Saint-Malo

Infos
Saint-Malo Intra Muros vu depuis lîle du Grand Bé. Saint-Malo est une commune de France métropolitaine, située dans le département d'Ille-et-Vilaine (région Bretagne). Station balnéaire connue pour sa ville close et son rapport à la mer, la ville attire de nombreux touristes, en particulier l'été où elle voit sa population multipliée par 4 pour atteindre plus de 200 000 habitants. Fruit d'une riche histoire maritime, elle demeure un port important (plaisance, comm
Saint-Malo

Saint-Malo Intra Muros vu depuis lîle du Grand Bé. Saint-Malo est une commune de France métropolitaine, située dans le département d'Ille-et-Vilaine (région Bretagne). Station balnéaire connue pour sa ville close et son rapport à la mer, la ville attire de nombreux touristes, en particulier l'été où elle voit sa population multipliée par 4 pour atteindre plus de 200 000 habitants. Fruit d'une riche histoire maritime, elle demeure un port important (plaisance, commerce et voyageurs) et un centre économique.

Géographie

Le port de Saint-Malo vu du ciel Saint-Malo est un port de mer situé sur la Manche, à l'embouchure de l'estuaire de la Rance. Ce bras de mer qui se transforme en rivière est délimité par l'usine marémotrice du barrage de la Rance côté mer et par la ville de Dinan côté terre (à 18 km de là). L'accès au port de Saint-Malo est protégé par de nombreux récifs et brisants immergés à marée haute, par des tombolos sous-marins (visibles aux marées basses de vives eaux), par des îles ou îlots dont beaucoup furent fortifiés aux et s (Cézembre, Fort Harbour, le fort de la Conchée, le Grand Bey et le Petit Bey, l'Islet du Fort National). La ville intra-muros (le Saint-Malo historique) fut entourée de remparts construits et reconstruits du au s, auxquels les architectes Vauban et Siméon de Garangeau adjoignirent les fortifications insulaires. Une spécificité des remparts de Saint-Malo est qu'ils sont posés sur le rocher qui supporte la ville intra-muros et ne tiennent que par le poids des pierres empilées. Saint-Malo gouverne le Clos-Poulet (nom issu dit-on de "Pou-Alet", du latin Pagus Aleti, "le pays d'Alet", mais il est plus probable que le nom soit issu de Plou/Ploua-Alet: "paroisse d'Alet" en breton) qui est délimité par la Rance, la Manche et la dépression de Châteauneuf. La ville fait face à Dinard. Cancale conclut à l'est la côte du Clos-Poulet, composant une partie de la Côte d'Émeraude. Aujourd'hui, la commune inclut aussi les anciennes communes de Saint-Servan et de Paramé avec lesquelles elle a fusionné en 1967.

Les marées à Saint-Malo

Les marées de la baie de Saint-Malo sont parmi les plus importantes en Europe. Elles sont provoquées par la concentration des eaux au cœur d'une énorme baie triangulaire entre Bretagne et Cotentin. Au maximum, le marnage (amplitude entre marée basse et marée haute) peut y atteindre 14 mètres, soit plus du double du marnage ordinaire en Atlantique. C'est pour cette raison que le barrage de l'usine marémotrice fut construite précisément sur la Rance (l'autre option étant la baie du Mont Saint-Michel) au début des années 1960.

Histoire

Carte de Saint-Malo sans doute du XVIIIe siècle L'histoire de Saint-Malo remonte à l'antiquité, où cette région correspond à l'ancien centre maritime du peuple gaulois des Coriosolites, installés à la cité d'Aleth (actuel Saint-Servan). Sous l'influence des Romains, la ville de Corseul, dans les terres, se développe aux dépens de la cité d'Aleth. Aleth reste un port important et à la fin du les Romains choisissent de le fortifier. À cette époque, face à Aleth, l'île de la future Saint-Malo est encore inhabitée. Lors du retrait de l'armée Romaine vers 420, Alet subit de nombreuses attaques venues du Nord. C'est ensuite que saint Maclou, venant de la région de l'actuel Pays de Galles, s'installe sur le rocher qui prendra le nom de rocher de St Malo en 541. Alet continue de se développer jusqu'à la fin du premier millénaire où, après plusieurs attaques des Normands, la ville est durablement affaiblie. Au milieu de , le diocèse d'Alet est déplacé sur le rocher de Saint-Malo, mais on ne sait si l'arrivée de l'évêque précède ou suit la première urbanisation de Saint-Malo. Cet événement marque néanmoins la fin de la grandeur d'Alet. Désormais, la position stratégique du port est l'objet de conflits entre la Bretagne indépendante et le royaume de France. En 1490, la ville en profite pour proclamer son indépendance et devient une cité-état pendant 4 ans. Après un bref passage aux mains du roi de France au début du XVème siècle, Saint-Malo est définitivement annexée de la Bretagne à la France en 1493 . C'est avec la découverte des Amériques et le développement des échanges commerciaux avec les Indes que Saint-Malo prend son envol économique et s'enhardit considérablement. Les armateurs deviennent plus nombreux et des personnages de cette époque font la renommée de la ville. Jacques Cartier découvre et explore le Canada, les corsaires harcèlent les marines marchandes et militaires ennemies, tels Duguay-Trouin, puis un peu plus tard Surcouf. D'autres s'illustrent dans les sciences, tel Maupertuis, ou dans les lettres et la politique comme Chateaubriand. Modification du style de vie, les armateurs se font construire de belles demeures particulières appelées Malouinières. L'essor de Saint-Malo trébuche à la révolution française qui ne l'épargne pas. Saint-Malo continue ensuite de développer la pêche, en particulier la Grande Pêche vers Terre-Neuve. À la fin du et au , Saint-Malo développe son tourisme, notamment grâce à ses plages. Lors de la seconde guerre mondiale, Saint-Malo est particulièrement touchée, la ville est dévastée à 80% par des incendies en 1944. Presque entièrement reconstruite à l'identique après la guerre, Saint-Malo est aujourd'hui un important centre touristique estival, également port de commerce, de pêche et de plaisance.

Démographie

(1) fusion des 3 villes : Saint Malo, Saint Servan et Paramé

Administration

L'administration de Saint-Malo est dirigée depuis 1989 par René Couanau. La stagnation du nombre de ses habitants après la guerre a amené Saint-Malo à fusionner en 1967 avec deux communes limitrophes, Paramé et Saint-Servan-sur-Mer, malgré la vieille rivalité entre Saint-Servan et Saint-Malo. Le nom de Saint-Malo a été appliqué à l'ensemble. La ville est le chef-lieu de deux cantons :
- Le canton de Saint-Malo-Nord formé d'une partie de Saint-Malo (29 137 habitants) ;
- Le canton de Saint-Malo-Sud (autrefois canton de Saint-Servan-sur-Mer) formé d'une partie de Saint-Malo et des communes de La Gouesnière et Saint-Jouan-des-Guérets (25 090 habitants). Saint-Malo est jumelée avec Ile Maurice Port-Louis, capitale de l' Ile Maurice, en 1999.

Vie à Saint-Malo

Économie

- Saint-Malo est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie du Pays de Saint-Malo. Elle gère le port de commerce, de pêche et de plaisance de Saint Malo ainsi que le port de pêche de Cancale, la cale du Bec de la Vallée et l’aéroport de Dinard Pleurtuit Saint-Malo. Elle gère aussi l'espace Duguay-Trouin qui permet d'organiser des salons.
- C'est aussi le premier (historiquement) port de pêche des araignées de mer.

Le port de commerce

Caboteur quittant le bassin Duguay-Trouin Terminal du Naye avec un ferrie de Condor Ferries Saint-Malo est un port de commerce actif, il est classé d'intérêt national. En 2000, il se situait au 16 rang, à égalité à l'époque avec Brest. C'est aussi la neuvième criée régionale et un port de plaisance. Bien situé régionalement, il lui manque néanmoins quelques atouts, sa situation en centre-ville le limite dans la réception de matières dangereuses et le fort trafic touristique perturbe l'approche de ses installations. Son accès est aussi rendu difficile par l'amplitude des marées. Le port ferry (terminal du Naye) reçoit les navires Brittany Ferries, Condor Ferries et hd ferries.

Santé

La ville regroupe plus d'une soixantaine de médecins généralistes, plus d'une centaine de médecins spécialisés, une trentaine de pharmacies. Elle possède son hôpital , une clinique , alliée de neuf maisons de retraite (publiques et privées confondues) et de quatre laboratoires d'analyses médicales. Cathédrale Saint-Vincent de Saint-Malo, vitrail de Jean Le Moal

Cultes

-Culte catholique : la Chapelle Saint Anne, l'Église de Saint Ideuc, la Chapelle Saint Louis, Saint Jean l'Evangéliste, la Cathédrale Saint-Vincent, l'Église de Paramé, l'Église Sainte Croix, l'Église Notre Dame des Grèves, et l' Église Saint François Xavier ;
-Culte protestant : l'Église Réformée de la Côte d'Emeraude. La commune a deux cimetières : le cimetière de la Vigne au chapitre et le cimetière du Rosais.

Enseignement

L'enseignement à Saint-Malo est représentatif de l'activité économique régionale, mettant notamment l'accent sur les métiers en relation avec la mer, le tourisme et l'agriculture. Ainsi, on peut citer dans le domaine de la mer l'école de la Marine marchande, un lycée professionnel maritime proposant des formations de marine marchande et d'aquaculture ainsi que le lycée Les Rimains préparant aux concours de la marine marchande. Le tourisme est lui représenté par un lycée hotelier dans la ville voisine de Dinard. Des formations en agriculture sont elles dispensées au lycée Les Vergers à Dol-de-Bretagne. Parmi les enseignements moins particuliers à l'activité régionale, on trouve une formation d'infirmiers avec l'IFSI (Institut de formation en soins infirmiers), un IUT diplomant notamment dans les domaines des télécoms et de la gestion des entreprises ainsi qu'une école d'ingénieurie en informatique, SupInfo Saint-Malo depuis 2005. L'enseignement secondaire général est dispensé par trois principaux lycées, deux publics, le lycée Jacques Cartier et le lycée Maupertuis ainsi que le lycée privé catholique l'Institution - La Providence.

Évènements, sports et culture

Évènements

Parmi les grands rendez-vous de la ville de Saint-Malo, on citera d'abord les courses nautiques, comme le départ de La Route du Rhum, course de voiliers transatlantique en solitaire, ayant lieu tous les quatre ans, ainsi que la Transat Québec-Saint-Malo en équipage, ou des évènements occasionnels comme le départ de La Course des Grands Voiliers (anciennement la Cutty Sark) en 2006 ou plus petits tels le Raid des Corsaires dans la baie de Saint-Malo. Dans le domaine, on notera également un salon du nautisme d'occasion, Saint-Malo à la Hune. Au niveau musical, Saint-Malo présente chaque année le festival de La Route du Rock (été & hiver), en association avec Saint-Père. Parmi les évènements culturels importants, on n'oubliera pas l'automnal Quai des Bulles, un festival de la bande dessinée et de l'image projetée, ainsi que le festival littéraire des Étonnants voyageurs. D'autres évènements animent aussi la ville, tels le Festival européen du théâtre lycéen francophone. Le festival Folklores du monde (en été), auparavant réservé à la culture bretonne, s'est aujourd'hui élargi en accueillant chaque année de nombreux groupes venus des 5 continents. La ville est lors de cet évènement représenté par le groupe malouin Quic-en-Groigne, ensemble breton réputé, composé d'un bagad en catégorie Maout et d'un cercle celtique, champion de Bretagne 2004, 2005 et 2006 de la fédération de danse bretonne War'l leur.

Salles de spectacles

La plus grande salle est l'Omnibus, une structure originale composée d'une salle de spectacle de 960 places qui présente toute l'année de nombreux concerts (rock, électro, reaggae, musique bretonne, jazz, ...) ainsi que de salles de répétitions et d'enregistrements. Deux théâtres (à Saint-Malo et à Saint-Servan) accueillent des spectacles pour adultes ou enfants chaque mois avec des programmations variées et orientées vers tous les publics.

Medias locaux

- Radio Sing-Sing
- Le Pays Malouin

Clubs sportifs

-USSM (Union Sportive Saint Malo).
-ASJA (Association sportive Jeanne d'Arc) : 17, Boulevard Gouazon 35400 Saint Malo.
-CJF (Cercle Jules Ferry)
-Surf School, la principale association de voile de Saint-Malo

Symboles, renommée et tourisme de la ville

Monuments et lieux touristiques

Le château de Saint-malo qui abrite aujourd'hui la mairie. Saint-Malo était jusqu'en 2005 ville d'art et d'histoire.
- les remparts de la ville close (l'intra muros) ;
- la cathédrale Saint-Vincent de Saint-Malo, dédiée à saint Vincent de Saragosse ;
- le château, construit par les ducs de Bretagne (Jean IV, Jean V, François II et la Duchesse Anne, puis amélioré par Siméon Garangeau, disciple de Vauban) ;
- la Tour Solidor, dédiée aux voyages au long cours ;
- le Fort National, accessible à marée basse ;
- le fort du Petit Bé, accessible à marée basse ;
- la tombe de Chateaubriand sur l'île du Grand Bé, accessible à marée basse ;
- les villas balnéaires de Paramé ;
- l'ancienne cathédrale d'Alet (en ruines), à Saint-Servan ;
- les murs gallo-romains d'Alet, à Saint-Servan ;
- la base allemande de la Cité, à Saint-Servan ;
- le Fort de la Cité et son ancien corps de garde, demeure de Louis Duchesne, à Saint-Servan ;
- les Rochers sculptés, à Rothéneuf ;
- le Manoir de Jacques Cartier, près de Rothéneuf ;
- l' Hôtel d'Asfeld, dernier hôtel d'armateur ( les Magon ) conservé après la guerre, intra-muros ;
- les statues de Jacques Cartier, Duguay-Trouin, Surcouf, Chateaubriand, Louis Duchesne... éparpillées dans la ville close;
- le Grand Aquarium, avec son anneau à requins, situé en sortie de ville vers Rennes ;
- le Musée d'Histoire ;

Personnages célèbres

La statue de Robert Surcouf à Saint-Malo, réalisée par le sculpteur Alfred Caravaniez fin
- Louis Aubert (1877-1968), compositeur.
- François Broussais (1772-1838), médecin ;
- Jacques Cartier (1491-1557), découvreur et explorateur du Canada (Nouvelle-France) ;
- François-René de Chateaubriand (1768-1848), écrivain, diplomate ;
- Alain Cuny (né le 12 juillet 1908 à Saint-Malo et mort à Paris, 16 mai 1994), acteur.
- Louis Duchesne (1843-1922) historien, membre de l'Académie Française ;
- René Duguay-Trouin (1673-1736), corsaire, Lieutenant-Général de la Marine sous Louis XIV ;
- Daniel Gélin (1921-2002), acteur ;
- Félicité Robert de Lamennais (1782-1854), prêtre, philosophe et écrivain ;
- Bertrand-François Mahé de La Bourdonnais (1699-1753), navigateur et administrateur des Mascareignes ;
- Pierre Louis Maupertuis (1698-1759), mathématicien et astronome ;
- Julien Offray de La Mettrie (1709-1751) médecin et philosophe ;
- Robert Surcouf (1773-1827), marin, commerçant, armateur, corsaire ;
- Bernard Thomas Tréhouart (1754-1804), armateur et maire de la ville ; Voir aussi :Catégorie:Personnalité malouine

Noms et Devises

- Saint-Malo se dit Saent-Malo en gallo et Sant-Maloù en breton.
- au Moyen Âge : « Cave canem » (« Prends garde au chien », en latin), en référence aux Chiens du guet, des dogues lâchés la nuit dans la ville et sur la grève.
- « Semper Fidelis » (« Toujours Fidèle(s) ») ; une fidélité symbolisée sur ses armoiries par la présence de l'Hermine, que l'on retrouve également sur le drapeau breton sous sa forme stylisée, qui peut désigner la fidélité de la ville ou de ses habitants.
- devise locale culte : « Ni Français, ni Breton, Malouin suis, Malouin je reste. » (origine floue, peut-être en référence à la « république » malouine de 1590 à 1594) ; « Malouin je suis, Breton peut être, Français s'il en reste » (dans sa version actuelle). Saint-Malo a pour codes :
- SM, selon la liste des quartiers maritimes

Héraldique

Blason de la ville de Saint-Malo Blason de la ville de Saint-Malo redessiné en 1949 par Robert Louis: :de gueules à la herse d'or, sommée d'une hermine au naturel, lampassée de sable, colletée et bouclée aussi d'or, cravatée d'une écharpe d'hermine voletant sur son dos. L'hermine, symbole des remparts, marche sur la herse, symbole de la ville. Au XVIIe siècle, le blason de Saint-Malo a pour principal motif un dogue (de gueules à un dogue d'argent), faisant référence aux fameux "chiens du guet", qu'on lachait le soir sur la grève, pour préserver la ville des pillages de navires et ce jusqu'en 1777.

Pour approfondir

Bibliographie

- Histoire de Saint Malo et du pays malouin., Ouvrage collectif sous la direction d'André Lespagnol, Édition Privat Toulouse (1984) ISBN 2 70898230 3
-Saint Malo 2000 ans d'Histoire, Gilles Foucqueron (1999) ISBN 2 95003042 4
- Histoire Générale de Saint Malo François Tuloup Éditions Klincksieck Paris (1970)
- Histoire religieuse de Saint Malo François Tuloup Éditions Klincksieck Paris (1975) ISBN 2 25201693 0
- Ces Messieurs de Saint Malo: une élite négociante au temps de Louis XIV André Lespagnol Presses Universitaires de Rennes (1997) 2 86847229 X
- Histoire de la ville de Saint-Malo - Depuis son origine jusqu'à la Révolution. Eugène Herpin 1927, réédition La Découvrance Eds ISBN 2 84265200 2
- Saint-Malo sous la Révolution - 1789-1800, Eugène Herpin (1931), réédition La Découvrance Eds
- Souvenirs d'un bourgeois de Saint-Malo, Eugène Herpin réédition La Découvrance Eds (2001) ISBN 2 842651693
- Saint Malo et l'âme malouine Roger Vercel Albin Michel (1948).
- A Saint Malo les Magon ! Ernest Le Barzic La Découvrance Eds (2002) ISBN 2 84265202 9
- Le vieux Saint Malo Étienne Dupont La Découvrance Eds (2004) ISBN 2 910452867

Notes, sources et références

===
Sujets connexes
Agriculture   Alain Cuny   Aleth   André Lespagnol   Anne de Bretagne   Années 1960   Aquaculture   Armateur   Arrondissement de Saint-Malo   Aéroport de Dinard Pleurtuit Saint-Malo   Bagad   Bande dessinée   Bernard Thomas Tréhouart   Bertrand-François Mahé de La Bourdonnais   Bretagne   Breton   Brittany Ferries   Canada   Canada (Nouvelle-France)   Cancale   Canton de Saint-Malo-Nord   Canton de Saint-Malo-Sud   Catholicisme   Cave canem   Cercle celtique   Chambre de commerce et d'industrie du Pays de Saint-Malo   Chef-lieu   Chiens du guet   Châteauneuf-d'Ille-et-Vilaine   Communauté d'agglomération du Pays de Saint-Malo   Commune française   Coriosolites   Corsaire   Corseul   Cotentin   Cézembre   Côte d'Émeraude   Daniel Gélin   Dinan   Dinard   Dol-de-Bretagne   Eugène Herpin   Festival européen du théâtre lycéen francophone   Fort National   France   France métropolitaine   François-René de Chateaubriand   François Broussais   François II de Bretagne   Félicité Robert de Lamennais   Gallo   Grand Bé   Hermine   Histoire de Terre-Neuve   Hôpital   Ille-et-Vilaine   Jacques Cartier   Jean IV de Bretagne   Jean Le Moal   Jean V de Bretagne   Julien Offray de La Mettrie   La Conchée   La Gouesnière   La Route du Rock   Latin   Le Pays Malouin   Louis Duchesne   Malouinière   Manche (mer)   Marin (profession)   Marine marchande   Marnage   Marée   Mascareignes   Mer   Médecin   Paramé   Pays de Galles   Petit Bé   Pharmacie   Pierre Louis Moreau de Maupertuis   Port-Louis (Maurice)   Port (marine)   Protestantisme   Quai des Bulles   Rance (fleuve)   René Couanau   René Duguay-Trouin   Robert Louis   Robert Surcouf   Roger Vercel   Révolution française   SM   Saint-Jouan-des-Guérets   Saint-Malo   Saint-Père   Saint-Servan   Saint Maclou   Siméon Garangeau   Sous-préfecture   Sébastien Le Prestre de Vauban   Tall Ships' Races   Tombolo   Tour Solidor   Tourisme   Transat Québec-Saint-Malo   Usine marémotrice de la Rance   Vente à la criée   Villes et Pays d'Art et d'Histoire   Vincent de Saragosse   XVIIe siècle  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^