Janusz Korczak

Infos
Janusz Korczak Janusz Korczak (né le 22 juillet 1878, décédé le 5 août 1942), de son vrai nom Henryk Goldszmit, était en Pologne, avant la Seconde Guerre mondiale, une des personnalités scientifiques les plus en vue et les plus respectées dans le domaine de l’enfance. Ami des enfants, médecin-pédiatre et écrivain, il est en particulier connu pour s'être laissé déporter au camp d’extermination de Treblinka avec les enfants du ghetto de Varsovie qu’il n’avait
Janusz Korczak

Janusz Korczak Janusz Korczak (né le 22 juillet 1878, décédé le 5 août 1942), de son vrai nom Henryk Goldszmit, était en Pologne, avant la Seconde Guerre mondiale, une des personnalités scientifiques les plus en vue et les plus respectées dans le domaine de l’enfance. Ami des enfants, médecin-pédiatre et écrivain, il est en particulier connu pour s'être laissé déporter au camp d’extermination de Treblinka avec les enfants du ghetto de Varsovie qu’il n’avait pas voulu abandonner (cf. le film de A. Wajda : Korczak, 1989). « Le fait que Korczak ait volontairement renoncé à sa vie pour ses convictions parle pour la grandeur de l’homme. Mais cela est sans importance comparé à la force de son message », disait Bruno Bettelheim. Dès le début du , Korczak a œuvré à une refonte complète de l’éducation et du statut de l’enfant, sur des bases constitutionnelles entièrement nouvelles, privilégiant la sauvegarde et le respect absolu de l’enfance. Ses multiples écrits pour enfants et pour adultes (Comment aimer un enfant, Le roi Mathias Ier ), l’exemple de ses deux orphelinats organisés en républiques d’enfants (« Dom Sierot » créée en 1912 et « Nasz Dom » en 1919), ses émissions de radio, son journal national d’enfants (« Mały Przegląd ») ont marqué des générations entières de petits Polonais. En artiste tout autant qu'en scientifique et clinicien, il a incarné une véritable pédagogie du respect, une école de la démocratie et de la participation qui font aujourd’hui universellement référence. Sur le plan pédagogique, l’œuvre de Korczak s'inscrit dans la lignée de la « pédagogie active » et de « l’École nouvelle », aux côtés de :
- Johann Heinrich Pestalozzi, promoteur de l’éducation populaire (1746-1827)
- Maria Montessori et sa méthode d’éducation sensorielle non-directive (1870-1952)
- Ovide Decroly et son « École de la vie » (1871-1932)
- Fernand Deligny (1913-1996), théoricien et éducateur d’enfants autistes
- Alexander Sutherland Neill et le l'école de Summerhill (1883-1973)
- Anton Semenovitch Makarenko et la réadaptation par le travail (1888-1939)
- Célestin Freinet, promoteur des méthodes actives d’enseignement (1896-1966). Janusz Korczak lui-même est de plus en plus étudié comme l’un des précurseurs de la pédagogie institutionnelle et de « l’autogestion pédagogique ». Il pourrait tout aussi bien être aussi reconnu comme un « pédagogue autogestionnaire », aux côtés de Paul Robin, Sébastien Faure et Francisco Ferrer (1859-1908), anarchiste espagnol qui reste le seul pédagogue avec Korczak à avoir été assassiné pour ses idées. Dans le domaine des droits de l'enfant, il est aussi le précurseur de la mise en pratique des droits positifs de l’enfant (droits d’expression, de participation, d’association, etc.) officiellement établis le 20 novembre 1989 par les articles 12 à 17 de la Convention des Nations unies pour les droits de l’enfant, un texte et un acte politique majeur dont il exigeait l’élaboration depuis la fin du . Soixante ans après sa mort, l’histoire et l’œuvre littéraire, pédagogique, philosophique et sociale du « Vieux docteur », encore méconnues en France, interpellent encore l’ensemble des pratiques et des regards des adultes sur les enfants et les jeunes. Un cénotaphe en sa mémoire a été élevé au cimetière juif de Varsovie.

Bibliographie

-Le Roi Mathias Ier (Król Macius), traduit du polonais par Maurice Wajdenfeld, Paris, Martineau, 1967 ; Gallimard "folio junior".
-Le Droit de l'enfant au respect, R. Laffont, Paris, 1979.
-Colonies de vacances, La Pensée universelle, Paris, 1984.
-Le Roi Mathias sur l'île déserte, Atelier Cauchois, Rouen, 1986 ; Paris, Gallimard "folio junior".
-Herschele, et autres contes, Paris, Ed Est-Ouest internationales, 2003.

Voir aussi

- Liste alphabétique d'écrivains polonais ==
Sujets connexes
Alexander Sutherland Neill   Andrzej Wajda   Anton Makarenko   Bruno Bettelheim   Cimetière juif de Varsovie   Célestin Freinet   Cénotaphe   Droits de l'enfant   Fernand Deligny   Francisco Ferrer   Ghetto de Varsovie   Johann Heinrich Pestalozzi   Liste alphabétique d'écrivains polonais   Maria Montessori   Ovide Decroly   Paul Robin   Pologne   Pédagogie   Pédagogie active   Pédagogie institutionnelle   Pédiatrie   Seconde Guerre mondiale   Sébastien Faure   Treblinka  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^