Bataille de Pavie

Infos
La bataille de Pavie (24 février 1525) est un événement décisif de la sixième guerre d'Italie (1521-1526). Elle marque la défaite des rois de France dans leur tentative de domination du nord de l'Italie.
Bataille de Pavie

La bataille de Pavie (24 février 1525) est un événement décisif de la sixième guerre d'Italie (1521-1526). Elle marque la défaite des rois de France dans leur tentative de domination du nord de l'Italie.

Situation

Suite à l'échec des troupes impériales de Charles Quint en Provence en 1523, le roi de France, François I, veut pousser l'avantage pour tenter de reprendre Milan perdu en 1521. Fin octobre 1524, Milan tombe aux mains des Français qui décident alors de poursuivre sur Pavie, l'ancienne capitale de Lombardie, qui est assiégée à partir du 27 octobre 1524. Fin janvier 1525, des renforts impériaux commandés par un français, Charles de Lannoy, 1 conseiller de Charles Quint, se présentent devant Pavie et chaque camp se retranche pendant près de trois semaines.

Déroulement

Dans la nuit du 23 au 24 février, les impériaux ouvrent une brèche dans l'enceinte française et surprennent les assiégeants. Ils sont dirigés par le connétable Charles de Bourbon qui s'était illustré aux côtés de François I lors de la bataille de Marignan en 1515, et qui depuis a changé de camp.

Conséquences de la défaite française

La déroute est totale. Les Français perdent environ 10 000 hommes Certaines sources donnent même des nombres très supérieurs . Une grande partie des cadres de l'armée, dont Guillaume Gouffier de Bonnivet ou Jacques de La Palice, sont tués dans la bataille. Clément Marot y est blessé au bras. François I est fait prisonnier par un chevalier italien, César Hercolani, de la ville de Forlì, qui sera surnommé le vainqueur de Pavie. Le prisonnier royal est embarqué à Villefranche près de Nice pour l'Espagne, où il sera détenu pendant un an en attente du versement d'une rançon par la France et la signature d'un traité l'engageant à abandonner la revendication de l'Artois, la Bourgogne et la Flandre et à renoncer à ses prétentions sur l'Italie.Et il laissa son épée de roi de France et son fils en Espagne, et ne revint jamais les chercher.

Bibliographie

- Jean Giono, Le désastre de Pavie, Paris, 1963.
- René Guerdan, La bataille de Pavie, Paris, 1976.

Notes et references

Sources

- Jean Jacquart, François I, Fayard, 1981

Voir aussi

-Sixième guerre d'Italie Catégorie:Histoire moderne Pavie Pavie Pavie Pavie Pavie Catégorie:1525 ca:Batalla de Pavia de:Schlacht bei Pavia (1525) en:Battle of Pavia es:Batalla de Pavía et:Pavia lahing fi:Pavian taistelu gl:Batalla de Pavía it:Battaglia di Pavia ja:パヴィアの戦い ko:파비아 전투 nl:Slag bij Pavia (1525) no:Slaget ved Pavia pl:Bitwa pod Pawią ru:Битва при Павии uk:Битва при Павії 1525 року
Sujets connexes
Antonio de Leiva   Artois   Bataille de Marignan   Bourgogne   Charles III de Bourbon   Charles Quint   Charles de Lannoy   Clément Marot   Comté de Flandre   Connétable   Espagne   Forlì   France   François Ier de France   Guillaume Gouffier de Bonnivet   Italie   Jean Giono   Lombardie   Milan   Nice   Pavie   Provence   Sixième guerre d'Italie   Villefranche-sur-Mer  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^