Aix-la-Chapelle

Infos
Aix-la-Chapelle (all. Aachen, nl. Aken, wal. Åxhe, lat. Aquis Grana, fr.-rip. Oche) est une ville d'Allemagne située dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Elle se situe juste à la frontière de la Belgique et des Pays-Bas. Au sud commence l'Eifel. Il y est parlé un dialecte de la langue régionale francique ripuaire qui s'appelle Öcher Platt. L'étymologie de Aix-la-chapelle vient pour Aix de aqua (l'eau en latin) et de la magnifique chapelle construite par
Aix-la-Chapelle

Aix-la-Chapelle (all. Aachen, nl. Aken, wal. Åxhe, lat. Aquis Grana, fr.-rip. Oche) est une ville d'Allemagne située dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Elle se situe juste à la frontière de la Belgique et des Pays-Bas. Au sud commence l'Eifel. Il y est parlé un dialecte de la langue régionale francique ripuaire qui s'appelle Öcher Platt. L'étymologie de Aix-la-chapelle vient pour Aix de aqua (l'eau en latin) et de la magnifique chapelle construite par Charlemagne entre les années 780 et le début du neuvième siècle et qui a fait sa renommée.

Histoire

Le site est occupé depuis le néolithique. La cuvette d'Aix-la-Chapelle présente de nombreuses sources qui en font une zone marécageuse. Aussi, ce sont les hauteurs (le Lousberg) qui sont occupées par les premiers hommes. Des carrières attestent de leur présence. Les Celtes, les Romains s'intéressèrent aux sources chaudes : selon la tradition, la ville fut fondée par le Romain Grenus, sous Hadrien, vers l'an 124. Des bains d'un camp militaire romain du y ont été découverts. Le mot latin aqua est devenu en français aix (Aix-en-Provence étant aussi une ville d'eau romaine). Le roi franc Pépin le Bref bâtit un château à Aix. Le premier document écrit sur la ville (765) la mentionne comme Aquis villa. Son fils Charlemagne apprécia l'endroit et en fit son lieu de résidence et la capitale de l'empire, construisant un palais dont la magnifique chapelle allait devenir la cathédrale. C'est à Aix qu'arriva en 802 l'Éléphant blanc, présent du calife de Bagdad Harun ar-Rachid et que Charlemagne appela Abul-Abbas. L'empereur fut enterré dans cette chapelle en 814. En 936, le roi de Germanie, Othon I, fils de Henri Ier, fut couronné dans la cathédrale. Les empereurs du Saint Empire romain furent couronnés à Aix pendant 600 ans, le dernier étant Ferdinand Ier en 1536. Au Moyen Âge, Aix était l'une des plus grandes villes de l'empire, mais elle n'eut ensuite qu'une importance régionale. Elle resta ville libre et impériale jusqu'en 1792, quand Dumouriez s'en empara; prise et reprise depuis, elle resta aux Français de 1794 à 1814 et devint sous l'Empire le chef-lieu du département de la Roer. En 1814, elle fut donnée à la Prusse Trois traités célèbres, dits traités d'Aix-la-Chapelle, y furent signés :
-la paix de 1668, entre l'Espagne et Louis XIV, qui assura à la France la possession de la Flandre ;
-la paix de 1748, qui termina la guerre de succession d'Autriche : la France restituait ses conquêtes dans les Pays-Bas et la Savoie, et obtenait pour l'infant don Philippe, gendre de Louis XV, les duchés de Parme et de Plaisance.
-le traité de 1818, venant conclure le congrès où la Sainte-Alliance abrégea le temps de l'occupation de la France..

Seconde Guerre mondiale

En tant que ville située sur l'extrême frontière Ouest, Aix-la-Chapelle subit la guerre de manière particulièrement importante. En juillet 1941, une première attaque aérienne s'abat sur la ville, quatre autres suivront. Le 21 octobre 1944, au bout de six semaines de combats, la ville fut la première ville allemande à tomber face aux armées alliées (Armée américaine) après la bataille d'Aix-la-Chapelle : environ 65% des habitations sont alors détruites et la ville ne compte plus que 11 139 habitants. Les principaux édifices sont reconstruits en 1945, mais une reconstruction globale ne peut pas encore s'envisager. Les Américains sont remplacés par des troupes britanniques, puis, en 1946, par des troupes belges.

Le palais de Charlemagne

-Il fut construit au sur les ordres de Charlemagne. Son architecture s'inspire des traditions romaines et byzantines. Charlemagne y résida de 801 à sa mort en 814 ; il y est enterré.
- Au , les Carolingiens, originaires d'Austrasie, déplacèrent vers le nord-est leurs résidences. Paris ne reprit de l'importance qu'avec le comte Eudes, au temps des invasions normandes. Charlemagne ne pouvait s'établir à Rome car c'était la ville du Pape, la capitale des États pontificaux.
-Charlemagne décida donc de s'implanter dans l'ancienne Austrasie, la terre de ses ancêtres. Aix-la-Chapelle à la fin du n'avait rien d'une capitale : c'était une station thermale antique fondée par les Romains. Selon Eginhard ( qui a écrit le livre "vie de Charlemagne" ), Charlemagne la découvrit lors d'une partie de chasse. Comme il aimait la natation, il fit creuser une piscine où 100 personnes pouvaient se baigner à la fois.
-La situation géographique d'Aix-la-Chapelle dans le royaume carolingien fut un atout pour la ville. Le nouveau royaume franc était résolument axé sur le Rhin. Aussi, l'axe Rome / Aix-la-chapelle était l'épine dorsale de l'Occident chrétien sous Charlemagne et Louis le Pieux.
-La disposition des bâtiments du palais était imposée par les fonctions : habitation, représentation, culte, économie. Il pouvait s'ajouter d'autres fonctions : administration, justice et école sans oublier la vie religieuse étroitement liée à la personne de l'Empereur : Aix-la-Chapelle cumulait toutes ces fonctions.
-La ville d'Aix se développa grâce au palais.
-L'assemblée générale : les « Champs de mai » firent de la nouvelle capitale un haut lieu de la politique, de même que les assemblées : les conciles et les synodes.
-La justice royale se rendait dans la salle de juridiction du palais. Il abritait aussi une caserne des milites et un atelier monétaire.
-Charlemagne fit d'Aix-la-Chapelle le siège de sa cour. Ainsi, la ville devint aussi une capitale intellectuelle. Aix-la Chapelle fut considérée comme une nouvelle Athènes. Le palais comportait une école (école palatine) qui avait pour mission de former une nouvelle génération de comtes, d'administrateurs sachant lire et écrire. Elle disposait d'une importante bibliothèque. Charlemagne avait créé l'Académie Palatine, un cercle de lettrés réservé aux beaux esprits proches de l'Empereur (cour). Chacun y portait un surnom emprunté à l'histoire et aux lettres antiques : le roi était David, Alcuin était Horace et Angilbert Homère, Théodulphe Pindare. On y discutait de questions littéraires ou technologiques. On y lisait des poèmes et des discours. La cour, la demeure de Charlemagne, était aussi le lieu de réception des ambassadeurs : d'où les dimensions impressionnantes du palais. On sait que Charlemagne avait voulu rivaliser avec le palais de Constantinople : cela se ressent d'abord dans les dimensions de l'édifice. C'est un rectangle au sol de 180 m. Le palais d'Aix était deux fois moins étendu que celui des Empereurs byzantins. La salle royale comportait trois absides (dont l'une abritait le siège impérial, à l'ouest) comme les basiliques romaines. La hauteur de la salle royale est aussi majestueuse : 20 mètres. Deux rangées de fenêtres assuraient une luminosité parfaite.
-Cette construction témoigne des richesses de Charlemagne mais aussi de la volonté d'originalité de l'Empereur : Aix avait un plan général tout à fait nouveau avec une ordonnance extérieure et un aspect intérieur originaux.
-La chapelle palatine :
-emprunts byzantins :
-
-mosaïques
-
-coupole centrales
-
-C'est la basilique Saint-Vital (532-547) à Ravenne qui servit de modèle ; l'architecte adopta un plan octogonal et centré.
-influences romaines :
-
-la mosaïque au sol (d'un artiste inconnu cependant).
-
-les chapiteaux corinthiens, qui sont pour certains des réemplois, c'est-à-dire des chapiteaux importés d'Italie.
-
- Charlemagne serait sans doute (d'après Pierre Riché) enterré dans un sarcophage antique.
-La chapelle, témoin de la renaissance carolingienne : la salle voûtée préparait les cathédrales ; la décoration des grilles par des hélices, marguerites, tresses, cordelettes, entrelacs est carolingienne. Cet art de cour original eut un rayonnement dans tout le royaume carolingien car les prélats et les palatins voulurent imiter l'empereur.
-L'école palatine
-Conclusion : Le palais de Charlemagne fut construit dans un but politique et religieux : le besoin d'une capitale d'Empire, l'envie de rivaliser avec Byzance, la volonté d'indépendance face à Rome ont été des éléments déterminants pour son édification. Le palais devint le lieu de centralisation du pouvoir et la résidence favorite d'un grand prince. Louis le Pieux y resta comme son père, mais avec les partages territoriaux de l'empire, la capitale et le palais ne furent plus aussi prestigieux et symbolique qu'au temps de Charlemagne. Aix-la-Chapelle fut malgré tout encore en 843 lors du traité de Verdun un enjeu, preuve qu'elle avait marqué la dynastie carolingienne après Charlemagne.

Événements

Chaque année au mois de mai, le Prix International Charlemagne (Karlspreis) est remis à une personnalité qui a œuvré pour la cause européenne. En 2006, la ville a accueilli les Jeux équestres mondiaux. Tous les 7 ans, les reliques reposant dans le Marienschrein (la châsse de la Sainte Vierge Marie) dans la Cathédrale sont montrées au public. Ces reliques seraient les langes de Jésus, la robe de la Sainte Vierge, le tissu dans lequel aurait été enveloppée la tête de Saint Jean le Baptiste après sa décapitation ainsi que le tissu que le Christ aurait porté autour de la taille lors de la crucifixion.

À voir

Très intéressant dans cette ville, vous découvrirez : La cathédrale en 2007
- Cathédrale contenant les tombes de Charlemagne et Otton III. (inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO.)
- Hôtel de ville
- Vieille ville historique
- Ponttor et Marschiertor (anciennes portes de la ville)
- Elisenbrunnen (Fontaine d'Elise, une des sources chaudes) et le théâtre de ville, les deux construits par Karl Friedrich Schinkel
- Ehrenmal (restes de l'ancienne enceinte de la ville)
- Elisabethhalle (bains historiques avec deux salles d'architecture Art nouveau encore en usage.)
- Point des trois pays (Dreiländereck) (frontière entre Allemagne, Belgique et Pays-Bas)
- Zoo Drimborner Wäldchen
- Forêt d'Aix-la-Chapelle
- Les nombreuses sculptures qui sont disséminées à chaque coin de rue l'hôtel de ville

Économie

Aix-la-Chapelle posséde un aéroport (Merzbruck Airport, code AITA : AAH).

Jumelages

-
-
-
-
-
-
-
-

Divers

- Football : Alemannia Aachen (Division 2)
- Universités :
- Université technique de Rhénanie-Westphalie à Aix-la-Chapelle Rheinisch-Westfälische Technische Hochschule Aachen RWTH
- Institut universitaire de technologie d'Aix-la-Chapelle Fachhochschule
- branche du conservatoire de musique de Cologne
- Institut universitaire de technologie catholique Katholische Fachhochschule

Source partielle

Voir aussi

- Liste des évêques d'Aix-la-Chapelle ==
Sujets connexes
AAH   Abul-Abbas   Aix-en-Provence   Alemannia Aix-la-Chapelle   Allemagne   Allemand   Art nouveau   Athènes   Austrasie   Basilique San Vitale de Ravenne   Bataille d'Aix-la-Chapelle   Belgique   Carolingiens   Cathédrale d'Aix-la-Chapelle   Celtes   Charlemagne   Crucifixion   District de Cologne   Eginhard   Eifel   Empire   Empire romain   Espagne   Eudes   Francique ripuaire   Hadrien   Jean le Baptiste   Jeux équestres mondiaux   Juillet   Karl Friedrich Schinkel   Latin   Liste des codes AITA des aéroports/A   Liste des ducs de Parme   Liste des villes-arrondissements d'Allemagne   Liste des évêques d'Aix-la-Chapelle   Louis le Pieux   Moyen Âge   Néerlandais   Néolithique   Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture   Pays-Bas   Prusse   Pépin le Bref   Rhénanie-du-Nord-Westphalie   Roer   Rome antique   Sainte-Alliance   Traité d'Aix-la-Chapelle   Traité de Verdun   Université technique de Rhénanie-Westphalie à Aix-la-Chapelle   Villes d'Allemagne   Wallon  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^