Croix gammée

Infos
Décoration du parti nazi avec une croix gammée au centre; La croix gammée (en allemand Hakenkreuz) dérive du svastika, à l'origine symbole indien pourvu de vertu bénéfique, ou grec symbolisant la voie lactée, utilisé par Adolf Hitler et le Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP) pour représenter la supériorité aryenne. La croix gammée est une représentation lévogyreLévogyre = qui tourne à gauche du svastika, symbole de la déesse hin
Croix gammée

Décoration du parti nazi avec une croix gammée au centre; La croix gammée (en allemand Hakenkreuz) dérive du svastika, à l'origine symbole indien pourvu de vertu bénéfique, ou grec symbolisant la voie lactée, utilisé par Adolf Hitler et le Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP) pour représenter la supériorité aryenne. La croix gammée est une représentation lévogyreLévogyre = qui tourne à gauche du svastika, symbole de la déesse hindoue Kali. Tandis qu'en Occident, la croix gammée est généralement associée au nazisme, ce n'est pas le cas en Orient ; ainsi, le svastika dextrogyre est un symbole bouddhique que l'on retrouve sur les statues des bodhisattvas et par référence désigne notamment les temples bouddhiques dans les plans de villes. On retrouve différentes utilisations de ce symbole, dans un sens ou dans l'autre dans différentes cultures autour du monde. Le svastika lévogyre noir, emblème du nazisme, a été transformé en l'inclinant à 45° sur un cercle blanc, position moins fréquente pour les svastikas (dextrogyresDextrogyre = qui tourne à droite) indiens. En terme héraldique, il ne s'agit donc pas à proprement parler d'une « croix », comme le svastika d'origine, mais d'un « sautoir gammé ». La croix gammée fut adoptée par le NSDAP alors qu'il n'était encore que le Parti des travailleurs allemands (DAP), et devint dès 1920 son emblème officiel. La croix noire représente le combat, le cercle blanc représente la pureté (c'est-à-dire la race aryenne), et le rouge représente la pensée sociale.

Choix du svastika

Au début du , le svastika était connu en Occident comme symbole indien auspicieux, particulièrement familier aux Britanniques ayant servi dans l’armée des Indes. Il était également considéré comme un symbole indo-européen, ou plus spécifiquement aryen. Émile Burnouf, orientaliste, voyait dans les Aryens une race supérieure à tendance panthéiste, supérieure aux Sémites monothéistes. Consulté par Schliemann à la suite de sa découverte de svastikas sur le site supposé de Troie, il prétendit y reconnaître un brasier rituel et déclara le symbole typiquement aryen. Cette idée fut répandue par de nombreux auteurs, en particulier Guido von List, poète nationaliste allemand. Le svastika dextrogyre était donc employé en Europe comme simple porte-bonheur d’origine indienne (en particulier en Angleterre), ou comme emblème combinant valeur auspicieuse et identité ethnique indo-européenne (sans être obligatoirement lié à une idéologie raciste). En Allemagne cependant, d'autres mouvements nationalistes populaires dits völkisch l’utilisaient sous sa représentation lévogyre. La version nazie, sous l'influence de Alfred Rosenberg, auteur principal de la théorie raciale du Troisième Reich, voyait dans les Aryens un peuple de ancêtres des Germains ayant envahi l'Europe du Nord, et faisait du svastika, selon les propres mots de Hitler, le . Selon José Manuel Erbez, spécialiste des drapeaux, l’Ordre des nouveaux templiers fondé par Lanz von Liebenfels en Autriche avait également pour emblème un svastika de entouré de quatre fleurs de lys.

Forme définitive de l'emblème nazi

Emblème de la Société de Thulé Dans Mein KampfMein Kampf, tome 2, chapitre VII, Adolf Hitler présente le débat qui a entouré le développement de l'insigne nazi, pour lequel un véritable concours d'idées fut lancé. Il est à préciser que Hitler accordait non seulement de l'importance au symbole, mais surtout au choix des couleurs (rouge, blanc, noir, couleurs de l'Empire allemand, trahi par les criminels de novembre). Il justifie son choix, notamment par le souci qu'il avait de renforcer l'impact visuel de l'emblème nazi et explique aussi le rôle qu’il a joué dans sa conception : Hitler a pu être influencé par la Société de Thulé avec laquelle le DAP entretenait déjà des rapports. Un membre de cette société, un dentiste de Starnberg, Friedich Krohn, mentionné dans Mein Kampf, avait dessiné et proposé un drapeau similaire à celui du NSDAP. L’orientation de la croix gammée, pointant vers la droite comme le svastika auspicieux indien, fut définitivement fixée au cours de l'été 1920 ; on prit soin que les drapeaux soient conçus de manière à toujours la montrer selon cette orientation quelle que soit la face observée. Cependant, selon Ralph Stelter, cette précaution ne fut pas prise pour les drapeaux en mer sur lesquels la croix peut donc apparaître inversée.

Variantes

Il existe plusieurs variantes de la croix gammée :
-Croix noire inclinée à 45° sur un disque blanc (exemple : drapeau du NSDAP et du Troisième Reich)
-Croix noire inclinée à 45° sur un carré blanc sur pointe (exemple : Jeunesses hitlériennes)
-Croix noire inclinée à 45° bordée de noir et blanc sur un disque blanc (exemple : enseigne de guerre)
-Croix noire horizontale bordée de noir et blanc sur un disque blanc (exemple : drapeau personnel de Hitler entouré d'une couronne d'or ; Schutzstaffel - emblème des divisions SS ; Reichsdienstflagge – drapeau utilisé par les administrations et bateaux civils – entouré d'un cercle noir)
-Petites croix inclinées à 45° or, argent, noir ou blanc, parfois entre les serres d'un aigle (badges et drapeaux)
-Croix aux branches incurvées formant un cercle brisé (Division SS Nordland ; division étrangère)

Usage officiel

Elle apparaissait sur tous les drapeaux, badges et brassards du NSDAP, ainsi que sur des décorations comme la croix de fer. D'après Jose Manuel Erbez, c’est au lac Tegernsee que furent montrés les premiers drapeaux nazis, de facture artisanale, mais aucun n’a été conservé. Leur premier usage officiel public date de Orstgruppe München. Le , peu après l’accession de Hitler au poste de chancelier, le drapeau nazi fut hissé en même temps que le drapeau national, devenant co-drapeau national. À l'occasion du congrès de Nuremberg, il deviendra le seul drapeau national le . Des associations civiles telles que le Reichsbund Deutsche Jägerschaft utilisèrent également un brassard marqué d’une croix gammée.

Usages exotiques de la croix gammée

À Taiwan, la valeur raciale de l'emblème nazi et même la Shoah étaient jusqu'au milieu des années 1980 ignorées de la plupart des gens. La croix gammée évoquait uniquement la puissance militaire allemande, et pouvait occasionnellement se voir sur des accessoires de moto ou des emballages de maquettes d'engins de la Seconde Guerre mondiale. Son usage fut presque totalement abandonné après que la représentation allemande ainsi qu'israélienne eurent protesté contre une campagne publicitaire sur le flanc des autobus de Taipei. La croix gammée y figurait pour vanter la qualité technique et la solidité d'un produit électro-ménager. Image:Hakenkreuz im Verbotsschild.svg|Panneau d'interdiction de la croix gammée (parodie) Image:Antifa.svg|Symbole de rejet du nazisme Dans le documentaire Anaconda du DVD live du groupe Rammstein, une anecdote est rapportée par le manager (noir) du groupe : au Mexique, des fans, croyant que la croix gammée faisaient partie intégrante de la culture allemande, arboraient ostensiblement ce symbole lors de dédicaces. Le groupe Rammstein dut se fendre d'un communiqué dans lequel il expliquait que ce symbole n'était pas vraiment le bienvenu aux concerts ni aux séances de dédicace.

Notes et références

Voir aussi

===
Sujets connexes
Adolf Hitler   Alfred Rosenberg   Années 1980   Autriche   Bodhisattva   Bouddhisme   Croix de fer   Dolchstoßlegende   Drapeau   Empire allemand   Grande-Bretagne   Guido von List   Hindouisme   Héraldique   Jeunesses hitlériennes   Kali   Mein Kampf   Mexique   Monothéisme   Nazisme   Nuremberg   Panthéisme   Parodie   Parti national-socialiste des travailleurs allemands   Racisme   Rammstein   Schutzstaffel   Seconde Guerre mondiale   Shoah   Svastika   Svastika rouge   Taipei   Taiwan   Tegernsee   Troie   Troisième Reich  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^