François de Mailly

Infos
François de Mailly-Nesle (4 mars 1658-† 13 septembre 1721) Archevêque d'Arles, (1697-1710) puis Archevêque-Duc de Reims (1710-†1721) et Pair de France, Cardinal (1719).
François de Mailly

François de Mailly-Nesle (4 mars 1658-† 13 septembre 1721) Archevêque d'Arles, (1697-1710) puis Archevêque-Duc de Reims (1710-†1721) et Pair de France, Cardinal (1719).

Biographie

Jeunesse

François de Mailly-Nesle est né à Paris le 4 mars 1658 d’une ancienne et illustre famille de Picardie. Il est le 3 fils de Louis-Charles, marquis de Nesle, baron de Mailly, et de Jeanne de Monchy. Licencié en théologie et docteur en droit (Paris - la Sorbonne), il se présente comme un défenseur ardent des doctrines romaines (ultramontain) et un combattant pugnace du Jansénisme.

Archevêque d’Arles

Nommé archevêque d’Arles en 1697, il occupe ce poste entre 1698 Il fait son entrée pontificale dans la cité d'Arles le 7 octobre 1698 (GCN, Tome 3, page 1303, n° 3380) et 1710. On connaît un certain nombre de visites pastorales qu’il effectue dans ce diocèse : en mai 1703, à Martigues; en 1709, aux Saintes-Maries-de-la-Mer, où il fait procéder à l’ouverture des chasses renfermant les reliques de Marie Salomé et Marie Jacobé. Il développe également les lieux de culte. Le lundi de Pâques 1703, il pose la première pierre des nouveaux bâtiments conventuels de l'abbaye de Montmajour Cf. Congrès archéologique de France - 134e sesssion -Pays d'Arles, page 223 et en 1708 il consacre l’Eglise Saint-Pierre de Trinquetaille située sur la rive droite du Rhône en face d’Arles.

Archevêque de Reims

Le 1 décembre 1710, il est élu archevêque de Reims, pour succéder à Le Tellier et prend possession de son nouvel archevêché en 1711. Très rapidement, il entre en conflit avec ses clercs plutôt acquis au Jansénisme et avec l’université. D’après les Jansénistes, il aurait fait le choix des jésuites « pour détruire tout le bien fait par son prédécesseur ». Pour ses partisans, il est intelligent, érudit et dévoué à la défense de la vérité. En réalité, il est plus homme de combat que de conciliation. Par un Mandement du 17 avril 1714, François de Mailly publie à Reims la bulle Unigenitus qui condamne le Jansénisme. Toutefois, dès 1715 à la mort de Louis XIV (1 septembre 1715), le Jansénisme relève la tête et pendant cinq ans l’autorité archiépiscopale sera souvent bafouée. Un retour de balancier se produit néanmoins en 1720 avec la déclaration royale du 4 août qui met fin officiellement au Jansénisme par l’acceptation de la bulle papale. Dès lors, l’archevêque revient en grâce. S'il a reçu en 1719 (29 novembre) le titre de Cardinal, il doit en effet attendre 1720 pour en revêtir les insignes des mains mêmes de Louis XV. Mais la résistance à Reims reste encore très forte et ne sera réduite que par ses successeurs. En effet, François de Mailly ne jouit pas longtemps de sa nouvelle dignité : il meurt le 13 septembre 1721, à l’âge de 63 ans, dans son abbaye de Saint-Thierry après s'être rappelé une dernière fois (en juillet 1721) à ses premiers diocesains d'Arles éprouvés par la peste à qui il adresse des secours sous forme d’une aumône de 10.000 livres. Il est enterré dans la cathédrale de Reims, près des marches du chœur, du côté des fonts baptismaux. Son cœur est porté à Nesle dans le tombeau de ses ancêtres.

Notes

Voir aussi

- Catégorie:Archevêque d'Arles Catégorie:Archevêque de Reims Catégorie:Cardinal français Catégorie:Pair de France Catégorie:Personnalité provençale historique Catégorie:Naissance en 1658 Catégorie:Décès en 1721 en:François de Mailly it:François de Mailly
Sujets connexes
Abbaye de Montmajour   Archevêché d'Arles   Arles   Bulle Unigenitus   Cardinal (religion)   Charles-Maurice Le Tellier   Jansénisme   Liste des archevêques de Reims   Marie Jacobé   Martigues   Nesle   Peste   Picardie   Reims   Rhône   Saintes-Maries-de-la-Mer   Sorbonne   Trinquetaille  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^