Pâli

Infos
Le pâli ou pali ou pāḷi (पाऴि), est une langue indo-européenne de la famille indo-aryenne parlée autrefois en Inde. Il est encore utilisée comme langue liturgique dans le bouddhisme theravâda.
Pâli

Le pâli ou pali ou pāḷi (पाऴि), est une langue indo-européenne de la famille indo-aryenne parlée autrefois en Inde. Il est encore utilisée comme langue liturgique dans le bouddhisme theravâda.

Histoire

C'est un prâkrit proche du sanskrit et remontant vraisemblablement au D'après la tradition, il était utilisé dans le Magadha à l'époque du Bouddha, dont il aurait été la langue. En fait, celle que parlait le Bouddha était probablement un autre prâkrit, l'ardhamāgadhī (« moyen māgadhī »). On fait aussi dériver le pāḷi de la paiśācī‍ (« la langue des démons »), prâkrit du nord-est indien encore parlé au Cachemire. Il s'avère cependant que le pāḷi est assez éloigné de l'ardhamāgadhī et qu'il est plus proche des dialectes occidentaux. C'est surtout une langue littéraire qui a emprunté à d'autres langues et s'est constituée de manière plus ou moins artificielle au cours du temps, à partir, sans doute, d'une ou plusieurs langues vernaculaires. On a utilisé le pāḷi, et on l'utilise encore, comme langue cultuelle bouddhiste, au Śrī Laṅkā, au Myanmar, au Laos, en Thaïlande et au Cambodge. Son statut de langue liturgique l'a rendu, à l'instar du sanskrit, figé et normalisé. C'est donc un prâkrit moyen indien qui a accédé fortuitement au rang de langue littéraire et culturelle avant les autres, sans pour autant donner naissance à un idiome néo-indien.

Description

Écriture

Le pāḷi s'est principalement écrit en devanāgarī, lao et singhalais et a servi à noter les textes de la doctrine bouddhiste theravâda, entre autres le Tipiṭaka. Voir articles détaillés : devanāgarī..

Phonologie

La phonologie du pāḷi est assez proche de celle du sanskrit. Les différences les plus notables sont :
- l'abrègement des voyelles longues devant une consonne double, y compris /e/ et /o/ qui n'ont pas de contre-partie brève en sanskrit. Note : En sanskrit, les voyelles /e/ et /o/ étant toujours longues, on n'indique pas leur quantité (par ex. bodhi) ; en pāḷi, au contraire, il est d'usage d'indiquer leur quantité quand celles-ci sont longues (bōdhi).
-
- s'u
tta < stra (voir aussi 3.)
-
- atman < ātman sanskrit
-
- m
tta < m'aitra (voir aussi 3.)
- monophtongaison des diphtongues /ai/ et /au/ à /e/ et /o/ :
-
- M'e
tteya < M'aitreya (voir aussi 3)
- de nombreuses assimilations dans les groupes de consonnes
-
- su'tt
a < 'tra (voir aussi 1.)
-
- dha'mm
a < dha'rma
-
- bodhisa'tt
a < bodhisa'ttva
- passage de /ś/ à /s/
-
- sāvaka < śrāvaka
- amuïssement de /s/ en position appuyante et aspiration de la consonne suivante si possible
-
- theravāda < sthaviravāda (voir aussi 6.)
-
- thūpa < stūpa
-
- khandha < skandha
- amuïssement fréquent de /v/ en position intervocalique, remplacement par /b/ devant consonne :
-
- th'e
ravāda < sth'aviravāda (/e/ < /ai/ < /avi/, cf. 2)
-
- nib'b
āna < nir'vāṇa (voir aussi 3.)
- remplacement du /ṛ/ voyelle par une autre voyelle
-
- t'a
ṇhā < t'ṛṣṇā
-
- s'a
ti < sm'ṛti
- développement des semi-voyelles
-
- ar'iy
a < ār'ya (voir aussi 1)
- palatalisation des consonnes dentales devant /y/
-
- jhāna < dhyāna
-
- sanskrit sa'cc
a < sa'tya
- rétroflexion des consonnes dentales
-
- viññā'ṇ
a < vijñā'na
- fermeture obligatoire des syllabes finales par une voyelle
-
- kam'ma
< kar'man''' (voir aussi 3.)

Exemple

Voir aussi

===
Sujets connexes
Amuïssement   Aspiration (phonétique)   Assimilation (phonétique)   Bouddha   Bouddhisme   Cachemire   Cambodge   Devanāgarī   Dhammapada   Inde   Langue liturgique   Langue vernaculaire   Langues de l'Inde   Langues indo-aryennes   Langues indo-européennes   Langues indo-iraniennes   Langues par famille   Langues par zone géographique   Lao (langue)   Laos   Linguistique   Magadha   Palatalisation   Phonologie   Prâkrit   Sanskrit   Sri Lanka   Syllabe   Sûtra   Thaïlande   Transcription des langues indiennes  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^