GP2 Series

Infos
Le GP2 Series est un championnat de course automobile de type monoplace. Créé en 2005, il a remplacé le championnat international de Formule 3000 en tant qu'antichambre de la Formule 1.
GP2 Series

Le GP2 Series est un championnat de course automobile de type monoplace. Créé en 2005, il a remplacé le championnat international de Formule 3000 en tant qu'antichambre de la Formule 1.

Données techniques

Le GP2 conserve le principe de base de la Formule 3000, à savoir qu'il s'agit d'une discipline monotype, mais techniquement plus moderne que la F3000, afin d'être plus formatrice pour les pilotes.
- Le châssis monocoque en fibre de carbone est conçu par Dallara ;
- Le moteur V8 4 litres de 600 ch est conçu par Mecachrome (financé par Renault) ;
- La boîte de vitesses GearTek est semi-automatique à 6 rapports (commandes au volant par palettes) ;
- Les pneus sont des Bridgestone (rainurés en 2005, slicks depuis 2006), dont la taille est similaire aux pneus F1. Le développement et la mise au point ont été réalisés avec l'aide des pilotes Romain Dumas, Allan McNish et Franck Montagny. Les monoplaces présentent des caractéristiques impressionnantes avec un 0-100 km/h en 2, 95 secondes, un 0-200 km/h en 6, 70 secondes pour une vitesse de pointe de 320 km/h.

Déroulement du championnat

Les courses se disputent dans leur grande majorité lors des week-end des GP de Formule 1 européens. Le vendredi précédant le week-end, il y a une session d'entraînement de 30 minutes et une session de qualifications de 30 minutes également. Deux courses ont lieu par week-end (sauf à Monaco). La première, dite "course longue" ou "course principale" d'une longueur de 180 km se déroule le samedi après-midi, après les qualifications de la F1. La deuxième, dite "course sprint" d'une longueur de 120 km a lieu le dimanche matin. La grille de départ de la course longue est déterminée par les essais qualificatifs, tandis que la grille de départ de la course sprint est établie suite au résultat de la première course, mais avec une inversion des positions pour les huit premières places. La première saison 2005 s'est résumée à un long duel entre le Finlandais Heikki Kovalainen (équipe Arden) et l'Allemand Nico Rosberg (équipe ART), finalement titré. En 2006, alors que l'on attendait une domination des "redoublants" (notamment Alexandre Prémat et Nelson Piquet Jr), c'est le débutant Lewis Hamilton (équipe ART) qui a décroché le titre, malgré la belle fin de saison de Nelson Piquet Jr (équipe Piquet Sports).

Attribution des points

- Pole position de la course du samedi : 2 points ;
- Course du samedi : 10-8-6-5-4-3-2-1 points pour les 8 premiers ;
- Course du dimanche : 6-5-4-3-2-1 points pour les 6 premiers ;
- Meilleur tour en course : 1 point dans chaque couse. Pour que ce temps voit valide, le pilote doit au moins parcourir 90 % de la course et, en plus, partir de sa position de la grille de départ. Avec ce système de points, le maximum qu'un pilote peut remporter dans une manche est de 20 points incluant la pole position, la victoire des 2 courses et les 2 meilleurs temps dans chacune d'elle. Cela est arrivé une fois dans la jeune histoire de la GP2 Series avec le pilote brésilien Nelson Angelo Piquet dans la 9 manche du championnat 2006, en Hongrie.

Palmarès du GP2 Series

Championnat des Pilotes

Championnat par Équipe

Notes et références

==
Sujets connexes
ART Grand Prix   Alexandre Prémat   Allan McNish   Andreas Zuber   Bridgestone   Championnat de GP2 Series 2005   Championnat de GP2 Series 2006   Championnat de GP2 Series 2007   Dallara   Formule 1   Formule 3000   Franck Montagny   Heikki Kovalainen   Hongrie   Lewis Hamilton   Mecachrome   Nelson Angelo Piquet   Nico Rosberg   Renault (Groupe)   Romain Dumas   Timo Glock   V8  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^