Désertion

Infos
La désertion est l'acte d'abandonner ou de retirer l'appui à une entité à laquelle quelqu'un avait prêté serment ou avait prétendu devoir allégeance, responsabilité ou loyauté. Dans une unité militaire, la désertion est l'acte de quitter l'unité. La désertion est considérée très souvent comme un crime sérieux, particulièrement en temps de guerre, mais les peines varient très largement, de l'exécution à la simple décharge de devoir.
Désertion

La désertion est l'acte d'abandonner ou de retirer l'appui à une entité à laquelle quelqu'un avait prêté serment ou avait prétendu devoir allégeance, responsabilité ou loyauté. Dans une unité militaire, la désertion est l'acte de quitter l'unité. La désertion est considérée très souvent comme un crime sérieux, particulièrement en temps de guerre, mais les peines varient très largement, de l'exécution à la simple décharge de devoir.

Première Guerre mondiale

- En août 1914, l'état-major de l'armée française escomptait 13 % de réfractaires ; il n'y en eut que 1, 5 %. Le nombre des condamnations pour désertion augmente brusquement pendant et après les mutineries de 1917 (21 174 en 1917).
- Il y a eu environ 600 fusillés dans les rangs des forces françaises, à la suite de condamnations prononcées pour refus d'obéissance, mutilations volontaires, désertion, mutinerie (en 1917), dont un certain nombre de soldats fusillés pour l'exempleLes fusillés de la Grande Guerre et la mémoire collective (1914-1999), Nicolas Offenstadt, Odile Jacob, 1999, p. 21.
- 306 soldats de l'armée britannique furent fusillés pour désertion, mutinerie ou refus de combattre. Sur ce total, 266 militaires britanniques furent exécutés pour désertion durant ce conflit contre un seul durant la guerre des Boers.
- 750 militaires de l'armée italienne furent exécutés pour le même motif.
- Officiellement, l'armée allemande n'a eu que 28 exécutions pour ce motif.
- 5 soldats néo-zélandais furent exécutés.

Seconde Guerre mondiale

- Plus de 40 000 militaires allemands furent exécutés pour désertion et/ou trahison durant ce conflit par les cours martiales, certains le furent même quelques jours après la reddition du troisième Reich.
- Les forces armées des États-Unis comptèrent environ 40 000 déserteurs officiellement recensés. 2 854 furent traduits en cour martiale, 49 condamnés à mort mais un seul fut exécuté : Eddie Slovik fusillé à Sainte-Marie-aux-Mines (France) le 31 janvier 1945. Les autres reçurent pour la plupart des peines de travaux forcés de moins de 6 mois.
- Les chiffres concernant l'armée rouge ne sont guère précis mais on compta 450 000 désertions de juin à décembre 1941 durant l'Opération Barbarossa, en majorité des soldats dont l'unité s'était disloquée et se retrouvant derrière les lignes ennemis. Les commissaires politiques et le NKVD avaient l'ordre de tirer à vue sur tout soldat n'obéissant pas aux ordres ou reculant devant l'ennemi. Des dizaines de milliers de prisonniers de guerre soviétiques libérés après la guerre furent jugés comme déserteurs.

Guerre du Vietnam

- On estime à environ à 55 000 le nombre d'américains ayant déserté ou ne s'étant pas soumis aux obligations militaires.

Guerre en Irak

- La chaîne américaine CBS a déclaré en novembre 2004 que le Département de la Défense reconnaissait 5 500 déserteurs en raison de la Guerre en Irak ; les autorités militaires américaines ont démenti ces assertions et indiqué qu'il s'agissait du nombre de militaires absents sans autorisation dénombrés depuis un peu plus de 2 ans, et que la plupart des cas sont dus à des emprisonnements civils, consécutifs à des crimes ou des délits commis en congé. Il a été allégué que le nombre de déserteurs est statistiquement élevé alors que le nombre de militaires américains absents sans autorisation a nettement diminué ces dernières années, passant de 4 597 en 2001 à 2 376 en 2004 pour l’US Army, et de 1 594 à 1 227 pour les US Marines. En 2006, un article paru dans une revue de l'USAF annonçait un total cumulé d'environ 40 000 déserteurs depuis l'an 2000.
- La chaîne britannique BBC, le 28 mai 2006, avait sorti un article avec comme titre At least 1, 000 UK soldiers desert, 1 000 désertions depuis le début du conflit, soit environ 350 par an, mais en 1999, on enregistra environ 2 000 cas de désertions dans l'armée britannique. ==
Sujets connexes
Armée française   Armée italienne   Armée rouge   Boris Vian   Columbia Broadcasting System   Commissaire politique   Conscription   Cour martiale   Défecteur   Forces armées des États-Unis   France   Guerre des Boers   Guerre en Irak   Le Déserteur (chanson)   Militaire   Mutineries de 1917   NKVD   Nicolas Offenstadt   Opération Barbarossa   Peine de mort   Première Guerre mondiale   Prisonnier de guerre   Sainte-Marie-aux-Mines   Seconde Guerre mondiale   Soldat fusillé pour l'exemple   Troisième Reich   United States Army   Wehrmacht  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^