Villeneuve (Aveyron)

Infos
Villeneuve est une commune française, située dans le département de l'Aveyron et la région Midi-Pyrénées, dans le sud-ouest de la France, à une altitude de 410 mètres. Elle s'étend sur une superficie de plus de 6 500 hectares. Ses habitants sont appelés les Villeneuvois. Villeneuve - avec Najac, Villefranche-de-Rouergue, Sauveterre-de-Rouergue, et La Bastide-l'Évêque - est l'une des cinq bastides (des « villes neuves » médiévales caractérisées par un
Villeneuve (Aveyron)

Villeneuve est une commune française, située dans le département de l'Aveyron et la région Midi-Pyrénées, dans le sud-ouest de la France, à une altitude de 410 mètres. Elle s'étend sur une superficie de plus de 6 500 hectares. Ses habitants sont appelés les Villeneuvois. Villeneuve - avec Najac, Villefranche-de-Rouergue, Sauveterre-de-Rouergue, et La Bastide-l'Évêque - est l'une des cinq bastides (des « villes neuves » médiévales caractérisées par un plan d’urbanisme novateur) du département, toutes situées à l'ouest, près du département voisin du Lot. Ces bastides furent construites aux XIII et s pour faire face à la forte croissance démographique dans la région du Sud-Ouest à cette époque (on en construisit 315 dans une période de 150 ans, entre 1229 et 1373).

Géographie

Histoire

Villeneuve doit sa naissance au pèlerinage sur les Lieux Saints, à Jérusalem, que fit le seigneur du lieu, Ozile de Morlhon, soucieux du salut de son âme et de celle de ses ancêtres, qui, dans un acte de donation rédigé à Jérusalem offrit au Patriarche Sophronius de construire, sur ses terres « rougeâtres » de l' Aveyron, près de Mauriac, un monastère fonctionnant sous la règle du Saint-Sépulcre et pour lequel le Patriarche recevrait tous les ans un bezan d’or. C’était en fait la fondation de ce qui allait devenir plus tard Villeneuve. En 1072, les Turcs ayant envahi Jérusalem et Ozile étant mort, son fils Raoul de Morlhon donna le monastère encore en construction à l’abbaye de Moissac, elle-même rattachée à Cluny. Le prieur Déodat, en accord avec l’évêque de Rodez Bérenger achevait la construction du monastère et les deux autorités s’accordèrent pour édifier l’église dédiée au Saint-Sépulcre. L’évêque de Rodez, agissant en seigneur du lieu allait y instituer un marché et créer une sauveté pour favoriser le développement du peuplement. Après les péripéties de la Croisade des Albigeois, Simon de Monfort dépouillait la famille de Morlhon de tous ses droits et donnait Villeneuve à l’évêque de Rodez. En 1231, Raymond VII, comte de Toulouse et de Rouergue, réussit, après échange, à reprendre le contrôle de ce fief, qui allait alors devenir une bastide comtale. Villeneuve est la première bastide du Rouergue. Construite à l'initiative du comte de Toulouse, elle est venue se greffer, en 1231, autour du monastère du fondé par Ozile II de Morlhon depuis Jérusalem. A la mort de Raymond VII, elle passa sous l'influence d' Alphonse de Poitiers en 1249. D'abord bastide comtale, elle devient bastide royale. Ce bourg, issu d’un simple prieuré de Moissac, va devenir bientôt une ville importante, siège d’une viguerie. Mais, la création, quelque temps plus tard, de la bastide de Villefranche et surtout le fait que celle-ci devienne le siège de la Sénéchaussée de Rouergue, va lui porter un coup fatal, en même temps qu’à Peyrusse et Najac. La ville fut fortifiée au et conserve de cette époque deux vestiges importants, la Tour-porte Cardalhac et la Porte haute. La place centrale de la bastide, place des Conques, nous montre encore ses arcades et de très belles maisons, témoins de l’architecture du . Mais le principal monument demeure l’église du Saint-Sépulcre, car il ne reste presque plus rien de l’ancien monastère. Cet édifice construit dès la fin du présente une partie romane en forme de croix grecque, rappelant celle de l’église de Jérusalem. Mais cette première église, correspondant à la sauveté, s’avéra bien trop petite lorsque fut créée la bastide. Si bien qu’en 1249 l’ absidiole orientale fut démolie pour faire place à la construction d’une nef en style gothique méridional. Un peu plus tard furent ajoutées les chapelles latérales et le clocher.

Administration

Démographie

Lieux et monuments

- L' église du Saint-Sépulcre est un bel édifice roman du en forme de croix grecque. Au XIVe siècle, son abside orientale a été détruite pour faire place à une nef gothique pleine de lumière. La partie romane, plus sombre, laisse place à la méditation.
- La Porte haute, qui compte trois étages et est fermée par deux herses, a servi de prison.
- La Tour-porte Cardalhac, encore appelée Tour Savignac, un des derniers vestiges des fortifications du .

Personnalités liées à la commune

- Ozile II de Morlhon, seigneur du Moyen Âge, fondateur du monastère à l'origine de la ville.

Fêtes et manifestations traditionnelles

- Chaque dernier dimanche de juillet, une fête médiévale est organisée, avec un défilé en costumes d'époque, une évocation historique, un marché médiéval, divers spectacles, et dans les rues des jongleurs, des saltimbanques et des concours de bras de fer.

Voir aussi

- Communes de l'Aveyron ==
Sujets connexes
Abbaye Saint-Pierre de Moissac   Abside   Alphonse de Poitiers   Architecture gothique   Arrondissement de Villefranche-de-Rouergue   Art roman   Bastide (ville)   Canton de Villeneuve   Chef-lieu   Communauté de communes Villeneuvois, Diège et Lot   Communes de l'Aveyron   Croisade des Albigeois   France   Gentilé   Jérusalem   La Bastide-l'Évêque   Liste des comtes de Toulouse   Liste des évêques de Rodez   Lot (département)   Midi-Pyrénées   Moissac   Najac   Nef   Ordre de Cluny   Ozile II de Morlhon   Patriarche de Jérusalem   Peuples turcs   Peyrusse   Raymond VII de Toulouse   Rouergue   Saint-Sépulcre   Sauveterre-de-Rouergue   Sauveté   Simon IV de Montfort   Sénéchaussée de Rouergue   Urbanisme   Viguerie   Villefranche-de-Rouergue   XIIIe siècle   XIVe siècle  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^