Monochromatique

Infos
On qualifie de monochromatique (du grec mono-, un seul et chromos, couleur) une lumière dont la couleur n'est formée que d'une fréquence ou, par extension de sens, d'une bande très étroite de fréquence au niveau de son spectre. Une source monochromatique émet un rayonnement électromagnétique à une longueur d'onde précise. Par exemple, le rayonnement laser ne comporte qu'une seule composante (une seule longueur d'onde), il a donc une émissi
Monochromatique

On qualifie de monochromatique (du grec mono-, un seul et chromos, couleur) une lumière dont la couleur n'est formée que d'une fréquence ou, par extension de sens, d'une bande très étroite de fréquence au niveau de son spectre. Une source monochromatique émet un rayonnement électromagnétique à une longueur d'onde précise. Par exemple, le rayonnement laser ne comporte qu'une seule composante (une seule longueur d'onde), il a donc une émission lumineuse monochromatique. Le terme monochromatique ne doit pas être confondu avec celui de monochrome, qui est un terme signifiant qu'une seule couleur est perçue par l'œil (cas d'une surface unie, par exemple). Une zone peut être monochrome sans pour autant que la lumière qui en provient soit monochromatique. Ainsi par exemple le « jaune » d'un écran d'ordinateur (diode électroluminescente ou cathodique), qui est formé d'un mélange de lumières rouge et verte (lumières de couleur primaire, en physique, avec le bleu), mais reproduit correctement la sensation que produirait tout jaune monochromatique, du moins pour l'œil des personnes qui ne sont pas atteintes de daltonisme. La vision d'un corps s'interpréte par la pénétration dans l'œil de la lumière qui provient de ce corps (qu'il la produise ou la diffuse). Le Principe d'incertitude d'Heisenberg ne permet pas l'existence d'un rayonnement parfaitement monochromatique et est à l'origine de l'existence systématique d'une dispersion autour de la longueur d'onde centrale du rayonnement.

Exemple d'application

Photographie sous exposition monochromatique

Ce mode de photographie est utilisé en tant que filtre pour faire ressortir certains détails. Il est effectuée dans les mêmes conditions que la photographie en lumière blanche et la photographie infrarouge ; c'est généralement la lumière visible de couleur jaune émise par des lampes à sodium qui est utilisée. On remarquera que la lumière émise par le sodium n'est pas exactement monochromatique; on dit qu'il possède un doublet, c'est-à-dire qu'il émet à deux longueurs d'ondes très proches l'une de l'autre. Les raies du doublet du sodium ont des longueurs d'onde de 589 et 594 nm.

Voir aussi

- Optique ondulatoire, Interférométrie, Diffraction
- Monochrome (article d'art contemporain)
- lumière polychromatique catégorie:optique da:Monokromatisk lys de:Monochrom en:Monochrome es:Monocromo fi:Monokromaattinen säteily he:מונוכרומטיות hu:Monokromatikus sugárzás ja:モノクローム nl:Monochroom pl:Monochromatyczność pt:Luz monocromática simple:Monochrome sv:Monokrom uk:Випромінювання монохроматичне
Sujets connexes
Art contemporain   Couleur   Daltonisme   Diffraction   Diode électroluminescente   Fréquence   Grec ancien   Infrarouge   Interférométrie   Laser   Longueur d'onde   Lumière polychromatique   Lumière visible   Monochrome   Mètre   Optique ondulatoire   Photographie   Rayonnement électromagnétique   Sodium  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^