Institut d'histoire sociale

Infos
L'Institut d'histoire sociale (IHS), créé en 1935 par Boris Souvarine assisté du député socialiste du Nord Alexandre-Marie Desrousseaux (dit Bracke) et Boris Nicolaievski, était au départ une succursale de l'Institut international d'histoire sociale d'Amsterdam (dont la finalité première était de conserver les archives du socialisme allemand ; à ce titre, l'IHS possède les manuscrits de Karl Marx, Rosa Luxemburg, Anton Pannekoek, etc.). L’Institu
Institut d'histoire sociale

L'Institut d'histoire sociale (IHS), créé en 1935 par Boris Souvarine assisté du député socialiste du Nord Alexandre-Marie Desrousseaux (dit Bracke) et Boris Nicolaievski, était au départ une succursale de l'Institut international d'histoire sociale d'Amsterdam (dont la finalité première était de conserver les archives du socialisme allemand ; à ce titre, l'IHS possède les manuscrits de Karl Marx, Rosa Luxemburg, Anton Pannekoek, etc.). L’Institut d'histoire sociale protége une partie des archives de Léon Trotski, qui sont finalement dérobées, sans doute par des agents soviétiques, en novembre 1936. Il en fut de même, en 1940 : les nazis pillèrent une partie des archives et la bibliothèque, le tout transmis en Allemagne. À la Libération, l'IHS est privé de moyens financiers, l'IHS d'Amsterdam n'ayant plus les moyens d'entretenir cette succursale parisienne. Souvarine avec l'aide du député d'Alger, Jacques Chevalier, tente de reconstituer le fonds disparu. Il s'agit désormais d'une structure indépendante. L'Institut se consacre à l'histoire et à l'étude d'idéologies et de mouvements politiques et sociaux, et notamment le communisme, le socialisme, l'anarchisme, le syndicalisme, etc. L'Institut d'histoire sociale a édité entre 1957 et 1968 Le Contrat social, « revue historique et critique des faits et des idées » dans lequel sont publiés des articles de Boris Souvarine, Maximilien Rubel, Maurice Paz, Raymond Aron, Léon Émery, Maxime Leroy, Lucien Laurat, Kostas Papaioannou, Manès Sperber, Branko Lazitch, Michel Collinet, Marcel Body. En 1993, l'institut a lancé Les Cahiers d'Histoire Sociale (CHIS) aux éditions Albin Michel, qui s'intéresse à l'histoire politique, sociale et syndicale française et internationale. En 2005, les Cahiers se sont mués en Histoire et Liberté toujours sous la direction du directeur de l'Institut, Pierre Rigoulot. La bibliothèque de l'Institut, située à Nanterre, est appelée « La Souvarine », en hommage à son fondateur. Depuis 1984, son fond documentaire est rattaché aux archives départementales de Hauts-Seine.

Les présidents de l'Institut et son conseil scientifique

Les présidents successifs de l'Institut sont :
- Alexandre-Marie Desrousseaux (1935-1940 et 1954-1955),
- Jacques Chevalier (1956-1957),
- Maxime Leroy (1957),
- Émile Roche (1958-1976),
- Gabriel Ventejol (1976-1987),
- André Bergeron (1987-1994),
- Christine Chauvet (1994-1998),
- Jean-François Revel (1998-2006). Le conseil scientifique actuel est composé d'Alain Besançon de l'Académie des sciences morales et politiques, d'Emmanuel Le Roy Ladurie de l'Académie des sciences morales et politiques, de Claude Harmel et de Stéphane Courtois du CNRS. ==
Sujets connexes
Alain Besançon   Alexandre-Marie Desrousseaux   Amsterdam   Anarchisme   André Bergeron   Anton Pannekoek   Boris Souvarine   Communisme   Emmanuel Le Roy Ladurie   Gabriel Ventejol   Histoire politique   Histoire sociale   Institut international d'histoire sociale   Jean-François Revel   Karl Marx   Lucien Laurat   Marcel Body   Maurice Paz   Maxime Leroy   Maximilien Rubel   Michel Collinet   Pierre Rigoulot   Raymond Aron   Rosa Luxemburg   Socialisme   Stéphane Courtois   Syndicalisme  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^