Jean Rousselot

Infos
Jean Rousselot (27 octobre 1913 à Poitiers — 24 mai 2004 dans les Yvelines) est un écrivain français, issu d'une famille ouvrière.
Jean Rousselot

Jean Rousselot (27 octobre 1913 à Poitiers — 24 mai 2004 dans les Yvelines) est un écrivain français, issu d'une famille ouvrière.

Biographie

Orphelin, il doit se satisfaire de brèves études et gagner sa vie dès l'âge de 15 ans. Fonctionnaire, il démissionne en 1946 pour se consacrer exclusivement à l'écriture. Entre temps : la guerre, la résistance, la rencontre des Amis de Rochefort (Cadou, Béalu, Becker, Guillevic...). Ses maîtres en poésie se nomment Paul Éluard, Max Jacob, Pierre Reverdy... Chargé de missions de conférences par les Affaires Etrangères et l'Alliance française, il a beaucoup voyagé. Il a présidé la Société des Gens de Lettres et il était membre de l'Académie Mallarmé. Grand Prix de l'Académie française et de la Ville de Paris. Médaillé des Forces Françaises Libres, Chevalier de la Légion d'honneur, Officier de l'Ordre National du Mérite, Commandeur des Arts et des Lettres.

Bibliographie

Poésie

- Poèmes 1934
- Pour ne pas mourir 1934
- Emploi du temps 1934
- Journal 1937
- Le Goût du pain 1937
- L'homme est au milieu du monde 1940
- Instances 1941
- Le poète restitué 1941
- Refaire la nuit 1943
- Arguments 1944
- Le sang du ciel. (Seghers), 1944
- Toujours d'ici 1946
- La Mansarde 1946
- Odes à quelques-uns 1948
- L'homme en proie 1949
- Vieux thèmes 1949
- Deux poèmes 1950
- Le cœur bronzé. (Seghers), 1950
- Les Moyens d'existence. (Rougerie), 1950
- Décombres 1952
- Le pain se fait la nuit 1954
- Il n'y a pas d'exil. (Seghers), 1954
- Je n'y puis rien changer 1955
- Le Temps d'une cuisson d'ortie. (Rougerie), 1955
- Etranges Pénitents. (Rougerie), 1958
- Le premier mot fut le premier éclair. (Seghers), 1959
- Agrégation du temps. (Seghers), 1961
- Maille à partir. (Seghers), 1961
- Distances. (Chambelland), 1963
- Route du silence. (Chambelland), 1965
- Amibe ou le char d'Elie. (Rougerie), 1965
- L'Etang 1967
- Lettres à quelqu'un 1968
- Hors d'eau. (Chambelland), 1968
- Plus haut volant 1969
- Des droits sur la Colchide. (Chambelland), 1970
- Sous le poids du vif 1972
- A qui parle de vie 1972
- Dormance 1973
- Du même au même. (Rougerie), 1973
- Pour un bestiaire 1975
- Au propre 1975
- Proses à mémoire. (Rougerie), 1976

Œuvres en prose

- Max Jacob, l'homme qui faisait penser à Dieu. (Laffont), 1946
- O.V de L. Milosz. ("Poètes d'aujourd'hui", Seghers), 1949, nouvelle version en 1972
- Tristan Corbière. ("Poètes d'aujourd'hui", Seghers), 1951
- Pierre Reverdy. ("Poètes d'aujourd'hui", Seghers), 1951, en collaboration avec Michel Manoll
- Panorama critique des nouveaux poètes français. (Seghers), 1952
- Edgar Poe. ("Poètes d'aujourd'hui", Seghers), 1953
- Blaise Cendrars. (Éditions universitaires), 1955
- Maurice Fombeure. ("Poètes d'aujourd'hui", Seghers), 1958
- Attila József. (Nouveaux Cahiers de Jeunesse), 1958
- Dictionnaire de la Poésie Française contemporaine (1962)
- William Blake. ("Poètes d'aujourd'hui", Seghers), 1964
- Agrippa d'Aubigné. (Seghers), 1966
- Dictionnaire de la Poésie française contemporaine. (Larousse), 1968
- Histoire de la poésie française. (PUF, collection "Que sais-je") 1976 ==
Sujets connexes
Académie française   Alliance française   Attila József   Blaise Cendrars   Eugène Guillevic   Guerre   Lucien Becker   Légion d'honneur   Marcel Béalu   Maurice Fombeure   Max Jacob   Michel Manoll   Paris   Paul Éluard   Pierre Reverdy   Poitiers   René-Guy Cadou   Résistance (politique)   Tristan Corbière   William Blake   Yvelines  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^