Récarède Ier

Infos
La conversion de Récarède Ier - Tableau du XIX ème siècle Récarède I, dit « le Catholique », est un roi des Wisigoths d'Espagne de 586 à 601. Fils du roi Léovigild et de Goïswinthe, fille d'Amalaric, il accède au trône après une grave crise religieuse et l'exécution de son frère Herménégild (585) qui avait pris la tête du parti catholique contre l'arianisme de leur père. Sans renier l'œuvre politique de son prédécesseur, Récarède poursuit l'unification
Récarède Ier

La conversion de Récarède Ier - Tableau du XIX ème siècle Récarède I, dit « le Catholique », est un roi des Wisigoths d'Espagne de 586 à 601. Fils du roi Léovigild et de Goïswinthe, fille d'Amalaric, il accède au trône après une grave crise religieuse et l'exécution de son frère Herménégild (585) qui avait pris la tête du parti catholique contre l'arianisme de leur père. Sans renier l'œuvre politique de son prédécesseur, Récarède poursuit l'unification du royaume wisigothique mais non plus en faveur de l'arianisme considéré comme une hérésie par les autorités religieuses, mais bien sous l'égide de l'Église catholique. Cette décision capitale dans l'histoire de l'Espagne est prise sous l'influence de Léandre (587) avant d'être officialisée au III concile de Tolède en 589. Récarède poursuit la politique d’intégration et d’unité nationale de son père. Il tire aussi les conséquences de la rébellion de son frère : le pouvoir du roi étant menacé par la puissance de la noblesse, laïque et religieuse, il entreprend une politique tendant à se concilier toute la noblesse en lui faisant des concessions dans le cas des laïcs, en se convertissant au catholicisme dans le cas des religieux. Le règne de Récarède peut se diviser en 2 parties : celle qui précède le concile III de Tolède en 589 ou se passent les faits les plus marquants de son règne, et celle qui le suit. Quelques mois après son élection, Récarède se convertit à titre personnel au catholicisme. De nombreuses rébellions vont éclater, le désir des nobles de reprendre le pouvoir s’abritant souvent derrière le problème religieux. Une première révolte éclate a Merida en 587, vite écrasée grâce à la trahison d’un jeune conjuré, Vitéric, qui deviendra roi quelques années plus tard. En 589, une deuxième tentative dans la Cour même, est rapidement maîtrisée. La 3e a pour centre Narbonne. Du fait de l’intervention des armées franques, elle s’avère être un réel danger pour Récarède. Le combat décisif a lieu près de Carcassonne et voit la victoire écrasante des troupes wisigothes. Avec l’abjuration de l’arianisme par Récarède au Concile de Tolède s’ouvre une nouvelle période pour l’Espagne wisigothique et son Eglise, c’est ce qu’on a appelé la « renaissance isidorienne (Isidore évêque de Séville). La monarchie wisigothique se caractérise par une étroite alliance entre le roi et l’Eglise catholique : « un roi, une foi, une loi » est déjà une devise espagnole. Tolède est la capitale religieuse et politique du royaume. Récarède I meurt à Tolède en décembre 601. Catégorie:Roi des Wisigoths Catégorie:Décès en 601 ca:Recared de:Rekkared I. en:Reccared I es:Recaredo gl:Recaredo it:Recaredo I la:Recaredus (rex Visigothorum) nl:Reccared I no:Reccared I pl:Rekkared I pt:Recaredo I ru:Реккаред I sr:Рекаред I
Sujets connexes
Amalaric   Arianisme   Carcassonne   Catholicisme   Conciles de Tolède   Espagne   Goïswinthe   Herménégild   Histoire de l'Espagne   Hérésie   Léovigild   Mérida (Espagne)   Narbonne   Royaume wisigoth   Tolède   Wisigoths  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^