Sikkim

Infos
Le Sikkim est un ancien royaume rattaché à l'Inde en 1975. Le nom local tibétain de ce pays est "Bras mo ljongs" qui signifie "Vallée du riz". Les langues traditionnelles du Sikkim sont un dialecte du tibétain, le vbras-ljongs-skad (orthographié souvent drejonke), le lepcha et le limbou, trois langues tibéto-birmanes.
Sikkim

Le Sikkim est un ancien royaume rattaché à l'Inde en 1975. Le nom local tibétain de ce pays est "Bras mo ljongs" qui signifie "Vallée du riz". Les langues traditionnelles du Sikkim sont un dialecte du tibétain, le vbras-ljongs-skad (orthographié souvent drejonke), le lepcha et le limbou, trois langues tibéto-birmanes.

Histoire

L'événement le plus ancien dont on ait gardé la trace dans l'histoire du Sikkim est le passage du maître indien Padmasambhava (figure bouddhiste vénérée) au IX siècle. On rapporte que Padmasambhava y bénit la terre, introduisit le bouddhisme et annonça l'ère de la monarchie qui arrivera des siècles plus tard. Au XIII siècle, selon la légende, le gourou Tashi, un prince de la Chambre de Minyak dans le Kham (au Tibet oriental), eut une révélation divine pendant une nuit, qui l'instruisit de voyager au sud pour chercher fortune. Ses descendants formèrent la famille royale du Sikkim. En 1642, le 5 descendant du gourou Tashi, Phuntsog Namgyal, fut consacré comme le 1 Chogyal (roi) du Sikkim par trois lamas vénérés venus du nord, de l'ouest et du sud, à Yuksom, marquant le commencement de la monarchie. Le drapeau de l'ancienne monarchie du Sikkim fut réalisé en 1670 par son fils, Tensung Namgyal, qui déplaça la capitale de Yuksom à Rabdentse. En 1700, le Sikkim fut envahi par le Bhoutan avec l'aide de la demi-sœur du Chogyal, qui avait été écartée du trône. Les Bhoutanais furent ensuite chassés par les Tibétains, qui restituèrent le trône au Chogyal dix ans après. Entre 1717 et 1733, le royaume fit face à beaucoup d'incursions depuis le Népal à l'ouest et le Bhoutan à l'est, qui culminèrent avec la prise de Rabdentse par le Népal.

Géographie

Le Sikkim, (voie de passage entre l'Inde et le Tibet) dont la capitale est Gangtok, est un État indien jouxtant le Tibet, le Népal et le Bhoutan. Les paysages sont extraordinaires et de nombreux sites offrent de superbes vues sur toute la chaîne himalayenne, en particulier sur le Kanchenjunga, troisième plus haut sommet du monde. Des murailles montagneuses (Kanchenjunga et Chola) le séparent du Népal et du Bhoutan.

Relief

Terre de sommets dominée par les 8 598 mètres du massif de la Kanchenjunga (la montagne-déesse), le Sikkim est pourtant surnommé la "vallée du riz". Ici, les extrêmes se rejoignent pour le plus éclatant des mariages de la démesure climatique. En quelques heures, on passe de la jungle aux terrasses à fourrage, des fermes où on entrepose le thé aux glaciers et aux neiges éternelles du mont Pandim.

Flore

De toutes les teintes, de toutes les tailles, les orchidées sont la parure du Sikkim. On en trouve jusqu'à 3 000 mètres d'altitude. Aux côtés de ces aristocrates du règne végétal, on peut voir quatre mille espèces différentes de fleurs, des rhododendrons, des magnolias, mais aussi des plantes étranges comme l'Arisaema Griffith qui ressemble à un cobra.

Économie

Elle est essentiellement basée sur l'agriculture. Le Sikkim est le principal producteur de cardamome en Inde. Les autres productions majeures sont les céréales, les fruits et les légumes.

Démographie

75% des Sikkimais sont d'origine népalaise. Les Lepchas ne représentent plus que 15 % de la population. Les autres habitants sont des Bhutias, d'origine tibétaine, et des indiens venus de la plaine

Religion

Monastère de Rumtek au Sikkim, siège du Karmapa en exil Le bouddhisme tibétain est la religion officielle qui reconnait le Dalaï Lama comme "autorité suprême". Le Monastère de Rumtek, siège du Karmapa en exil en Inde est situé à proximité de Gangtok, ainsi que le Monastère d’Enchey, l’Institut de Tibétologie (réputé dans le monde entier pour les études sur la philosophie bouddhiste) et le chorten (stoupa) de Do-Drul.

Culture

Tourisme

Sanctuaire himalayen dressé entre les touffeurs du Bengale et les solitudes du Tibet, le Sikkim, autrefois un royaume, est aujourd'hui le vingt-deuxième État de la République de l'Inde. Encore peu connu des voyageurs, il a toujours attiré les mystiques. Un voyageur y entendit l'appel de l'altitude, comme les innombrables pélerins bouddhistes qui n'ont cessé d'arpenter cette terre d'éveil. Ils y plantent aux sommets des drapeaux de prière pour que le vent emporte au plus loin leurs incantations.

Divers

==
Sujets connexes
Bengale   Bhoutan   Cardamome   Gangtok   Inde   Karmapa   Kham   Magnolia   Népal   Padmasambhava   Rhododendron   Rumtek   Sikkim   Stûpa   Tibet  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^