Emmanuel Suhard

Infos
Emmanuel Suhard, (Brains sur les Marches, 5 avril 1874 - Paris, 30 mai 1949) archevêque de Reims en 1930, cardinal en 1935, archevêque de Paris en 1940.
Emmanuel Suhard

Emmanuel Suhard, (Brains sur les Marches, 5 avril 1874 - Paris, 30 mai 1949) archevêque de Reims en 1930, cardinal en 1935, archevêque de Paris en 1940.

La Mayenne

Enfant pieux et timide, fils d'une veuve qui dirige seule la ferme familiale, il est jugé "trop peu dégourdi pour faire un curé" par le curé de Brains-sur-les-Marches. En octobre 1888, il entre toutefois au Petit Séminaire de Mayenne (ses condisciples sont Joseph Hamon et Victor Guillet). Il le quitte en 1892 pour entrer le 6 octobre au Grand Séminaire de Laval où il effectue de brillantes études qui lui valent une bourse pour le Séminaire Français de Rome. Il y est ordonné prêtre en 1897.

Rome

Etudiant à Rome à l'Université Grégorienne, en même temps que le futur Pie XII et M Maglione, futur nonce en France, il obtient la "Grande Médaille d'Or", distinction suprême de la Grégorienne. Il est de retour en 1899 en France où il célèbre sa première grand-messe dans l'église de Brains-sur-les-Marches. Il est nommé professeur de philosophie au Grand Séminaire de Laval où il enseigne la théologie. Grâce à ses qualités d'accueil et d'écoute, il exercera une influence sur le clergé mayennais, bien qu'il ne soit pas très en cour à l'évêché car il n'est pas "Action Française". Il s'en expliquera : "L'Action Française est trop particulariste. Le prêtre est fait pour tout le monde et doit accueillir tout le monde".

Parcours religieux

Réformé en 1914, l'abbé Suhard est aumônier d'un hôpital militaire à Laval. Il devient chanoine en 1919 mais l'évêque, Mgr Eugène Grellier, très proche de l'Action française, le tient à l'écart et refuse de le nommer supérieur du grand séminaire. En 1928, il est nommé évêque de Bayeux et Lisieux. Il est archevêque de Reims de 1931 à 1940, et crée cardinal en 1935. Il devient cardinal archevêque de Paris de 1940, à sa mort en 1949.

Seconde guerre mondiale

Le siège archépiscopal de Paris qu'il rejoint pendant l'exode de juin 40 sera pour lui une lourde charge, où il subit beaucoup d'épreuves, en une époque difficile. Il adresse une dépêche à Hitler, le 26 octobre 1941, pour sauver les otages de Nantes et de Châteaubriant. Les Allemands avaient perquisitionné à l'archevêché dès juillet 1940. En juillet 1942, il élève une protestation contre les persécutions antisémites. Comme la plupart des hauts dignitaires de l'Église Catholique, il avait donné son approbation à la politique sociale et familiale du Maréchal Pétain. Le 26 août 1944, il est exclu de la cérémonie d'action de grâces de Notre-Dame et reste consigné à l'archevêché (à l'initiative du père Raymond Bruckberger, religieux dominicain). Le 10 novembre 1953, un buste en bronze du cardinal fut inaugûré au Grand Séminaire de Laval, ainsi qu'une statue du prélat, le même jour à Brains-sur-les-Marches.

Mission

Hanté par la déchristianisation, on lui doit la fondation de la Mission de France à Lisieux, la Mission de Paris, la communauté de Saint-Séverin et l'expérience des prêtres-ouvriers ( "un mur sépare le monde ouvrier de l'Église, ce mur il faut l'abattre"). Pendant les 20 années de son épiscopat, il inspire, encourage et soutient un grand courant missionnaire, dont nombre de ses lettres pastorales, en particulier les trois dernières (Essor ou déclin de l'Eglise, Le sens de Dieu et Le Prêtre dans la cité) rédigées par le Père Bernard Lalande, son secrétaire et théologien, se sont fait l'écho. C'est à sa demande que fut publié, en 1943, un ouvrage de l'abbé Henri Godin : "La France, pays de mission", qui eut un grand retentissement au sein de l'Église.

Publications

- Lettre Pastorale de Son Eminence Le Cardinal Suhard. La Famille (Carême 1946). Spes.
- Essor ou déclin de l'église. Éd. du Vitrail, 1947.
- Le sens de Dieu. A. Lahure. 1949.
- La prêtre dans la cité. A. Lahure. 1949.
- Vers une église en état de mission. Editions du Cerf. 1965. (textes choisis par Olivier de la Brosse)

Bibliographie

- Biographie du Cardinal Suhard. [ouvrage non publié du fait de la mort de l'auteur, le R. P. Boüessé, o p. L'auteur est un ancien élève de l'abbé Suhard au Grand Séminaire de Laval devenu religieux dominicain. Il a rassemblé lettres, papiers personnels et autres documents publics ou privés.
- Discours prononcé Par Son Excellence Mgr Chappoulie, évêque d'Angers Le 10 octobre 1953 à Brains-sur-les-Marches pour l'inauguration. Angers, H. Siraudeau 1953.
- Le Cardinal Suhard, l'évêque du renouveau missionnaire 1874-1949. de Jean Vinatier. Le Centurion. Excellente biographie parfaiteemnt documentée par un ancien supérieur de la Mission de France.
- Pionnier de la paix, le combat du Père Bernard Lalande (Ancien secrétaire du cardinal Suhard) par Michel Rougé et Jean Pierre Guérend, Nouvelle Cité. ==
Sujets connexes
Adolf Hitler   Angers   Archevêque   Bayeux   Brains-sur-les-Marches   Cardinal (religion)   Chanoine   Châteaubriant   France   Géopatronyme   Henri Godin   Jean Verdier (archevêque)   Joseph Hamon   Laval (Mayenne)   Lisieux   Liste des archevêques de Reims   Liste des évêques puis archevêques de Paris   Louis-Augustin Marmottin   Louis-Joseph Luçon   Maurice Feltin   Mission de France   Nantes   Paris   Philippe Pétain   Philosophie   Pie XII   Prêtre catholique   Prêtre ouvrier   Reims   Rome   Théologie   Victor Guillet  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^