Merville (Nord)

Infos
Merville (Meregem, Mergem en néerlandais) est une commune de France, située dans le département du Nord (59) et la région Nord-Pas-de-Calais Ses habitants sont appelés les Mervillois. Le nom jeté des habitants est les caous (chats).
Merville (Nord)

Merville (Meregem, Mergem en néerlandais) est une commune de France, située dans le département du Nord (59) et la région Nord-Pas-de-Calais Ses habitants sont appelés les Mervillois. Le nom jeté des habitants est les caous (chats).

Géographie

Située au sud de l'arrondissement de Dunkerque entre Lille, Hazebrouck et Béthune.

Histoire

Fin du , Mauront, duc de Douai, fonde un monastère en un lieu appelé Bruël, près de la Lys. Il cède la direction à Aimé de Sion dit Saint-Amé, évêque exilé, en 690. La population se développe autour du monastère, et ainsi naît une agglomération du nom de Maurontivilla - Broislum en 697, devient Menrivilla en 1076, dans un diplôme de Philippe 1, roi de France, qui consacre les droits et les biens de la cité à la Collégiale Saint-Amé de Douai. En 1431, Meerghem (ville du marais flamand), reçoit le privilège de fabriquer des draps par Philippe le Bon. Ce même roi signe en 1451 la fameuse Ghisle de Menreville, qui constitue la véritable charte de Merville. La cité est rattachée à la France en 1678 par le traité de Nimègue. De 879 à 1940, la ville a connu 6 destructions totales et 5 partielles. Au cours de la Première Guerre mondiale, Merville est à nouveau totalement rasée : l'architecture néo-flamande de la ville est caractéristique de la période de reconstruction dans les années 20.

Administration

Démographie

Economie

- Aéroport de Merville - Calonne géré par la Chambre de commerce et d'industrie d'Armentières - Hazebrouck.

Traditions

Fêtes communales A Pâques et à l’occasion de la Fête nationale, la ville est en fête. Foire aux manèges, nombreux événements et tournois sportifs. Cortège Carnavalesque du Lundi de Pâques Il bénéficie d'une grande renommée. Y défilent les sociétés locales et étrangères, ainsi que les géants mervillois "le Caou" et "Saint-Antoine", le char de clôture représentant la tentation de Saint-Antoine. Fête de la Lys La ville vit sous la bannière de l’eau au long de l’année et fête le principal cours d’eau le premier week-end de juillet lors des Fêtes de la Lys, initiées par Lys sans Frontières. Les Prés de la ville sont le principal théâtre des nombreuses manifestations : marché du terroir, guinguette au bord de l’eau, promenades en bateau… Joutes Nautiques Les Fêtes du 14 juillet et du 15 août sont les deux rendez-vous annuels des jouteurs. Pelles et "ho hisse" sont de rigueur. Les Joutes sur l’eau sont une tradition très ancienne et l’association mervilloise porte haut les couleurs de la ville en participant aux championnats de France, chaque année. Foire agricole, avicole, industrielle, commerciale et artisanale Le dernier week-end d’août fait vivre la ville à la campagne. Le centre-ville est la scène de la foire agricole, avicole, artisanale et commerciale. Depuis près de 70 ans, le comité de la foire organise l’événement qui réunit plus de 800 exposants à sa brocante du vendredi après-midi, une trentaine d’exposants sous le chapiteau des arts ménagers et des centaines de petits animaux lors de l’exposition avicole. Lapins, poules et canards sont entre autres, les invités d’honneur de la ville, ces jours-là… Parade de St Nicolas Tradition ancienne, remise au goût du jour par l’association des Amis de Saint-Nicolas, il y a quelques années, la parade historique de Saint-Nicolas souhaite la bienvenue au Saint-Patron des enfants. Cortège et distribution de friandises réchauffent le froid après-midi du premier dimanche de décembre.

Lieux et monuments

La ville ayant été complètement détruite lors de la 1 Guerre Mondiale, elle ne comporte pas de bâtiments anciens. Par contre, elle recèle de véritables richesses du début du XX° siècle, de l'Hôtel de Ville à l'Eglise, en passant par ses écluses, moulins, belles demeures et vertes contrées. Hôtel de Ville Inaugurée le 7 avril 1929, l'hôtel de ville est construit dans le style de la Renaissance Flamande. Louis Cordonnier en est l'architecte. Si l'extérieur impose de sa superbe, l'intérieur de l'hôtel de ville n'a rien à lui envier : escaliers centraux imposants, salons d'honneurs (2, 3, 4) et salle du conseil municipal (1) au parquet lustré et vitraux aux couleurs des villes avoisinantes, plaques commémoratives... Le Kiosque Trônant sur la place Jean-Baptiste Lebas, le kiosque à musique a été construit par les architectes Legrand, Bedu et Gruson. Il abrite généralement les concerts d'été de l'Harmonie Municipale. En 2002, la municipalité a confié aux services techniques et à un chantier école, la réfection complète du kiosque. Repeint, reforgé à l'identique, le kiosque s'est vu octroyer un véritable bain de jouvence. Maison de retraite Léon-Duhamel 1923 La maison de retraite mervilloise a été créée en 1894. Détruite lors de la Première Guerre mondiale, elle voit ses bâtiments actuels être construit en 1923 sous la houlette de l'architecte L'Hermite. Orphelinat Saint-Victor 1920-25 A l'initiative de Victorine Deroide, fin XVIIIeme siècle, est construit la maison Saint-Victor, entourée d'un superbe parc, avec pelouse et massifs arborés. Confié à la congrégation des Sœurs de l'Enfant Jésus, l'établissement accueille depuis la première guerre Mondiale, des enfants de 3 à 18 ans. Couvent Saint-François d'Assise Ce bâtiment accueillait jusqu'en 2002 la congrégation des Petites Sœurs de Saint-François d'Assise (infirmières). Château Arnould Bâtiment communal, le château Arnould abrite bon nombre de services (Anpe, mission locale, salles des association) mais également le musée des Amis du Vieux Merville. Auberge du Matou Cet ancien château d'eau est désormais la propriété d'un particulier. Francis CAMPAGNE a écrit un roman se déroulant dans la ville de Merville : "Une souris chez les Caous". Il n'en reste que quelques exemplaires disponible sur le site de l'auteur : http://perso.orange.fr/labrousse/

Personnalités

- Gaston Deleurence, né en 1904, maire de Villeneuve la Garenne.

Enseignement Supérieur

- Ecole de Pilotage Amaury de la Grange (EPAG) - Ecole de formation de Pilote de ligne

Merville : Ville Internet

Depuis 1999, le label des , illustré par l’octroi d’une à cinq @, offre à la collectivité locale la possibilité de montrer son implication et sa volonté dans la promotion et la mise en œuvre d’un Internet local citoyen à la disposition de tous pour l’intérêt général. Il est attribué par un jury d’experts engagé pour l’Internet citoyen. 2002 : Ville Internet 1@ 2003 : Ville Internet 1@ 2004 : Ville Internet 3@ 2005 : Ville Internet 4@ 2006 : Ville Internet 4@ Mention libre

Voir aussi

- Plaine de la Lys
- Communes du Nord
- Liste des aérodromes français ==
Sujets connexes
Aimé de Sion   Arrondissement de Dunkerque   Béthune   Canton de Merville   Chambre de commerce et d'industrie d'Armentières - Hazebrouck   Collégiale Saint-Amé   Communauté de communes Flandre Lys   Commune française   Communes du Nord   Douai   Dunkerque   France   Gentilé   Géants du Nord   Hazebrouck   Jean-Baptiste Lebas   Lille   Liste des aérodromes français   Lys (rivière)   Noms jetés des villageois   Nord-Pas-de-Calais   Nord (département)   Néerlandais   Philippe III de Bourgogne   Philippe Ier de France   Plaine de la Lys   Première Guerre mondiale   Saint Maurant   Traité de Nimègue  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^