Manichéen

Infos
L'adjectif manichéen renvoie à la religion antique du manichéisme. L'acception contemporaine, au sens figuré et littéraire, correspond à une simplification des rapports du monde, ramenés à l'opposition du bien et du mal. L'opposition fondatrice de la morale occidentale se ramène au conflit opposant Satan à Dieu. Être « méchant » du point de vue de Dieu peut être considéré comme quiconque s'oppose à lui sans le servir ou en rejetant son autorité universelle (l
Manichéen

L'adjectif manichéen renvoie à la religion antique du manichéisme. L'acception contemporaine, au sens figuré et littéraire, correspond à une simplification des rapports du monde, ramenés à l'opposition du bien et du mal. L'opposition fondatrice de la morale occidentale se ramène au conflit opposant Satan à Dieu. Être « méchant » du point de vue de Dieu peut être considéré comme quiconque s'oppose à lui sans le servir ou en rejetant son autorité universelle (légitime - autorité établie), par exemple lors de la promulgation des dix premiers commandements. Il s'agit donc d'un stéréotype de définition du Monde lié à une pensée religieuse, non rationaliste.

Le personnage manichéen

Dans Candide de Voltaire le personnage Martin nous offre un exemple de cette conception du monde, que l'exercice du conte philosophique permet de modéliser.

Monde anglo-saxon

La critique récurrente concernant le Monde anglo-saxon, liée à ses pères fondateurs épris d'idéaux messianiques, est que leur mode de pensée est manichéen. Ce qui induit la justification de leurs actes et perceptions par ce prisme. Un exemple au parti républicain : évoquer l'Empire du Mal pour désigner un autre pays du monde avec lequel existe une très forte compétition ; rhétorique réintroduite trente ans après emploi avec l'Axe du Mal, pour désigner une cible toute autre.

Alignement dans les jeux de rôle, un archétype comportemental

Certains jeux de rôle — très peu en nombre en fait, mais rassemblant un grand nombre de joueurs — utilisent une notion d'« alignement », c'est-à-dire d'adhésion à un certain nombre de valeurs. Chaque personnage a alors un alignement, qui détermine certains de ses actes, certaines de ses réactions. Lors de la création de son personnage, le joueur doit choisir un alignement.

Une règle de vie du personnage joué

Dans Donjons & Dragons, on distingue deux axes :
- le bien (altruisme, sens du sacrifice) et le mal (cruauté, la fin justifie les moyens) ;
- la loi (respect de l'autorité et de la tradition, être ordonné, immobilisme) et le chaos (aspirations aux libertés individuelles, bouillonement créateur, moteur du changement, adaptabilité, anarchie) ; un personnage peut donc être loyal-bon, neutre-bon, chaotique-bon, loyal-mauvais… Loi et chaos, bien et mal ne sont pas que des orientations philosophiques, mais des forces cosmiques et divines qui s'affrontent. Le neutre absolu est la balance, qui maintient l'équilibre entre foisonnement créatif (absence de stabilité) et ordre (immobilisme et mort), entre bien (sacrifice de soi au groupe) et mal (sacrifice du groupe pour soi). Voir l'article Monde imaginaire > La dualité bien/mal et ordre/chaos. Les jeux du Megaverse ont recours à sept alignement regroupés en trois tendances : « bon » (good), « égoïste » (selfish) et « mauvais » (evil). On retrouve là le deux axes de Donjons & Dragons :
- bien/mal entre les tendances « bon » et « mauvais », et dans la tendance « égoïste », entre les alignements « opportuniste » (unprincipled, le bon) et « anarchiste » (anarchiste, le mauvais) — on voit là clairement transparaître les opinions politiques de l'auteur (Kevin Siembieda) ;
- loi/chaos, le chaos étant incarné par la tendance « égoïste », et par l'alignement bon « scrupuleux » (scrupulous) et les alignements mauvais « diabolique » (diabolic) et « misérable » (miscreant) ; la loi étant incarnée par les alignements bon « homme de principes » (principled) et mauvais « aberrant » (aberrant).

Critique pour simplisme

Cette perception simpliste est ancrée dans certains jeux de rôle, tels que Donjons & Dragons. Le phénomène de ces jeux dits manichéens fut décrié par les médias durant les années 1980, qui l'analysaient avec l'arrière-pensée de donner le sens d'une menace sur les adolescents, associant l'univers véhiculé à leurs troubles ou dérives potentielles. Les élucubrations sur les comportements des personnages liés aux alignements, souvent au nombre de neuf, comme loyal bonloyal mauvais, neutre pur, neutre mauvais… jusque chaotique mauvais ont de quoi occuper les esprits potaches et permettent d'évacuer tout entendement de la psychologie la plus élémentaire, voire de la psychologie sociale au profit d'un carré magique 3x3.

Voir aussi

- Dualités déclinées dans les diverses formes de la religion abrahamique :
- Dieu / Diable
- Saint / Maudit
- Ange / Démon
- Péché (véniel, grave, mortel et capital) / Vertu (cardinale et théologale) Catégorie:Croyance médiévale catégorie:Morale catégorie:Stéréotype en:Manichean
Sujets connexes
Adjectif   Alignement   Ange   Années 1980   Axe du Mal   Bien (philosophie)   Candide   Conte philosophique   Diable   Dieu   Démon (esprit)   Empire du Mal   Jeu de rôle   Mal   Manichéisme   Messianique   Monde anglo-saxon   Monde imaginaire   Parti républicain (États-Unis)   Personnage joueur   Psychologie   Psychologie sociale   Péché   Péché (christianisme)   Péché capital   Péché grave   Péché mortel   Religion abrahamique   Saint   Satan   Stéréotype   Vertus cardinales   Vertus catholiques   Vertus théologales   Voltaire  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^