ses débuts

Justine, également surnommée « Juju » par ses nombreux fans, a été formée pendant plus de 7 ans par Gabriel Gonzalez, un entraîneur de la région. Ce dernier lui a inculqué les principes fondamentaux du jeu. A partir de ses quatorze ans, le Belgo-Argentin Carlos Rodriguez va devenir son entraîneur, son coach et son mentor. En 1994, Justine Henin remporte le Championnat de Belgique dans la catégorie cadets. L'année suivante, le décès de sa mère va lui faire traverser une période difficile qu'il lui arrive régulièrement d'évoquer face à la presse. Trois ans plus tard, elle est la première Belge depuis 1947 à remporter le tournoi junior de Roland Garros et devient la plus jeune championne de Belgique. Elle est alors âgée de 15 ans et 2 mois. Ses premières expériences dans le circuit professionnel sont couronnées de succès. Justine remporte à Anvers le premier tournoi adulte auquel elle participe en battant la Française Sarah Pitkowski en finale. Classée 178 au début de l'épreuve anversoise, elle fait un bond de 72 places. Cette performance lui permet de devenir la cinquième joueuse de l'histoire du tennis moderne à s'imposer lors de sa première participation à un tournoi pro.

2000

L'année 2000 est moins glorieuse : victime de problèmes physiques qui l'écartent des terrains pendant quelques mois, Justine ne peut confirmer ses performances de l'année précédente.

2001

Par contraste, la saison 2001 démarre sur les chapeaux de roue. Elle remporte les deux premiers tournois de l'année (Canberra et Gold Coast). Ses meilleures résultats de l'année restent encore à venir : demi-finaliste à Roland-Garros (battue par sa compatriote Kim Clijsters), vainqueur du tournoi sur herbe de Bois-le-Duc, finaliste à Wimbledon (battue par Venus Williams), Justine Henin atteint la cinquième place du classement WTA. En outre, avec Kim Clijsters, Laurence Courtois et Els Callens, elle offre également la Fed Cup, l'équivalent féminin de la Coupe Davis de tennis, à la Belgique. L'ensemble de ces prestations lui vaut de recevoir, conjointement avec Kim Clijsters, le Trophée national du mérite sportif en .

2002

En 2002, elle remporte deux titres (Berlin et Linz), atteint 4 finales et termine la saison en tant que 5 joueuse mondiale. Sa victoire à l'Open d'Allemagne sur terre battue en mai 2002 est particulièrement remarquable, puisqu'elle a battu les américaines Jennifer Capriati et Serena Williams, respectivement en demi-finales et en finale. Quelques mois plus tard, bien que malade, elle décide néanmoins de participer à l'Open de France qui est son tournoi préféré. Il en résulte une désillusion puisqu'elle perd au premier tour face à Aniko Kapros sur le score de 6-4, 1-6, 0-6.

2003

En 2003, Justine se révèle réellement et impose sa domination sur le circuit WTA. Elle démontre à tous ses détracteurs qu'elle est bien une championne. En janvier, lors des huitièmes de finale de l'Open d'Australie, Justine s'impose face à Lindsay Davenport en trois sets au terme d'un match épique. Bien que leur affrontement ait duré 3h13 dans la fournaise de la Rod Laver Arena, elles n'ont pas battu le record du match le plus long de l'histoire du tennis féminin. C'est la première fois que Justine arrive à prendre l'avantage sur une joueuse qui jusque là avait pu tabler sur son expérience dans les cinq rencontres qui les avaient opposées. Cette fois aussi, ce fut très juste, ainsi qu'en témoigne le score : 7-5, 5-7, 9-7. L'accès à la finale lui sera barré par Venus Williams qui, au plan des chiffres, reste sa bête noire, l'Américaine menant sept victoires à deux dans leurs rencontres. Le , elle soulève son premier trophée du Grand Chelem à la Porte d'Auteuil, le tournoi qui lui tient le plus à cœur, en battant sa compatriote Kim Clijsters. Lors de la conférence de presse qui suit son triomphe parisien, Justine ne masque pas son immense bonheur. « Il s'agit d'une émotion énorme. C'est un tournoi qui me fait rêver depuis toujours. Et je viens de le gagner. Je ne suis pas sûre de vraiment me rendre compte de ce qui m'arrive… ». Comme en 2001, lors de la fameuse demi-finale (face à Kim), Justine a mené 4-2 dans le deuxième set et a bénéficié d'une balle de 5-2. Et comme en 2001, Kim l'a sauvée et a recollé au score pour égaliser à 4-4. « C'est vrai, à ce moment, j'ai repensé au scénario noir de 2001. Mais j'étais sûre de moi, sûre de mon tennis. Je n'ai jamais tremblé, sauf sur l'amortie de Kim sur la balle de match. J'étais bien contente qu'elle retombe du bon côté… » À ses yeux, cette victoire n'est toutefois pas un aboutissement mais une simple étape. « C'est un instant que je veux savourer pleinement. Mais ma carrière n'est pas finie, loin s'en faut. J'ai 21 ans et bien d'autres objectifs. Je suis fière d'être devenue la première joueuse belge à remporter un tournoi du Grand Chelem. Surtout, ici, à Roland-Garros, à l'occasion d'un tournoi si spécial pour moi. Mais j'espère gagner d'autres épreuves du Grand Chelem et devenir, un jour, numéro un mondial… ». Une déclaration tout sauf anodine… A New York, le , Justine remporte son deuxième tournoi en Grand Chelem grâce à une nouvelle victoire en finale face à Kim Clijsters. Pour arriver à ce stade, elle a été contrainte de livrer en demi-finale un éprouvant combat à l'Américaine Jennifer Capriati. Elle a fini par s'imposer dans la douleur et en 3h13 lors du troisième set 7-6 (7 points à 4 au tie-break). Dans ce match, qui s'est terminé un peu plus tard que minuit à New York, Capriati s'est retrouvée pas moins de onze fois à 2 points de la victoire. Bien que prises de crampes, Justine ne baissa jamais les bras et refusa de s'incliner. Dans la nuit qui suivit le match, Justine a dû être mise sous perfusion. Le 20 elle ponctue sa saison en supplantant Kim Clijsters au rang de numéro un mondiale.

2004

Le , elle ajoute un troisième tournoi du Grand Chelem à son palmarès en remportant l'Open d'Australie, toujours face à Kim Clijsters, en 3 sets. Elle confirme ensuite son statut de numéro un mondiale en s'adjugeant deux autres tournois en février et . Lors du tournoi d'Amelia Island, Justine découvre qu'elle souffre d'hypoglycémie et s'incline en demi-finale face à Amélie Mauresmo après s'être battue pendant 3 sets. Des examens médicaux réalisés en Belgique montreront qu'elle a contracté un cytomégalovirus, dont les conséquences feront qu'elle sera écartée des courts pendant plusieurs mois. Justine a confié qu'il lui arrivait pendant cette période de dormir 18 heures par jour et d'être dénuée de toute force physique. Désignée première tête de série pour le tournoi de Roland Garros, alors qu'elle n'est pas entièrement guérie. Elle se défait de son amie Sandrine Testud au premier tour mais chute face à l'Italienne Tathiana Garbin. Elle décide ensuite de déclarer forfait à Rosmalen et au tournoi de Wimbledon. Justine décide de revenir sur le circuit au moins d'août, à l'occasion des Jeux Olympiques d'été de 2004 et ne rate pas son retour : le , elle remporte la médaille d'or face à Amélie Mauresmo en finale après avoir remporté une demi-finale difficile - elle était menée 5-1 dans le troisième set - contre la Russe Anastasia Myskina. Le reste de sa saison sera moins glorieux. Toujours minée par la maladie, Justine ne peut éviter au quatrième tour une élimination des mains de Nadia Petrova à l'US Open. Sur les conseils de ses médecins, elle va renoncer à jouer au tennis pour la suite de la saison, en attendant de récupérer entièrement de la maladie qui l'a frappée.

2005

Début janvier, la spirale négative de Justine continue : blessée au genou (tendinite), elle est contrainte à déclarer forfait pour le tournoi de Sydney et l'Open d'Australie. Le , après plus de 6 mois d'inactivité, Justine retourne sur le circuit lors du NASDAQ-100 open de Miami. Elle s'impose de façon convaincante lors de ses matches face à Abigail Spears, Nuria Llagostera-Vives et Alicia Molik mais s'incline en quarts de finale face à numéro deux mondiale du moment Maria Sharapova. Mais cet échec n'entame en aucun cas sa faim de victoires. Lors de son deuxième tournoi de l'année, à Charleston, elle s'impose sur la terre battue verte du tournoi relevé de la Family Circle Cup, grâce notamment à des succès face à la numéro un mondiale Lindsay Davenport, et la tête de série n° 2 et finaliste de Roland Garros Elena Dementieva. Un peu plus tard en avril, elle remporte son 21 titre sur la terre battue de Varsovie battant la tête de série n° 2 Svetlana Kuznetsova en finale. En mai, elle prend brillamment sa revanche sur Maria Sharapova en quart de finale de l'Open d'Allemagne (se déroulant à Berlin), la battant en deux sets. Elle remportera ce tournoi en s'imposant face à la russe Nadia Petrova, la plaçant ainsi parmi les favorites pour Roland Garros. Tête de série n° 10, Justine hérite d'un tableau délicat, où elle sera notamment opposée aux espagnoles spécialistes de la terre battue Conchita Martinez, Virginia Ruano Pascual, Anabel Medina Garrigues. Puis arrive le test Svetlana Kuznetsova. La Russe ne fait aucun cadeau à Justine et se procure même 2 balles de match. Habituée à la pression de ce genre d'évènement, Justine se bat, les sauve et finira par s'imposer en 3 manches après 3h15 de combat. En confiance suite à son match précédent, Justine développe un tennis parfait contre son adversaire en demi-finale : Nadia Petrova. Et c'est sur cette lancée que le , elle ajoute une deuxième fois son nom au palmarès des vainqueurs de Roland Garros en battant Mary Pierce en finale par un score sans appel de 6-1, 6-1. Blessée depuis plusieurs mois aux ischio-jambiers, elle décide de faire l'impasse sur le tournoi de gazon préparatoire d'Eastbourne. C'est donc sans avoir joué le moindre match sur gazon depuis 2003 qu'elle se rend au prestigieux tournoi de Wimbledon. C'est là que sa série de 24 matches sans défaite se brisera suite à sa défaite au premier tour du tournoi face à la Grecque Eleni Daniilidou (6-7, 6-2, 5-7). Elle décidera ensuite de déclarer forfait pour la compétition suivante sous le soleil de San Diego. En août, elle retourne sur le circuit à Toronto, en tant que quatrième tête de série de l'épreuve, et atteint la finale grâce à des victoires sur Diaz-Oliva, Zheng, Vaidišová et la deuxième tête de série Amélie Mauresmo avant de s'incliner face à Kim Clijsters (5-7, 1-6). En septembre, Justine est désignée tête de série n° 7 à l'US Open. Elle se défait difficilement de ses adversaires mais parvient tout de même à se hisser en huitièmes de finale de l'US Open face à une autre miraculée de la saison 2005 : Mary Pierce. Malheureusement, Justine n'est pas capable de rivaliser avec la force de frappe de la Française et s'incline en deux sets (3-6, 4-6). Toujours en septembre, elle est contrainte de déclarer forfait pour le tournoi de Luxembourg, souffrant toujours des ischio-jambiers. S'ensuit une période de repos et d'entraînement pour Justine. En octobre, elle reprend la compétition au tournoi indoor allemand de Filderstadt où elle manque de rythme et de confiance : elle perd au second tour face à Flavia Pennetta (4-6 3-6). Après cette contre-performance, elle décide de jeter l'éponge sur les tournois de Zurich et de Linz. Elle a officiellement mis un terme à sa saison 2005 le 31 octobre et n'a pas participé (bien que mathématiquement qualifiée) aux Masters, épreuve finale ponctuant le calendrier féminin où les 8 meilleures du monde s'affrontent pour le titre. Son bilan de l'année 2005 : 34 victoires pour 5 défaites. À noter, cette année-là : les journalistes américains de Tennis Magazine ont élu Justine Henin au 31 rang des "quarante plus grands champions de tennis de ces quarante dernières années" (hommes & femmes confondus), derrière Arthur Ashe (30) et devant Tracy Austin (32).

2006

Justine Henin, 2006 Medibank International, Sydney, Australie Justine débute la saison à Sydney, tournoi préparatoire qu'elle remporte après une lutte de près de 3 heures en finale face à l'Italienne Francesca Schiavone. Pour se hisser en finale, Justine a éliminé successivement Martina Hingis au premier tour 6-3 6-3, Vera Dushevina au second, a bénéficié du forfait de Nadia Petrova au 3 et a disposé de Svetlana Kuznetsova en demis. En à l'Open d'Australie Justine, tête de série numéro 8, s’est inclinée en finale face à une remarquable Amélie Mauresmo. La Belge a abandonné dans le deuxième set alors qu’elle était menée 6-1, 2-0, se plaignant de problèmes gastriques, probablement causés par la prise trop importante d'anti-inflammatoires pour lutter contre des douleurs récurrentes à l'épaule droite. Cet abandon a été l'objet de controverses, notamment dans la presse Anglo-Saxonne, et en particulier Australienne. Il s’agit par ailleurs là de la première défaite de Justine en finale d’un tournoi du Grand Chelem depuis Wimbledon 2001, où elle s’était inclinée face à Venus Williams. Trois semaines après, elle s'aligne à Dubaï et pour la 3 fois en autant de participations, Justine le remporte face à Maria Sharapova et s'adjuge ainsi le 25 titre de sa jeune carrière. Cette nouvelle victoire lui permettra de grimper d'une place au classement WTA lors de sa parution le lundi 27 février. Justine compte désormais 12 victoires consécutives à Dubaï. Désignée tête de série numéro un à Indian Wells, Justine impressionne d'emblée dès les premiers coups de raquette. Elle élimine ainsi aisément la Bulgare Tszvetana Pironkova (tombeuse de Venus Williams à l'Open d'Australie), Ai Sugiyama, Gisela Dulko. Et alors qu'elle a mené 6-2, 5-2, service à suivre, face à Elena Dementieva en demis, Justine laisse filer le match, perdant en 3 sets. À Miami, une ombre plane sur sa participation. En effet, la semaine précédente, elle avait ressenti une gêne au genou, s'était plainte du dos mais avait tout de même décidé de s'aligner à Miami : mal lui en a pris visiblement puisqu'elle n'a pas franchi le cap du deuxième tour face à Meghann Shaughnessy. À Charleston, Justine s'incline en demi-finale du tournoi qu'elle avait remporté en 2003 et 2005. Alors 3 joueuse mondiale et 1 tête de série, « Juju » s'est inclinée 2-6, 6-3, 6-2 en 1h46 face à Patty Schnyder, qui a ainsi mis un terme à une série de 27 succès d'affilée de Justine sur terre battue. Pour son retour en Fed Cup à Liège, Justine s’est imposée 6-7, 6-4, 6-3 face à Nadia Petrova au bout d’un match de gladiateurs de près de trois heures. Le lendemain, elle apporte le point décisif en battant sèchement Elena Dementieva : 6-2, 6-0 en 1 heure et 11 minutes de jeu. Justine décide ensuite de faire l'impasse sur Varsovie et reprend la compétition à Berlin où elle échoue en finale face à Nadia Petrova en 3 sets. C'est en tant que 5 tête de série que Justine aborde Roland-Garros. Elle passe sans encombre les 3 premiers tours, puis se défait aisément d'Anastasia Myskina en 2 sets. En quarts, elle stoppe la jeune Anna-Lena Groenefeld pour se hisser en demi et affronter Kim Clijsters. Annoncée comme une finale avant la lettre, cette demi-finale 100% belge déçoit quelque peu. Pendant toute la partie, Justine se montre très solide, ne lâche rien mais Kim est trop impatiente et commet beaucoup trop de fautes directes pour inquiéter Justine qui l'emporte 6-3, 6-2, sous les yeux de la Princesse Mathilde venue assister au spectacle. Le samedi , Justine remporte son troisième titre à Roland-Garros en battant la Russe Svetlana Kuznetsova 6-4, 6-4. Le , Justine décroche le 27 titre de sa carrière en battant Anastasia Myskina en finale du tournoi de Eastbourne sur le score de 4-6, 6-1 et 7-6 (5). Elle est tête de série numéro 3 à Wimbledon. Elle s'incline en finale face à Amélie Mauresmo 6-2, 3-6, 4-6. Justine déclare ensuite forfait pour les demi-finales de la Fed Cup contre les États-Unis et pour le tournoi de Montréal en raison d'une blessure au genou. Elle reprend la compétition à New Haven où elle bat Garrigues, Santangelo, Kuznetsova pour atteindre la finale. Elle y affronte l'Américaine Lindsay Davenport, contrainte d'abandonner à cause de douleurs persistantes à l'épaule droite. Grâce à ce 5 titre de la saison, Justine grignote une place au classement WTA et occupe la deuxième place derrière Amélie Mauresmo. Désignée tête de série n° 2 à l'US Open, Justine se hisse pour la quatrième fois de l'année en finale d'un Grand Chelem grâce à des victoires sur Camerin, King, Sugiyama, Peer, Davenport et Jelena Janković. Mais à ce stade, Justine tombe face à une Maria Sharapova au jeu précis, posé et régulier qui l'empêche de venir au filet comme elle l'avait souvent fait lors de ses précédents matchs. Justine a mené 4-3 dans le premier set avant que la Russe ne comble son retard et ne remporte le match sur un double 6-4. Aux Masters, à Madrid, Justine revient de blessure. Elle termine néanmoins deuxième de son groupe qualificatif et bat Maria Sharapova en demi-finale (6-2, 7-6). En finale, elle s'impose dans un match magnifique devant la française Amélie Mauresmo (6-4, 6-3) et remporte pour la première fois les Masters. Elle termine la saison en retrouvant le titre de n° 1 mondiale qu'elle avait abandonnée en . Seul le titre à Wimbledon manque encore à son palmarès. Lors de cette saison 2006, Justine a engrangé de dollars en prize money. Le , Justine a reçu à Roland-Garros une nouvelle distinction, celle de championne de l'Unesco, qui lui a été remise des mains de Koïchiro Matsuura, directeur général de l'organisation. Justine est la première femme à être ainsi distinguée, elle rejoint des sportifs prestigieux, tels que le judoka David Douillet, le pilote de Formule Un Michael Schumacher ou le perchiste Sergueï Boubka.

2007

Sa saison 2007 commence par un forfait pour sa tournée australienne, justifié dans un communiqué de presse laconique, faisant état de « raisons familiales et personnelles » (ce faisant, la joueuse Belge renonce aux points WTA acquis à Sydney et Melbourne l'année précédente, mettant ainsi sérieusement en péril son rang de numéro un). La presse évoque immédiatement des problèmes conjugaux, ce qui sera confirmé le , lorsque Justine annonce sa séparation d'avec son mari (Pierre-Yves Hardenne). Ce forfait lui vaut la perte de la place de n° 1 mondiale au profit de Maria Sharapova. Justine reprend la compétition à l'Open Gaz de France à Paris où elle atteint les demi-finales où elle sera battue par Lucie Šafářová 7-6, 6-4. Peu importe, durant ce tournoi, la Belge a pu mettre en pratique un nouveau style de jeu, le jeu au filet qu'elle pratiquait aussi avant mais moins souvent. Ces attaques ont pour mérite d'avoir déstabilisé ses adversaires. La semaine suivante, Justine a décroché la 30 victoire de sa carrière (en 45 finales) en remportant le tournoi de tennis de Dubaï aux Émirats Arabes Unis. Numéro 2 mondiale et première tête de série, elle y a battu en finale la Française Amélie Mauresmo en deux manches et 1 heure 41 de jeu. Déjà victorieuse en 2003, 2004 et 2006, Justine remporte ainsi le tournoi de Dubaï pour la quatrième fois où elle y est invaincue en 16 rencontres. La semaine suivante, Justine enchaîne avec le tournoi de Doha, où elle remporte de fort belle manière la finale du tournoi face à Svetlana Kuznetsova. Ce succès lui a rapporté quelque dollars US. Elle dépasse désormais la barre des 14 millions de dollars de gain en carrière. La Belge qui disputait sa 46 finale décroche son 2 titre en 2007, une semaine après son succès à Dubaï. Justine reprend la place de n°1 mondiale à la russe Maria Sharapova à l'issue du tournoi d'Indian Wells. Elle se reposera ensuite une semaine avant de reprendre la compétition à l'occasion du tournoi de Miami, épreuve sur surface dure dotée de 3, 45 millions de dollars, où Justine s'inclinera en finale face à Serena Williams en 3 sets après avoir disposé de deux balles de match alors qu'elle menait 6-0, 5-4, 40-15. Finalement, l'Américaine réussit un retournement de situation spectaculaire pour remporter la finale 0-6, 7-5, 6-3 après 2h26 de jeu. Souffrant de problèmes respiratoires depuis son arrivée à Miami, la n° 1 mondiale Belge fera l'impasse sur le tournoi de Charleston, préférant rentrer en Europe pour se soigner. Elle effectue sa rentrée sur terre battue au tournoi de Varsovie, dont elle remporte la finale reportée d'un jour à cause de la pluie, en battant facilement l'Ukrainienne Alona Bondarenko, 6-1 et 6-3, en 1 heure de jeu. À Berlin, la Belge est éliminée en demi-finale par Svetlana Kuznetsova, joueuse qu'elle a déjà battu 14 fois en 15 confrontations en 3 sets 6-4, 5-7, 6-4. La Belge se rend à Roland-Garros, 2 levée du Grand Chelem qu'elle apprécie tout particulièrement puisqu'elle s'y est imposée à 3 reprises en 2003, 2005 et 2006. Justine est d'ailleurs favorite pour un 3 titre consécutif à Paris. Justine commence par une victoire peu convaincante face à Elena Vesnina en deux sets 6-4, 6-3 qui peut s'expliquer par de mauvaises conditions de jeu dûes à la pluie. Au 2 tour, la Belge s'impose face à la jeune autrichienne Tamira Paszek en deux sets 7-5, 6-1 et n'éprouve aucune difficulté au 3 tour face à Mara Santangelo qu'elle bat 6-2, 6-3. En huitièmes de finale, Justine n'éprouve aucune difficulté en battant Sybille Bammer 6-2, 6-4 avant de se défaire beaucoup plus facilement que prévu 6-4, 6-3 de Serena Williams, puis de la Serbe Jelena Jankovic en demi-finale 6-2, 6-2 et enfin de battre la Serbe Ana Ivanovic en finale du tournoi 6-1, 6-2, au terme d'un match facile qui a à peine dépassé une heure de jeu. Elle a remporté ce tournoi pour la quatrième fois et pour la troisième fois d'affilée; performance seulement égalée sous l'ère Open par Monica Seles en 1990-1992. Henin devient ainsi la 5 joueuse depuis 1925 à décrocher 4 victoires ou plus à Roland-Garros, restant toutefois à bonne distance de l'Américaine Chris Evert, qui en compte sept à son actif. En arrivant sur le gazon d'Eastbourne, la Belge est en pleine confiance pour défendre son titre et prouve qu'elle est bel et bien une des favorites de Wimbledon en remportant le titre au terme d'une belle finale de 3 sets face à Amélie Mauresmo qui se solde par une victoire 7-5, 6-7, 7-6 en faveur de Justine. Désignée première tête de série à Wimbledon, Justine se balade en première semaine du tournoi, ne dépassant pas l'heure de jeu pour chacun de ses matches. En deuxième semaine, dans un quart de finale épique face à Serena Williams, sa grande rivale américaine, Justine s'impose 6-4, 3-6, 6-3, gardant ainsi intact son rêve de remporter la seule levée du Grand Chelem qui manque encore à son palmarès. Restant sur une série de seize victoires consécutives entamée le mois précédent à Roland-Garros et ayant écarté de sa route la plus dangereuse adversaire de sa moitié de tableau, tous les signaux semblaient au vert pour la numéro un mondiale. Mais surprise, Justine s'incline devant la Française Marion Bartoli, 19 mondiale en trois sets: 1-6, 7-5 et 6-1, en 1h55. La Belge se consolera avec la place de numéro 1 mondiale qu'elle conservera le lundi suivant pour la 73 semaine. Justine déclare ensuite forfait pour le tournoi de San Diego en raison d'une entorse au poignet. De retour sur les courts lors du tournoi de Toronto, elle bat pour la septième fois sur sept Jelena Janković 7-6(3) et 7-5 après une belle bagarre de 2 h 18 pour remporter le sixième titre de sa saison et le 35 de sa carrière. A New York, Justine remporte de la plus belle des manières l'US Open sans perdre un seul set. Après avoir éliminé les soeurs Williams, respectivement en quart (Serena) et en demi-finale (Venus), la numéro 1 a nettement dominé Svetlana Kuznetsova dans une finale à sens unique remportée 6-1, 6-3. La Belge décroche ainsi le 7 titre de sa saison, la 7 levée du Grand Chelem de sa carrière et son 36 titre sur le circuit WTA. Un mois plus tard, Justine décroche face à Tatiana Golovin le 37 titre de sa carrière, récolté cette fois-ci à Stuttgart, une ville qui manquait encore à son palmarès. Deux semaines plus tard, Justine remporte le tournoi de Zurich sur un double 6-4, en 1 heure et 33 minutes face à la Française Tatiana Golovin, 18 mondiale. Le 3 novembre 2007, à l'issue du tirage au sort des Masters de tennis féminin, Justine, tenante du titre, est placée dans un groupe qualifié de 'difficile'. Elle débutera le tournoi dans le groupe jaune aux côtés de la lauréate de l'Open d'Australie Serena Williams, de la numéro 3 mondiale Jelena Janković et de la jeune Anna Chakvetadze. Elle ne perd aucun de ses matchs de poules en infligeant au passage un double 6-0 à Marion Bartoli (9ème mondiale remplaçant Serena Williams, qui avait abandonné sur blessure au milieu du 1er match; Marion Bartoli était aussi la dernière joueuse à avoir battu Justine, à Wimbledon cette année), qui qualifia Justine ce jour-là de "joueuse imbattable". En demi-finales, Justine bat Ana Ivanovic (la révélation de l'année) en deux sets. C'est finalement au terme d’un match interminable et véritable thriller de 3 heures et 25 minutes disputé face à Maria Sharapova que Justine remporte son deuxième Masters consécutif et parachève ainsi une saison somptueuse, Justine Henin déclara que cette victoire au masters "valait bien" un grand chelem. Victorieuse de dix tournois sur quatorze disputés, la Rochefortoise a scellé dans le marbre son statut de n°1 mondiale et écrit l’une des plus belles pages de sa carrière. Justine, avec ce 39ème sacre sur le circuit professionnel, clôture donc une année exceptionnelle en affichant un bilan de 63 victoires, dont les 25 dernières consécutives, pour seulement 4 défaites. En 14 tournois disputés, elle est parvenue à se hisser à 11 reprises en finale, décrochant 10 titres, dont deux Grand Chelem, à Roland-Garros et à l’US Open. Comme l’année précédente et en 2003, elle termine l'année avec le statut de meilleure joueuse mondiale, et elle devient la 6ème joueuse qui règne le plus longtemps à la place de numéro 1 mondiale. Pour information, la finale des Masters féminins a rassemblé plus d'un million de Belges devant leur petit écran. Les scores d'audience sont remarquables, le match s'étant terminé vers 19h32, à l'heure des journaux télévisés. Sporza, la section sports de la chaîne flamande Canvas, a réuni plus de 700.000 téléspectateurs pour le même match, totalisant plus de 40 pc de parts de marché. Justine Henin va recevoir cette année une série importante de récompenses à la suite de sa formidable campagne 2007. Elle a obtenu une première distinction à l’occasion des Masters féminins de Madrid, celui de « Joueuse de l’année 6ème sens » décerné par la firme Whirlpool. Il récompense la joueuse ayant marqué le point gagnant reflétant le meilleur 6ème sens dans le tennis, au cours de l’année. La décision est intervenue après un vote sur Internet par des internautes qui avaient à choisir entre 10 coups présélectionnés. Justine Henin a reçu 34 % des votes et décroché, après 2005, pour la seconde fois cette récompense. La Russe Maria Sharapova, 2ème cette année, avait obtenu ce prix en 2006.

2008

Récompenses et distinctions

- 2002 : élue « Sportive européenne de l'année » par l'Association européenne des journalistes
- 2003 : élue « Sportive de l'année » par l'Association professionnelle belge des journalistes sportifs
- 2003 : élue « Sportive européenne de l'année » par l'Association européenne des journalistes
- 2003, septembre : Justine remporte le trophée du mérite sportif individuel féminin.
- Le , Justine et Kim ont été récompensées par le Comité olympique et interfédéral belge (COIB) du Trophée d'excellence.
- Le , Justine et Kim Clijsters ont été décorées par le roi Albert II de la Grande Croix d'Honneur de la Couronne, une distinction rare, en reconnaissance de leur accomplissements sportifs.
- 2004 : élue « Sportive de l'année » par l'Association professionnelle belge des journalistes sportifs.
- En 2005, Justine reçoit le prix Whirpool Joueuse 6ème Sens de l'année 2005 qui recompense le plus beau coup gagnant de l'année.
- Le , Justine a été nommée Championne de l’UNESCO pour le sport par le Directeur général de l’Organisation, Koïchiro Matsuura. Sa mission principale consistera à promouvoir la lutte contre le dopage.
- Le , Justine reçoit le Mérite sportif de la Communauté française.
- Le , Justine est récompensée du titre de championne du monde ITF 2006 par la Fédération internationale de tennis.
- Le , Justine est élue meilleure sportive de l'année au traditionnel référendum organisé par l'agence espagnole EFE devant Elena Isinbayeva et Laure Manaudou.
- Le , Justine est couronnée du titre de "Sportive européenne de l'année" 2006 décernée par l'Union européenne de la presse sportive (UEPS).
- Le , Justine est élue SuperWallonne par les lecteurs des journaux des Éditions de l'Avenir, pour la deuxième année consécutive.
- Le , Justine reçoit le prix Whirpool Joueuse 6ème Sens de l'année 2007, qui recompense le plus beau coup gagnant de l'année, décerné par un vote sur internet, elle remporte pour la 2ème fois cette récompense aprés 2005.

Palmarès Justine Henin

Titres en simple : 38 + image:Med 1.png Finales en simple : 16 Titres en double : 2 Finales en double : 1

Parcours en Grand Chelem

En simple (1999-2007) En double (2001-2003)

Statistiques

Coupe de la Fédération

Finales gagnées : 1 Finales perdues : 1 Parcours détaillé :

Classements en fin de saison (simple)

Notes

==
Sujets connexes
Abigail Spears   Ai Sugiyama   Alexandra Stevenson   Alicia Molik   Alona Bondarenko   Amelia Island   Amélie Mauresmo   Ana Ivanović   Anabel Medina Garrigues   Anastasia Myskina   Aniko Kapros   Anna-Lena Groenefeld   Anna Chakvetadze   Anvers   Août 2005   Arantxa Sánchez Vicario   Arthur Ashe   Athènes   Australie   Belgique   Berlin   Bois-le-Duc   Canberra   Cara Black   Caroline Dhenin   Caroline Maes   Championnat de Waikoloa   Charleroi   Charleston   Charleston (Caroline du Sud)   Classic de Canberra   Classic de San Diego   Communauté française de Belgique   Conchita Martínez Granados   Coupe Davis   Coupe Family Circle   Coupe de Varsovie   Cytomégalovirus   Daniela Hantuchová   David Douillet   Doha   Dragana Zaric   Dubaï   Eastbourne   Elena Bovina   Elena Dementieva   Elena Tatarkova   Elena Vesnina   Els Callens   Eléni Daniilídou   Europe   Evie Dominikovic   Fed Cup   Filderstadt   Flanders Ladies Trophy   Flavia Pennetta   Floride   Flushing Meadows   Formule 1   France   Francesca Schiavone   Fédération internationale de tennis   Février 2004   Gelos   Gisela Dulko   Gold Coast   Grand Chelem de tennis   Grand Prix de Filderstadt   Hypoglycémie   Ielena Likhovtseva   Indian Wells   Internationaux d'Italie   Internationaux de France de Roland-Garros   Internationaux de Sydney   Israël   Jelena Dokić   Jelena Janković   Jennifer Capriati   Jeu décisif   Jeux Olympiques d'été de 2004   John McEnroe   Judo   Justine Henin   Kim Clijsters   Kirsten Flipkens   Koïchiro Matsuura   Laure Manaudou   Laurence Courtois   Leipzig   Leslie Butkiewicz   Lina Krasnoroutskaya   Lindsay Davenport   Linz (Autriche)   Lisa Raymond   Liège   Lucie Šafářová   Luxembourg (ville)   Madrid   Magüi Serna   Maja Matevžič   Mara Santangelo   Maria Elena Camerin   Maria Sharapova   Marion Bartoli   Martina Hingis   Mary Pierce   Masters de tennis féminin   Mathilde d'Udekem d'Acoz   Meghann Shaughnessy   Melbourne   Miami   Michael Schumacher   Miriam Oremans   Monica Seles   Montréal   Nadia Petrova   New Haven   New York   Nicole Vaidišová   Open   Open Gaz de France   Open d'Allemagne   Open d'Australie   Open d'Indian Wells   Open de Belgique   Open de Bois-le-Duc   Open de Doha   Open de Dubaï   Open de Miami   Open de Zurich   Open du Canada   Orange Bowl (tennis)   Paola Suárez   Paris   Patty Schnyder   Porte d'Auteuil   Ramat Ha-Sharon   Reims   Roberta Vinci   Rochefort (Belgique)   Rod Laver   Roland Garros   Rome   Saison 1990 de la WTA   Saison 1992 de la WTA   Saison 1994 de la WTA   Saison 1996 de la WTA   Saison 1997 de la WTA   Saison 1998 de la WTA   Saison 1999 de la WTA   Saison 2000 de la WTA   Saison 2001 de la WTA   Saison 2002 de la WTA   Saison 2003 de la WTA   Saison 2004 de la WTA   Saison 2005 de la WTA   Saison 2006 de la WTA   Saison 2007 de la WTA   San Diego   Sandrine Testud   Sarah Pitkowski-Malcor   Septembre 2005   Serena Williams   Sergueï Boubka   Shahar Peer   Silvia Farina Elia   Sonya Jeyaseelan   Spiroudôme   Stuttgart   Svetlana Kuznetsova   Sybille Bammer   Sydney   Tamira Paszek   Tathiana Garbin   Tatiana Golovin   Tendinite   Tennis   Tennis aux Jeux Olympiques d'été   Terre battue   Toronto   Tournoi d'Amelia Island   Tournoi d'Anvers   Tournoi d'Eastbourne   Tournoi de Gold Coast   Tournoi de Leipzig   Tournoi de Linz   Tournoi de New Haven   Tournoi de Wimbledon   Tracy Austin   US Open de tennis   US Open de tennis 2006   Vania King   Varsovie   Venus Williams   Virginia Ruano Pascual   WTA Tour   Wimbledon (Londres)   Zurich  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^