Hélène Cixous

Infos
Hélène Cixous, née le 5 juin 1937 à Oran en Algérie d'une mère ashkénaze et d'un père sépharade, est une féministe française. Professeure, écrivaine, poète, auteure dramatique, philosophe, critique littéraire et rhétoricienne, elle s'est fait connaître en France comme essayiste avec L'exil de James Joyce ou l'art du remplacement (Grasset, 1968) puis, l'année suivante, comme romancière avec Dedans (Grasset, 1969), un roman autobiographique qui obt
Hélène Cixous

Hélène Cixous, née le 5 juin 1937 à Oran en Algérie d'une mère ashkénaze et d'un père sépharade, est une féministe française. Professeure, écrivaine, poète, auteure dramatique, philosophe, critique littéraire et rhétoricienne, elle s'est fait connaître en France comme essayiste avec L'exil de James Joyce ou l'art du remplacement (Grasset, 1968) puis, l'année suivante, comme romancière avec Dedans (Grasset, 1969), un roman autobiographique qui obtint le Prix Médicis. C'est l'une des porteuses de l'idée d'écriture féminine.

Biographie

Elle obtient l'agrégation d'anglais en 1959 et un doctorat en lettres en 1968. C'est à cette période qu'elle s'intéresse à la littérature britannique et qu'elle écrit un essai sur James Joyce. Elle fait partie de l'équipe de création de l'Université de Paris VIII, y obtient un poste de professeure et participe à la création du Centre sur les études des femmes, le premier de ce genre en Europe. En 1969, elle fonde la revue Poétique, en collaboration avec Tzvetan Todorov et Gérard Genette.

Bibliographie

Elle a publié une œuvre très importante, une cinquantaine de titres essentiellement publiés aux éditions Grasset, Gallimard, Des femmes et Galilée. Elle est également auteur de théâtre et ses pièces ont été mises en scène par le Théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine. Elle compose également vingt-trois recueils de poésie, six essais, cinq pièces et de nombreux article influents. On notera Voiles, une collaboration avec Jacques Derrida. Son œuvre est souvent considérée comme s'apparentant au mouvement de déconstruction de Derrida. Ce dernier, en parlant de Cixous, évoque le plus grand écrivain vivant en langue française. Elle publiera un livre sur Derrida : Portrait de Jacques Derrida en jeune juif. Outre Derrida et Joyce, elle a écrit plusieurs essais sur les œuvres de Clarice Lispector, Maurice Blanchot, Franz Kafka, Heinrich von Kleist, Michel de Montaigne, Ingeborg Bachmann, Thomas Bernhard, et la poétesse russe Marina Tsvetaeva. Elle entretient également une proximité intellectuelle avec Luce Irigaray. ;Fiction
- Le Prénom de Dieu (Grasset, 1967)
- Dedans (Grasset, 1969)
- Le Troisième Corps (Grasset, 1970)
- Les Commencements (Grasset, 1970)
- Neutre (Grasset, 1972)
- Tombe (Seuil, 1973)
- Portrait du Soleil (Denoël, 1974)
- Révolutions pour plus d'un Faust (Seuil, 1975)
- Souffles (Des Femmes, 1975)
- La (Gallimard, 1976)
- Angst (Des Femmes, 1977)
- Anankè (Des Femmes, 1979)
- Illa (Des Femmes, 1980)
- Le Livre de Prométhéa (Gallimard, 1983)
- Déluge (Des Femmes, 1992)
- Le Jour où je n'étais pas là (Galilée, 2000)
- Les Rêveries de la femme sauvage (Galilée, 2000)
- Manhattan (Galilée, 2002)
- Tours promises (Galilée, 2004)
- Rencontre terrestre (2005) avec Frédéric-Yves Jeannet
- Hyperrêve (Galilée, 2006) ;Essais
- L'Exil de Joyce ou l'Art du remplacement (Grasset, 1968)
- Prénoms de Personne (le Seuil, 1974)
- La Jeune Née (U.G.E., 1975)
- La Venue à l'écriture (U.G.E., 1977)
- Entre l'écriture (Des femmes, 1986)
- L'Heure de Clarisse Lispector (Des femmes, 1989)
- Voiles (avec Jacques Derrida, Galilée, 1998)
- Portrait de Jacques Derrida en Jeune Saint Juif (Galilée, 2001)
- Le Voisin de zéro : Sam Beckett (Galilée, 2007) ;Théâtre
- La Pupille (Cahiers Renaud-Barrault, 1971)
- Portrait de Dora (Des femmes, 1975)
- La Prise de l'école de Madhubaï (Avant-Scène, 1984)
- L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge (Théâtre du Soleil, (1985), nouvelle édition corrigée 1987)
- L’Indiade, ou l’Inde de leurs rêves, et quelques écrits sur le théâtre (Théâtre du Soleil, 1987)
- Les Euménides d’Eschyle (traduction, Théâtre du Soleil, 1992)
- La Ville parjure ou le réveil des Erinyes (Théâtre du Soleil, 1994)
- Tambours sur la digue, sous forme de pièce ancienne pour marionnettes jouée par des acteurs (Théâtre du Soleil, 1999)
- Rouen, la Trentième Nuit de Mai '31 (Galilée, 2001) ==
Sujets connexes
Agrégation en France   Algérie   Ariane Mnouchkine   Ashkénaze   Beckett   Clarice Lispector   Critique d'art   Dedans (roman)   Doctorat   Dramaturge   Déconstruction   France   Franz Kafka   Frédéric-Yves Jeannet   Féminisme   Gallimard   Gérard Genette   Heinrich von Kleist   Ingeborg Bachmann   Jacques Derrida   James Joyce   Luce Irigaray   Maurice Blanchot   Michel de Montaigne   Oran   Philosophe   Poète   Prix Médicis   Rhétorique   Thomas Bernhard   Théâtre du Soleil   Tzvetan Todorov  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^