Insomnie

Infos
L'insomnie est la diminution de la durée habituelle du sommeil et/ou l'atteinte de la qualité du sommeil avec retentissement sur la qualité de la veille du lendemainSylvie Royant-Parola .
Insomnie

L'insomnie est la diminution de la durée habituelle du sommeil et/ou l'atteinte de la qualité du sommeil avec retentissement sur la qualité de la veille du lendemainSylvie Royant-Parola .

Classification des insomnies

Elle fait partie de la Classification Internationale des Troubles du Sommeil.

Causes médicales d'insomnie

Les troubles du sommeil des plus courants causant l'insomnie sont : Apnée du sommeil - Le cycle normal du sommeil est interrompu par de nombreux arrêts (pauses) de la respiration. Les conséquences de ces apnées sont une diminution du taux d’oxygène dans le sang et souvent des micro-réveils. Le sujet ne s'en souvient généralement pas le lendemain, mais se plaint de somnolence durant la journée. La plupart du temps ce trouble est de nature obstructive : on parle de syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS). Ce type d'apnée est souvent lié à l'obésité. Syndrome des jambes sans repos ou "impatiences" - Ces symptômes sont souvent décrits comme étant des sensations tactiles imposant le mouvement des membres concernés. La personne a un besoin impérieux de bouger dans le but de faire disparaître cette sensation, empéchant la survenue du sommeil et induisant un besoin de sommeil. Syndrome des mouvements périodiques, qui se différencie du syndrome des jambes sans repos en ceci qu'il survient pendant le sommeil, la personne n'en ayant pas conscience, les mouvements étant involontaires et rythmés (un mouvement toutes les 20 à 40 secondes). Ce syndrome entraine des micro-réveils fréquents induisant un sommeil de mauvaise qualité, avec pour corollaire une somnolence ou fatigue diurne. Il touche 10 à 15 % de la population, et plus de 50% chez les personnes de plus de 50 ans. Il est souvent associé au syndrome des jambes sans repos. Il existe une forme idiopathique ou primaire. Les causes secondaires sont les carences martiales, l'insuffisance rénale, certains médicaments. Tout comme le syndrome des jambes sans repos il résulte d'un dysfonctionnement du système dopaminergique. Parasomnie Remarques De nombreuses personnes qui pensent souffrir d'insomnie ont parfois simplement besoin de moins de sommeil qu'elles ne le pensent. Il ne faut d'ailleurs pas confondre le temps de sommeil et le besoin de sommeil. Le processus de vieillissement se manifeste notamment par un sommeil plus léger sur des périodes plus courtes. Les "longs dormeurs" ne sont pas forcemment ceux qui ont un sommeil des plus efficaces. Une rare configuration génétique (mutation d'un prion) peut causer une forme d'insomnie , pouvant entraîner la mort, appellée insomnie fatale familiale.

Méthodes diagnostiques

-L'interrogatoire du patient et du conjoint
-l'agenda du sommeil
-l'actimétrie

Traitement de l'insomnie

De nombreux insomniaques comptent sur des somnifères ou autres sédatifs pour essayer de se reposer. D'autres utilisent des herbes comme la valériane, la camomille, la lavande, le houblon ou de la passiflore. Certains remèdes (non évalués) contre l'insomnie incluent de boire du lait chaud avant d'aller se coucher, de prendre un bain chaud le soir, de pratiquer de l'exercice physique une demi-heure dans l'après midi, de manger léger le soir trois heures avant le coucher, d'éviter les produits excitants le soir, de se lever tôt le matin et de se coucher tôt également. La médecine traditionnelle chinoise traite l'insomnie depuis plusieurs millénaires. L'approche typique est entre autre constituée de l'acupuncture, du massage thérapeutique chinois (TUINA), de la diététique et de la pharmacopée chinoise. Bien que ces remèdes semblent non scientifiques, ils peuvent être suffisant pour briser un cycle d'insomnie sans avoir à recourir à des somnifères. . L'usage de l'herbothérapie, notamment celui d'huile de lavande ou d'huiles essentielles, peut aussi procurer une sensation de repos. Un bon état de relaxation est une bonne manière d'obtenir un sommeil de qualité. Les techniques de relaxation comme la méditation sont reconnues pour leur efficacité. Elles atténuent le stress physique et mental et aident à un sommeil plus reposant.

Témoignages

Marguerite Duras

Pour Marguerite DurasMichèle Manceaux, Eloge de l'insomnie, Hachette, 1985, qui dédie son livre "aux acheteurs des 88 millions de boîtes d'hypnotiques et d'anxiolytiques vendues en 1983 dans les pharmacies françaises"., 1914-1996, la véritable insomnie est sans raison, métaphysique. "C'est comme si on avait perdu la recette". Elle survient de façon brutale : "tout à coup, on ne dort pas, comme une irruption dans la vie quotidienne". Elle tombe du ciel. Elle n'a rien à voir avec le fait de ne pas dormir, la fausse insomnie provoquée par des ennuis, où "on traîne sa vie du jour dans la nuit". La vraie insomnie entraine une familiarité avec la mort et lui fait perdre son visage d'horreur. Dans l'insomnie "on a l'impression de s'introduire dans un lieu défendu", dans un territoire interdit où les autres ne sont pas allés. C'est comme si on avait pas le droit de dormir, car la nuit il faut dormir. C'est un temps invivable, où règne la solitude. Cette transgression fait passer de "l'intelligence supportable du quotidien" à celui de "la grande intelligence" de la nuit où on est au bord de tout voir, surtout la vanité des choses. C'est une expérience profonde qui creuse l'intelligence. Cette connaissance est un enfer. Elle marque la fin d'une naïveté : "je n'ai jamais rencontré de grands insomniaques qui soient naïfs". L'insomnie cesse quand on ne la traite pas comme une insomnie, citant Raymond Queneau : "je ne dors pas et je m'en fous, j'arrange ma vie autrement".

Alain Cavalier

Pour Alain Cavalier l'insomnie n'est pas une maladie. "Ce n'est rien du tout", il faut faire avec. Le temps du sommeil n'est pas suffisant pour évaluer le sommeil, il y a aussi sa profondeur et sa qualité. Son sommeil nocturne est très superficiel : il se réveille 6 à 7 fois. Une fois par mois il fait la "totale". Quelques fois il a des fourmis dans les jambes, il faut qu'il marche un peu, ne pouvant rester dix secondes à la même place. Au décours d'une nuit d'insomnie, A. Cavalier se décrit comme demi-endormi, ou demi-réveillé, ou demi-conscient, ou demi-lucide. Après ses quarts d'heure de sommeil diurne, où il récupère de son manque de sommeil, il se réveille très frais. Il craint le trou noir du sommeil, mais aussi ceux, beaucoup plus profonds, de la journée où il a l'impression d'avoir un poids, de peser des milliers de kilos. Il l'assimile à de la vie perdue, à une véritable plongée et à un engloutissement. L'insomnie est une des rares choses dans sa vie qu'il ait su retourner pour qu'elle soit positive. La pureté, la simplicité de la nuit lave les scories du jour, "alors que le jour, il y a dispersion", désordre. "Il y a quelque chose de magnifique la nuit, un repos, une paix, une détente". Il ressent une sorte de communauté avec les gens qui ne dorment pas, cette "petite bande réveillée sur la terre, qui se fait signe". Les nuits sans sommeil sont de grands rendez-vous, où il ne cherche pas à dormir , l'angoisse appartenant à ceux qui veulent dormir à tout prix. Il "passe ses nuits à collecter tout ce" qu'il peut "comme souvenirs de vie, comme preuves de vie".

Françoise Dolto

Pour Françoise Dolto l'insomnie est un symptôme qui peut rapidement disparaître. On ne peut pas guérir en prenant des somnifères. "La peur de s'endormir, c'est la peur de ce qui peut permettre de bien vivre". On peut assimiler le sommeil à la mort, "dans ce qu'elle a de vrai : la mort du sujet du désir". Si une personne ne dort pas, elle n'est pas sans désir, mais sans représentation de celui-ci. S'il y a rêve, c'est que le désir revient. Trop penser empêche de dormir car on n'a pas assez agit, notamment dans l'échange avec l'autre. Les dépressifs ne dorment pas parce qu'ils ne sont pas assez fatigués, parce qu'ils sont occupés par un imaginaire victime et non par un imaginaire qui entre dans une créationPour Fr. Dolto, "le créateur est un médiateur pour les autres. Il crée pour les autres" sinon il n'est pas créateur. Pour les parents l'essentiel n'est pas que le bébé dorme mais qu'il ne crie ou qu'il ne pleure pas. Le bébé peut dormir sans qu'on s'en rende compte : il dort évéillé, les yeux ouverts. Mais il peut aussi ne pas dormir, sans déranger personne, simplement parce qu'il n'est pas anxieux d'être éveillé, à la différence du bébé qui est angoissé de l'être. Angoissé parce qu'il n'a pas assez d'occupation à sa vie symbolique. "Ils ont le désir de vivre mais ils ne savent pas par quel moyen". Il faut alors leur laisser assez de signes de vie : leur parler pour lui donner à mémoriser, les mettre dans la société dès qu'ils naissent, ne pas leur donner l'impression de les quitter quand on les couche. C'est le bruit de la vie qui les endort parce que c'est le repos d'une libido fatiguée. "L'insomnie est une convivialité ratée entre le bébé et l'adulte".

Frank Thomas

Frank Thomas se définit comme "un insomniaque qui dort, la tête posée sur l'oreiller". Il ne s'endort pas avant 4 ou 5 heures du matin. Une fois par semaine, lorsque la fatigue s'est accumulée, il récupère en dormant du début d'après-midi jusqu'à minuit. C'est un être nocturne pour qui c'est un luxe de vivre la nuit, qui ne peut vivre s'il n'a pas senti un peu de celle-ci. Déjà bébé il l'aimait, probablement grâce à sa grand-mère qui savait donner sens aux soirées. Le silence de la nuit lui permet de prendre conscience de ce qui l'entoure, moins géné par le bruit et l'agitation de la journée, mais aussi de se rencontrer soi-même, ainsi qu'un peu de sérénité. Il pense que les gens redoutent la nuit par peur de ne pouvoir se fuir. Elle a mauvaise réputation : les êtres nocturnes sont inquiétants, alors qu'ils sont marginaux et tous différents les uns des autres, contrairement aux êtres diurnes, elle est malfaisante, égalant le cauchemar, elle est noire, ce qui est généralement faux. Les gens qui dorment la nuit obéissent peut-être "aux lois plutôt qu'à leur bon plaisir". La nuit n'est pas comparable à la mort, l'angoisse il l'a connait plutôt dans la journée, effrayé par les comédies humaines. Une ville ne l'interesse que la nuit. La nuit est un royaume, celui de l'au-delà, c'est le monde entier autour de lui.

Notes

Voir aussi

- agrypnie ==
Sujets connexes
Actimétrie   Acupuncture   Agrypnie   Alain Cavalier   Apnée du sommeil   Camomille   Chocolate   Cocoa   Cola   Frank Thomas (parolier)   Françoise Dolto   Houblon   Insomnie fatale familiale   Lait   Lavande   Marguerite Duras   Méditation   Parasomnie   Passiflore   Prion   Prion (protéine)   Raymond Queneau   Red Bull   Sex   Sommeil   Syndrome des jambes sans repos   Sédatif   Techniques de relaxation   Tryptophane   Valériane  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^