Sphère armillaire

Infos
En astronomie, une sphère armillaire, aussi connue sous le nom d'astrolabe sphérique, est une modélisation basée sur la sphère céleste utilisée pour en montrer le mouvement apparent des étoiles autour de la Terre et du Soleil dans l'écliptique. right Son nom provient du latin armilla (cercle, bracelet), puisqu'elle est constituée d'un ensemble de cercles métalliques gradués représentant la géométrie des éléments descriptifs du ciel, sur la sphère
Sphère armillaire

En astronomie, une sphère armillaire, aussi connue sous le nom d'astrolabe sphérique, est une modélisation basée sur la sphère céleste utilisée pour en montrer le mouvement apparent des étoiles autour de la Terre et du Soleil dans l'écliptique. right Son nom provient du latin armilla (cercle, bracelet), puisqu'elle est constituée d'un ensemble de cercles métalliques gradués représentant la géométrie des éléments descriptifs du ciel, sur la sphère centrale orientable :
- les pôles,
- l'axe des pôles
- les parallèles particuliers que sont l'équateur, les 2 cercles polaires et les 2 tropiques.
- l'écliptique, chemin apparent parcouru par le Soleil dans le ciel, jalonné par les constellations zodiacales.
- parfois les colures des solstices et des équinoxes, méridiens célestes passant par les positions écliptiques du Soleil aux début des saisons.
- généralement, une boule représentant la Terre est placée en son centre sur l'axe des pôles. Un mécanisme d'orientation externe comportant également deux cercles :
- l'horizon du lieu
- Le méridien local Un pied sert de support général à l'ensemble. Les sphères armillaires furent développées par les anciens Grecs et étaient déjà utilisées comme outils didactiques au . Sous une forme plus grande et plus précise elles étaient aussi utilisées comme instruments d'observation, notamment par Ptolémée. Les sphères armillaires devinrent à nouveau populaires à la fin du Moyen Âge ; l'astronome danois Tycho Brahe en construisit plusieurs. La sphère armillaire a été également connue en Chine, depuis Zhang Heng (78-139 AD) jusqu'à Su Song qui conçut en 1088 une sphère armillaire actionnée par un mécanisme hydraulique. Les portraits des savants et des personnalités de la Renaissance montrent souvent ceux-ci avec une main sur une sphère armillaire qui représente alors le sommet de la connaissance et de la sagesse. Actuellement reconnue comme le symbole de l'univers. Les sphères armillaires furent parmi les premiers appareils mécaniques complexes construits ; leur développement apporta de nombreuses améliorations dans la technique et la conception de pièces et d'appareillages mécaniques. Une représentation de la sphère armillaire se retrouve sur le drapeau du Portugal comme symbole de son ancienne puissance maritime. Image:Old Planetarium - 1.JPG| Modèle simple chinois Pékin Image:Göttingen-Armillarsphäre.JPG|Modèle sommaire Image:Armillary sphere escorial.jpg|Modèle complexe de Antonio Santucci (1582) Image:Armillaire-Santucci-Florence.jpg|Le plus grand modèle de Santucci à Florence (1585) Image:Signy-l'Abbaye cadran solaire 1.jpg|Réalisation récente dans les Ardennes, à Signy-l'Abbaye ==
Sujets connexes
Antonio Santucci   Astrolabe   Astronomie   Cercle polaire   Civilisation chinoise   Constellation   Danemark   Drapeau du Portugal   Grèce antique   Horizon (physique)   Hydraulique   Latin   Moyen Âge   Mécanique céleste   Méridien   Parallèle (géographie)   Ptolémée   Pôle géographique   Saison   Signy-l'Abbaye   Soleil   Sphère céleste   Terre   Tropique   Tycho Brahe   Zhang Heng   Zodiaque  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^