Dobroudja

Infos
La Dobroudja (Добруджа en bulgare, Dobrogea en roumain et Dobrogée dans les documents français anciens), est un territoire couvrant l'est de la Roumanie et le nord-est de la Bulgarie, soit approximativement du sud du bas-Danube à la Mer Noire. En Roumanie, la Dobroudja se subdivise en deux départements comprenant le plus grand port de la Mer Noire : Constanţa et le delta du Danube; en Bulgarie, cette région est considérée comme le « grenier
Dobroudja

La Dobroudja (Добруджа en bulgare, Dobrogea en roumain et Dobrogée dans les documents français anciens), est un territoire couvrant l'est de la Roumanie et le nord-est de la Bulgarie, soit approximativement du sud du bas-Danube à la Mer Noire. En Roumanie, la Dobroudja se subdivise en deux départements comprenant le plus grand port de la Mer Noire : Constanţa et le delta du Danube; en Bulgarie, cette région est considérée comme le « grenier à blé » du pays). La Dobroudja est actuellement une région agricole et touristique, dont les principales villes sont les ports de Tulcea et Constanţa en Roumanie, et les villes de Dobritch et Silistra en Bulgarie.

Histoire

La Dobroudja est habitée depuis le paléolithique, et la culture néolithique de Hamangia (IV millénaire avant J.C.), en Dobrogée roumaine, est mondialement connue. La région est peuplée dans l'Antiquité par les tribus Daces ou Gètes faisant partie de l'ensemble thrace. La population locale fait du commerce avec les colonies grecques de la Mer Noire jusqu'à la conquête romaine (Rome va contrôler la Mésie pendant 7 siècles, relayée par l'empire de Byzance), puis subit les invasions des peuples migrateurs slaves et turcophones (Huns, Avars, Bulgares, Ouzes, Pétchénègues, Coumans dits Polovtses, Tatars dits tartares, Ottomans). La Dobrogée est intégrée au premier royaume des Bulgares de 795 à 917, redevient romaine (byzantine) de 917 à 1186, puis fait partie du "Regnum Valachorum" fondé sur le bas-Danube par les princes valaques de la dysnastie Asan de Tarnova, jusqu'en 1261 lorsqu'elle est à nouveau reconquise par Byzance. En 1346 elle devient un despotat indépendant fondé par le prince bulgare Balko de Dobritch (Pazarcik), avec la capitale à Kaliakra près de Karvouna (aujourd'hui Kavarna). Peuplé (selon les chroniques génoises) de slavons ("bulgares"), de roumains ("valaques"), de grecs ("romées"), de juifs yévaniques ("romiotes") et d'arméniens ("hermins"), ce despotat s'étend sur le bas-Danube depuis les bouches du fleuve au cap Haeminos (Emina) au sud de Varna. Il s'ouvre aux marchands génois qui en assurent la prospérité, lui fournissent nefs et armes, et installent les comptoirs de San-Giorgio (Giurgiu, Djurdjevo), Dorostolo (Silistra), Barilla (Braila, Ibrahil), Caladda (Galaţi), Licovrissi (Obluciţa, Izmail), Licostomo (Chilia Veche), Constanza (Constanţa, Kustendje), Carvouna (Kavarna), Danissa (Balcik) et Odessa (auj. Varna; le nom moderne d'Odessa, en Ukraine, vient bien de là, mais l'Odessa moderne n'a été fondée qu'au ). Les turcs Ottomans ayant pris pied sur les deux rives des Dardanelles, les génois sont évincés de la Mer Noire, et en 1404 la Dobrogée entre, après les duchés d'Olténie (banat de Severin) et d'Arges, dans la fédération constituant le Voévodat de Valachie. L'évêque de Vicina (au nord de la Dobrogée) devient le métropolite de Valachie. Mais cette protection ne s'avère pas très efficace car les sultans ottomans occuperont la Dobrogée entre 1421 et 1878 en y colonisant de nombreux tatars et turcs musulmans. La Dobrogée est intégrée dans l'exarchat du Proïlavon qui a pour siège Braila et inclut les territoires ottomans à majorité (encore) chrétienne entre Varna et l'estuaire du Dniestr. Les différentes subdivisions historico-géographiques de la Dobroudja. Lors des guerres russo-turques de 1877-1878 la Dobrogée est revendiquée tant par la Roumanie que par la Bulgarie nouvellement indépendantes de l'Empire ottoman. Une commission austro-allemande la partage au forceps entre la Roumanie (pour deux tiers) et la Bulgarie (un tiers): elle devient dès lors une pomme de discorde entre les deux pays. En 1913 la Roumanie profite des difficultés de la Bulgarie lors de la première Guerre balkanique, pour lui arracher la Dobroudja du Sud. La Bulgarie prend sa revanche aux côtés des Allemands pendant la Première Guerre mondiale, en occupant elle aussi toute la Dobroudja. La paix de 1918 la redonna entièrement à la Roumanie, mais un arbitrage de Hitler, en 1940, remit en vigueur le partage initial de 1878, sur fond de traité entre l'Allemagne fasciste et l'Union soviétique de Staline (Pacte Molotov-Ribbentrop). Entérinée par le Traité de Craiova, la frontière de 1940 est aujourd'hui pleinement reconnue par le Roumanie et la Bulgarie. Les deux États étant membres de l'Union européenne depuis 2007, la frontière est de toute manière devenue désormais perméable.

Agriculture

La Dobrogea roumaine (au nord), dont les sols sont loessiques, est une terre de paturage ovin (moutons Merinos), de vergers et de vignes (vins de Murfatlar). La plaine de la Dobroudja bulgare (sud) est plantée de vastes parcelles de céréales, de plusieurs centaines d'hectares chacune et ayant la particularité d'être séparées par des haies de 10 à 20 m de large qui ont été plantées à la fin de l'époque communiste pour lutter contre l'érosion des sols. En dépit d'une agriculture de plus en plus intensive, dont les nitrates contaminent les eaux superficielles, ces haies ont une fonction importante d'accueil et de refuge pour la faune utile à l'agriculture. En outre, il existe encore des forêts de chênes verts (Quercus ilex) résiduelles, tant en Roumanie qu'en Bulgarie.

Environnement

La Dobrogée est riche faunistiquement malgré les catastrophes environnementales de l'époque communiste (régime qui promouvait "la lutte de l'Homme contre la Nature"). La région la plus riche est au nord, à l'embouchure du Danube, qui abrite encore de nombreux oiseaux aquatiques (dont des pélicans) et une faune ichtyologique en diminution depuis la privatisation des droits de pêche, tandis qu'une urbanisation de loisirs effrénée, avec tout ce que cela implique comme nuisances, menace l'ensemble des milieux. La Réserve naturelle de la Biosphère du Delta du Danube, aux moyens réduits, fait ce qu'elle peut pour limiter les dégâts. La situation géopolitique aux frontières orientales de l'Union européenne empêche les deux directeurs de la réserve, l'un roumain et l'autre ukrainien, de collaborer autant qu'il le faudrait, car le point de passage frontalier autorisé le plus proche est à 250 km vers l'ouest, hors de la Dobrogée et du Delta du Danube. Dans la partie bulgare, les forêts de chênes verts et les haies coupe-vent ont été mieux préservées que dans la partie roumaine, souvent devenue steppique, parfois même semi-désertique à cause de la déforestation. On trouve dans ces haies et ces forêts la buse féroce (Buteo rufinus), la buse pattue (Buteo lagopus) et le faucon émerillon (Falco columbarius) qui contribuent à réguler les micro mammifères friands de céréales. La Grande Outarde (Otis tarda) fréquente aussi la Dobrogée. Mais si en Roumanie l'intégralité des zones "Natura 2000" proposées par les scientifiques ont été validées par les autorités, en Bulgarie par contre seule la moitié a été validée par le Ministère de l'Environnement, qui, de plus, a réduit de moitié la surface proposée pour la Réserve naturelle du Cap Kaliakra... La Dobrogée a connu la grippe aviaire en 2005. C'est en Dobrogée, à la frontière roumano-bulgare mais côté roumain, qu'a été découverte l'extraordinaire Grotte de Movile, totalement isolée du monde extérieur depuis un demi-million d'années et abritant une faune endémique unique au monde, adaptée au manque de lumière et d'oxygène, et dont la survie est fondée sur la prolifération de bactéries se nourrissant des matières en suspension dans l'eau.

Article lié

-Dobroudja du Sud Catégorie:Histoire de la Bulgarie Catégorie:Histoire de la Valachie Catégorie:Balkans bg:Добруджа ca:Dobrudja cs:Dobrudža de:Dobrudscha en:Dobruja eo:Dobroĝo es:Dobruja fi:Dobrogea gl:Dobruxa he:דוברוג'ה hr:Dobrudža hu:Dobrudzsa it:Dobrugia ja:ドブロジャ ko:도브루자 mk:Добруџа nl:Dobroedzja no:Dobrudsja pl:Dobrudża pt:Dobruja ro:Dobrogea ru:Добруджа sv:Dobrudzja tr:Dobruca uk:Добруджа
Sujets connexes
Arméniens   Bulgare   Bulgares   Bulgarie   Byzance   Constanţa   Daces   Danube   Dobritch   Dobritch (oblast)   Dobroudja du Sud   Empire ottoman   Galaţi   Giurgiu   Grippe aviaire   Grotte de Movile   Izmail   Judeţ de Constanţa   Judeţ de Tulcea   Mer Noire   Mésie   Néolithique   Oblast   Pacte Molotov-Ribbentrop   Paléolithique   Pélican   Roumain   Roumains   Roumanie   Silistra   Silistra (oblast)   Slaves   Tatars   Thrace   Tulcea   Turcs   Union des républiques socialistes soviétiques   Valachie (principauté)   Valaques   Varna   Yévanique  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^