Axel Kahn

Infos
Axel Kahn, né le 5 septembre 1944 au Petit-Pressigny en Indre-et-Loire, est un scientifique et médecin généticien français, frère du journaliste Jean-François Kahn et du chimiste Olivier Kahn.
Axel Kahn

Axel Kahn, né le 5 septembre 1944 au Petit-Pressigny en Indre-et-Loire, est un scientifique et médecin généticien français, frère du journaliste Jean-François Kahn et du chimiste Olivier Kahn.

Biographie

Son parcours scientifique

Docteur en médecine et docteur ès sciences, ancien interne des Hôpitaux de Paris, Axel Kahn devient chercheur à l'INSERM avec une spécialisation en biochimie. Ses travaux portent sur les maladies génétiques, la thérapie génique, les cancers, la régulation de l'expression des gènes par les sucres, et plus récemment le foie et le métabolisme du fer. À la fin des années 1980, il se fait le porte-parole en France de la thérapie génique, mais il admettra plus tard que les perspectives de cette technologie ont été surévaluéesEt l'homme dans tout ça ? par Axel Kahn.. Il a présidé la Commission du génie biomoléculaire de 1988 à 1997. Il est nommé directeur scientifique adjoint pour les sciences de la vie de la société Rhône-Poulenc de 1997 à 1999, ce qui provoqua quelques polémiques. Il a été membre du Comité consultatif national d'éthique (CCNE) de 1992 à 2004. Il s'est notamment déclaré hostile au clonage thérapeutique, au motif qu'il « attenterait à la dignité humaine ». Directeur d'une unité de recherche Inserm depuis 1984, il est actuellement directeur de l'Institut Cochin. Il est également le seul candidat à la présidence de l’Université Paris Descartes (clôture des listes le 5-12-2007) avec un programme en trois propositions pour Paris 5. Il a précisé ses objectifs et sa vision de la loi Pécresse sur l'autonomie des universités dans un entretien au journal Le PointUniversités, la loi Pécresse en examen, Le Point numéro 1835 du 15 novembre 2007. Au niveau de la Commission européenne, il a été nommé président du Groupe d'experts de haut niveau pour les Sciences de la Vie (un organe de conseil sur les biosciences et les biotechnologies) de 2000 à 2002 par le commissaire européen chargé de la recherche, Philippe Busquin. Axel Kahn est également auteur de très nombreux livres de vulgarisation et de réflexion, notamment philosophique et éthique. Il a été le fondateur et le rédacteur en chef, de 1986 à 1998, de la revue franco-québécoise Médecine/sciences.

Son parcours politique

Axel Kahn se décrit comme humaniste. Membre du Parti communiste français jusqu'en 1977Source: , , Axel Kahn adhère au Parti socialiste après l'élection de François Mitterrand à la présidence de la République en 1981. Depuis 1983, il n'a plus d'activité politique publique, quoique se revendiquant, dans des interviews, comme un homme de gauche. Depuis 2003, il est vice-président de l'associaton des amis de l'Humanité. Tandis que ses responsabilités au sein de l'INSERM s'accroissent (président d'une commission scientifique spécialisée en 1983, puis membre du collège de Direction), il est nommé membre du Comité consultatif national d'éthique en 1992. Il était Président de la Commission du génie biomoléculaire auprès du ministère de l’Agriculture et de la Pêche depuis 1987. Il est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de non-violence et de paix et appartient au conseil scientifique de l'Office Parlementaire des Choix Scientifiques et Technologiques depuis 1998. Président du groupe de réflexion sur l'éthique de la Ligue nationale contre le cancer depuis 2004, il a pris la présidence de la Fondation internationale du handicap en 2007. Depuis 1990, Axel Kahn s'est engagé dans plusieurs débats, animés et médiatiques. En 1991, il lance avec d'autres une pétition contre l'utilisation des tests génétiques pour détecter des fraudes chez les athlètes fémininesLa chose, le vivant et l'humain, par Axel Kahn dans Libération le 13 décembre 1991. Depuis 1992, il milite contre la brevetabilité des gènes, par les États-Unis et par l'EuropeLe Gène, matière première, par Axel Kahn dans Et l'homme dans tout ça ?, Nil Ed., Paris, 2000.. Il protestera également contre l'exhumation d'Yves Montand afin de pratiquer, sur sa dépouille, des tests de paternité. En 2000, Axel Kahn s'est opposé non seulement au clonage reproductif, mais aussi au principe du clonage thérapeutique, dénonçant la réification de l'embryon humainCellules souches et médecine régénératrice par Axel Kahn dans Médecine/sciences nº4, vol 18, (2002.. Mettant en question les possibilités thérapeutiques de cette méthode, il la contestait pour des raisons morales. Il a dénoncé le discours des médecins et des scientifiques la présentant comme porteuse d'exceptionnelles promesses médicales. Pour lui, il s'agissait là plus d'un lobbying que d'une réelle information du public. En 2005 et 2006, il a insisté pour que, même si le Parlement finissait par autoriser cette recherche, ce soit pour des raisons scientifiques explicites, et non en arguant des perspectives thérapeutiques alors difficilement réalisables au moins à court et moyen terme. Certains ont interprété cette analyse comme le signe d'un léger infléchissement de sa position ces dernières années. Chargé par le Comité consultatif national d'éthique d'instruire la saisine ministérielle sur le sujet, Axel Kahn s'opposera vivement à la jurisprudence de la Cour de cassation sur l'affaire Perruche. Cette jurisprudence indiquait que des praticiens ayant commis une erreur de diagnostic prénatal devaient indemniser non seulement les parents, mais aussi, toute leur vie durant, les enfants handicapésNaître et être handicapé, par Axel Kahn dans Raisonnable et humain, Nil Ed, Paris, 2004.. En 2004, comme quelques personnalités de l'Institut Cochin, il soutient très activement le mouvement des chercheurs Sauvons la recherche. En 2006, il est parrain du projet culturel et éducatif la pour l'île Seguin avec d'autres personnalités telles que Régis Debray, Albert Jacquard ou Philippe Meirieu. Toujours dans le cadre de son combat contre le réductionnisme génétique, il répondLa vieille obsession de la nouvelle droite, par Axel Kahn, Marianne N°519 page 51, avril 2007. par LaTéléLibre en 2007 à Nicolas Sarkozy, candidat à la présidence de la République. Ce dernier dans un entretien avec Michel OnfrayMichel Onfray Philosophie Magazine, n°8 avril 2007 avait fait part de sa conviction d'une origine génétique de la pédophilie et des tendances suicidaires chez les jeunes. En septembre 2007, il s'oppose vivement avec Didier Sicard, président du CCNE, à l'amendement au projet de loi relatif à la maîtrise de l'immigration, à l'intégration et à l'asile, n° 57 présenté par le député Thierry Mariani portant sur l'utilisation des tests génétiques dans le cadre du regoupement familial , qu'il déclare «immorale» et «illégitime». Lors des élections législatives de juin 2007, Axel Kahn co-préside avec Albert Jacquard le comité de soutien d'André Aschieri dans la neuvième circonscription des Alpes-Maritimes.

Une personnalité controversée

Présenté parfois par les médias comme le « généticien français le plus renommé en Europe »voir l’Expansion du 21/06/2001, Axel Kahn ne figure cependant pas dans la liste des 137 scientifiques français les plus cités, rigoureusement établie par l’Institute for Scientific Information . Cette liste comporte une bonne dizaine de généticiens français, parmi lesquels Pierre Chambon, Daniel Cohen, Jean-Louis Mandel, Marie-Geneviève Mattéï et Jean Weissenbach. Il a néanmoins publié plus de 500 articles dans des revues internationales. Son travail scientifique durant des années a porté principalement sur la régulation des gènes par le sucre dans le foie. Le groupe d'Axel Kahn a tenté d’inactiver chez la souris les gènes responsables de cette régulation. Une des nombreuses équipes de son laboratoire ayant obtenu un phénotype inattendu après l’inactivation d’un de ces gènes, il s’est avéré que par hasard, un autre gène avait été inactivé, le gène de l’hepcidine. Un des membres de cette équipe provenant d’un laboratoire travaillant sur le métabolisme du fer, le phénotype observé a été rattaché à une pathologie courante l'hémochromatose, et le rôle de l’hepcidine, un peptide anti-microbien dont la réponse au fer avait été découverte par une équipe rennaise, a pu être totalement démontré. Bien que les études ultérieures des membres de son équipe aient été essentielles pour la compréhension de l'ensemble du mécanisme d'action de l'hepcidine , il est reproché par certains à Axel Kahn de s’être employé à minimiser le rôle des codécouvreurs. En mars 2007, Axel Kahn a été violemment critiqué sur la production scientifique de l'Institut Cochin dans un article du journal les Echos.. Il a répondu à cette critique par une lettre ouverte. Il s'est montré solidaire de la lutte des Échos pour son indépendance lors de sa tentative de rachat par Bernard Arnault en juillet 2007.

Distinctions

Axel Kahn a reçu de nombreuses distinctions et récompenses honorifiques :
- Lauréat de l'Académie de médecine
- Grande médaille de la francophonie de l'Académie Française
- Médaille d'argent du CNRS
- Prix du rayonnement français
- Officier de l'ordre national du mérite,
- Officier de l'ordre du mérite agricole,
- Officier de l'ordre national de la Légion d'honneur,
- Chevalier des arts et des lettres, Il s'est, de plus, vu décerner, un doctorat honoris causa par les universités suivantes :
-Université catholique de Louvain et université de Liège en Belgique.
-Université de Montréal, université Laval et université de Sherbrooke au Québec.

Bibliographie

- Société et révolution biologique : pour une éthique de la responsabilité, INRA éditions. Paris, 1996.
- La Médecine du : des gènes et des hommes. Éditions Bayard-Presse. Paris, 1996.
- Copies conformes, le clonage en questionpar Axel Kahn et Fabrice Papillon. Editions NiL, Paris, février 1998.
- Et l’Homme dans tout ça ? – Plaidoyer pour un humanisme moderne. Editions NiL, Paris, mars 2000.
- L’avenir n’est pas écrit, par Albert Jacquard et Axel Kahn. Editions Bayard, Paris, septembre 2001.
- Raisonnable et humain Editions Nil, Paris, février 2004.
- Bioéthique et liberté par Axel Kahn et Dominique Lecourt, Collection Quadrige/Essais PUF, Paris, février 2004.
- Doit-on légaliser l'euthanasie ? André Comte-Sponville, Marie de Hennezel et Axel Kahn. Editions de l'atelier, Paris, 2004.
-
Le Secret de la salamandre – La médecine en quête d’immortalité
par Axel Kahn et Fabrice Papillon. Éditions Nil, Paris, mars 2005.
- Biotechnologies, Progrès – Histoire, développement, débats actuels. Les leçons inaugurales du Groupe ESA – décembre 2005.
- Comme deux frères par Axel Kahn et Jean-François Kahn. Éditions Stock, Paris, janvier 2006.
- L’Homme, ce roseau pensant ; essai sur les racines de la nature humaine. Éditions Nil, Paris, janvier 2007.

Notes et références

Lien externe

- Catégorie:Biologiste français Catégorie:Généticien français Catégorie:Vulgarisateur scientifique Catégorie:Naissance en 1944 de:Axel Kahn en:Axel Kahn
Sujets connexes
Académie de médecine   Affaire Perruche   Albert Jacquard   Amendement (loi)   André Aschieri   Années 1980   Belgique   Bernard Arnault   Biochimie   Blood (journal)   Clonage reproductif   Clonage thérapeutique   Comité consultatif national d'éthique   Commission du génie biomoléculaire   Commission européenne   Coordination française pour la Décennie   Daniel Cohen (généticien)   Didier Sicard   Dominique Lecourt   Expansion   Foie   France   France 3   François Mitterrand   Génétique   Hepcidine   Hervé Kempf   Hémochromatose   Indre-et-Loire   Institut Cochin   Jean-François Kahn   Jean-Louis Mandel   Jean Weissenbach   Journal of Clinical Investigation   L'Humanité   LaTéléLibre   Le Petit-Pressigny   Le Point   Les Échos   Libération (journal)   Marianne (revue)   Michel Onfray   Médaille d'argent du CNRS   Médecine/sciences   Métabolisme   Nature   Nicolas Sarkozy   Olivier Kahn   Parti communiste français   Parti socialiste (France)   Philippe Busquin   Philippe Meirieu   Pierre Chambon   Québec   Rhône-Poulenc   Régis Debray   Réification   République française   Sauvons la recherche   Thierry Mariani   Thérapie génique   Université Laval   Université Paris Descartes   Université catholique de Louvain (Louvain-la-Neuve)   Université de Liège   Université de Montréal   Université de Sherbrooke   Yves Montand  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^