Mythologie grecque

Infos
La mythologie grecque est l'ensemble des mythes provenant de la Grèce antique. Ces récits, familiers à tous les anciens Grecs, forment les fondements de leurs rites ainsi que de la représentation qu'ils se faisaient monde, au moins jusqu'à Protagoras. Cette mythologie est aussi à l'origine, pour une grande part, de la mythologie romaine.
Mythologie grecque

La mythologie grecque est l'ensemble des mythes provenant de la Grèce antique. Ces récits, familiers à tous les anciens Grecs, forment les fondements de leurs rites ainsi que de la représentation qu'ils se faisaient monde, au moins jusqu'à Protagoras. Cette mythologie est aussi à l'origine, pour une grande part, de la mythologie romaine.

Présentation

Dans la mythologie grecque, les dieux du panthéon polythéiste sont anthropomorphes et sont avant tout la personnification de forces qui gouvernent l'univers. Bien que certains d'entre eux semblent avoir un certain sens de la justice, ils peuvent se montrer mesquins et rancuniers comme Héras par exemple.La faveur des dieux est gagnée par des sacrifices et la piété, mais ceci ne garantit rien ; en effet, ils sont réputés pour leurs fréquents changements d'humeur ; leurs colères sont terribles et leurs amours peuvent être tout aussi dangereuses. Le monde de la mythologie grecque est complexe : monstres, guerres, intrigues et dieux inquisiteurs y sont nombreux, il y a aussi plusieurs héros tel que Bellérophon ou Héraclès et les généalogies s'entrecroisent. Il est notable que les Anciens mêlaient les événements de leur mythologie à ceux de leur histoire. Ainsi, l'Iliade et l'Odyssée étaient considérées comme historiques. Le Grec Évhémère semble avoir été le premier à émettre l'hypothèse que les récits mythologiques sont des déformations de faits historiques réels. Les très nombreuses recherches archéologiques des et s ont voulu conforter et affiner cette approche. Le très célèbre ouvrage de Robert Graves, les Mythes grecs, récapitule les éléments en faveur de cette hypothèse. La question de la continuité entre le temps des dieux et le temps des hommes, apparemment difficile à résoudre, semble pouvoir s'expliquer par des phénomènes de synthèse, de simplification et de symbolisation d'événements concrets (conquêtes, rituels, ...). Les événements décrits dans les différentes théogonies se déroulent donc dans un temps apparemment parallèle à celui de l'humanité, dont les durées ne sont pas transposables. À l'époque « historique », une attitude vis à vis des récits mythologiques pourrait avoir été une interprétation littérale et non-critique des textes (tout au moins certains personnages publics étaient condamnés pour impiété). Cette approche est parfois comparée à la façon dont, par exemple, certains chrétiens créationnistes d'aujourd'hui interprètent littéralement la Bible comme un récit historique. Il semble que les Grecs se considéraient eux-mêmes descendants de héros mythiques, tendance qui se serait accrue avec l'évhémérisme. Le théâtre grec, avec Eschyle, Sophocle et Euripide, montre la façon dont les hommes conçoivent l'action des dieux dans leur monde. Dans l'œuvre d'Eschyle, le concept d'ananké préside ce qui peut être conçu comme un équivalent du destin dont serait absent le concept de déterminisme. En plus de son utilisation constante dans les arts et les sciences humaines (comme la psychanalyse et son complexe d'Œdipe), la mythologie grecque fournit des récits très riches sur lesquels sont basés la plupart des problématiques et des thèmes de la littérature occidentale, que l'on peut encore apprécier aujourd'hui.

Culte et religion

La religion grecque reposait sur des rites, et non sur un texte sacré et des dogmes. Ceci étant, la mythologie offrait un certain nombre de réponses à des questions existentielles, métaphysiques ou morales courantes : continuité de la vie après la mort, vertu (voir le mythe hésiodique des races), etc.

Les personnages de la mythologie grecque

Héros et demi-dieux

Tout au moins chez Hésiode, le terme de héros désigne une race différente de celle des mortels et des dieux. Par la suite, on a nommé ainsi les demi-dieux — personnages issus de l'union d'un mortel et d'un dieu — ou les mortels honorés après leur mort, dont le destin, s'il est digne d'être narré, est extraordinaire (par la naissance, le courage, les qualités ou les vices, voire le caractère monstrueux, qui n'est pas forcément le reflet du mal). Ainsi, Tantale, Œdipe ou Cécrops sont des héros, au même titre qu'Héraclès, Achille ou Persée. Leur comportement les mène souvent à l’hybris et leur mort est la plupart du temps violente. Les héros sont souvent des fondateurs : Thésée est celui du synœcisme d'Athènes, Orphée des rites orphiques, Pélops donne son nom au Péloponnèse. Par extension, tout personnage ayant connu un destin digne d'être raconté est nommé héros, comme les chefs militaires de l'Iliade ou les héros éponymes d'Athènes, même si leur origine divine est lointaine. Les demis-dieux sont très souvent les fils de Zeus (comme Héraclès) avec les mortelles, qu'il approcha sous des formes variées, comme pour la mère de Persée, Danaé, il se transforma en une pluie d'or pour entrer à l'intérieur de la tour où la jeune femme était emprisonnée.

Mythologie et philosophie

Que pensaient les grands philosophes grecs de leur mythologie ? On trouve un élément de réponse chez Nietzsche : :« Subtilité dans la pénurie. — Gardez-vous surtout de vous moquer de la mythologie des Grecs, sous prétexte qu'elle ressemble si peu à votre profonde métaphysique ! Vous devriez admirer un peuple qui, dans ce cas particulier, a imposé un arrêt à sa rigoureuse intelligence et qui a eu longtemps assez de tact pour échapper au danger de la scolastique et de la superstition sophistique.» Nietzsche, Aurore §85

Les sources

Plusieurs types de sources antiques sont intéressantes pour l'étude de la mythologie grecque. Les sources visuelles, iconiques, fournies par les innombrables représentations figurées qui ornent les objets et les édifices produits par la culture grecque antique sont précieuses. Pour ce qui est des sources écrites, signalons d'une part l'épigraphie, d'autre part la littérature antique :
- La poésie des périodes archaïque et classique, principalement destinée à être déclamée lors de banquets aristocratiques ou de concours lyriques. Elle inclut :
- les œuvres du corpus homérique : Iliade, Odyssée, Hymnes ;
- les œuvres du corpus hésiodique : Théogonie, Travaux, Catalogue ;
- les œuvres dramatiques : Eschyle, Sophocle, Euripide et Aristophane ;
- les poésies lyriques de Pindare et de Bacchylide.
- Les ouvrages des historiens (comme Hérodote, Diodore de Sicile, Plutarque et Denys d'Halicarnasse) et des géographes (comme Pausanias et Strabon), qui ont voyagé dans le monde grec et consigné les récits qu'ils entendaient dans de nombreuses cités.
- Les ouvrages des mythographes, essentiellement des abrégés ou des traités essayant des réconcilier les versions contradictoires des anciennes légendes. La Bibliothèque d'Apollodore est le meilleur exemple de ce genre, avec les Fables d'Hygin et les Métamorphoses d'Antoninus Liberalis.
- La poésie des époques hellénistique et romaine, plus apparentée à la littérature qu'à l'art lyrique, qui a néanmoins préservé de nombreux détails importants qui auraient sinon été perdus. Elle compte :
- les poètes hellénistiques Apollonios de Rhodes et Callimaque de Cyrène ;
- les poètes romains Virgile, Ovide, Properce, Stace et Valerius Flaccus ;
- les poètes grecs de l'Antiquité tardive, comme Nonnos de Panopolis, Tryphiodore et Quintus de Smyrne.
- Les anciens romanciers comme Parthénios de Nicée, Longus, Apulée et Héliodore.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Achille   Ananké (mythologie)   Anthropomorphisme   Antiquité tardive   Antoninus Liberalis   Apollonios de Rhodes   Apulée   Archéologie   Aristophane   Athènes   Bacchylide   Bible   Caius Julius Hyginus   Callimaque de Cyrène   Catalogue des femmes   Christianisme   Complexe d'Œdipe   Créationnisme   Culte héroïque grec   Cécrops (autochtone)   Denys d'Halicarnasse   Destin   Diodore de Sicile   Divinités grecques chtoniennes   Divinités grecques mineures   Divinités grecques primordiales   Divinités olympiennes   Déterminisme   Empire romain   Eschyle   Euripide   Grèce antique   Généalogie   Généalogie de la mythologie grecque   Généalogie des dieux grecs   Géographe   Histoire de la Grèce   Historien   Homère   Hybris   Hymnes homériques   Héliodore d'Émèse   Héraclès   Hérodote   Hésiode   Jean-Pierre Vernant   Justice   L'Iliade   L'Odyssée   Les Mythes grecs   Les Travaux et les Jours   Littérature antique   Longus   Marcel Detienne   Monde (univers)   Morale   Mythe   Mythe des races   Mythographe   Mythologie   Mythologie romaine   Métaphysique   Nonnos de Panopolis   Orphée   Ovide   Panthéon   Parthénios de Nicée   Paul Veyne   Pausanias le Périégète   Persée   Pierre Vidal-Naquet   Pindare   Piété   Plutarque   Properce   Protagoras   Pseudo-Apollodore   Psychanalyse   Péloponnèse   Pélops   Quintus de Smyrne   Religion grecque antique   Rite   Robert Graves   Roman (littérature)   Sacrifice   Scolastique   Sophocle   Stace   Strabon   Synœcisme   Tantale (mythologie)   Théogonie (Hésiode)   Thésée   Théâtre grec antique   Tryphiodore   Valerius Flaccus   Vertu   Virgile   Zeus  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^