Autoroute française A86

Infos
périphérique (orange). L'autoroute A86 (super-périphérique parisien) est une autoroute française qui forme une boucle presque complète autour de Paris, à distance variant entre 5 et 7 km du périphérique parisien. C'est la seconde des quatre voies de contournement de Paris avec le boulevard périphérique, la Francilienne et le grand contournement de Paris. Sa fonction essentielle est de relier entre elles les préfectures et sous-préfectures de la petite couronne par
Autoroute française A86

périphérique (orange). L'autoroute A86 (super-périphérique parisien) est une autoroute française qui forme une boucle presque complète autour de Paris, à distance variant entre 5 et 7 km du périphérique parisien. C'est la seconde des quatre voies de contournement de Paris avec le boulevard périphérique, la Francilienne et le grand contournement de Paris. Sa fonction essentielle est de relier entre elles les préfectures et sous-préfectures de la petite couronne parisienne dans les années 1960, Antony, Créteil, Bobigny, Saint-Denis, Nanterre et Versailles.

Circulation

L'autoroute A86 est très empruntée par les franciliens aux heures de pointe en semaine travaillée, particulièrement le matin et en fin d'après-midi à la sortie des bureaux. Elle permet de se déplacer de banlieue à banlieue et de contourner Paris en évitant le périphérique. Elle a permis de remplacer dans cette fonction la RN 186, cette dernière ayant soit disparu lorsque le tracé de l'A86 s'est confondu avec le sien soit conservé un caractère d'axe urbain. Plusieurs parties de l'A86 sont couvertes ou en tunnel :
- Antony (couverture en cours), la construction de ce tunnel a détruit une section d'un aqueduc souterrain, réalisé pour Catherine de Médicis en 1610, une plaque sur la paroi sud en informe les automobilistes. Placée assez haut, cette plaque est pratiquement invisible, seuls les passagers d'autocars lors d'embouteillages peuvent la découvrir.
- Bobigny
- Vélizy (tunnel et couverture en construction)

Difficultés à l'est

L'A86 possède un tronçon commun avec l'A4 au niveau de Nogent-sur-Marne et de Joinville-le-Pont dans les deux directions. Ce tronçon ne comporte que 4 voies de chaque côté, ce qui crée un goulet d'étranglement (avant le tronçon commun, l'A4 a trois voies et l'A86 deux, on a donc une réduction de cinq à quatre voies) et a pour conséquence de gros embouteillages qui se répercutent sur une dizaine de kilomètres en moyenne sur les deux autoroutes, y compris en période creuse (congés). En 2005, afin de désengorger la circulation, des travaux ont été engagés pour ouvrir deux nouvelles voies, une dans chaque direction. Les travaux se sont terminés en juillet 2005, les voies supplémentaires ont été mises en service dès septembre 2005. Ces voies ne sont ouvertes qu'aux heures d'affluence, permettant une gestion dynamique de l'exploitation : lorsque la circulation ralentit, la bande d'arrêt d'urgence est supprimée et devient une voie de circulation (elle n'est plus indispensable du fait de la vitesse réduite) ; ceci se fait par :
- des panneaux d'information dynamique, qui indiquent si la voie est ouverte ou fermée ;
- une barrière mobile de 69 m qui se place en diagonale de la voie lorsque celle-ci est fermée, et se rabat le long de la glissière de sécurité lorsqu'elle est ouverte ; elle est complétée de barrières de dissuasion de 25 m situées le long de la route, qui empêchent d'emprunter cette voie en continu lorsqu'elle est fermée mais permet l'arrêt d'urgence. En novembre 2006, une concertation est engagée pour aménager le tronc commun aux autoroutes A4 et A86. Elle fait l'objet d'un débat public conduit avec le concours de la Commission nationale du débat public.

Difficultés à l'ouest

Après un important retard dû à l'opposition des associations refusant un tracé en surface, à des problèmes juridiques lors de la concession puis par un durcissement des normes de sécurité suite à la catastrophe du tunnel du Mont-Blanc, un tunnel dans l'Ouest parisien entre Pont-Colbert-Versailles et Rueil-Malmaison est en cours de construction. Il permettra de « boucler » l'A86. Il constituera la seule partie à péage du trajet. Sa construction et son exploitation a été concédée à Cofiroute. Le choix retenu est celui d'un tunnel monotube, moins cher mais qui en raison de sa hauteur réduite ne sera accessible qu'aux véhicules légers (les autres projets proposaient des tunnels bi-tubes). Les véhicules dans le sens nord-sud circuleront en dessous des véhicules dans le sens sud-nord, avec une hauteur sous plafond de 2m55 dans chaque sens. La vitesse y sera limitée à 70 km/h. Un échangeur est prévu avec l'A13 à Vaucresson. Initialement prévu en 2 x 3 voies, il est finalement construit en 2 x 2 voies avec une voie d'arrêt d'urgence La première partie du tunnel ouest, reliant Rueil-Malmaison à l'A13, a été creusée entre novembre 2000 et le 14 octobre 2003 et doit être mise en service au printemps 2008. La seconde partie, reliant l'A13 à Pont-Colbert-Versailles, a été creusée entre juin 2005 et le 24 août 2007Le Parisien, supplément Yvelines 25 août 2007 et doit ouvrir courant 2010. Les véhicules lourds devront, quant à eux, continuer à effectuer un contournement plus important, tel qu'il existe aujourd'hui, savoir emprunter (du sud au nord) la RN 286 entre Pont-Colbert-Versailles et Saint-Quentin-en-Yvelines, l'A12 jusqu'à Rocquencourt, la RN 186 jusqu'au Port Marly et la RN 13 jusqu'à Rueil-Malmaison. Un troisième tunnel est à l'étude entre l'A12 (à hauteur de Bailly) et Rueil-Malmaison, où pourront circuler les véhicules lourds. Outre les poids lourds, les deux roues sont également interdits de tunnel ce qui semble-t-il constitue une première en France. Les explications données invoquent une hauteur maximale de 2m ou le fait que les motards soient un facteur de stress pour les automobilistes. Plusieurs associations de motards dont la FFMC78 tentent de convaincre le gestionnaire du tunnel de l'étrangeté de cette interdiction. ==
Sujets connexes
A13   Années 1960   Antony   Autoroute française A12   Autoroute française A4   Bailly (Yvelines)   Bande d'arrêt d'urgence   Bobigny   Boulevard périphérique de Paris   Cofiroute   Commission nationale du débat public   Créteil   Embouteillage (route)   Francilienne   Grand contournement de Paris   Joinville-le-Pont   Juillet   Nanterre   Nogent-sur-Marne   Paris   Rocquencourt (Yvelines)   Route nationale 13   Route nationale 186   Route nationale 286   Rueil-Malmaison   Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)   Saint-Quentin-en-Yvelines   Septembre   Tunnel du Mont-Blanc   Vaucresson   Versailles  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^