Ununbium

Infos
L'ununbium est un élément chimique, de symbole Uub et de numéro atomique 112. C'est un élément synthétique dont la demi-vie n'excède pas 240 µs. Prédit par Mendeleïev, qui lui avait donné le nom d'éka-mercure (mais qui s'était trompé de numéro atomique, erreur corrigée par Seaborg), c'est l'un des éléments transuraniens. Il est en théorie liquide dans des conditions usuelles de pression et de température, plus volatile que l
Ununbium

L'ununbium est un élément chimique, de symbole Uub et de numéro atomique 112. C'est un élément synthétique dont la demi-vie n'excède pas 240 µs. Prédit par Mendeleïev, qui lui avait donné le nom d'éka-mercure (mais qui s'était trompé de numéro atomique, erreur corrigée par Seaborg), c'est l'un des éléments transuraniens. Il est en théorie liquide dans des conditions usuelles de pression et de température, plus volatile que le mercure. Cependant, les expériences menées jusqu'ici laissent supposer qu'il est gazeux. Des considérations théoriques laissent également supposer des propriétés similaires à celles d'un gaz noble.

État actuel

D'après une conférence de presse de l'Institut Paul Scherrer, en mai 2006, les expériences menées sur l'ununbium semblent confirmer qu'il est chimiquement dans la colonne du mercure. Cette découverte découle de l'étude de 2 atomes seulement de 283Uub, obtenus par collision à haute vélocité d'un noyau de plutonium et d'un noyau de calcium. On a ainsi pu observer un temps de demi-vie d'environ 4 secondes. Bulletin Nuklearforum Schweiz, 29 Juin 2006, S. 9

Histoire de sa découverte

L'ununbium fut formé pour la première fois le 9 février 1996, à Darmstadt en Allemagne, au GSI (Gesellschaft für Schwerionenforschung). On l'obtint en bombardant une plaque de plomb avec des ions de zinc accélérés. À la fin de l'expérience, quelques ions avaient fusionnés avec le plomb : :^_\mathrm+ ^_\mathrm\quad\rightarrow\quad ^_\mathrm+\mathrm \;. L'isotope obtenu avait une durée de vie relativement courte. Plus tard, une autre organisation tenta la même expérience, avec cette fois de l'uranium et du calcium : :^_ \mathrm+ ^_ \mathrm\quad\rightarrow\quad ^_ \mathrm+3\mathrm \;. Après cette collision, on obtint un isotope d'une durée de vie moyenne d'environ 2 minutes. Plus tard, la même organisation forma un autre isotope en utilisant la décroissance radioactive due à la radioactivité alpha du 289Uuq : :^_ \mathrm+ ^_ \mathrm\quad\rightarrow\quad ^_ \mathrm+3\mathrm\quad\rightarrow\quad ^_ \mathrm+ ^4_2 \mathrm \; Cet isotope avait une durée de vie d'environ 0, 24 ms.

Voir aussi

Références

===
Sujets connexes
Allemagne   Atome   Calcium   Centre de recherche sur les ions lourds   Darmstadt   Demi-vie   Fusion nucléaire   Gaz noble   Glenn Theodore Seaborg   Isotope   Mendeleïev   Mercure (chimie)   Numéro atomique   Plomb   Plutonium   Seconde (temps)   Transuranien   Uranium   Zinc  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^