Technopole

Infos
Les termes technopole et technopôle apparaissent régulièrement dans la littérature à la fin des années 1970. Un technopôle ne constitue pas pourtant un ensemble homogène qui se décline sur le même modèle. Rapidement, un débat s'est engagé sur l'orthographe et le genre du terme. Ainsi, son orthographe change aussi sa nature.
Technopole

Les termes technopole et technopôle apparaissent régulièrement dans la littérature à la fin des années 1970. Un technopôle ne constitue pas pourtant un ensemble homogène qui se décline sur le même modèle. Rapidement, un débat s'est engagé sur l'orthographe et le genre du terme. Ainsi, son orthographe change aussi sa nature.

Le technopôle

Au masculin et doté d'un accent circonflexe, un technopôle est un pôle. Au sens premier du terme, il indique un centre marqué par les activités industrielles de haute technologie. Dans le même temps, le pôle nous rappelle le développement polarisé des années 1950-1960 avec les pôles de croissance et pôles de développement. Le technopôle est une réalisation mise en œuvre par des villes dont les stratégies de développement économique s'appuient sur la valorisation de leur potentiel universitaire et de recherche, en espérant que celui-ci entraîne une industrialisation nouvelle à l'initiative d'entreprises de haute technologie, créées ou attirées sur place. En France, les technopôles ont souvent été impulsés par l'État (sud-ouest de Paris, Sophia Antipolis, ZIRST de Meylan, Futuroscope...). Opérationnellement, ce sont des groupements d'organisations de recherche et d'affaires qui s'attachent au développement scientifique en englobant un processus d'ensemble, de l'étape du laboratoire jusqu'à celle de la fabrication du produit. Physiquement, c'est un ensemble d'entreprises (majoritairement petites et moyennes) structuré dans un environnement de qualité. Au niveau de la localisation, il est situé généralement dans un système relationnel fermé avec des universités et des instituts de recherche technique, publics et privés. Ainsi, le technopôle désigne un espace précis, le point singulier d'un territoire où se concentrent et s'irriguent mutuellement les activités économiques étroitement liées aux techniques nouvelles.

La technopole

En revanche, la technopole (au féminin et sans accent) élargit le concept original : elle est à la fois pôle technologique et ville dotée de fonctions de polarisation régionale, associant donc en un même lieu et dans un même temps puissance d'innovation et capacités de développement régional. Forme d'urbanisation, la technopole semble alors constituer un processus complexe de territorialisation-relocalisation en fonction des stratégies des firmes dominantes, tout en faisant preuve d'une volonté d'ancrage et d'intégration dans les stratégies élaborées par les collectivités locales. Selon l'expression spatiale, l'importance et le type d'activité, on peut classer les nouvelles réalisations industrielles en plusieurs catégories :
-Les centres d'innovation : en extension à l'intérieur de campus universitaire, ils fournissent de petites unités de recherche ou d'expertises pour les entreprises (exemple : à l'Université de Technologie de Compiègne).
-Les parcs scientifiques : nés dans les pays anglo-saxons, aménagés à l'initiative des universités et à proximité des campus, leur développement est lié aux firmes possédant un département de « recherche et développement » en croissance ou déjà renommé, associé avec les laboratoires universitaires et avec d'autres unités subordonnées. Cet ensemble se compose de bureaux, de laboratoires et d'ateliers (Exemple classique de Cambridge Research Park en Grande-Bretagne). Les technopôles français s'inspirent souvent de ce modèle.
-Les technopôles (ou parcs technologiques) : ils comprennent une forte proportion de recherche appliquée, éventuellement (mais pas nécessairement) en liaison avec les universités. L'activité essentielle y est la production industrielle de haute technologie et les services aux entreprises. Les technopôles sont souvent l'objet d'une opération mixte, activités économiques d'un côté, habitat et équipements de l'autre. (L'un des exemples classiques en France est Sophia Antipolis, ou moins connu, Rennes Atalante).
-Les parcs d'affaires et commerciaux : ils sont caractérisés par un environnement de haute qualité avec une faible densité et répondant à toutes les exigences des entreprises commerciales ayant une image de prestige et par des activités hautement spécialisées. Les fonctions sont triples : manufacture, commerce et services professionnels (On trouve de nombreux exemples dans la région parisienne, plus particulièrement près des aéroports).
-Les zones industrielles supérieures : souvent influencées par l'image des parcs scientifiques et les tendances récentes de construction, elles ont une liaison faible voire éloignée de la haute technologie. Mais par la qualité du « design » et de leur apparence, elles ont bénéficié d'une image authentique de haute technologie.

Voir aussi

Bibliographie

- COUVIDAT Y., GIUSTI J. 1990 Atlas international des technopoles, Paris, Syros
- BENKO G., 1991, Géographie des technopôles, Paris, Masson.
- CASTELLS M., HALL P., 1994, Technopoles of the World. The making of 21st Century Industrial Complexes, London, Routledge. ===
Sujets connexes
Aménagement du territoire   Anglo-Saxons   Années 1950   Années 1960   Design   Espace (sciences sociales)   Grande-Bretagne   Industrialisation   Inovallée   Parc scientifique   Paris   Pôle de compétence   Recherche (homonymie)   Recherche appliquée   Rennes Atalante   Sophia Antipolis   Technologie   Technopole du Futuroscope   Territoire   Université   Urbanisation  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^