Grec moderne

Infos
Le grec moderne (en grec : (neo)ellinikí glóssa « langue grecque (moderne) », ou simplement (néa) elliniká) est la langue maternelle de 12 millions de locuteurs, dont 9, 9 millions en Grèce où il est langue officielle, comme à Chypre méridionale. Il existe également une minorité de langue grecque en Albanie. Elle fait partie de la branche grecque des langues indo-européennes.
Grec moderne

Le grec moderne (en grec : (neo)ellinikí glóssa « langue grecque (moderne) », ou simplement (néa) elliniká) est la langue maternelle de 12 millions de locuteurs, dont 9, 9 millions en Grèce où il est langue officielle, comme à Chypre méridionale. Il existe également une minorité de langue grecque en Albanie. Elle fait partie de la branche grecque des langues indo-européennes.

Histoire

Le grec d'aujourd'hui dérive de la koinè, elle-même héritière directe du grec ancien, mais a subi un grand nombre de transformations phonétiques (comme l'iotacisme, la psilose, la disparition des oppositions de quantité vocalique, la spirantisation des anciennes aspirées, le passage d'un accent de hauteur à un accent d'intensité ou encore l'amuïssement de certains phonèmes, comme , en finale), lexicales (nombreux emprunts aux langues modernes) et grammaticales (simplification de la flexion nominale, de la conjugaison). Il a également développé certaines caractéristiques partagées avec les langues environnantes, qui découlent de sa participation à l'union linguistique balkanique. De fait, il n'est pas possible à un locuteur du grec moderne de comprendre correctement un texte en grec ancien, de même qu'un francophone ne peut traduire, sans en avoir étudié la langue, de l'ancien français. On peut illustrer cette évolution par un court extrait du Nouveau Testament (Jean I, 1) en grec moderne puis en grec ancien (koinè, en fait). La prononciation est indiquée de manière phonologique. À noter que, en dépit de l'anachronisme que cela constitue, on a transcrit le grec ancien tel qu'il aurait pu être prononcé en attique classique et non tel qu'il l'était à l'époque de rédaction du texte, pour montrer les différences entre langue moderne et classique : La langue actuelle est une variante dite dhimotikí, qui a supplanté en 1975 une langue artificielle et archaïsante, la katharévousa. De plus, depuis 1982, la langue s’écrit avec le système monotonique.

Écriture et prononciation

Signalisation routière en grec moderne avec transcription en alphabet latin à Naxos. Le grec moderne s’écrit avec un alphabet de vingt-quatre lettres, hérité du début de la période archaïque . Chaque lettre correspondait à l’origine à un son différent (avec des ambiguïtés, principalement pour les voyelles), mais en grec moderne la prononciation a évolué, et plusieurs lettres ou groupes de lettres se prononcent de la même manière, ce qui rend l’orthographe aussi complexe que celle du français (entendre un mot n’est souvent pas suffisant pour pouvoir l’écrire : par exemple, il existe cinq graphies pour le son « i », en raison de l'iotacisme). Le tableau ci-dessous donne la prononciation des lettres. L’accent aigu (ou droit, selon les polices de caractères) marque l’accent tonique, en gras dans la transcription. Le grec moderne suit des règles de sandhi tant internes qu'externes. Par exemple, un /n/ final voit son point d'articulation s'adapter à la consonne initiale du mot qui suit (devant une vélaire, il passe à ; à la fin de certains mots-outils comme την, τον, δεν, il s'amuït devant une continue ; il voise une occlusive sourde qui le suit et peut empêcher une sonore de se spirantiser, les assimilations pouvant être progressives : τον πατέρα ). Par ailleurs, des groupes de lettres formant des digrammes ont une prononciation spéciale : Exemples

Grammaire

Le grec moderne est une langue à déclinaisons (comme l’allemand, par exemple) : la terminaison des mots change suivant la fonction du mot dans la phrase. Même les noms propres se déclinent : par exemple, on dira :
- ο Φίλιππος έφυγε (o Phílippos éfiye : « Philippe est parti ») ;
- βλέπω τον Φίλιππο (vlépo ton Phílippo : « je vois Philippe ») ;
- είναι το σπίτι του Φίλιππου (íne to spíti tou Phílippou : « c’est la maison de Philippe »). Cette particularité peut sembler rebutante à un francophone (qui cependant n’a pas de mal à décliner le pronom il qui donne le à l’accusatif et lui au datif). Elle est pourtant source d’une grande liberté d’expression car l’ordre des mots importe moins qu’en français. Par exemple, τον Φίλιππο βλέπω (ton Phílippo vlépo) peut être traduit par « c’est Philippe que je vois ». Par ailleurs, le grec distingue deux aspects pour chaque verbe, marqués chacun par une forme distincte : une forme continue (calquée sur le présent) et une forme instantanée (calquée sur le passé, appelé aoriste). Cette différence est très vivante et se retrouve au futur et au subjonctif. Un Grec ne confondra pas θα τον δω (tha ton dho) et θα τον βλέπω (tha ton vlépo) : les deux signifient « je le verrai », mais le premier sous-entend « une fois » tandis que le second signifie « continuellement ».

Lexique

Voir aussi

===
Sujets connexes
Accent tonique   Accusatif   Albanie   Allemand   Alpha   Alphabet latin   Amuïssement   Ancien français   Aoriste   Aspect   Bêta   Chi   Chypre (pays)   Conjugaison   Consonne vélaire   Datif   Delta   Diacritiques de l'alphabet grec   Digramme   Emprunt lexical   Epsilon   Espagnol   Europe   Fonction syntaxique   Français   Gamma   Grammaire   Grec ancien   Griko   Grèce   Iota   Iotacisme   Italie   Italien   Jean (apôtre)   Kappa   Katharévousa   Koinè   Lambda   Langue   Langue flexionnelle   Langue maternelle   Langue officielle   Langues indo-européennes   Langues par famille   Lexique   Linguistique   Liste Swadesh du grec moderne   Mu (lettre grecque)   Naxos   Nom propre   Nouveau Testament   Nu (lettre grecque)   Omicron   Oméga   Phi   Phonologie   Phonème   Phonétique historique   Pi (lettre grecque)   Point d'articulation   Pronom   Psi (lettre grecque)   Psilose   Quantité vocalique   Rhô   Sandhi   Sigma   Signalisation bilingue   Spirantisation   Tau   Thêta   Turquie   Union linguistique balkanique   Upsilon   Voisement   Xi   Zêta  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^